Reporting RSE et Ancrage local

Groupes de Travail

 

Reporting RSE

Depuis son lancement en juillet 2011, le Groupe de Travail Reporting RSE d’ORÉE permet aux adhérents de :

  • Disposer d’une veille réglementaire régulière ;
  • Découvrir ou présenter des retours d’expérience ;
  • Suivre et contribuer aux projets d’études portées par l’association ;
  • Formuler des propositions auprès des institutions politiques afin de faire évoluer les pratiques de reporting RSE.


Dans ce cadre, ORÉE a réalisé successivement trois rapports-bilans sur l’application de l’article 225, publiés en
2013, 2014 et 2015. Ces rapports ont mis en exergue les items environnementaux les moins bien renseignés et ont permis aux entreprises de mieux les appréhender, notamment sur les aspects de l’adaptation au changement climatique, de la biodiversité et de l’occupation des sols.

En 2016, un travail de comparaison des différentes réglementations environnementales (en plus de l’article 225) exigeant un reporting extra-financier pour les entreprises, leurs périmètres d’application, leur compatibilité, a été conduit afin de produire un Livre blanc de préconisations pour le ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer.

Début 2018, suite à la transposition de la Directive européenne sur le reporting extra-financier et la diversité, ORÉE a publié le guide "Transposition de la Directive européenne : une opportunité pour repenser votre reporting RSE - Focus sur les items environnementaux", réalisé avec le soutien du ministère de la Transition écologique. Il aborde la déclaration de performance extra-financière qui transforme l’article 225 et permet au reporting de devenir un véritable outil de pilotage de l’entreprise.

En 2020, ORÉE a publié "Première année d'application de la DPEF : Bilan et perspectives, quels enseignements ?" qui rend compte de l’analyse de 30 DPEF et qui, croisant regards d’experts et retours d’expérience, identifie les bonnes pratiques et formule des recommandations à destination des entreprises et de l’État.

Dans la continuité de la publication sur la 1ère année d’application de la DPEF, et dans le cadre de la révision de la Directive 2014/95/UE prévue en 2021, le ministère de la Transition écologique a également sollicité ORÉE afin que l’association mobilise le Groupe de Travail Reporting RSE pour travailler à l’élaboration d’un socle commun d’indicateurs clés de performance et conduise une réflexion autour de la pertinence d’un tel socle.
L’objectif de ce socle commun est d’améliorer la comparabilité des entreprises d’un même secteur et la transparence de leurs performances.

Sociétés à mission : vers une gouvernance responsable

En 2021, dans un contexte où un nombre croissant d’entreprises, de toutes tailles et secteurs d’activités, sont amenées à s’interroger sur leur cœur de création de valeur, le cycle GT RSE se propose d’entamer une réflexion sur la démarche pour devenir société à mission. Cette réflexion se structurera en deux temps :

- Sur la méthodologie pour devenir société à mission, l’orientation d’objectifs et leur déclinaison opérationnelle et la gouvernance ;
- Sur la façon de confirmer le statut de société à mission nouvellement acquis, afin d’en faire un véritable levier transformatif de la société.

Dans le cadre de ce GT, les participants co-construisent un questionnaire à destination des entreprises souhaitant réfléchir à leur raison d’être, afin que celles-ci mobilisent leurs parties prenantes sur le sujet, de manière concertée.

Comptes-rendus


Cycle 2021 "Sociétés à mission : vers une gournance responsable - Focus Environnement"


Cycle 2020 "Quels indicateurs clés de performance pour la révision de la DPEF ? "


Cycle 2018/2019 "Reporting RSE, changeons d’ère"


Cycle 2017 "Reporting RSE, outil de pilotage stratégique de l’entreprise"


Gouvernance


Ancrage Local des Entreprises

Depuis 2012 et la mise en évidence de la difficulté des entreprises à aborder leurs contributions au développement local (item "impact territorial, économique et social de l’activité de la société en matière d’emploi et de développement régional"), un Groupe de Travail spécifique réfléchit à la notion d’Ancrage Local des Entreprises.

Un premier cycle s’est intéressé à la co-construction de l’Indicateur d’Interdépendance entre les Entreprises et leur(s) Territoire(s) (IIET). Dans ce cadre, une première étude "Ancrage Local et Performance Globale", réalisée en 2014, a permis d’établir les relations et interactions que les entreprises entretiennent avec leurs territoires d’implantation, la façon dont elles contribuent au développement durable des territoires français et les outils de mesure et de valorisation qu’elles utilisent.

En septembre 2017, ORÉE a publié le guide "S’ancrer dans les territoires pour gagner en performance". Celui-ci retrace les échanges et les étapes de la co-construction de l’outil IIET avec des entreprises et structures membres. Il vise également à démontrer aux organisations l’intérêt de construire des liens étroits avec les acteurs de leur(s) territoire(s), de leur permettre de faire le point sur leurs démarches d’ancrage local grâce à l’IIET et d’identifier des axes d’amélioration ainsi que des pistes pour aller plus loin.

Pyramide ancrage local

 

Un cycle sur l’économie circulaire et la création de valeur est engagé début 2018 avec le lancement du Groupe de Travail « Économie circulaire : création de valeur et ancrage local ».

Les données en circuit court

Depuis 2021, le Groupe de Travail se concentre sur la problématique numérique en lançant un nouveau cycle « Les données en circuit court ». Qu'il s'agisse de mobilité, énergie, déchets, bâtiments ou encore d'alimentation... le monde physique se numérise et avec lui les territoires qui entrent dans une nouvelle économie fondée sur les données.

Les données sont avant tout "humaines" parce qu'elles peuvent faire émerger de nouvelles façons d'apprendre, innover, produire, commercer, consommer, ancrées dans les réalités propres à chaque territoire. Les données ouvrent un potentiel de création de valeur environnementale, sociale et économique dans les territoires, en donnant aux acteurs publics et privés, une nouvelle capacité à créer des services qui contribuent à la résolution des défis du XXIème siècle.

Le concept de "données en circuit court" peut-il être le point de départ d'une nouvelle méthode pour mettre les données locales au service d'une intelligence urbaine, territoriale et humaine ? Peut-il contribuer à une forme de sobriété numérique ? La réutilisation des données peut-elle être un accélérateur des nouveaux modèles de l'économie circulaire ? Y a-t-il là un moyen de maintenir la valeur créée par les données sur les territoires ? Quelles seraient les règles de réciprocité qui engageraient des acteurs privés à partager leurs données ? Quelle forme pourrait prendre la gouvernance publique - privés ? Le partage territorial des données est-il le levier d'un renouvellement de l'ancrage local des entreprises ?

Le Groupe de Travail s'appuiera à la fois sur des paroles d'experts et le retour d'expériences d'adhérents avec un double objectif :

• Définir et caractériser ce que pourrait être un modèle de données en circuit court ;
• Co-construire un outil de diagnostic sur les usages des données dans les territoires.

Comptes-rendus


Cycle 2021 - 2022 : Les données en circuit court


Cycle 2016 - 2018 : Ancrage local des entreprises


Gouvernance

Comptabilité intégrée

En 2018, le Groupe de Travail "Reporting intégré et comptabilité intégrée", co-présidé par Frédérique Déjean, Professeur en Sciences de gestion, Université Paris-Dauphine et Hervé Gbego, Président de Compta Durable (un département du Groupe SFC), Président du comité Normalisation extra-financière et RSE et Président du club développement durable du Conseil supérieur de l'ordre des experts-comptables, a été lancé. Il explore les méthodes de reporting ou de comptabilité qui ont vocation à faire converger l’information financière et extra-financière.

En 2021, ORÉE s’associe avec le C3D et l’ORSE pour un nouveau cycle de réflexion : "Comptabilité Intégrée, enjeux et méthodologies" dont l’objectif est de présenter l'état de la recherche académique ainsi que les différentes méthodes de comptabilité intégrée expérimentées en entreprise permettant une meilleure intégration des enjeux environnementaux et sociaux dans la comptabilité des organisations.

La finalité de ces travaux est d'aider à mieux appréhender ce sujet et de s'en saisir pour qu'il devienne un outil stratégique dans vos organisations.

Comptes-rendus


Cycle 2021 : Comptabilité Intégrée, enjeux et méthodologies


Cycle précédent

 

Contact ORÉE

01 48 24 31 36
allione@oree.org