Biodiversité et Économie

Groupes de Travail

Biodiversité & Économie

Depuis leur lancement en 2005, les Groupes de Travail au sein de la priorité Biodiversité & Économie d’ORÉE permettent aux adhérents (entreprises, collectivités, associations, experts académiques) de :

  • Comprendre quels sont les liens étroits entre biodiversité et activités économiques
  • Découvrir ou présenter des retours d’expérience sur impacts et dépendances
  • Suivre et contribuer aux travaux de l’association pour une meilleure prise en compte de la biodiversité dans les stratégies et les plans de gestion

 

En 2022, deux nouveaux Groupes de Travail sont lancés pour mieux intégrer la biodiversité aux modèles d’affaires des acteurs économiques et se référer aux 5 pressions identifiées par l’IPBES pour définir et déployer des actions concrètes.

 

Cycle 2022 - Biodiversité & Économie

Un nouveau cycle sur le rôle du secteur économique dans l’atteinte des objectifs du cadre mondial de la biodiversité de la CDB démarre en 2022 - sous la co-présidence de Claire Varret, Cheffe de mission biodiversité à la Direction Impact du groupe EDF et de Didier Babin, chercheur au Cirad, président de MAB France.

  • Séance 1 : Lancement du nouveau cycle | 09 juin 2022

 

Gouvernance

_15

Contact ORÉE

_2

01 48 24 31 38
gillet@oree.org

 

Cycle 2022 - Biodiversité & Bâtiment

Suite à la parution de la loi Climat et Résilience en 2021 qui fixe l'obligation pour les territoires de définir une trajectoire pour atteindre le Zéro Artificialisation Nette d'ici 2050, le Groupe de Travail Biodiversité & Bâtiment lance un nouveau cycle sur le sujet du ZAN. Ce Groupe de travail, sous la co-présidence de Laurent Galdemas, Président EODD ingénieurs conseils, et Sabine Goueta Desnault, Directrice Exécutive R&D, Innovation et RSE Gecina, se fixe pour mission d'identifier les principaux freins à lever et de formuler des propositions permettant d'accélérer l'atteinte de cet objectif.

  • Séance 1 : Lancement du nouveau cycle | 29 mars 2022 Compte-rendu, support
  • Séance 2 : Lever les ambiguïtés du ZAN | 04 juillet 2022

Gouvernance

_16

Contact ORÉE

_2

01 48 24 31 38
gillet@oree.org

 

Cycles précédents

Cycle 2014/2021 - Biodiversité et Économie : Prospective

De 2014 à 2021, le volet Prospective du Groupe de Travail Biodiversité & Économie mène une réflexion prospective sur les dynamiques des écosystèmes et des organisations.

À l'occasion de la COP 21, le Groupe de Travail choisit d’aborder les interdépendances entre climat et biodiversité en s’appuyant sur les retours d’expériences de collectivités et d’entreprises, et sur des éléments de contextes posés par des experts du climat, de la biodiversité ou de l’économie. Les réflexions permettent d’aboutir au document Climat et Biodiversité : Enjeux et pistes de solutions - Acteurs d’aujourd’hui et de demain, à la croisée des enjeux du climat et de la biodiversité. Dans la continuité de ce interrogations, le GT produit en 2017 pour la COP 23 une nouvelle note Climat et Biodiversité : Concilier énergies renouvelables et biodiversité quant à l’atténuation du changement climatique, sur les énergies renouvelables et leurs implications vis-à-vis de la biodiversité pour une conciliation de la transition énergétique, de la protection de la biodiversité et de la résilience des écosystèmes.

Toujours dans la continuité de ces enjeux de conciliation des énergies renouvelables et de la préservation de la biodiversité, un projet de développement de contenu sur le volet éolien terrestre de la plateforme enrdurables.org est en cours avec le soutien de l’OFB.


Les travaux du Groupe de Travail "Biodiversité et Économie - Prospective" aboutissent également à la publication du recueil "Initiatives de la prise en compte de la biodiversité par les entreprises aux niveaux mondial, européen et national", réalisé en partenariat avec le ministère de la Transition écologique, qui recense 66 initiatives nationales et internationales.

Cycle 2014/2015 - Biodiversité et bâtiment

ORÉE co-anime avec l’Association HQE un premier Groupe de Travail Biodiersité & Bâtiment afin d’évaluer les impacts et dépendances d’un bâtiment vis-à-vis de la biodiversité dans le cadre de l’élaboration du nouveau référentiel HQE Performance.

Le démarrage des réflexions donne lieu en 2014 au Mémento Biodiversité et bâtiment, des enjeux à chaque étape au bénéfice des utilisateurs et de la planète à destination des acteurs de la construction et de l’immobilier.

En 2015, le test HQE Performance Biodiversité est conduit avec les membres du Groupe de Travail. Ce test opérationnel repose sur l’outil Biodi(V)strict, développé par la chaire "Éco-conception" d’AgroParisTech, qui permet l’évaluation, à l’échelle de la parcelle, des impacts positifs ou négatifs des bâtiments sur les écosystèmes. Il implique 18 maîtres d’ouvrage et 11 bureaux d’études sur 20 projets, de la construction neuve aux opérations d’aménagement en passant par la rénovation de bureaux.

Cycle 2011/2013 - Biodiversité et économie

Pionnier en la matière, ce Groupe de travail a déjà produit un premier ouvrage en 2008 "Intégrer la biodiversité dans les stratégies des entreprises". Le Bilan "Biodiversité des organisations" permettant d’établir le lien d’interdépendance des acteurs vis-à-vis de la biodiversité et de donner des pistes à ceux-ci pour repenser leurs activités dans cet esprit durable. Les travaux et réflexions continuent à s’enrichir (Houdet et al., 2010) et le Groupe de travail choisit d’explorer deux voies : l’intégration comptable de la biodiversité dans la comptabilité des entreprises (Groupe de travail Biodiversité et économie, volet Comptabilité) et la gestion de la biodiversité par les acteurs (Groupe de travail Biodiversité et économie, volet Gestion opérationnelle). C’est dans le cadre de ce dernier que l’ouvrage La gestion de la biodiversité par les acteurs : de la prise de conscience à l’action voit le jour.

 

Thèse recherche-action : Résilience des socio-écosystèmes

ORÉE accompagne des doctorants dans leurs recherches grâce au dispositif CIFRE et a organisé des séances de travail afin de nourrir et d’orienter les réflexions.

  • Fin 2010, la première thèse CIFRE, portée par Veolia, est soutenue par Joël Houdet : "Entreprises, biodiversité et services écosystémiques : Quelles interactions et stratégies ? Quelles comptabilités ?". Ces travaux explorent combien les démarches comptables peuvent permettre de gérer les interactions avec la biodiversité et rendre compte de la performance de l’entreprise aux parties prenantes.
    Hors-série (français/anglais)
  • En mars 2016, la deuxième thèse CIFRE, financée par LVMH, Yves Rocher, Compta Durable et Veolia, est soutenue par Ciprian Ionescu : "Biodiversité et stratégie des organisations : créer des outils pour gérer des interactions multiples et inter-temporelles". Elle permet la conception d’un Modèle de Gestion de Viabilité des socio-écosystèmes (MGV).
    Hors-série (français/anglais)
  • En mars 2022 , la troisième thèse CIFRE, financée par EIFER (EDF), Lifti, Suez et Véolia, est soutenue par Samia SEDIRI: "La transformation des friches par le prisme de la transition socio-écologique : vers l'émergence de contre-récits du développement économique des territoires", sous la co-direction de Michel Trommetter et Nathalie Frascaria-Lacoste.