Entreprises



 

UPM Chapelle Darblay

CD3 BP1

76 530 Grand Couronne

Tél : +33(0)2.35.18.40.00

Fax : +33(0)2.35.18.40.40

 

Site web : www.upm.fr



 

UPM est un groupe forestier d'envergure mondiale qui couvre 6 secteurs d'activité : UPM Biorefining (Pâte et biocarburants), UPM Energy, UPM Paper ENA (Europe et Amérique du Nord), UPM Paper Asia, UPM Raflatac (étiquettes autoadhésives), UPM Plywood (contreplaqués).

Le groupe réalise un chiffre d'affaires annuel de près de 10 milliards d'euros et emploie environ 20 000 salariés.

UPM possède des unités de production sur les cinq continents ainsi qu'un réseau de ventes mondial.

 

UPM, The Biofore Company

UPM se définit comme The Biofore Company.

Biofore est un mot créé par UPM pour définir l'avenir du secteur, et du groupe en particulier. « Bio » décrit sa vision pour l'avenir, c'est-à-dire des solutions durables et de bonnes performances environnementales. « Fore » se réfère à la fois à la forêt, source de matière première et à la position de précurseur d'UPM en termes de développement durable. UPM crée un avenir durable en intégrant les métiers traditionnels de l'industrie forestière et les industries d'avenir, grâce à l'innovation.

La stratégie Biofore d'UPM est en phase avec un monde en mutation caractérisé par :

  • La raréfaction des ressources en eau, énergie, métaux…
  • Le déplacement du centre de gravité économique
  • La croissance de la population
  • Le changement climatique
  • L'ère numérique
  • La pression de la société civile pour les questions environnementales.

Face à ces défis mondiaux, la stratégie Biofore représente une nouvelle source de croissance et des avantages concurrentiels, grâce à :

  •  L'efficacité énergétique des matériaux utilisés
  • Des produits renouvelables et recyclables
  • De nouvelles activités nées de l'innovation

Une forêt de nouvelles opportunités

Nous nous dirigeons vers une bio-économie dans laquelle les questions environnementales sont synonymes de nouvelles opportunités commerciales.

Les forêts ne sont plus uniquement une source de bois transformé en papier ou en pâte. Pour UPM, elles représentent bien plus. Nous y voyons de nouveaux biomatériaux et biocarburants, mais aussi une source d'innovations véritablement durables, basées sur une utilisation efficace de nos matières premières renouvelables et recyclables, et créatrices de valeur ajoutée pour nos clients.

Beaucoup de ces nouvelles alternatives renouvelables vont remplacer les produits non renouvelables. Pour exemple, le nouveau biocarburant d'UPM fabriqué à partir de tallöl, un produit dérivé de la production de pâte. Ou encore, le biocomposite UPM Formi qui remplace les matières plastiques conventionnelles pour le moulage et l’injection.

 

Plus avec Biofore :

La stratégie Biofore trouve une application très concrète dans la démarche d'écoconception d’UPM.

Cette démarche garantit que nos produits auront un impact minimal sur l'environnement tout au long de leur cycle de vie. « Faire plus avec Biofore » signifie fabriquer des produits plus sûrs et plus durables en utilisant moins d'eau, moins d'énergie, en générant moins de déchets et en développant le recyclage et la réutilisation.

Les déchets constituent les matières premières de nouveaux produits : les déchets de fabrication d'étiquettes permettent de fabriquer des lames de terrasses dotées d'excellentes caractéristiques techniques. 

Pour ses activités, UPM privilégie les sources d'énergie sobres en carbone : le groupe est le deuxième producteur européen d'électricité à base de biomasse.

UPM est le premier utilisateur mondial de fibres recyclées pour la fabrication de papiers graphiques.

 

Compétitivité et responsabilité 

Pour UPM, la rentabilité des activités ne peut se faire au détriment de l'environnement et de l'homme. C'est pourquoi le groupe s'est défini des objectifs ambitieux à 2020 dans les trois domaines de la responsabilité sociale, environnementale et économique. Ces objectifs s'appuient sur des règles de gouvernance strictes, conformes au Pacte mondial des Nations Unies et applicables par l'ensemble du personnel ainsi que par les fournisseurs et sous-traitants d’UPM : code de conduite, règles de sécurité au travail, et approvisionnement responsable.

Dans le domaine de la responsabilité environnementale, les actions d'UPM se développent autour des thèmes suivants :

  • climat : des solutions sobres en émissions de carbone
  • eau : une utilisation raisonnée des ressources en eau
  • forêts : des méthodes de gestion forestière durable qui garantissent le maintien de la biodiversité
  • les déchets : minimiser les volumes de déchets et trouver des nouvelles solutions de valorisation
  • les produits : des produits durables sur l'ensemble de leur cycle de vie et utilisant des fibres renouvelables, vierges ou recyclées.

Consultez ici des exemples de notre responsabilité environnementale.

 

UPM Chapelle Darblay, une application des principes de l'économie circulaire

UPM Chapelle Darblay est une usine située à Grand-Couronne près de Rouen, spécialisée dans la fabrication de papier journal 100 % recyclé.

Les papiers à recycler sont issus en majorité des collectivités locales avec qui l'usine entretient une étroite collaboration depuis les années 85. UPM a développé depuis quelques années un partenariat avec le Groupe La Poste afin de récupérer un gisement de papiers de bureau, jusqu'à peu inexploité, afin de fabriquer une nouvelle qualité de papier journal à haute blancheur. Consultez ici les détails de l'opération Recy’Go.

 

A la faveur de l'apparition d'une nouvelle génération de conteneurs , UPM a décidé en 2008 d'amplifier les volumes transportés par voie d'eau pour récupérer les papiers en provenance de la région parisienne et d'acheminer les bobines de papier vers les imprimeurs franciliens.

Chaque année, près de 100 000 tonnes de papier empruntent la voie d'eau, soit l'équivalent de  4500 camions et une diminution de 40 % des émissions de CO2.

Nous continuons à développer le périmètre du transport fluvial, notamment sur l'Oise, et nous souhaitons étendre notre dispositif vers le canal Seine-Nord et la vallée du Rhône.

L'énergie utilisée (électricité et chaleur) pour la fabrication de papier journal est produite sur le site dans une chaudière de cogénération utilisant de la biomasse et les déchets de l'usine (boues de station et désencrage).