MISSION DGCIS

Mission Orée-DGCIS "Compétitivité durable des entreprises" - Phase II (2012)

Dans le cadre de la feuille de route "AMBITION ECOTECH" présentée au Comité Stratégique de filière Eco-Industries (COSEI) et pour faire suite à la première mission, la Direction Générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services du Ministère des Finances a confié à OREE pour l’année 2012 une deuxième mission intitulée « Compétitivité durable des entreprises » - Phase II.

 

Objectifs

Faire émerger des projets de qualité dans le cadre de l’AMI « Biens et services éco-conçus et écologie industrielle » du programme « Economie circulaire » de l’ADEME puis d’autres dispositifs de financement adaptés:

 

  • Contacter et informer via les réseaux d’Orée les acteurs pouvant être concernés par ces dispositifs et les porteurs de projets potentiels
  • Sensibiliser les acteurs aux attentes gouvernementales en matière d’éco-conception et et d'écologie industrielle, à la politique de financement de ce type de projet et aux dispositifs financiers adequats
  • Favoriser l'initiation et la candidature de projets dans le cadre de ces dispositifs

 

 

Mission Orée-DGCIS "Compétitivité durable des entreprises" - Phase I (2010-2011) - volet Ecologie industrielle

Retrouvez le fascicule de présentation des résultats du volet 1 de la mission "Compétitivité durable des entreprises" en cliquant ici.

 

Contexte


La mission « Compétitivité durable des entreprises », dans son volet écologie industrielle, avait pour objectif de « concrétiser et banaliser le recours à l’écologie industrielle ». Concrètement, cette mission consistait à initier et accompagner des projets d’écologie industrielle sur cinq territoires pilotes. Elle a mobilisé un grand nombre d’acteurs publics et privés, et généré la participation directe d’une centaine d’entreprises au total.


Les maitres d'ouvrage locaux de ces démarches sont des acteurs publics qui ont souhaité inciter les entreprises de leur territoire à développer des coopérations et des synergies « éco-industrielles ». Les entreprises se sont prêtées à une enquête portant sur leurs flux de production (ressources, déchets et coproduits, eaux et fluides, énergie...), afin de repérer des voies d'optimisation, des solutions communes, et d'initier rapidement des actions concrètes.  Les résultats ont été discutés collectivement, et de nombreuses actions ont effectivement été menées. Aujourd'hui, l'enjeu est d'organiser la poursuite de ces actions, mais aussi de pérenniser la démarche, avec le souci de maintenir une dynamique multi-acteur. Ces territoires en prennent le chemin.

 

Les cinq territoires pilotes

 

  • Etablissement Public d’Aménagement de la  Plaine du Var, sur le territoire de la Plaine du Var et la ZI de Carros le Broc (avec la participation du CAIPDV, club d’entreprises de la Plaine du Var).
  • Association Ecologie industrielle Estuaire, sur le territoire de l’Estuaire de la Seine, recouvrant 5 pays et 26 intercommunalités, à cheval sur les régions Haute et Basse Normandie. Trois sites font  en particulier l’objet d’actions ciblées : Port du Havre, Port Jérôme et ZAE de Lisieux.
  • Communauté d’agglomération de Plaine Commune, dans le cadre de la requalification de la ZI Jean-Mermoz à La Courneuve, avec une forte présence d’activités éco-industrielles et  logistiques.
  • Roanne Territoire (association regroupant Grand Roanne Agglomération, la CCI du Roannais, l'Agence du Développement Économique de la Loire et le Pays Roannais),  le projet portant sur l’ensemble de l’arrondissement de Roanne, et notamment sur le secteur agro-alimentaire.
  • Communauté Urbaine de Bordeaux, avec un périmètre de projet portant sur l’Ecoparc de Blanquefort, le pôle Chimie d’Ambès, le site industrialo-portuaire de Bassens - pôle chimie et logistique, l’Aéroparc (Mérignac, Le Haillan et St Médard en Jalles) et les centres hospitaliers.

 

La méthodologie déployée:

 

  • Identifier les opportunités

- Analyse des flux de matière et d’énergie à l’échelle des entreprises et du territoire 

- Mise en évidence de synergies potentielles : solutions de valorisation / mutualisation  

  • Prioriser et initier les actions

- Partage de l’information entre acteurs économiques et institutionnels

- Choix des actions à mener : projets d’entreprises et projets de territoire

  • Etudier les conditions de mise en œuvre

- Groupes de travail thématiques avec les acteurs concernés

- Etudes de  faisabilité : technico-économique, réglementaire…

  • Créer les conditions de poursuite et de pérennisation de la démarche

- Continuité du portage, passage de relai (club d’entreprises…) ou création d’une structure

- Capitalisation des savoir-faire et intégration de la démarche dans un projet de territoire

 

 

Contacts

Alice SARRAN

Chargée de mission Ecologie Industrielle et Territoriale

Ligne directe: 01 48 24 31 33

sarran@oree.org