Informations générales


Recommandations du MTES pour répondre à l’article 173 de la LTECV

L’article 173 de la loi de transition énergétique pour la croissance verte impose aux entreprises d’inclure, chaque année, dans leur rapport de gestion, les émissions de gaz à effet de serre engendrées par leurs activités et leurs produits et/ou services.

Afin d’accompagner les entreprises dans cet exercice, le ministère de la Transition écologique et solidaire a publié des recommandations pour la détermination des postes significatifs de gaz à effet de serre.

Ce document a été co-construit par le groupe de travail "reporting climat", auquel ORÉE a participé.


Mis en ligne le : 21-09-2018


Le dispositif de reprise des déchets de construction validé par le Conseil d'État

Alors que des discussions sont en cours au sujet de la création d'une REP bâtiment, suite à la parution de la mesure 33 de la Feuille route économie circulaire, le Conseil d’État a validé le décret du 10 mars 2016 instaurant le dispositif de reprise des déchets de la construction par les distributeurs de matériaux de construction.

Ce décret impose aux distributeurs qui vendent principalement des matériaux aux professionnels du bâtiment et de la construction et ayant plus de 400 m² de surface de distribution et 1 million d'euros de chiffre d'affaires, de s'organiser avec les pouvoirs publics, les collectivités locales et les gestionnaires de déchets pour organiser la reprise des déchets du bâtiment dans un rayon maximal de 10 kilomètres autour du site de distribution.

Cela implique d’installer des points de collecte sur leur site ou de les faire reprendre par les gestionnaires de déchets. Cette mesure s’appliquera dès le 1er janvier 2020 et implique une reprise gratuite.


Mis en ligne le : 21-09-2018


Ecosia : le moteur de recherche écologique

Plus de 32 millions d’arbres plantés ont été plantés grâce à Ecosia, le moteur de recherche écologique. L'entreprise revendique 7 millions d’utilisateurs par mois.

L'entreprise, reconnue  B-CORP, utilise 100% de ses bénéfices dans des projets de reforestation au Burkina Faso, Nicaragua, Ghana, à Madagascar et Haiti, en Tanzanie, Ouganda, Éthiopie, Indonésie, Colombie, au Sénégal, au Pérou, au Maroc et au Brésil.

Ces projets permettent de produire de la nourriture pour les communautés locales, de maintenir la biodiversité et de transformer des zones arides en forêts, notamment pour restaurer les cours d’eau.

L'objectif d'Ecosia est de planter 1 milliard d’arbres d’ici 2020 dans les hotspots de biodiversité les plus en danger.


Plus d'informations


Mis en ligne le : 21-09-2018


Festival Atmosphères, du 9 au 14 octobre

Du 9 au 14 octobre aura lieu la 8ème édition du Festival Atmosphères : "Pour rêver le 21ème siècle" à Courbevoie - La Défense (92).

Le Festival Atmosphères utilise l’art et la création sous toutes leurs formes (cinéma, théâtre, musique, expositions) pour décrypter le monde d’aujourd’hui, cartographier les enjeux sociétaux et ouvrir sur des solutions avant-gardistes. Images, sensations, rencontres, débats et conférences permettent à chacun d'identifier les pistes à poursuivre dans sa vie quotidienne.

Le festival enrichit cette année sa programmation avec des jeux vidéo et la réalité virtuelle. Pour la première fois, il est labellisé Fête de la science.

Plus d'information

Proposer un film


Mis en ligne le : 21-09-2018


Livre blanc du Forum économie mondial sur la ville durable

L’initiative du Forum économique mondial sur l’avenir du développement urbain et des services a publié son nouveau livre blanc sur "L’économie circulaire dans les villes : faire évoluer le modèle d’un avenir urbain durable".

Ce livre blanc retrace les fondements conceptuels de l’économie circulaire et explique pourquoi les villes jouent un rôle clé dans l’accélération de la transition pour sortir du modèle traditionnel "extraire-produire-jeter".

Il s'appuie sur des exemples de villes du monde entier dans des domaines tels que la réutilisation de matériaux de construction usagés vers de nouveaux chantiers, la collecte et la réutilisation de l'eau, la réduction de la consommation d'énergie, les déchets électroniques, les soins de santé et les achats.

Il explique les opportunités de l'économie circulaire pour toutes les parties prenantes et les façons dont elles peuvent collaborer au niveau de la ville.


Mis en ligne le : 21-09-2018


Monde scientifique et acteurs économiques pour la biodiversité : 10 ans de la FRB et l’initiative act4nature

En septembre, la FRB fête son dixième anniversaire. Pour cette occasion, la FRB :

> Organise des événements pour mettre en avant la recherche sur la biodiversité (les 26 et 27 septembre) ;
> Met en avant des études scientifiques qui permettent l’action en faveur de la biodiversité ;
> A créé un prix pour récompenser les jeunes chercheurs s’investissant sur la biodiversité.

Plus d'informations


Dans le cadre de ses 10 ans, la FRB lance aussi l'appel :

"À nous collectivement de rendre des services à la biodiversité,
notre avenir en dépend"

ORÉE, en tant que membre du Comité d'Orientation Stratégique et du Conseil d'Administration de la FRB, est signataire de cet appel.

Retrouvez ici l'appel et les partenaires

Au-delà de ces diverses actions, Audrey Dana, actrice et réalisatrice, a réalisé pour le compte de la FRB une série de vidéos donnant la parole aux chercheurs travaillant au quotidien sur la biodiversité. L’objectif est de sensibiliser le grand public à la biodiversité et la nécessité de sa préservation.

Parmi les films, "que se passe-t-il quand une espèce disparaît ?", "pourquoi faire de la recherche sur des bactéries ?", "c’est quoi votre travail de chercheur sur la biodiversité ?".

Retrouvez toutes les vidéos


***

L’évévement act4nature, dont la FRB et ORÉE sont partenaires, a eu lieu le 10 juillet 2018. Celui-ci a été l'occasion de faire valoir l’intégration de la biodiversité dans les stratégies et modèles économiques de 65 entreprises, ainsi que l’apport de solutions pour sa préservation.

Parmi les signataires, on retrouve 20 adhérents d’ORÉE : Bouygues Construction, Bouygues Immobilier, DS Avocats, EDF, Eiffage, GRTGaz, Léa Nature, l’Oréal, LVMH, Nespresso, Paprec, Groupe Rocher, RTE, Saint-Gobain, Séché Environnement, Segex, SNCF, Suez, UPM et Veolia.

Cette initiative a permis la publication d’une série d’engagements communs et des engagements individuels plus spécifiques.

Les engagements des signataires


Mis en ligne le : 21-09-2018


AMI fiabilisation des performances résiduelles en vue d’un réemploi

La Fondation de recherche Bâtiment-Énergie, fondée par des acteurs du secteur du bâtiment et de l’énergie, a lancé en mars 2018, son 7ème appel à manifestation d’intérêt (AMI) destiné à développer des bases scientifiques à la caractérisation de l’économie circulaire dans le secteur du bâtiment.

L’objectif de cet AMI est de sélectionner le ou les bureaux de contrôles et experts construction, qui interviendront en complément de l’équipe déjà constituée, sur la fiabilisation des performances résiduelles des matériaux et produits de construction.

Les cinq thématiques retenues sont les suivantes :

> Valorisation de la matière constitutive des bâtiments existants ;
> Déconstructibilité des bâtiments ;
> Transformabilité/réversibilité ;
> Indicateurs de caractérisation des filières courtes ou issues d’une logique d’allongement du cycle de la matière ;
> Gestion/capitalisation de la donnée.

Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 5 octobre 2018.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 21-09-2018


La Plateforme RSE publie l'avis "RSE et environnement"

À partir des travaux réalisés par le groupe de travail constitué en 2016 "RSE et environnement", la Plateforme nationale d’actions globales pour la RSE présente un diagnostic sur le pilier environnemental de la RSE dans l'avis "RSE et environnement".

Dans cet avis figurent un état des lieux, une analyse et des recommandations sur la prise en compte de l’environnement dans les démarches RSE. À ce titre, l’économie circulaire a été identifiée comme une boucle d’avenir permettant de contribuer à la protection de l’environnement, aux côtés de la gouvernance et de la responsabilité environnementale.

Les recommandations formulées par la Plateforme RSE sont adressées aux pouvoirs publics ainsi qu’aux différentes parties prenantes (entreprises, partenaires sociaux, organisations de la société civile, réseaux d’acteurs, chercheurs et institutions publiques).

Plusieurs travaux d'ORÉE sont cités dans cet avis, notamment sur l'application du dispositif français de reporting extra-financier, le référentiel ELIPSE et le guide de la relation clients fournisseurs.

Télécharger l'avis


Mis en ligne le : 21-09-2018


Le ministère de la Transition écologique et solidaire lance une "Mission océans"

Les récifs coralliens, qui abritent 25% de la diversité spécifique, font aujourd’hui face à de graves menaces : acidification des océans, réchauffement climatique, augmentation de la température de l’eau, pollutions chimique et plastique. La France, qui possède le 2ème espace maritime mondial et de nombreux territoires d’outre-mer, est au cœur de cette problématique.

Brune Poirson, secrétaire d’État auprès du ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, a ainsi lancé une "Mission océans", dont l’objectif est la lutte contre la pollution des océans.

Prolongement de la Feuille de route de l’économie circulaire et du plan biodiversité, cette "Mission océans" proposera des mesures contre la multiplication des déchets dans les océans, et notamment les déchets plastiques.

Une des actions sera la réalisation d’un "inventaire des différentes substances chimiques présentes dans les produits de consommation comme les cosmétiques, les crèmes solaires ou les lessives et particulièrement toxiques pour les écosystèmes marins et les récifs coralliens".

Communiqué de presse


Mis en ligne le : 05-09-2018


La Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité (FRB) fête ses 10 ans

En septembre, la FRB fête son dixième anniversaire. À cette occasion, trois événements seront organisés les 26 et 27 septembre pour mettre en avant la recherche sur la thématique biodiversité :

"La FRB dans le paysage de la recherche française sur la biodiversité", le 26 septembre de 14h à 18h à l’Orangerie de Bagatelle. L’événement sera l’occasion de s’interroger sur les actions présentes autour de la recherche sur la biodiversité, ainsi que les potentielles actions futures de la FRB.

Plus d’informations

"La Nuit de la Biodiversité", le 26 septembre de 18h30 à 21h à l’Orangerie de Bagatelle. Audrey Dana, réalisatrice des vidéos "Regards" pour la FRB, animera la soirée autour de la thématique du dialogue science-action. La remise des Prix Jeunes Chercheurs s’effectuera lors de l’événement, et récompensera les chercheurs qui s’investissement pour la recherche sur la biodiversité.

Plus d’informations

Journée FRB "Biodiversité, transition alimentaire et santé", le 27 septembre de 9h30 à 18h à la Maison des Océans. Les débats tourneront autour de la nécessité d’une transition alimentaire basée sur des systèmes de production alternatifs qui prennent à la fois en compte la biodiversité et la santé humaine.

Plus d’informations

Inscription aux différents événements


Mis en ligne le : 05-09-2018


Colloque "Repenser notre relation à la Nature à l’heure de la sixième extinction", le 5 octobre

Le ministère de la Transition écologique et solidaire organise le vendredi 5 octobre le colloque de haut niveau "Repenser notre relation à la Nature à l’heure de la sixième extinction". Celui-ci se déroulera à l’hôtel de Roquelaure dans le 7ème arrondissement.

L’événement sera l’occasion de s’interroger sur les relations entre humanité et nature, et plus particulièrement le rôle de la culture dans ces interdépendances. Des solutions pour une meilleure prise en considération de la biodiversité seront aussi explorées, notamment à travers la sensibilisation du grand public et l’implémentation d’outils à destination des acteurs.

Dans le cadre de ce colloque, un appel à écriture de nouvelles sur la thématique a aussi été lancé. Le colloque se terminera donc par la remise des prix et la lecture de la nouvelle lauréate.

Inscription


Mis en ligne le : 05-09-2018


Appel à contribution pour la 20ème édition des "Assises Européennes de la Transition Energétique"

Dernier appel à contribution pour collaborer au programme de la 20ème édition des Assises européennes de la Transition énergétique, qui se tiendra fin janvier 2019.

Cet événement est le rendez-vous annuel des acteurs territoriaux européens engagés dans la transition énergétique et l’adaptation au changement climatique. 

L’objectif de cette rencontre entre acteurs économiques, institutionnels, académiques et citoyens, est de créer une dynamique collective afin d’assurer une transition énergétique territoriale. Elle est l’occasion de développer de nouveaux modes de coopérations, de nouveaux outils, et de partager des expériences réussies et des solutions concrètes aux grands enjeux actuels.

La soumission des propositions de contribution sur le site est possible jusqu’au 16 juillet à 17h.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 29-06-2018


L’ADEME présente les appels à projets du Programme d’Investissements d’Avenirs, le 12 juillet

L’ADEME organise une réunion pour présenter les appels à projets du Programme d’Investissements d’Avenirs (PIA), le 12 juillet 2018 de 14h à 16h, dans le Bâtiment FairWay (155 Bis avenue Pierre Brossolette, 92240 Montrouge).

La réunion, à destination des pôles de compétitivités et des organismes et fédérations d’entreprises, portera notamment sur :

> le Concours d’innovation (à destination des PME);
> l’action « Démonstrateurs de territoires d’innovation de grande ambition »;
> l’action « Accélérer le développement des écosystèmes d’innovation performants » (transports et mobilité durable).

Inscription

Plus d'informations


Mis en ligne le : 29-06-2018


Lancement du site dédié aux Objectifs de Développement Durable

Lancé le 18 juin par Madame Brune Poirson, secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, le site internet permet d’avoir toutes les informations sur l’Agenda 2030.

Élaboré dans une dynamique collaborative, le site est à destination tant du grand public que de la communauté des ODD (associations, entreprises, collectivités, institutions etc.). Vous pourrez y découvrir une présentation de l'Agenda 2030, les enjeux et objectifs des 17 ODD, des ressources, ainsi que les actualités et événements à la une. 

Voir le site


Mis en ligne le : 29-06-2018


FRB : Colloque sur les récifs coralliens, le 20 juin

La Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité (FRB) s'associe avec l'Institut océanographique, le CRIOBE et la Plateforme Océan-Climat pour organiser le 20 juin le colloque "Récifs coralliens : des solutions pour aujourd'hui et demain". L'événement aura lieu au grand amphithéâtre de la Maison des Océans (195 rue Saint Jacques).

2018 est en effet l'année internationale des récifs coralliens, et l'événement sera l'occasion d'échanger sur les dernières connaissances scientifiques, d'identifier les enjeux et d'inviter le grand public, lors de la soirée, à participer à la projection du film Chasing Coral.

L'événement sera structuré autour de plusieurs thèmes :

> Point sur les services écosystémiques rendus par les récifs coralliens ;
> État de santé et menaces pesant sur les coraux ;
> Table ronde sur la mobilisation, l'adaptation et les outils face à ces menaces ;
> Table ronde sur les connaissances scientifiques et solutions de gestion nouvelles.

Programme

Inscription


Mis en ligne le : 15-06-2018


Climate chance : les acteurs non-étatiques européens contribuent au dialogue de Talanoa

L’association Climate Chance (dont ORÉE est membre du comité d'orientation stratégique et co-pilote de la coalition "économie circulaire" avec ACR+ et le CCRE CEMR), le Comité économique et social européen et le Comité européen des régions ont organisé conjointement le 23 avril 2018 à Bruxelles un "Dialogue européen de l'action non-étatique pour le climat".

L'objectif était de proposer un plan d’action visant à évaluer, reconnaître, accélérer et soutenir les actions positives en matière de climat menées par des acteurs non étatiques : société civile, entreprises, travailleurs, autorités infranationales (régions et villes).
 
L’événement s’inscrivait dans le cadre du dialogue de Talanoa à l’échelle européenne, un processus participatif mis en place dans le cadre de la COP 23, sous la présidence fidjienne, en 2017, afin de permettre aux pays d’évaluer les progrès accomplis jusqu’à présent dans la réalisation de l’objectif à long terme de l’accord de Paris, et de les aider à relever le niveau d’ambition de leurs contributions déterminées au niveau national d’ici à 2020.

Cet événement a réuni des experts des gouvernements nationaux et supranationaux, du secteur privé, des institutions financières et d’organisations internationales et de la société civile de premier plan.

Les conclusions de cet événement ont été soumises en tant que contribution au Dialogue de Talanoa.


Mis en ligne le : 15-06-2018


Appel à candidature pour les Trophées RSE-ARA

L’association FORSE (Facilitation pour les Organisations en Responsabilité Sociétale et Environnementale) a lancé un appel à candidature pour les prochains Trophées RSE-ARA.

Toute organisation de plus de 5 salariés peut candidater, et cela dans des catégories correspondant à sa taille (TPE ; PMI/PME et ETI ou Grandes entreprises nationales).

La volonté est d’encourager les entreprises à se lancer ou à renforcer leurs politiques de développement durable. Un outil permettra également aux entreprises candidates de comparer leurs progrès ou les efforts à faire par rapports aux entreprises de même dimension, secteur d’activité ou zone géographique.

Pour candidater, il suffit de se rendre sur le site Trophées RSE Auvergne-Rhône-Alpes avant le 30 septembre.


Mis en ligne le : 15-06-2018


"Le French Impact" : révélation des 22 projets "Pionniers"

Lancé en janvier, par Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, et Christophe Itier, haut commissaire à l’économie sociale et solidaire, le nouveau dispositif dédié à l’ESS, French Impact a pour objectif d’identifier des innovations sociales que l'État  accompagnera sur le plan national.

Les 22 premiers projets choisis "pour le passage d’échelle" ont été identifiés pour devenir des solutions nationales et bénéficieront d'un accompagnement sur mesure. Un appel aux territoires en vue d’une labellisation de structures a également été lancé ainsi qu’un premier fonds d’amorçage.

La liste des 22 projets retenus : Acta Vista, Article 1, Ecov, Baluchon, Enercoop, Envie autonomie, Fédération Simon de Cyrène, La foncière Chênelet, GRAP, Jaccede, Mozaïk RH, Messidor, Phénix, Siel Bleu, TicketForChange, Toit à Moi, Trait d'union, VAE les 2 Rives, VoisinMalin, WeTechCare, YesWeCamp, Plateau Urbain.


Mis en ligne le : 15-06-2018


Le MEDEF propose des ateliers thématiques sur le reporting RSE des entreprises

A la suite de la publication du guide méthodologique de septembre 2017 sur les nouvelles obligations de reporting extra-financier, le MEDEF poursuit sa démarche d’accompagnement des entreprises dans la mise en œuvre pratique de la déclaration de performance extra-financière avec 5 ateliers thématiques organisés au MEDEF (55 avenue Bosquet à Paris) :

> Comment sélectionner et présenter les principaux risques extra-financiers ? => jeudi 28 juin de 15h à 18h30

> Comment présenter le ou les modèles d'affaires ? => lundi 9 juillet de 15h à 18h30

> Comment décrire et présenter les politiques appliquées => mercredi 19 septembre de 14h30 à 18h

> Comment gérer les interactions entre tous les textes, obligations et recommandations de reporting extra-financier => lundi 10 septembre de 15h à 18h30

> Comment passer concrètement du dispositif « Grenelle 2 - article 225 » à la déclaration de performance extra-financière et aux autres obligations actuelles ? => lundi 1er octobre à 14h30 de 14h30 à 18h

Inscription


Mis en ligne le : 15-06-2018


Naissance du SEDDRe, Syndicat des entreprises de Déconstruction, Dépollution et Recyclage

Le Syndicat National des Entreprises de Démolition (SNED) et le Syndicat des Recycleurs du BTP (SR-BTP) ont fusionné le 31 mai 2018 pour créer le SEDDRe, Syndicat des Entreprises de Déconstrution, Dépollution et Recyclage.

Il regroupe 250 entreprises et 70 partenaires aux activités variées et complémentaires : des acteurs du curage, désamiantage et dépollution, déconstruction, sciage-carottage, gestion et recyclage des déchets du BTP, soit 7500 salariés pour un chiffre d’affaires moyen annuel d’1,3 Milliards d’euros.

Cette fusion est une nouvelle donne pour le secteur du BTP, producteur de 227,5 millions de tonnes de déchets (dernières données fournies par l'ADEME sur l'année 2014). Elle répond à la pression croissante d’adopter une démarche d’économie circulaire. Une nouvelle dynamique est lancée par la filière, notamment face aux quantités considérables de déblais que risque de générer la construction du Grand Paris. Ainsi, ce rapprochement des entreprises de démolition aux recycleurs vise à une plus grande collaboration et des synergies entre ces différents acteurs.

Le SEDDRe a déjà mis à disposition de ses membres divers outils et services tels que le logiciel de traçabilité des déchets "Ivestigo", la bourse aux matériaux et déchets de chantiers « Imaterio », une bibliothèque de publications et d’outils utiles à leur activité et un référentiel des bonnes pratiques (Qualirecycle).

Le président du nouveau syndicat est Jean-Marc Sastre, qui sera épaulé par Sébastien Sureau, délégué général.


Mis en ligne le : 15-06-2018


Un Prix COS-FRB pour les chercheurs en biodiversité

La Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité (FRB), dans le cadre de son dixième anniversaire, offrira un prix à neuf chercheurs dans le domaine des sciences de la biodiversité.

Neuf thématiques ont ainsi été choisies : océans, EEE, agriculture, pollution plastique, Outre-mer, sauvegarde et conservation de la biodiversité, biodiversité urbaine, recyclage des friches et enjeux de développement dans les pays du Sud.

Les neuf chercheurs seront ainsi récompensés par les membres du Conseil d’Orientation Stratégique (COS) de la FRB.

Les dossiers doivent être déposés avant le 24 juin 2018 à minuit. La cérémonie de remise des prix aura lieu le 26 septembre 2018 à l’Orangerie des jardins de Bagatelle à Paris.

ORÉE, en tant que représentant du collège 5 "activités socio-politiques et relations avec le grand public" du COS, soutient cette action en faveur de la recherche pour la biodiversité.

Plus d’informations

Soumission d’une candidature


Mis en ligne le : 15-06-2018


Workshop de la Plateforme européenne Business & Biodiversity, le 27 juin

Le 27 juin, la Plateforme Européenne Business & Biodiversity organisera un workshop "How to bring pro-biodiversity innovation and finance together ?". L'atelier aura lieu à la Commission européenne à Bruxelles (Avenue de Beaulieu, 29, 1160 Brussels).

L’événement rassemblera des institutions financières, des structures innovantes en matière de finance et des acteurs du monde financier. L’objectif est d’échanger sur les solutions afin de renforcer les financements de projets innovants en faveur de la biodiversité.

Les débats se focaliseront sur deux thématiques principales :

> L’attractivité des projets en faveur de la biodiversité pour les investisseurs ;
> L’identification de ces projets attractifs par les institutions financières.

Plus d’informations

Inscription


Mis en ligne le : 15-06-2018


L'Union européenne adopte le paquet économie circulaire et lutte contre le plastique

Après l’adoption par le Parlement européen du paquet économie circulaire le 18 avril dernier, les États membres ont également approuvé le texte le 22 mai. C’est la fin d’un parcours débuté en décembre 2015.

Dans un communiqué, la commission s’est félicitée de ces nouvelles règles, qui "représentent la législation en matière de déchets la plus moderne au monde, par laquelle l'Union montrera l'exemple." La volonté est de renforcer la "hiérarchie des déchets" en évitant de les créer, ou en les recyclant ou les réutilisant lorsqu’il n’y a pas d’autre choix.

Le paquet économie circulaire est composé de quatre Directives qui ont été révisées :

> Directive Déchets 2008/98/CE
> Directive Emballages et Déchets d'emballages 94/62/CE ;
> Directive Enfouissement des déchets 1999/31/CE ;
> Directive Véhicules en fin de vie (2000/53/CE), Piles et accumulateurs usagés (2006/66/CE), et Déchets d'équipements électriques et électroniques (2012/19/UE).

Pour compléter ce paquet, l’Union européenne se prépare à interdire la commercialisation d’une liste de produits en plastique à usage unique. Il s’agit des dix produits les plus présents sur les plages et dans les mers européennes, comme par exemple les pailles, gobelets, couverts et assiettes en plastique etc…

Ces articles seront visés par quatre types de mesures allant de l’interdiction pure et simple lorsqu’il est possible de les substituer par une solution plus durable, à une réduction significative lorsque cette substitution est plus délicate. Des mesures spécifiques sont prévues pour les bouteilles en plastique, dont les bouchons devront rester attachés au récipient.

Aujourd’hui, seuls 30% des 25 millions de tonnes de déchets plastiques produits sur le continent sont collectés. Or, le plastique représente 85% des déchets présents sur les plages.


Mis en ligne le : 01-06-2018


Réunion de la communauté Économie Circulaire & Urbanisme, le 14 juin 2018

L'ADEME et le ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES) organisent à la troisième journée de la communauté Économie Circulaire & Urbanisme, le 14 juin 2018, de 14h00 à 17h30 (L.A.R.O - 5 rue Laromiguière - Paris 5ème)

Suite à la saison 1 de l'expérimentation Économie Circulaire & Urbanisme de l'ADEME, un nouvel AMI a été lancé, annonçant une nouvelle saison, riche et innovante, en partenariat avec le MTES.

5 nouveaux lauréats ont été retenus et une communauté construite autour de cette expérimentation. Cette communauté est composée des lauréats de la saison 1, de candidats à l'AMI, des membres du Club EcoQuartier et d'experts du sujet.

Une première journée a été organisée afin de présenter les résultats de la saison 1, les projets choisis pour la saison 2 et d'échanger avec l'ensemble des participants sur les besoins et attentes autour de la question «économie circulaire et urbanisme». Une seconde journée a porté sur l'intégration des flux dans les projets d'aménagement.

Pour cette troisième réunion de la communauté Économie Circulaire & Urbanisme, l'ADEME et le MTES vous invitent à aborder la question des usages dans les projets d'aménagement et d'urbanisme. Cette réunion sera animée par ORÉE et Inddigo.

Cliquez ici pour accéder au programme et à l'invitation officielle.

En tant qu'adhérent ORÉE, vous pouvez vous inscrire ici


Mis en ligne le : 01-06-2018


La Commission européenne lance une consultation sur le reporting RSE dans l'UE

La Commission européenne a lancé une consultation pour évaluer le cadre actuel d'établissement des reporting RSE au sein de l'Union européenne.

Les contributions à cette consultation serviront à la Commission européenne pour publier un rapport de revue de l’efficacité de la Directive RSE, d’ici décembre 2018.

Les réponses sont attendues pour le 21 juillet. 

Le champ de l'étude est assez large. L’ensemble des informations légales est concerné. Environ la moitié des questions est dédiée au reporting financier, un tiers à l’extra-financier et la dernière partie au digital.

Accéder au questionnaire


Mis en ligne le : 01-06-2018


Forum Bioresp "Le biosourcé, une valeur d'avenir ?" le 12 juin

Le Forum BioRESP est une interface de dialogue multi-acteurs, focalisée sur les modalités d’une bioéconomie viable et souhaitable.

Le 3ème Forum BioRESP "Le biosourcé : une valeur d’avenir ? Vers un contrat social gagnant-gagnant entre les acteurs" sera organisé le 12 juin à AgroParisTech (19 Avenue du Maine, Paris 15). ORÉE, en tant que membre du comité de pilotage du Forum, s’associe à l’évènement.

À l’ordre du jour, la création d’un label reconnu "biosourcé", la prise en compte des produits biosourcés dans les marchés publics et la place du biosourcé dans la grande distribution.

Le Forum se focalisera sur deux secteurs : le plastique (nouvelles matières pour les emballages et bouteilles) et l’habitat (nouveaux matériaux de construction et d’isolation).

Programme

Inscription


Mis en ligne le : 01-06-2018


AFB : lancement d’une opération de sensibilisation à la biodiversité

L’Agence Française pour la Biodiversité (AFB) a lancé le 22 mai une opération de sensibilisation à la biodiversité. Durant quatre mois (jusqu’à mi-septembre), elle aura pour objectif d’expliquer ce qu’est la biodiversité, de montrer son importance cruciale et d’illustrer l’interdépendance et les rétroactions entre milieux et espèces.

Une plateforme web a ainsi été réalisée et permet de mieux appréhender le concept de biodiversité. Celle-ci explicite ainsi les enjeux, menaces, solutions et acteurs autour de cette question. ORÉE, à travers son groupe de travail Biodiversité et Économie et la Plateforme de l’Initiative Française pour les Entreprises et la Biodiversité, est présente dans la partie "réseau d’entreprises" des acteurs de la société civile et citoyens.

Cette campagne sur le web et les réseaux sociaux repose sur un dispositif comprenant aussi :

> un film introduisant le concept de biodiversité ;
> des petits films présentant des exemples concrets autour de la biodiversité ;
> une campagne sur les réseaux sociaux.

L’ambition de l’opération est de toucher un large public, en se focalisant néanmoins sur les jeunes entre 15 et 34 ans. Cette démarche est une étape intermédiaire à des projets de plus grande envergure menées dans les années à venir.

Plus d’informations

La plateforme web


Mis en ligne le : 01-06-2018


Économie circulaire : le gouvernement lance un portail d’information à l’intention des entreprises

A l’occasion des trophées de l’économie circulaire, le 31 mai 2018, Brune Poirson, secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, a annoncé le lancement du portail des aides à l’économie circulaire.

Le site a pour objectif de permettre aux entreprises d’identifier les différentes aides auxquelles elles sont éligibles en matière d’économie circulaire, que ce soit au niveau local, national ou même européen.

 

Il s’inscrit dans le cadre de la Feuille de Route pour une économie circulaire, publiée en avril 2018 par le gouvernement.

Les acteurs économiques pourront y trouver, selon leur domaine d’activité, leur région de domiciliation et leur taille, les différents appels à projets, accompagnements, aides financières, subventions, ainsi que des formations ou des prêts auxquels ils peuvent prétendre.

Enfin, les entreprises auront la possibilité d’échanger sur leur expérience et d’évaluer les aides dont elles auront bénéficié, et cela dans le but d’enrichir et d’améliorer l’offre de manière permanente.


Mis en ligne le : 01-06-2018


Le Parlement européen adopte le paquet économie circulaire.

Les députés européens ont adopté quatre textes législatifs pour un cadre unique et partagé sur l'économie circulaire dans l'Union européenne.

Les mesures de ce "paquet économie circulaire" portent notamment sur le traitement des déchets et des emballages, l'enfouissement des déchets, les piles et accumulateurs usagés, les véhicules en fin de vie ou encore les déchets d'équipements électriques et électroniques.

Parmi les principaux objectifs :

> le recyclage d'au moins 55% des déchets municipaux avant 2025, puis 60% en 2030 et 65% d'ici à 2035 ;
> le recyclage 65 % des déchets d'emballages d'ici à 2025, et passer à 70% d'ici à 2030 ;
> la réduction de la mise en décharge à 10% des déchets ménagers d'ici à 2035.

Des objectifs spécifiques sont par ailleurs prévus pour les matériaux tels que le plastique, le bois, les métaux ferreux, l'aluminum, le verre ou encore le papier et carton.

Les textes veulent également favoriser la lutte contre le gaspillage alimentaire, avec notamment des objectifs de réduction des déchets alimentaires de 30% d'ici 2025 et de 50% d'ici 2030. Les États membres doivent aussi prévoir des mesures de collecte et de redistribution sécurisés des produits alimentaires invendus. 

En 2014, 2,5 milliards de tonnes de déchets ont été produits par les pays de l'Union européenne. Même si les pratiques s'améliorent, les résultats restent très divers selon les États membres et certains continuent d'enfouir certains de leurs déchets.

Le texte sera désormais transmis au Conseil pour une approbation formelle avant sa publication au Journal officiel de l’UE, le registre officiel de tous les actes juridiques de l'UE.


Mis en ligne le : 04-05-2018


130 listes rouges régionales des espèces menacées réalisées en France métropolitaine

Sous l'impulsion du Comité français de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature), 130 listes rouges régionales des espèces menacées ont été réalisées en sept ans. Elles ont rassemblé un grand nombre d’acteurs régionaux (associations de protection de la nature, conservatoires d’espaces naturels, services décentralisés de l’État etc.).

Ces listes rouges confirment l’actuelle dégradation globale de la biodiversité, et ce sur tout le territoire. Celles-ci ont concerné des espèces très diverses (champignons, coccinelles, mousses, vertébrés, etc.), et les résultats vont dans le même sens : le niveau général des menaces augmente.

Le nombre de listes est cependant hétérogène selon l’espèce et la région. Étant de réels outils de connaissance et d’orientation des stratégies, de nouvelles listes doivent émerger dans les régions françaises. Pour cela, l’UICN France réalise une seconde édition de son guide pratique pour la réalisation de listes rouges des espèces menacées.

Plus d’information


Mis en ligne le : 04-05-2018


Atelier "Introduction aux revues et cartographies systématiques", le 15 mai

Le 15 mai 2018, la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité (FRB) organise un atelier méthodologique sur les revues et cartographies systématiques. L’évènement aura lieu à la FRB (195 rue Saint Jacques à Paris) de 9h30 à 16h30.

Permettant d’éviter les biais et d’objectiver les informations recueillies, les revues et cartographies systématiques s’inscrivent dans une démarche scientifique rigoureuse, et apportent de la robustesse à l’analyse des données.  

L’atelier permettra entre autre de découvrir la démarche des revues et cartographies systématiques, mais aussi de s’interroger sur les enjeux, l’efficacité et les contraintes de celles-ci.

Plus d’informations


Mis en ligne le : 04-05-2018


Save the date : 8ème édition des Assises de la Biodiversité à Valenciennes, du 13 au 15 juin

Après une édition 2017 en Corse, les Assises de la Biodiversité auront lieu cette année les 13, 14 et 15 juin 2018 à Valenciennes pour une 8ème édition. 

Plus d'informations à venir

 


Mis en ligne le : 04-05-2018


Publication du SDES sur "l'empreinte matières"

Le bureau des pressions sur l'environnement du service de la donnée et des études statistiques (SDES) du ministère de la Transition écologique et solidaire présente une publication sur l'empreinte matières, rédigée par Philippe Calatayud : 

"L’empreinte matières, un indicateur révélant notre consommation réelle de matières premières"

Cet indicateur complète les 10 indicateurs clés pour le suivi de l'économie circulaire, publiés en mars 2017. À l’instar d’autres empreintes (comme l’empreinte carbone), "l’empreinte matières" est un indicateur qui permet de rendre compte de l’ensemble des matières premières mobilisées pour satisfaire la consommation finale d’un pays. Les résultats reflètent mieux l’impact réel de l’utilisation des ressources, tant celles extraites du territoire national que celles mobilisées indirectement hors de nos frontières pour produire et transporter les produits importés. 

Consulter le document


Mis en ligne le : 04-05-2018


3ème Forum du Management Responsable

Le 3ème Forum du Management Responsable aura lieu le 3 juillet prochain.

Après le rapport Sénard Notat sur "Entreprises et Intérêt général", cet événement a vocation à questionner le management à la lumière de la responsabilité sociétale des entreprises et du développement durable. L'occasion d'étudier comment installer une compétence durable & RSE au sein des entreprises.

La conférence aura lieu en présence de Michèle Pappallardo, Directeur de Cabinet du ministre de la Transition écologique et solidaire et d'Antoine Frérot, Président-directeur général de Veolia Environnement et président de l’Institut de l’Entreprise.

Programme et Inscription


Mis en ligne le : 04-05-2018


Appel à contribution sur le projet de révision des missions des OTI

Suite à la transposition de la Directive européenne 2014/95/UE sur le Reporting RSE, le ministère de l’Économie et des finances met en consultation, par l’intermédiaire, de la Plateforme Nationale RSE, un projet de révision des articles 225-102-1 à 225-102-4 du code de commerce, qui portent sur les modalités dans lesquelles l'OTI conduit sa mission de vérification des déclarations de performance extra financière.

=> Si vous souhaitez réagir sur ce texte, nous vous remercions de nous envoyer vos commentaires au plus tard, le 15 mai prochain à l’adresse saint-jean@oree.org, afin que nous puissions les transmettre, de manière groupée, à la Plateforme Nationale RSE qui recueille les avis dans le cadre de cette consultation. 

Lien vers la consultation


Mis en ligne le : 04-05-2018


Candidatez aux Prix Entreprises et Environnement

L'appel à candidature pour les Prix Entreprises et Environnement (PEE) est lancé. 

Les PEE sont un concours national, organisé par le ministère de la Transition écologique et solidaire et l’Ademe, qui récompense, chaque année, les actions et projets exemplaires portés par les entreprises dans le domaine de l’environnement.

Les catégories : 

Économie circulaire : entreprises qui appliquent les sept piliers de l’économie circulaire définis par l’Ademe : approvisionnement durable, éco-conception, écologie industrielle et territoriale, économie de la fonctionnalité, consommation responsable, allongement de la durée d’usage, recyclage.

Lutte contre le changement climatique : entreprises qui trouvent des solutions (pour elles-mêmes ou pour les autres) face au défi climatique, pour à la fois s’adapter au changement climatique ou réduire l’impact négatif des entreprises sur le climat (mesurer les émissions de gaz à effet de serre, intégrer le risque climatique dans la planification stratégique, utiliser les énergies renouvelables, réduire sa consommation énergétique, augmenter son efficacité énergétique, réduire sa consommation de ressources...).

Meilleure déclaration de performance extra-financière volet environnemental : communication, information à l’ensemble de leurs parties prenantes et prise en compte dans leur rapport annuel de gestion des impacts directs et indirects sur l’environnement du fait de leur activité par les entreprises.

Biodiversité et entreprises : entreprises qui développent les meilleures pratiques portant sur la préservation ou la restauration de la biodiversité.

Innovation dans les technologies et les modèles économiques : entreprises de tous secteurs y compris le secteur des éco-technologies (eau, déchets, air, sols, performance énergétique, énergies renouvelables, ville durable…) qui ont mis sur le marché une innovation en matière de produit, de procédé, de service ou de modèle d’affaire distinct de l’économie de la fonctionnalité de la catégorie économie circulaire.

Le concours est ouvert jusqu'au 13 juillet 2018.

Candidater


Mis en ligne le : 04-05-2018


Une nouvelle REP pour les cartouches d'imprimantes

Un arrêté du 28 avril inclut les cartouches d'impression (laser, jet d'encre, bidon…) dans le périmètre de la responsabilité élargie des producteurs (REP) pour les déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE) professionnels.

Dans ce texte on trouve également quelques précisions comme les objectifs de collecte : 23 % pour 2018 et 65 % pour 2021. Mais également la méthode de calcul du taux de collecte, légérement différente de celle employée pour les 13 autres catégories de DEEE.

Consulter l'arrêté


Mis en ligne le : 04-05-2018


Le plastique à usage unique n’aide pas dans la lutte contre le gaspillage alimentaire

Les emballages plastiques sont dans tous les rayons des supermarchés. Présentés comme une solution contre le gaspillage alimentaire, ils favoriseraient, selon l’industrie agroalimentaire, l’allongement du temps de conservation des aliments.

Mais une étude des Amis de la Terre et Zero Waste Europe contredit cet argument : au contraire, dans certains cas, "le conditionnement sous plastique peut même encourager ce gaspillage". Par exemple, les emballages multipacks obligent souvent le consommateur à acheter plus que la quantité voulue. De plus, certains produits ne peuvent être mis sous plastique tel quel. Un exemple cité dans l’étude est celui, révélé par l’association Feedback, des haricots verts du Kenya exportés vers l’Europe. Cette variété est plus longue et doit donc être coupée et équeutée pour rentrer dans l’emballage. Cela représente un gaspillage de 30 à 40%.

Le rapport des Amis de la Terre et Zero Waste Europe montre que les déchets d’emballage plastique ont augmenté en même temps que le gaspillage alimentaire, même si ce n’est pas à la même vitesse.

Les deux associations préconisent de favoriser la consommation de produits locaux, les circuits courts et l’économie locale, l’adoption à l’échelle européenne d’objectifs de réduction des emballages plastiques à usage unique et une réglementation sur les méthodes de conditionnement et leur impact sur la santé.   

L’étude rappelle que "le gaspillage alimentaire et les quantités d'emballages plastique en Europe ont augmenté de manière concomitante, atteignant respectivement 173 et 30 kg de déchets par personne et par an".

Les emballages plastiques représentent 40% de la production de plastique en Europe.


Mis en ligne le : 20-04-2018


Appel à projet économie circulaire - Région Grand Est

La Région Grand Est, l’ADEME et l’Agence de l’eau Rhin-Meuse renouvellent leur appel à projets pour développer l’économie circulaire en Grand Est.

En 2017, il a permis d’accompagner 44 projets représentant plus de 20M€ d’investissements de la part d’entreprises, de collectivités, ou encore d’associations du Grand Est. 

Conçue à destination des acteurs économiques régionaux, cette nouvelle édition de l'appel à projets a pour vocation d'accompagner les porteurs de projets dans leur démarches d'économie de ressources et de faciliter l'émergence et le développement de nouvelles approches économiques.

Candidater


Mis en ligne le : 20-04-2018


Colloque ADEME "Climat 2050 : vers un monde décarboné", les 12 et 13 juin

Les 12 et 13 juin, l'ADEME organise le colloque "Climat 2050 : vers un monde décarboné" à la Sorbonne (4 place Jussieu, Paris 5ème).

La France est devenue en une quinzaine d’années, le pays leader en matière de dispositifs volontaires et réglementaires sur le climat et les gaz à effet de serre, pour les organisations privées comme publiques. Avec la loi Grenelle et la loi de Transition énergétique, la comptabilité carbone avec son obligation de publication des bilans de GES a pris une forte importance dans les stratégies des organisations.

Après avoir détaillé les enjeux pour les acteurs non étatiques, l’ADEME en profite pour présenter les pistes d'actions à travers notamment les méthodes, normes internationales et bases de données (Base Carbone®, Base Impacts®, etc.) sur lesquelles elle travaille. Les conférences abordent aussi l'accompagnement qu'elle peut mettre en oeuvre pour mobiliser les acteurs dans la réduction de leur empreinte carbone, que ce soit de manière règlementaire (plateforme BEGES) ou volontaire (Initiative ACT).

L'objectif de ces journées est d'encourager un dialogue constructif entre chacun des acteurs, et vise spécifiquement les entreprises, les acteurs de la finance et les collectivités.

Programme et Inscription


Mis en ligne le : 20-04-2018


Une base de données européenne sur la préservation des ressources

Le European Resource Efficiency knowledge Centre (EREK) met à disposition une nouvelle base de donnée sur la préservation des ressources.

La plateforme donne accès à des bonnes pratiques et renseigne également sur les mesure et solutions technologiques disponibles, à quel prix et pour quelle efficacité sur l’économie des ressources.


Consultez la base de données EREK.

 


Mis en ligne le : 19-04-2018


Réunion du réseau national de l’écologie industrielle et territoriale

Suite au lancement officiel du réseau national de l’EIT, le 23 novembre 2017, l’ADEME, le CGDD et la DGE convient les acteurs de l’EIT à la seconde réunion du réseau.

Au programme de la réunion :

> la présentation du nouvel animateur national ;
> la présentation du nouvel espace projet EIT ;
> la construction de la gouvernance du réseau ;
> les groupes de travail thématiques du réseau.

Cet évènement se tiendra le 25 mai de 13h à 16h30, dans les nouveaux locaux de l’ADEME, au 155 bis avenue Pierre Brossolette à Montrouge.


Inscription


Mis en ligne le : 19-04-2018


Lancement de l’Agence Régionale de la Biodiversité Île-de-France

La Région Île-de-France, l’État, l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB), l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme d’Île-de-France (IAU îdF) et l’Agence de l’eau Seine-Normandie ont procédé le jeudi 12 avril 2018 au lancement de l’Agence Régionale de la Biodiversité Île-de-France.

L’action de l’ARB Île-de-France sera structurée autour de 4 missions principales :

> Soutien des politiques en faveur de la biodiversité terrestre et aquatique
> Apport d’une expertise technique pour tous les acteurs
> Renforcement des connaissances autour des enjeux biodiversité
> Sensibilisation auprès des franciliens et participation à l’action internationale

Malgré les a priori, la région possède en effet une biodiversité importante, menacée par une densité démographique importante, l’artificialisation des sols et la fragmentation des milieux.

> 25% des espèces végétales nationales sont présentes en Île-de-France.
> De grands massifs boisés, tels que Fontainebleau ou Rambouillet, représentent 24% du territoire.
> Sur les 10 000 espèces faunistiques présentes sur la Région, 200 sont protégées.

En tant que chef de rôle régional en matière de biodiversité, l’objectif de l’ARB est ainsi de lutter contre l’érosion de cette biodiversité, en consolidant les actions déjà entreprises  et en accroissant la visibilité des projets vertueux pour la biodiversité.

Plus d’informations sur la création de l'ARB îdF

Le jeudi 31 mai 2018, l’ARB îdF organisera une conférence publique intitulée "La monétarisation de la nature – démêler le vrai du faux". Cet évènement aura lieu à l’IAU Île-de-France (15 rue Falguière à Paris) de 19h à 21h.

Harold Levrel (professeur à AgroParisTech et économiste écologique au CIRED) et Antoine Missemer (chargé de recherche CNRS au CIRED) présenteront leurs travaux et débattront sur les pour et les contre de la monétarisation de la nature.

Plus d’information

Inscription


Mis en ligne le : 19-04-2018


Christian de Perthuis : "Agriculture et transition énergétique"

Christian de Perthuis, Professeur d’économie, fondateur de la chaire "Économie du climat" (Université Paris Dauphine – PSL) et personnalité qualifiée d'ORÉE a co-rédigé avec Côme Billard,  Doctorant, économie de l’environnement, chaire "Économie du climat" (Université Paris Dauphine – PSL) l'article : "Agriculture et transition énergétique : les atouts du biogaz et de l’agroforesterie"

Les auteurs s'intéressent notamment aux solutions que pourraientt apporter l'agroforesterie et les biocarburants dans un contexte où la nécessité de "décarboner" rapidement notre système énergétique devient pressante. 

Lire l'article

 


Mis en ligne le : 06-04-2018


ADEME & VOUS - Spécial EIT

Le nouveau numéro du magazine ADEME&Vous est en ligne. Le dossier du mois est consacré à l’Écologie industrielle et territoriale (EIT) et à ses perspectives.

Selon le dossier, l'EIT offre en effet une nouvelle voie de réconciliation entre enjeux économiques et environnementaux et améliore la compétitivité des territoires et de leurs entreprises en optimisant l’usage des ressources locales.

Créatrice de lien social entre acteurs de proximité, elle renforce les filières locales, crée des emplois non délocalisables tout en réduisant l’empreinte environnementale des activités économiques. À l’heure du lancement du réseau national de l’EIT, ce dossier fait donc un gros plan sur cette approche circulaire et durable.

Vous retrouverez ORÉE cité en pages 7 et 10 pour ses actions menées en EIT, notamment à travers sa contribution à la création de l'outil d'évaluation ELIPSE.

Consulter le magazine


Mis en ligne le : 06-04-2018


Climate Chance : deux nouveaux rendez-vous

Le 23 avril à Bruxelles, l'association Climate Chance - dont ORÉE co-pilote la Coalition Économie circulaire avec ACR+ et le CCRE - co-organise une journée de contribution au Dialogue de Talonoa avec le CESE européen et le Comité des Régions européennes.

Les 28 et 29 juin, à Abidjan en Côte d'Ivoire, avec l’Assemblée des Régions et Districts de Côte d’Ivoire (ARDCI) Climate Chance propose un autre événement : un sommet régional dédié à l’Afrique : le sommet Climate Chance Afrique.

Le sommet Climate Chance Afrique ambitionne de rassembler largement la communauté des acteurs non-étatiques de toute l’Afrique (collectivités, entreprises, ONG, syndicats, communauté scientifique, représentants des organisations de la jeunesse, des peuples autochtones et des femmes ...), groupes majeurs de la CCNUCC (convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques), engagés dans la lutte contre les changements climatiques ainsi que leurs réseaux associés.

Il vise à diffuser et renforcer l’action de lutte contre le changement climatique en Afrique, via des coalitions d'acteurs qui se réuniront en ateliers thématiques. Ces ateliers mettront en lumière les bonnes pratiques, projets exemplaires et inspirants d'action climatique en Afrique, et permettront de travailler sur des feuilles de routes thématiques opérationnelles pour le contexte africain.

Plus d'information


Mis en ligne le : 06-04-2018


M. Cédric Bourillet nommé Directeur général de la prévention des risques

Sur proposition du ministre d'État, ministre de la transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, M. Cédric BOURILLET, ingénieur général des mines, est nommé directeur général de la prévention des risques. Il remplace Marc Mortureux, ingénieur général des mines. Il occupait auparavant le poste de directeur adjoint général de la prévention des risques.


Mis en ligne le : 06-04-2018


Ademe : nouvel appel à projets sur l’économie circulaire et la valorisation des déchets

Le 9 février 2018, dans le cadre de la troisième phase du programme "investissements d’avenir (PIA3)", l’Ademe et l’État ont lancé un appel à projets "Économie circulaire et valorisation des déchets".

Cet appel a pour objectif de développer des innovations technologiques ou organisationnelles et des solutions industrielles visant, d’une part, à améliorer la conception de produits et services économes en ressources et moins impactant pour l’environnement, dont ceux générant un changement de modèle économique (de la vente de biens vers la vente d’un usage) et d’autre part à lever les freins au recyclage et à la valorisation de déchets.

L’appel vise à financer des innovations, des démonstrateurs et des expérimentations préindustrielles dont la démarche d’économie circulaire doit répondre à au moins l’un des trois champs d’actions suivants :

> Transformation, utilisation, réintégration des matières issues de déchets et écoconception de produits ;
> Réutilisation, réparation, réduction des déchets et du gaspillage alimentaire, modèle d’économie de fonctionnalité ;
> Collecte, tri, préparation des déchets et recyclage des matières qui en sont issues.

Candidater


Mis en ligne le : 06-04-2018


Conclusions principales de la 6ème session plénière de l'IPBES

La 6ème session plénière de l’IPBES s’est tenue du 17 au 24 mars 2018 en Colombie, et a réuni 750 participants de plus de 80 pays. Le succès de ce rendez-vous a permis de mettre en lumière les enjeux biodiversité de par le monde.

Cinq rapports ont ainsi été publiés (une évaluation de la dégradation et restauration des terres, ainsi que quatre évaluations régionales pour l'Afrique, les Amériques, l'Asie-Pacifique et l'Europe/Asie centrale). Ceux-ci font état de l'érosion de la biodiversité, et appellent à une prise de conscience de l’enjeu au niveau international. La préservation du monde vivant ne doit plus être mise de côté, et doit trouver une place au cœur de la politique.

Il est d’autant plus nécessaire de s’alarmer que, selon l’IPBES, plus de trois milliards de personnes sont déjà affectées, et les migrations dues à l’érosion de la biodiversité vont se multiplier dans les années à venir.

ORÉE, en tant que représentant du collège 5 du Conseil d’Orientation Stratégique de la FRB, est membre du Comité Français pour l'IPBES.

Résumé du rapport sur la dégradation et restauration des terres fait par la FRB

Résumé des rapports sur l’évaluation régionale fait par la FRB


Mis en ligne le : 06-04-2018


Noé publie son plaidoyer sur l'agroécologie

Au vu des dangers d’une agriculture intensive et destructrice de la biodiversité, Noé publie son plaidoyer pour une agriculture durable et plus respectueuse de la biodiversité.

Noé préconise ainsi l’abandon des intrants, ceux-ci ayant des conséquences désastreuses sur les écosystèmes et le sol. Les produits phytosanitaires, la fertilisation de synthèse, le labour, les antibiotiques sont autant de pratiques qui ne permettent pas une agriculture soutenable.

Les solutions doivent provenir en même temps de l’agronomie et de l’écologie, pour permettre la résilience du sol et des écosystèmes. Noé s’implique ainsi dans la diffusion de pratiques soutenables, telles que l’introduction de légumineuses, l’agroforesterie, l’allongement des rotations etc.

Cette transition nécessaire ne peut se faire qu’avec un engagement de tous, de l’agriculteur au consommateur, en passant par les entreprises de transformation et de distribution. La prise de conscience et de responsabilité des différents acteurs est ainsi la condition nécessaire à ce changement de paradigme.

Lien vers l’article et le rapport complet


Mis en ligne le : 06-04-2018


"Nous sommes l'Humanité" : projection-débat au Musée Guimet

Les réalisateurs et producteurs Alexandre Dereims et Claire Beilvert présentent en avant-première leur film "Nous sommes l’Humanité", en partenariat avec Green Cross, l’Association des Amis de la Déclaration Universelle des Droits de l’Humanité et le Mouvement des Entrepreneurs de la Nouvelle Économie.

La projection-débat se déroulera le 12 avril à 19h au Musée Guimet, 6 place d’Iéna, Paris 16ème.

Le film présente un peuple, les Jarawas, vivant sur les îles d’Andaman au milieu de l’Asie du Sud-Est. Ils vivent isolés de notre monde, mais sont sur le point de disparaître sous les effets des menaces anthropiques extérieures. Le film est ainsi un témoignage de ce peuple.

La projection sera suivie d’un débat et d’une signature de la Déclaration Universelle des Droits de l'Humanité (DDHu).

S’inscrire


Mis en ligne le : 06-04-2018


Conférence de l'ARB "La biodiversité auxiliaire des cultures", le 29 mars

Dans le cadre de son cycle de conférences à destination du grand public, et à l'occasion de la Semaine pour les alternatives aux pesticides, l'Agence Régionale pour la Biodiversité (ARB) Île-de-France, anciennement Natureparif, a le plaisir de vous inviter à rencontrer Michel Griffon, agronome et économiste. Ancien directeur scientifique du CIRAD et ancien Directeur Général de l’Agence Nationale de la Recherche, il a promu le concept d’intensification écologique qui prend en compte la nécessité de faire face à la vague démographique planétaire et de préserver la biosphère.

Dans un premier temps, Michel Griffon abordera l'histoire de la protection des cultures et de l'élevage. Il évoquera ensuite les impasses techniques actuelles et montrera dans quelle mesure l'écologie scientifique peut être une inspiration pour la production. Enfin il conclura son propos en présentant des exemples de biodiversité auxiliaire de l'agriculture et de l'élevage.

La conférence "La biodiversité auxiliaire des cultures" aura lieu le jeudi 29 mars 2018, de 19h00 à 21h00 à la Halle Pajol - Auberge de Jeunesse (18/22 ter, rue Pajol - 75018 (Métro Max Dormoy).

Inscription


Mis en ligne le : 23-03-2018


Audition publique sur la stratégie de l'UE sur les matières plastiques

Dans le cadre des travaux législatifs de l'Union européenne et de sa stratégie  sur les matières plastiques dans une économie circulaire, adoptée le 16 janvier 2018, le Comité économique et social européen (CESE) organise une audition publique pour faire le point sur les mesures suggérées.

Cette rencontre sera l'occasion de mieux comprendre comment il peut s’appuyer sur l’expérience et les points de vue des parties prenantes et des acteurs concernés par ce domaine.

Le résultat et les conclusions de l'audition permettront à la société civile de contribuer à la préparation de l'avis du CESE, notamment sur la directive proposée au sujet des installations de réception portuaires maritimes, laquelle vise à introduire de nouvelles règles pour lutter contre les déchets marins.

Programme
Inscription


Mis en ligne le : 23-03-2018


Les propositions du rapport Vernier sur les filières REP

Le rapport Vernier, sur les filières à "Responsabilité élargie des producteurs (REP)" en matière de prévention et de gestion des déchets générés par leurs produits, est paru le 15 mars dernier.

Après avoir résumé le contexte de ces filières REP, différentes mesures sont proposées :

> étendre le périmètre de 3 REP ("emballages ménagers" aux emballages des cafés-hôtels-restaurants, "déchets chimiques des ménages" aux déchets chimiques assimilés des artisans présents dans les déchèteries municipales et "véhicules hors d’usage" aux voiturettes, motos, quad…) et créer 5 nouvelles REP (huiles alimentaires, jouets, articles de sport et de loisir, déchets du bâtiment et huiles moteurs usées) ;

> étudier la mise en place de mesures fiscales ou économiques : éco-contribution amont sur quelques produits qui pèsent sur les finances des collectivités locales, TGAP "amont" sur tous les produits non inclus dans une REP, fluctuations des cours des matières recyclées à la charge des éco-organismes, éco-organismes qui aident les utilisateurs de matières recyclées à investir… ;

> faciliter l’éco-conception en transmettant les informations des opérateurs vers les producteurs sur la recyclabilité de leurs produits ou en mettant en commun les meilleures technologies disponibles (MTD) non confidentielles ;

> réfléchir et expérimenter la consigne / la prime de retour (emballages, véhicules hors d’usage, téléphones portables…) ;

> revoir la gouvernance des éco-organismes : non-lucrativité inscrite dans les statuts des éco-organismes, représentation d’adhérents non-associés ou non-actionnaires, introduction de la concurrence, introduction d’objectifs quantitatifs d’activité pour l’ESS, mise en place de sanctions pour non atteinte de leurs objectifs de valorisation, agrément des éco-organismes pour une durée illimitée (contrôle périodique), création d’une commission des filières REP indépendante pour piloter et contrôler les filières… ;

> améliorer la communication sur les REP : campagnes de prévention via la presse, apposition obligatoire du Triman accompagnée d’une info-tri, sur le produit, ou sur tout autre objet (emballage, étiquette,…) clairement visible par le consommateur au moment de son achat…


Accès au rapport


Mis en ligne le : 23-03-2018


Le périmètre des projets soumis à évaluation environnementale bientôt réduit ?

Un projet de décret envisage de réduire le nombre de projets soumis à évaluation environnementale.

Les installations classées Seveso ne seraient par exemple plus systématiquement soumises à étude d'impact. En cas de modification substantielle d'une installation Seveso existante, celle-ci ferait plutôt l'objet d'un examen au cas par cas par l'autorité environnementale afin de déterminer si une évaluation environnementale n'est pas nécessaire, au lieu que cela soit systématique comme c'est le cas aujourd'hui.

Le projet de décret propose également d'exclure les projets de géothermie de minime importance de l'obligation d'étude d'impact et prévoit un examen au cas par cas pour les projets plus importants.

Consulter le projet de décret


Mis en ligne le : 23-03-2018


Une quarantaine de signataires s’engagent en faveur de la biodiversité urbaine

Lors du dernier MIPIM (Marché International des Professionnels de l’Immobilier) qui s’est tenu du 13 au 16 mars, plus de quarante acteurs ont signé la charte BiodiverCity®, visant à favoriser et intégrer la biodiversité dans les futurs projets urbains.

Parmi les signataires, on retrouve de nombreux acteurs de l'immobilier dont les membres fondateurs du Conseil international biodiversité et immobilier (Cibi) comme Bouygues Constructions et Gecina, mais aussi des architectes.

Le label ambitionne, par le développement des services écosystémiques et l’implication des différents acteurs, de faire émerger une prise de conscience générale vis-à-vis de la biodiversité.

Le Cibi affirme que l’érosion de la biodiversité se doit d’être une préoccupation aussi importante que celle du changement climatique.

De nombreux projets intègrent aujourd’hui le vivant et sont labellisés. La Seine Musicale à Boulogne-Billancourt en est un exemple.

Le label BiodiverCity®


Mis en ligne le : 23-03-2018


Le MNHN et le CNRS s’alarment de la disparition des oiseaux en milieux agricoles

Le 20 mars, une étude publiée par le CNRS et le Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN) met en avant la disparition inquiétante de nombreuses espèces spécialistes de plaines agricoles.

Le moineau friquet, la fauvette grisette, le bruant ortolan, la linotte mélodieuse, la tourterelle des bois… Toutes ces espèces en danger interrogent sur le modèle agricole actuel, les mêmes espèces n’étant pas forcément en régression dans d’autres milieux.

En cause : l’intensification des pratiques agricoles, la fin des jachères, l’utilisation généralisée de pesticides et d’insecticides. Toutes ces pratiques entraînent une disparition des invertébrés, dont les oiseaux se nourrissent.

Le phénomène inquiétant est que l’ensemble de chaîne trophique est touchée, aussi bien l’avifaune que les invertébrés et la microfaune du sol. C’est donc la qualité globale de l’écosystème agricole qui se détériore, remettant en cause ce modèle agricole intensif.

Pour voir l'article du CNRS

Pour voir l'article du MNHN


Mis en ligne le : 23-03-2018


Appel partenarial de la FRB-COS pour le financement de gratifications de stages de master recherche

La Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité lance un appel à manifestation à travers son Conseil d’Orientation Stratégique, pour le financement de gratifications de Master II. Cette aide vise à encourager l’accueil de stagiaires dans les laboratoires français et stimuler les carrières dans la recherche. L’appel à propositions se structure autour de trois axes :

    > l’évaluation de la biodiversité et des services écosystémiques (co-financé avec le soutien du ministère en charge de la Transition écologique) ;

     > la biodiversité dans les outre-mer français (co-financé avec le soutien de la région Guadeloupe, de Caribaea Initiative, du ministère en charge de la Transition écologique et de l’AFB) ;

    > la restauration des écosystèmes et des continuités écologiques (co-financé avec le soutien de l’AFB) ;

Pour tout autre sujet susceptible d’intéresser les membres du COS, il est possible de rajouter un 4ème axe.

La FRB invite tout membre du COS intéressé à l’idée de contribuer à la recherche pour la biodiversité à se manifester avant le 29 mars. Un calendrier plus précis de l’appel à propositions est disponible ci-dessous.

ORÉE, en tant que représentant du collège 5 "activités socio-politiques et relations avec le grand public" du COS, soutient ce projet entre organismes publics et acteurs dans le domaine de la recherche sur la biodiversité.

Plus d’informations


Mis en ligne le : 23-03-2018


Un projet européen finance 15 thèses sur l’économie circulaire

Le projet CRESTING (Circular Economy : sustainability implications and guiding progress) a pour objectif de financer 15 bourses de thèses dans 8 universités européennes différentes, dont l’Université de Technologie de Troyes (UTT), acteur académique de référence en matière d’économie circulaire.

Ce projet est financé dans le cadre du programme de recherche Horizon 2020.

Les candidatures sont à envoyer avant le 28 mars 2018 pour un début de thèse prévu en juin/juillet 2018.

Toutes les informations sur les 15 sujets de thèses, les universités partenaires et les modalités pour candidater sont accessibles ici.


Mis en ligne le : 23-02-2018


Guide ADEME sur les programmes locaux de prévention des déchets ménagers et assimilés (PLPDMA)

L’ADEME vient de publier un guide méthodologique pour aider les collectivités à élaborer et piloter leur programmes locaux de prévention des déchets ménagers et assimilés (PLPDMA) soulignant les clés de réussite et proposant des méthodes et des outils.

Le PLPDMA est un plan d’action coordonné, obligatoire depuis le 1er janvier 2012, visant à atteindre les objectifs à l’horizon 2020, définis à l’issue du diagnostic du territoire, notamment en matière de réduction des déchets ménagers et assimilés (DMA).

Pour l’élaborer, il faut :
> organiser la gouvernance et favoriser la participation des acteurs ;
> établir le diagnostic du territoire ;
> fixer les objectifs du programme et des actions, définir les indicateurs et le suivi ;
> élaborer le plan d’actions en concertation ;
> organiser la consultation du public et faire adopter le PLPDMA.

Il est ensuite nécessaire de le piloter, notamment en tissant et en mobilisant les partenaires et en suivant la mise en place des actions du programme. Par la suite, il s’agira d’évaluer le dispositif, de le réviser et d’en communiquer les résultats.

Pour aller plus loin :

Guide méthodologique
Synthèse


Mis en ligne le : 23-02-2018


Conférence : "Construction Durable : penser frugal dans un monde high-tech", le 14 mars

A l'occasion des 10 ans du mastère "Construction et Habitat Durables" (ESTP Paris/Arts et Métiers ParisTech) la conférence : "Construction Durable : penser frugal dans un monde high-tech" se tiendra le 14 mars prochain.

Les professionnels du secteur viendront présenter les innovations et les manières de penser frugal dans le monde d'aujourd'hui.

Inscription


Mis en ligne le : 23-02-2018


Forum BioRESP : "Qui finance la transition bioéconomique ?, le 20 mars

Le 20 mars prochain, à AgroParisTech (19 avenue du Maine, Paris 15e) se tiendra le Forum BioRESP "Qui finance la transition bioéconomique ? Avec quelles boussoles ?" de 14h à 19h. ORÉE est partenaire de l'événement.

La bioéconomie se déploie actuellement, ouvrant de nouveaux marchés pour valoriser les biomasses et irrigant tous les secteurs de la chimie, la construction, l’automobile ou l’énergie… avec de nouvelles solutions en termes de matériaux, de process ou de solutions énergétiques. Elle nous affranchit du pétrole et reconfigure nos rapports avec les territoires.

Mobilisés surtout par le climat, les financeurs perçoivent peu ou prou cette transition bioéconomique. Mais, face aux multiples signaux (avantages/risques), comment font-ils leurs choix ? Quels sont leurs boussoles et critères d’évaluation ? Comment évoluent leurs priorités ? Comment jugent-ils l’aptitude de cette transition à affronter ensemble les défis climatiques, écologiques et sociaux sur fond de modèles économiques pérennes ?

Programme

Inscription


Mis en ligne le : 23-02-2018


Présentation du référentiel français de gestion forestière FSC®, le 5 mars

Avec le soutien du Conseil Régional d'Île de France, la Journée FSC "Présentation du référentiel français de gestion forestière FSC® adapté à la France métropolitaine" se déroulera le 5 mars prochain au Conseil Régional. 

Après l’adoption du référentiel de gestion forestière FSC adapté au territoire métropolitain, l’association FSC France organise une série d’évènements régionaux pour présenter les résultats de son travail.

 

Programme

Inscription


Mis en ligne le : 23-02-2018


Postulez aux Eco-awards des Assises nationales étudiantes du développement durable (ANEDD)

 

Le 5 avril 2018, les étudiants de Toulouse Business School (TBS) organisent la 12ème édition des Assises Nationales Étudiantes du Développement Durable (ANEDD). Cette édition s'articulera autour du thème : "Maintenant j'agis !"

Nées en 2007, les ANEDD ont donné naissance au Réseau français des étudiants pour le développement durable (REFEDD), un regroupement qui fédère aujourd'hui une centaine d'associations étudiantes françaises engagées pour le développement durable.

Moment d'échanges privilégiés entre étudiants et entreprises autour des thématiques liées au développement durable, les Assises invitent les organisation d'utilité publique mais également les entreprises portant un projet innovant, environnemental et/ou solidaire à déposer leur candidature.

Les 6 meilleurs dossiers seront retenus pour venir pitcher devant un jury de professionnels et d'étudiants le 5 avril prochain.

Candidater


Mis en ligne le : 23-02-2018


Opération MTES/ADEME : "TPE & PME – Gagnantes sur tous les coûts !"

Le ministère de la Transition écologique et solidaire, l’ADEME et ses partenaires ont lancé l’opération "TPE & PME – Gagnantes sur tous les coûts !".

Les entreprises des secteurs de l’industrie, de la distribution et de la restauration sont appelées à s’inscrire en ligne afin de bénéficier d’un accompagnement technique financé par l’ADEME et ses partenaires pour faire des économies en optimisant leurs consommations d’énergie, de matières et d’eau et en réduisant leurs productions de déchets.

Convaincus de la rentabilité de cette démarche, l’ADEME et ses partenaires consulaires ont conçu un dispositif innovant : ils prennent en charge, dès le départ, le financement de cet accompagnement par un expert (visite sur site, analyse des pratiques, identification des économies possibles, définition du plan d’actions correspondant, suivi sur un an et évaluation).

Si l’entreprise identifie des économies récurrentes suffisamment importantes, il lui est demandé de contribuer au fonds d’intervention mis en place par l’ADEME, à un niveau forfaitaire largement inférieur à ces économies annuelles.

"Grâce à ce programme, nous accompagnerons les TPE et PME sur tout le territoire pour développer leur compétitivité tout en ayant une consommation de ressources responsable vis-à-vis de la planète. C’est le principe même de l’économie circulaire !" a précisé Brune Poirson, secrétaire d’État auprès de Nicolas Hulot, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire.

Inscription


Mis en ligne le : 23-02-2018


Un rapport du CGEDD sur la transition écologique et les ODD

Le 29 janvier 2018, le Conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEDD) a publié un rapport sur la revue des politiques du ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES) au regard des objectifs de développement durable (ODD).

Le constat de cette étude porte essentiellement sur le fait que l’organisation en silo de l’administration française et le caractère interdépendant et transversal des ODD nécessite une action de plusieurs ministères afin de réaliser un diagnostic complet et pour cela, de définir une trajectoire pour le territoire en matière de développement durable.

Le rapport émet également une dizaine de recommandations sur la stratégie aux niveaux nationaux et européens, les politiques territoriales et les outils capables de soutenir les projets sur le long terme.

Consulter le rapport


Mis en ligne le : 09-02-2018


Vers un 2ème plan d’adaptation au changement climatique pour la France – Enjeux et recommandations

L'ouvrage "Vers un 2ème plan d’adaptation au changement climatique pour la France – Enjeux et recommandations" de l'Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique (ONERC) rassemble les recommandations issues de la concertation nationale pour un deuxième plan national d'adaptation au changement climatique (PNACC).

Hélène Leriche, Responsable Biodiversité chez ORÉE a d'ailleurs participé à ces travaux. 

Cette concertation s'est largement appuyée sur les évaluations du premier PNACC 2011-2015 et a permis à près de 300 participants d'horizons variés d'élaborer collectivement entre l'été 2016 et l'été 2017 des recommandations visant à renforcer l'adaptation de la France au changement climatique.

Il ressort du document un état des lieux des besoins et possibilités d'action selon plusieurs axes complémentaires: la gouvernance, la prévention des risques, la résilience des territoires, la préservation des milieux, les filières économiques, l'amélioration des connaissances, la sensibilisation et l'action internationale.

Ces recommandations ont vocation à alimenter le deuxième PNACC, annoncé dans l'axe 19 du Plan Climat de la France et attendu pour la fin de l'année.

Commander le rapport


Mis en ligne le : 09-02-2018


Un nouveau centre de ressources dédié à l'économie circulaire (Eurostat)

Sous l'impulsion de la Commission européenne, le site Eurostat, déjà connu pour centraliser un nombre important de données européennes, vient d'ouvrir une page consacrer à l'économie circulaire.

Objectif : mesurer l'impact des initiatives en économie circulaire à l'échelle européenne et dans les États membres. Une façon pour Bruxelles de savoir si les initiatives existantes contribuent efficacement à atteindre les objectifs fixés.

Sur cette page, une série d’indicateurs permettent ainsi de suivre les progrès effectués dans cinq domaines principaux :

> production et consommation (matières premières, production de déchets…) ;
> gestion des déchets (recyclage et valorisation) ;
> matières premières secondaires (contribution des matières recyclées à la demande en matières premières) ;
> compétitivité et innovation (investissements privés, emplois et valeur ajoutée brute liés au recyclage).

Consulter


Mis en ligne le : 09-02-2018


Christian de Perthuis - Neutralité carbone et agriculture

Christian de Perthuis, Professeur d’économie, fondateur de la chaire "Économie du climat", Université Paris Dauphine – PSL et personnalité qualifiée d'ORÉE a partagé une contribution sur "The Conversation" :

"La neutralité carbone ? Un objectif hors d’atteinte sans implication forte de l’agriculture"

Dans cet article, il revient notamment sur l'enjeu fondamental de l'utilisation des sols, un sujet qui concerne directement le milieu agricole, et qui s'avère déterminant pour atteindre les objectifs de réduction des émissions de carbone.


Mis en ligne le : 09-02-2018


UICN - Panorama des services rendus par la nature

Le Comité français de l’UICN présente un panorama des services rendus par les écosystèmes forestiers, marins et côtiers, urbains, montagnards, d’eau douce et agricoles en France.

Tous ces écosystèmes ont été étudiés afin de mieux connaître les services qu'ils rendent en France et ainsi sensibiliser les différents acteurs à l’importance de préserver la biodiversité sur notre territoire.

Outre les services d’approvisionnement (bois, poissons, produits alimentaires…) déjà bien connus, ce panorama souligne les multiples services issus des écosystèmes français tels que la régulation de la qualité de l’eau, des risques naturels (inondations, tempêtes, glissement de terrain…) ou encore du climat mais aussi leur importance pour les loisirs, le bien-être physique et psychologique, la culture et l’éducation.

Consulter le panorama


Mis en ligne le : 09-02-2018


Les Ateliers de Cergy-Pontoise - Programme des conférences en 2018

Les Ateliers (association à but non lucratif créée en 1982 par des urbanistes de Cergy-Pontoise pour mener une réflexion collective au croisement de la planification et de l’architecture afin de réinventer les frontières des territoires) organisent une série de conférences en 2018.

La première s'est tenue le 8 février et avait pour thème : "la Transition écologique et solidaire" et s'est intéressée à comment les villes, les métropoles et les territoires peuvent devenir plus sobres pour s'adapter aux enjeux du changement climatique.

Les prochaines soirées seront consacrées à :

> L'habitat, la mobilité et le travail (le 8 mars, de 17h30 à 19h30)

> Le numérique au service de l'intelligence collective (le 25 mai, de 17h30 à 19h30)

> Attractivité culturelle et métropolitaine (21 juin, de 17h30 à 19h30)

Plus d'information


Mis en ligne le : 09-02-2018


CGDD : Bilan physique et monétaire du charbon 2011-2015

Le ministère de la Transition écologique et solidaire a récemment publié en ligne un bilan physique et monétaire du charbon en France entre 2011 et 2015. On peut principalement retenir que :

> la consommation du charbon s’élevait à 9,2 Mtep en 2015 (3,7 % de la consommation d’énergie primaire), soit 11 % de moins qu’en 2011 ;
> la filière fonte (cokeries et hauts-fourneaux) et la production d’électricité et de chaleur sont les principaux secteurs consommateurs ;
> la facture totale d’importation s’élevait à 1,7 Md€ en 2015 (arrêt de la production en France fin 2014) ;
> cette facture a été divisée par deux depuis 2011 du fait de la chute des prix du charbon sur le marché international, liée au ralentissement de la croissance chinoise et à la concurrence accrue du gaz.

Consulter la publication


Mis en ligne le : 09-02-2018


Contribuez au "Plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises"

Dans le cadre de l'élaboration de son futur "Plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises" (PACTE), le gouvernement a lancé une phase de co-construction auprès des acteurs économiques.

Ce plan qui a pour objectif de "donner aux entreprises le cadre et les leviers pour innover, pour se transformer, pour grandir et créer des emplois". Sans oublier d'interroger sur le volet social de l'action des entreprises, le plan porte sur six thématiques :  

> création, croissance, transmission et rebond
> partage de la valeur et engagement sociétal des entreprises
> financement
> numérisation et innovation
> simplification
> conquête de l’international

La nouvelle consultation publique en ligne est ouverte jusqu'au 5 février 2018.

Contribuer


Mis en ligne le : 26-01-2018


Économie circulaire en Normandie : publication d'appel à manifestation d'intérêt (AMI)

Le Comité Régional de l’Économie Circulaire (CREC) en Normandie lance un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) pour accompagner l’émergence comme la réalisation de projets d’économie circulaire en Normandie.

Concevoir des produits ou des services ayant un bénéfice environnemental, robustes et réparables, donner une nouvelle vie aux produits et/ou à leurs matières... cet AMI s'adresse à tous les champs de l'économie circulaire et à toutes les organisations engagées en la matière (associations, entreprises, collectivités).

Candidater


Mis en ligne le : 26-01-2018


Biodiversité : conférence sur l'APA, le 8 mars

Après la sortie en 2017 du guide L'APA, pas à pas sur l'accès aux ressources génétiques et le partage des avantages découlant de leur utilisation (APA), la Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB) organise le 8 mars 2018 (9h30-13h) à l'INRA (147 rue de l'Université, Paris 5ème) avec le soutien de l'Agence française pour la biodiversité (AFB) une matinée de séminaire pour informer et accompagner les chercheurs publics et privés dans la compréhension de l'APA et de sa mise en œuvre.

L'APA encadre les activités de recherche et de développement réalisées sur des ressources génétiques ou des connaissances traditionnelles associées qui sont sous souveraineté française. Ces activités sont menées par des opérateurs publics ou privés.
 
Quelles sont ces nouvelles réglementations ? Que disent-elles ? Suis-je concerné(e) ? Telles sont les questions auxquelles le séminaire se propose de répondre.

Inscription


Mis en ligne le : 26-01-2018


Programme 2018 de l'Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France

Un jeudi par mois, de 19h à 21h, l'Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France organise des conférences publiques.

Voici les trois prochains rendez-vous :

  > Jeudi 25 janvier : La biodiversité, quelle histoire !, animée par Bruno DAVID (Muséum national d'Histoire naturelle)
 
> Jeudi 15 février : Biodiversité, génétique et évolution, animée par Pierre-Henry GOUYON (Muséum national d'Histoire naturelle)
 
> Jeudi 29 mars : La biodiversité auxiliaire des cultures, animée par Michel GRIFFON (Association internationale pour une agriculture Écologiquement Intensive)

Liste complète des conférences


Mis en ligne le : 26-01-2018


Appel à contribution sur le Plan de filière semences et plants du GNIS

Le Gnis (Groupement national interprofessionnel des semences et plants) propose à l'ensemble des acteurs concernés de s’exprimer sur le Plan de filière qu'il a remis au gouvernement en décembre dernier dans le cadre des États généraux de l’alimentation.

Le Conseil d’Administration du Gnis a prévu un rendez-vous à venir dans les six mois pour ajuster le plan de filière après avoir pris connaissance des éléments de dialogue générés par cette consultation publique.

Les contributions doivent être déposées avant le 2 février.

Contribuer


Mis en ligne le : 26-01-2018


Actualités Déchets et Plastiques

Selon la dernière étude de PlasticsEurope, la fédération européenne du secteur, 65,7% des déchets plastiques sont valorisés en France. Cela place le pays au 15ème rang européen, dans un classement qui totalise 30 pays.

Concernant le recyclage, la France atteint un taux de 22,2 %, ce qui la place cette fois au 25ème rang des pays européens. Il est important de noter que pour la première fois le taux de recyclage dépasse celui de la mise en décharge.

Ces chiffres font directement échos aux travaux de la feuille de route économie circulaire en France, actuellement en cours d'élaboration, et qui poursuit l'objectif global d'atteindre 100% de recyclage des plastiques en 2025.

Des mesures pour atteindre cet objectif ont été proposées par les ateliers de la feuille de route. Nous vous les avions communiquées récemment, vous pouvez les retrouver ici dans la partie axe 3 "Viser 100 % de plastiques recyclés d’ici 2025"


Plastiques à usage unique

La Commission européenne a décidé de s'attaquer au plastique à usage unique. Elle souhaite ainsi réduire sensiblement les déchets plastiques rejetés dans l'océan. Pour cela, elle va proposer une réglementation de l'utilisation des emballages et produits en plastique.

L'objectif de la Commission est que tous les emballages en plastique mis sur le marché européen soient réutilisables ou recyclables d'ici 2030.

Pour atteindre ce but, elle a présenté le 16 janvier sa "stratégie plastique" comprenant une série de mesures en cours d'élaboration. Elle propose par exemple d'élaborer de nouvelles règles sur les installations portuaires pour réduire les déchets marins et de fixer des orientations aux autorités nationales et aux entreprises européennes sur la manière de réduire au minimum les déchets plastique à la source.

Enfin, la Commission  prendra des mesures pour restreindre l'utilisation des micro-plastiques dans les produits. Pour cela, elle se basera sur le réglement Reach en visant tout particulièrement trois sources de micro-plastiques : les pneus, les textiles et la peinture.

Consulter la "stratégie plastique"


Déchets franciliens

L'Observatoire régionale des déchets en Île-de-France (Ordif), nouveau département de l'IAU, vient de présenter son bilan annuel sur les déchets ménagers et assimilés.

Le rapport précise que 5,48 millions de déchets ménagers et assimilés ont été collectés en 2015 en Île-de-France. Cela représente 454 kilos de déchets ménagers résiduels par francilien, soit 52 kilos de moins qu'en l'an 2000. L'ORDIF ajoute que 60 % de ces déchets ont fait l'objet d'une valorisation énergétique et 13 % ont été traités dans une filière de recyclage. 

Retrouvez le bilan complet


Mis en ligne le : 26-01-2018


Séminaire CGDD : Économie comportementale et transition écologique et énergétique, le 25 janvier

Le Service de l’économie, de l’évaluation et de l'intégration du Développement Durable (SEEIDD) du Commissariat Général au Développement Durable organise le jeudi 25 janvier, de 14h à 16h30 (auditorium de la Tour Sequoia - La Défense) une nouvelle séance de son cycle de séminaires "Économie et environnement", qui traitera du thème :

"Économie comportementale et transition écologique et énergétique"

Ces séminaires offrent un lieu d’information et d’échanges sur des travaux récents, académiques ou plus appliqués, proposant des approches économiques appliquées aux questions environnementales et de développement durable, utile pour l’éclairage de l’action publique et pour les autres intervenants concernés.

Deux types de résultats de recherche seront présentés :

> une analyse comparative internationale portant sur des actions publiques innovantes cherchant à développer les comportements individuels les plus vertueux du point de vue collectif. ;

> une mise en perspective des mécanismes qui guident nos comportements, en recherchant leur origine évolutive. La présentation sera faite par Michel De Lara (chercheur au CERMICS / ENPC), co-auteur de l’ouvrage The Biased Mind.

Inscription


Mis en ligne le : 12-01-2018


Emmanuel Macron plaide en faveur de la biodiversité en Chine

Lors de son déplacement en Chine, les 8 et 9 janvier, le Président de la République Emmanuel Macron a salué l’engagement pour l’environnement de la Chine qui accueillera la COP 24 en 2020, et qui "a fait de la protection de l'environnement une priorité nationale autour du concept de civilisation écologique"

Après avoir rappelé le rôle important joué par la Chine dans les engagements internationaux, par son maintien à l’Accord de Paris et la mise en place d’un marché du carbone national, il a fait deux propositions dans la continuité de cette dynamique :

> "le renforcement de nos moyens de concertation, pour préparer ensemble les échéances du réhaussement de nos engagements lors de la COP 24 et de la convention sur la protection de la biodiversité, que la Chine accueillera en 2020" ;

>"l’écriture du droit international de notre temps au travers du pacte mondial pour l’environnement que la France a porté aux Nations unies" afin que "nous puissions promouvoir un développement juste pour aujourd'hui et pour demain et donc un développement écologique, environnemental".

Retrouvez les discours du Président Macron ici et ici


Mis en ligne le : 12-01-2018


Tribune pour la lutte contre l'érosion de la biodiversité dans Le Monde

La Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité (FRB) et plusieurs experts ont publié cette semaine dans Le Monde la tribune :"La lutte contre l’érosion de la biodiversité doit être une priorité internationale".

Jean-François Silvain, président de la Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB), Hélène Soubelet, directrice de la FRB et Yann Laurans, directeur du programme biodiversité de l'Iddri figurent parmi les signataires de la tribune.

Soulignant l’engagement de la France, encore rappelé par le Président de la République (voir article précédent), elle met en avant l’urgence que représente l’érosion de la biodiversité. Malgré les dramatiques répercussions de la dégradation des écosystèmes due aux activités humaines, les sphères politiques et citoyennes semblent peu perméables à cet enjeu précise le texte, ce qui impacte la prise en compte de la lutte contre l’érosion de la biodiversité face à aux enjeux climatiques.

Les experts appellent donc à traiter l’effondrement de la biodiversité avec le même niveau d’importance que le défi climatique.

Ce texte s'inscrit dans la lignée de la déclaration du ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, lors de ses voeux aux Français : "il y a un sujet qui me tient à cœur et qui doit devenir dans notre logiciel, dans notre état d’esprit, dans notre volonté et dans nos investissement une priorité : c’est la biodiversité".

Consulter un extrait de la tribune


Mis en ligne le : 12-01-2018


L’Union européenne fixe ses objectifs en matière d’économie circulaire

Le 18 décembre dernier, le Parlement européen et le Conseil sont parvenus à un accord sur le paquet "économie circulaire" proposé par la Commission européenne.

À la suite de ces négociations plusieurs chiffres clés ont été mis en avant :

  > l’objectif final retenu en termes de recyclage des déchets municipaux a été fixé à 65% en 2035 ;

> la réforme fixe un plafond pour la mise en décharge de 10% à l’horizon 2030 ;

> les États membres devront mettre en place une collecte séparée pour les biodéchets ;

> le gaspillage alimentaire doit être réduit de moitié d’ici 2030.


Dans le cadre du paquet économie circulaire, ce sont 6 directives qui ont été révisées : la directive relative aux déchets, aux déchets d’emballages, à l’enfouissement, aux déchets électriques et électroniques (DEEE), aux véhicules hors d’usage (VHU) et aux batteries et accumulateurs.

Le texte de l’accord sera disponible après un vote du Parlement et du Conseil prévu pour ce mois de janvier.


Mis en ligne le : 12-01-2018


Taxation du carbone : deux contributions de la Chaire "Économie du climat" (Paris Dauphine)

Dans le cadre de la chaire "Économie du climat" de l'Université de Paris Dauphine - PSL,  Christian de Perthuis, Professeur d’économie, fondateur de la chaire "Économie du climat" à l'Université Paris Dauphine – PSL et Anouk Faure, Doctorante en économie (Université Paris Dauphine) publient deux contributions sur la taxation du carbone. 

La première analyse les effets et les conséquences d'une possible hausse de cette taxation, la seconde s'intéresse au modèle suédois en la matière et le rapprochement du système français avec ce modèle nordique.

Hausse de la taxe carbone : quels impacts sur le porte-monnaie ?
Loi de finance 2018 : vers une taxe carbone "à la suédoise" ?


Mis en ligne le : 12-01-2018


Campagne 2018 de financement de projets de la DRIEE

La campagne 2018 de financement des projets de soutien à la transition écologique par le pôle entreprises, associations, collectivités et développement durable de la DRIEE (Direction Régionale et Interdépartementale de l'Environnement et de l'Énergie) est lancée.

La DRIEE accompagnera des réseaux d'acteurs franciliens et des projets des innovateurs (économie circulaire, éco-activités, ,...), afin d'accompagner le développement de filières vertes et d'accompagner des publics professionnels en faveur des transitions écologiques et énergétiques.

Seront privilégiés :

 

> des projets de "green deals" territoriaux avec les acteurs économiques - entreprises ou groupements d’acteurs économiques (dont éco industries, pôles de compétitivité, ...) - et pouvant associer d’autres services de l’État, des collectivités, établissements publics, spécifiquement pour des projets ciblés d’économie circulaire. La DRIEE sera facilitatrice, en accompagnement de projets et d’innovations, sur la base d’engagements réciproques des services de l’Etat et des porteurs de projets, en vue de lever les freins à leur réussite, et donnant lieu, idéalement, à contractualisation ;

> des projets d’accompagnement de filières, d’activités "vertes innovantes" en création ou en transition (pouvant impliquer les acteurs suivants : éco-industries, éco-technologies, opérateurs de circuits courts, porteurs de nouveaux procédés touchant à l’économie verte, start-up de la green tech verte, incubateurs, clusters, démonstrateurs, pôles de compétitivité…), et confrontées à des problématiques spécifiques : 

- dans le déploiement ou la valorisation de solutions technologiques ou servicielles bénéfiques aux objectifs du ministère de la transition écologique et solidaire ; 

- et/ou répondant à un manque de qualifications et de compétences et, par voie de conséquence, devant mettre en œuvre des dispositifs adaptés de formation, d’adaptation de l’emploi voire de reconversion.

Les démarches portant sur la commande publique verte, favorisant des achats publics innovants, seront également rendues prioritaires.

Les associations souhaitant solliciter une subvention sont invitées à déposer leur demande de subvention avant le 28 février 2018.

Plus d'information


Mis en ligne le : 12-01-2018


CGDD - Étude sur les "aides publiques dommageables à l'environnement"

Dans son "Thema" de décembre 2017, le CGDD livre une étude intéressante sur la réduction des aides publiques dommageables à l’environnement. 

Ce sujet constitue un enjeu majeur de lutte contre contre les pollutions et les gaz à effet de serre pour le CGDD qui reconnait "la délicate conciliation entre l’objectif premier de l’aide et son effet secondaire préjudiciable à l’environnement." 

Consulter l'étude


Mis en ligne le : 22-12-2017


Conférence du CGDD sur la Trame verte et bleue

Le séminaire Espace de biodiv’ “Trame verte et bleue : de la planification régionale à la construction d’une stratégie territoriale” se tiendra le 6 février 2018 à Montpellier.

Ce séminaire est organisé par la Fédération nationale des conseils d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (FNCAUE), en partenariat avec le ministère de la Transition écologique et solidaire, Régions de France et l’Agence française pour la biodiversité (AFB).

Après un premier séminaire organisé en mars 2017, l’objectif de ce deuxième temps d’échange est de tirer les enseignements des actions mises en œuvre et les partager avec le plus grand nombre de professionnels, d’élus et de partenaires.

Ce sera l’occasion de questionner la place de la Trame verte et bleue dans les processus d’aménagement des territoires et des modes de faire ensemble.

Programme
Inscription


Mis en ligne le : 22-12-2017


Retour sur le One Planet Summit du 12 décembre 2017

Le 12 décembre 2017, le Président Emmanuel Macron invitait les délégations du monde entier à célebrer le 2ème anniversaire de la signature de l'Accord de Paris lors du One Planet Summit. Patricia Savin et Nathalie Boyer étaient présentes pour ORÉE.

Plusieurs mesures phares ont été annoncées lors de cet événement centré sur les enjeux de financement :  analyse de l’alignement des budgets nationaux sur les 2 °C par l’OCDE, fin du financement de l’exploration et de l'exploitation des énergies fossiles par la Banque mondiale, le développement d’obligations vertes dans les pays du Sud à hauteur de plusieurs milliards d’euros porté par la Banque mondiale.

Pour la France, Emmanuel Macron s'est engagé à porter à 1,5 milliard d'euros par an dès 2020, l'aide française à l'adaptation pour les pays du Sud.

Un fond de lutte contre la dégradation des terres et la désertification a été lancé. Plus de 100 millions de dollars devraient être apportés par la Banque Européenne d’Investissement, l’Agence Française de Développement et le Luxembourg. Les investisseurs privés devraient permettre au fond d'atteindre 300 millions de dollars. 

Emmanuel Macron a également annoncé que l'agriculture bénéficierait d'un fond dédié, à hauteur de 650 millions de dollars afin de s'adapter au changement climatique. "La France prendra en charge le reste pour atteindre 1 milliard de dollars au total" a-t-il précisé. 

La Chine s’est elle engagée à lancer son premier marché du carbone d’ici 2019. 

Enfin, plusieurs fonds souverains dont celui de la France, Norvège ou Arabie Saoudite, représentant 15 000 milliards de dollars, ont lancé une coalition pour flécher les financements vers des actions climatiques.


Mis en ligne le : 22-12-2017


Des plateformes labellisatrices de projets de financement participatif pour la croissance verte

En novembre dernier, le ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES) a désigné des plateformes de financement participatif pour attribuer le label "Financement Participatif pour la Croissance Verte".

Ce label met en avant des projets de financement participatif qui relèvent d'une activité "verte" selon une nomenclature prédéfinie et qui contribuent à la transition énergétique et écologique pour le climat.

Les projets éligibles devront répondre à des exigences en termes de transparence de l’information, d’impacts environnementaux et sociaux, etc.

Les premiers projets ayant obtenu le label ont été présentés par Laurence Monnoyer-Smith, commissaire générale au développement durable dans le cadre du salon World Efficiency, le 13 décembre dernier.

Vous pouvez consulter la liste des plateformes labellisatrices et des projets labéllisés sur le site du MTES.


Mis en ligne le : 22-12-2017


Manifeste des chefs d'entreprise en faveur d'une véritable transition écologique en France

Le site www.osonsdemain.com invite les chefs d'entreprise à signer un manifeste en faveur d'une véritable transition écologique en France.

Plusieurs entreprises ont déjà participé à cette initiative, si vous souhaitez soutenir ce texte, rendez vous directement sur le site dédié.


Mis en ligne le : 08-12-2017


Bilan de la 1ère session du MOOC "Biodiversité et Changements globaux"

La fondation UVED a partagé le bilan de la 1ère session du MOOC Biodiversité et Changements globaux qui s'est déroulée du 4 septembre au 15 octobre 2017 sur la plateforme FUN et qui a rassemblé 7849 inscrits.

Ce MOOC était complémentaire au MOOC Biodiversité joué sur FUN en 2015. Cette synthèse présente à la fois les éléments qualitatifs et quantitatifs, les chiffres-clés à retenir de cette session 1.

En termes d'accessibilité, chaque vidéo du MOOC proposait un sous-titrage et une retranscription textuelle enrichie des figures les plus importantes. Vous pouvez retrouver l'ensemble des vidéos en libre accès, sous Licence Creative Commons, sur le portail UVED, sur Canal-UVED et sur YouTube UVED. Toutes les vidéos ont été doublées en anglais.

Consulter la synthèse


Mis en ligne le : 08-12-2017


Séminaire FRB : "Données et évaluation de la biodiversité : quels enjeux, quels défis ?"

Le séminaire de l'infrastructure de recherche "Pôle national de données de biodiversité" : "Données et évaluation de la biodiversité : quels enjeux, quels défis ?" aura lieu les 12-13 décembre 2017 à l'ASIEM, Paris 7ème.

Trois thèmes seront abordés :
 
1.    Connaître, comprendre, suivre, évaluer la biodiversité
2.    Prendre en compte la dimension des socio-écosystèmes
3.    Mobiliser les données relevées in-situ et par télédétection

A travers ces thèmes traités en plénières et ateliers, le séminaire permettra de croiser les cadres conceptuels, l'organisation et l'utilisation des données de recherche, des producteurs aux utilisateurs. L'approche des "variables essentielles de biodiversité" (EBVs) pour saisir les changements de la biodiversité dans ses principales dimension sera discutée.

Consulter le programme
S'inscrire
Proposer un poster


Mis en ligne le : 08-12-2017


Étude de l'Insee : "Les pratiques environnementales des entreprises"

En 2016, en France, un quart des entreprises reconnaissent spontanément que leur activité a un impact fort ou très fort sur l’environnement. Il s’agit le plus souvent d’impacts sur la production de déchets, le changement climatique, la pollution de l’air ou les nuisances sonores.

Cette prise de conscience conduit les entreprises à agir en faveur de l’environnement : celles qui reconnaissent le plus d’impacts sont aussi celles qui prennent le plus de mesures.

C’est le cas notamment dans les secteurs de l’énergie et de l’environnement, des transports, mais aussi de l’immobilier, de l’agroalimentaire et de la restauration. Les démarches les plus fréquemment engagées en faveur de l’environnement concernent les économies de moyens mis en œuvre dans le processus de production.

Consulter l'étude de l'Insee


Mis en ligne le : 08-12-2017


Christian de Perthuis : "Quel climat préparons-nous pour demain ?"

Deux ans après le succès diplomatique de l’Accord de Paris, Christian de Perthuis, Professeur d’économie, fondateur de la chaire "Économie du climat", Université Paris Dauphine – PSL et personnalité qualifiée d'ORÉE a partagé une contribution sur "The Conversation" sur l'urgence à agir en faveur du climat.

L'article intitulé "Quel climat préparons-nous pour demain ?" est disponible librement ici.


Mis en ligne le : 08-12-2017


Natureparif rejoint l’IAU-IdF pour créer son département Biodiversité

La future Agence régionale de la Biodiversité s'est installée dans ses nouveaux locaux au sein de l’Institut d’Aménagement et d’urbanisme de la Région Île-de-France (IAU- IdF), dont elle constitue désormais le département Biodiversité.

En installant ses bureaux au sein de l’IAU Île-de-France, dans le 15e arrondissement de Paris, la future ARB participe au redéploiement des organismes associés de la Région et réaffirme l’ambition de faire de la biodiversité un sujet transversal aux autres politiques publiques. Le challenge majeur de cette nouvelle organisation est de renforcer les liens entre Biodiversité, aménagement du territoire et urbanisme en Île-de-France.

Plus d'information


Mis en ligne le : 08-12-2017


Contribuez au "Plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises"

Dans le cadre de l'élaboration de son futur "Plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises", le gouvernement a lancé une phase de co-construction auprès des acteurs économiques.

Ce plan qui a pour objectif de "donner aux entreprises le cadre et les leviers pour innover, pour se transformer, pour grandir et créer des emplois" porte sur six thématiques :  

> création, croissance, transmission et rebond
> partage de la valeur et engagement sociétal des entreprises
> financement
> numérisation et innovation
> simplification
> conquête de l’international


A partir du 15 janvier 2018, une consultation publique en ligne sera lancée pendant trois semaines, sur la base de propositions retenues à l’issue de la première phase de consultation débutée le 23 octobre.

Plus d'information

 


Mis en ligne le : 08-12-2017


Diagnostic ADEME : "TPE & PME gagnantes sur tous les coûts !"

Destiné aux établissements de moins de 250 salariés de l'industrie, de la distribution, de la restauration et de l'artisanat, "TPE & PME gagnantes sur tous les coûts !" est un accompagnement proposé par l'ADEME et ses partenaires.

Cet accompagnement a pour objectifs d'identifier les pertes cachées, de calculer leurs coûts, de proposer un plan d'action pour les réduire et optimiser les flux énergie, matières - déchets et eau tout en réalisant des économies récurrentes.

En région Nouvelle Aquitaine, SOCOTEC sera l'un des acteurs mobilisés pour accompagner les entreprises dans leur démarche de réduction des coûts sur différentes thématiques environnementales.


Plus d'information


Mis en ligne le : 08-12-2017


Cinq nouvelles études de l'ADEME sur le réemploi, la réutilisation et la réparation

Dans le cadre de la semaine européenne de réduction des déchets, l’ADEME a publié cinq études portant sur le réemploi, la réutilisation et la réparation des objets en France. Le développement de ces secteurs est essentiel pour atteindre l’objectif de la Loi de Transition énergétique pour la croissance verte de réduire de 10% la production de déchets ménagers et assimilés par habitant en 2020.

Ces secteurs bénéficient d’une forte dynamique économique et environnementale comme l'illustre les principaux chiffres mis en évidence :

> une augmentation de 30% d’objets réutilisés ou réemployés depuis 2014 par les consommateurs ;

> une augmentation de 100 millions de biens échangés sur les sites et plateformes en ligne ;

> 6 700 structures existantes et 34 000 ETP employés par le secteur du réemploi et de la réutilisation.

Les études mettent également en avant que malgré un contexte économique difficile pour le secteur de la réparation, les français s’essayent à l’autoréparation qui est un bon levier pour renforcer l’allongement de la durée de vie des produits.

Consulter les études :

> Panorama de la deuxième vie des produits en France. Réemploi et réutilisation - Actualisation 2017 ;
> Perceptions et pratiques des Français en matière d’autoréparation ;
> Atelier d’autoréparation ;
> Systèmes de collecte des emballages ménagers pour réemploi ou réutilisation en France ;
> Analyse technico-économique de structures de réemploi et/ou de réutilisation en France.


Mis en ligne le : 08-12-2017


Focus sur le "One Planet Summit" du 12 décembre

Pour l’anniversaire de l'Accord de Paris de 2015, le président Macron a réinvité, le 12 décembre 2017, une centaine de chefs d’État au "One Planet Summit".

Au cœur de cette journée intitulée "La finance publique et privée au service de l’action climat" et qui se déroulera à la Seine Musicale (Boulogne Billancourt), il sera question de la manière dont les acteurs engagés dans la finance publique et privée peuvent innover pour soutenir et accélérer notre lutte commune contre le changement climatique.

Ce sommet, voulu et porté par l’Elysée, est organisé avec les Nations unies et la Banque mondiale. 2 000 acteurs-clés du public et du privé devraient se rassembler à cette occasion. Des chefs d'État comme Theresa May et Mariano Rajoy ont accepté l'invitation et des personnalités telles que Leonardo DiCaprio, le milliardaire Bill Gates, l'ex-gouverneur de la Californie Arnold Schwarzenegger ou l'ancien maire de New York Michael Bloomberg.

Des responsables de grandes villes, de banques centrales, de fonds souverains, d'entreprises et d'ONG participeront aussi aux forums de ce sommet dont l'ambition est de "faire travailler les acteurs engagés sur la mise en oeuvre de projets d'une manière extrêmement concrète", selon le palais présidentiel de l'Elysée qui précise également qu'une "dizaine de grosses annonces" seront faites.

De nombreux side-event ont été associés au "One Planet Summit" :

> le Climate Finance Day au ministère des Finances sous le double parrainage de Nicolas Hulot et de Bruno Lemaire. La star chinoise de la finance verte Ma Jun, ancien dirigeant de la banque centrale du pays y sera présent ;

> World Efficiency Solution du 12 au 14 décembre ;

> Train du Climat à la gare de l'Est, jusqu'au 15 décembre.

> et bien d'autres...


Mis en ligne le : 08-12-2017


Traçabilité des déchets : consultez le projet d'avis pour les codes R&D

Les codes R (recovery, valorisation) et D (disposal, élimination) définis par la convention de Bâle, et repris aux annexes I et II de la directive cadre déchets n°2008/98/CE, sont régulièrement exploités dans le contexte de la traçabilité des déchets et de la déclaration annuelle des émissions et des transferts de polluants et des déchets (déclaration GEREP).

Ces codes permettent de discerner les différentes opérations de valorisation et d’élimination des déchets. Afin de faciliter la mise en oeuvre de ces codes et ainsi améliorer la traçabilité des déchets et l'exactitude des statistiques, vous pouvez consulter le projet d'avis de la Direction générale de la prévention des risques (DGPR) précisant le champ d'application de chaque code R&D.

Si vous avez des observations, vous pouvez les faire parvenir de la part d'ORÉE jusqu'au 16 décembre à l'adresse suivante.


Mis en ligne le : 08-12-2017


Retour sur la plénière et les actions 2017 de la Plateforme Nationale RSE

Les membres de la Plateforme Nationale RSE dont ORÉE est membre titulaire, se sont réunis le 6 décembre 2017 pour la plénière de la Plateforme Nationale RSE pendant laquelle son rapport d’activité a été présenté.

Les points marquants de l’année 2017 résident dans la publication de plusieurs avis dont deux auxquels ORÉE a activement participé : la réponse à la consultation de la Commission européenne sur les lignes directrices en matière de reporting extra-financier et l’avis sur la transposition de la Directive RSE, dont les propositions ont majoritairement été prises en compte par les instances concernées. De plus, un appel à candidature sur l’expérimentation des labels RSE sectoriels a été lancé, il reste ouvert jusqu'en mars 2018. ORÉE est également impliqué dans les groupes de travail "RSE et Territoire" et "RSE et Environnement". Ce dernier GT a permis de transmettre au gouvernement une contribution dans le cadre de la feuille de route économie circulaire.

Un dialogue a été établi avec le nouveau gouvernement mais ces relations doivent être consolidées en 2018.

Cette plénière a été également l’occasion de désigner les nouveaux membres du Bureau qui ont élu le nouveau Président (Sylvain Boucherand d’Humanité et Biodiversité) et trois vice-présidents : Michel Laviale (Medef), Frédérique Lellouche (CFDT) et Odile Uzan (ADERSE).

Plus d'informations


Mis en ligne le : 07-12-2017


Interview de Guillaume Sainteny dans l'Opinion

Guillaume Sainteny, personnalité qualifiée d'ORÉE et auteur du livre "Le climat qui cache la forêt" a été interviewé le 6 novembre 2017 dans le quotidien l'Opinion.

Un article titré "Le budget 2018 ôte tout espoir de respecter le Plan climat" où il précise notamment qu'il faudra "27 ans pour amortir les travaux de rénovation thermique avec la future fiscalité".

Consulter l'article


Mis en ligne le : 10-11-2017


Natureparif - Conférence : "Sols urbains et biodiversité", le 21 novembre

Mardi 21 novembre 2017, de 9h à 17h à Paris, Natureparif, l’Institut de formation de l’Environnement (IFORE) et l’Institut d’Écologie et des sciences de l’environnement de Paris (IEES-Paris) proposent une journée d’échanges sur les sols urbains.

L'objectif sera notamment de faire découvrir et valoriser les résultats de recherche ainsi que les innovations mises en œuvre sur les territoires engagés pour la nature. 

Cette journée multi-acteurs s’adresse aux chercheurs, aux professionnels et praticiens tout autant qu’aux décideurs publics et privés.

Programme et Inscription


Mis en ligne le : 10-11-2017


1ère édition des trophées BEGES

Le ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES) et l’Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie (ADEME) lancent la 1ère édition des "Trophées BEGES".

L’objectif de ces trophées est de mettre en avant les démarches exemplaires en matière de comptabilité carbone. Cet évènement sera aussi l’occasion de rappeler que le bilan GES est un moyen d’évaluer les émissions liées à son activité. C'est également un moyen d’engager des actions de réduction et à plus long terme d'évaluer la dépendance de son organisation aux énergies fossiles et de construire la mise en place d’une stratégie bas carbone.

Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 22 décembre 2017.

Les structures nécessitant un accompagnement pour leur candidature peuvent demander conseil à l'adresse suivante : tropheesbeges2018@ademe.fr

Les lauréats seront récompensés en juin prochain lors d’une plénière du colloque de l’ADEME "Climat 2050 : vers un monde décarboné".

Plus d'information


Mis en ligne le : 10-11-2017


CDC Biodiversité - Colloque annuel, le 22 novembre

Le 22 novembre, de 14h à 17h45, la CDC Biodiversité organise son colloque annuel : "Économie des solutions basées sur la nature"
 
Ce colloque réunira écologues, économistes, porteurs de projets de terrain, entreprises et organisations non gouvernementales afin de définir un cadre conceptuel et de partager des retours d’expérience sur l’économie des solutions basées sur la nature.

Programme et Inscription


Mis en ligne le : 10-11-2017


Ancrage dans les territoires, une nouvelle "compétitivité relationnelle" pour les entreprises

Caroline Alazard, présidente du groupe de travail Ancrage local des entreprises d’ORÉE a publié l'article : "L’ancrage dans les territoires, terreau d’une nouvelle "compétitivité relationnelle" pour l’entreprise".

Dans celui-ci elle revient notamment sur le travail achevé par le Groupe de Travail sur l'ancrage local des entreprises d'ORÉE qui a donné lieu à la construction de l’Indicateur d’Interdépendance des Entreprises à leur(s) Territoire(s) d’implantation (IIET).

Elle aborde ensuite les nouvelles pistes qui s'ouvrent aujourd'hui pour l'ancrage local des entreprises à travers la notion de "compétitivité relationnelle". Elle cite à cet égard les travaux menés par Dorothée Kohler et Jean-Daniel Weisz pour qui la compétitivité relationnelle est "la capacité à décloisonner, à créer des partenariats avec la concurrence, à développer des collectifs innovants dans une relation d’interdépendance avec les clients".

Consulter l'article complet de Caroline Alazard


Mis en ligne le : 10-11-2017


Contribuez à la feuille de route Économie circulaire !

Dans le cadre de la feuille de route Économie circulaire, le ministère de la Transition écologique et solidaire lance une grande consultation citoyenne sur Internet.

Cette consultation en ligne est ouverte jusqu'au 6 décembre 2017.

L’élaboration de la feuille de route économie circulaire va s’étaler au total sur 5 mois pour une publication de la feuille de route au 1er mars 2018.

Elle vise à s'inscrire dans le Plan climat et à permettre à la France d’atteindre les objectifs de transition vers une économie circulaire fixés par la loi de transition énergétique pour la croissance verte.

En décembre à l'issue des contributions des citoyens et des experts au sein des quatre ateliers dédiés (voir brève précédente) feront l'objet d'une synthèse et d’un premier projet de feuille de route. En janvier/février, le public sera de nouveau consulté avant d'aboutir à la feuille de route finale en mars 2018.

Le ministre Nicolas Hulot et sa secrétaire d'État Brune Poirson soutiennent la feuille de route en faisant de nombreux déplacements en vue de mieux faire connaître l'économie circulaire. Comme on peut le voir dans cette vidéo, Brune Poirson a visité le 30 octobre le centre de tri des déchets de la SNCF de la Gare de Paris-Saint-Lazare.

La plateforme mise en ligne propose cinq grands thèmes de thèmes de débat pour lesquels plusieurs questions sont soumises à chaque fois : 

  > Mieux consommer
> Mieux trier pour mieux recycler
> Mieux produire
> Mobiliser les acteurs
> Financer la transition vers l'économie circulaire

Contribuer en ligne

Plus d'information


Mis en ligne le : 10-11-2017


Un nouveau projet de décret sur la nomenclature des ICPE

Un nouveau projet de décret propose des modifications sur les rubriques "déchets" de la nomenclature ICPE.

Il est soumis à consultation publique jusqu’au 15 novembre prochain avant d’être présenté le 21 novembre au Conseil Supérieur de la Prévention des Risques Technologiques (CSPRT), instance obligatoirement consultée dans le cadre de projets de textes relatifs à la nomenclature "installations classées".

Les modifications envisagées peuvent se résumer par :

 

> la création d’une nouvelle rubrique relative aux installations de broyage de déchets verts non dangereux (n°2794) et de deux sous-rubriques pour les installations de stockage en zones isolées (n°2760) et déchets issus de bateaux de plaisance ou de sport (n°2712) ;

> la suppression de la rubrique relative au transit, regroupement ou tri de déchet contenant des substances ou mélanges dangereux (n°2717) ;

> la modification de 16 rubriques sur la clarification de leurs champs d’application, la modification des seuils et des régimes de classement.

Vous pouvez retrouver ce projet de décret en cliquant ici.


Mis en ligne le : 10-11-2017


Les ateliers de la feuille de route Économie circulaire

En vue de présenter sa feuille de route Économie circulaire en mars 2018, le ministère de la Transition écologique et solidaire a lancé quatre ateliers thématiques de travail sur le sujet. Ils se réuniront de décembre à janvier.

Nathalie Boyer, Délégué générale et Ambassadeur de l'économie circulaire pour la feuille de route co-préside l'atelier 3 "Consommation et production durable" avec Thierry Kuhn, président d'Emmaüs France et Claire Tournefier Droual, directrice de Rejoué.

Voici en détails les grands axes de chacun des ateliers :

Atelier 1 "Déployer l'économie circulaire dans les territoires : comment développer le réemploi, la réutilisation et le recyclage et diminuer de moitié la mise en décharge d'ici 2025"

 

> Axe 1 - Les territoires - sont pour des raisons différentes - fortement concernés par deux flux de déchets prioritaires pour la LTECV, les biodéchets et les déchets du BTP

> Axe 2 - Optimiser la fiscalité locale pour favoriser l'économie circulaire

> Axe 3 - Mobilisation/animation des territoires

> Axe 4 - Développer l'économie sociale et solidaire dans les territoires, pour atteindre les objectifs d'économie circulaire fixés

Atelier 2 "Plastiques et économie circulaire - viser le recyclage de 100 % des plastiques en 2025"

 

> Axe 1 - Progresser dans la collecte et le tri des plastiques

> Axe 2 - Mobiliser les filières et les outils d'accompagnement des entreprises pour augmenter l'incorporation de matériaux issus du recyclage dans les plastiques

> Axe 3 - Développer et préparer les méthodes de recyclage à l'atteinte de l'objectif

Atelier 3 "Consommation et production durable"

 

> Axe 1 - Information des consommateurs pour des choix responsables

> Axe 2 - Allongement de la durée de vie des produits/Lutte contre l'obsolescence programmée

> Axe 3 - Réemploi/réparation/réutilisation/économie de la fonctionnalité

> Axe 4 - Incorporation de matières issues du recyclage dans les nouveaux produits

> Axe 5 - Éco modulation dans les filières REP

> Axe 6 - Ressources et approvisionnement soutenable

> Axe 7 - Eco-conception des produits et services

Atelier 4 "Instruments économiques, fiscalité, financement"

 

> Axe 1 - Fiscalité des déchets

> Axe 2 - Instruments économiques et financement déchets

> Axe 3 - Utilisation efficace des ressources

Pour plus d'information sur les ateliers, veuillez contacter Nathalie Boyer.


Mis en ligne le : 10-11-2017


Étude du CGDD sur la "fiscalité matière"

Une récente étude du CGDD porte sur la fiscalité liée aux matières présentes dans l’appareil productif, à l’image de celle mise en place au Royaume-Uni.

Le principe proposé est de taxer les déchets, matières de sortie mais également de taxer les prélèvements de ressources naturelles vierges, matières d’entrée.

Pour le CGDD, cette taxe pourrait être un levier favorisant l’économie circulaire en développant la consommation de produits sobres en matières premières vierges. L’objectif étant que le prix des produits reflète les enjeux environnementaux qui sont liées aux matières les composant (taux pouvant être modulé en fonction de la nature des matières et de leurs coûts environnementaux – production de déchets, épuisement des ressources, changement climatique, la dégradation des écosystèmes et les émissions polluantes).

L’efficacité de cette mesure sur l’économie dépendra de l’utilisation qui sera faite des recettes générées. La solution la plus optimale serait de réduire les cotisations sociales pour le CGDD, ce qui favoriserait une baisse des coûts de production et de dépendance aux importations de matières premières et entraînerait donc une hausse de l’emploi et la compétitivité.

Plus d'information


Mis en ligne le : 10-11-2017


Tribune de Guillaume Sainteny dans Les Echos

Dans une tribune intitulée "Razzia fiscale sur la nature", publiée le 12 octobre dans le quotidien national Les Echos, Guillaume Sainteny, personnalité qualifiée d'ORÉE et auteur du livre "Le climat qui cache la forêt" s'exprime sur les conséquences des premières mesures fiscales gouvernementales pour la nature et ses espaces naturels.

Il examine plus particulièrement les effets de l'augmentation de la taxation des revenus des espaces naturels et le nouvel impôt : l'IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière).

Consulter la tribune


Mis en ligne le : 27-10-2017


Déchets : quatre journées ADEME sur la tarification incitative

L'ADEME organise quatre journées techniques régionales (Bordeaux, Paris, Rennes et Caen) à destination des collectivités : responsables et techniciens des services déchets, directions générales des services, élus, conseils régionaux, syndicats de traitement…

L'objet des rencontres : Tarification incitative : pourquoi et comment la mettre en oeuvre sur votre territoire ?
 
La mise en œuvre de la tarification incitative pour le financement du service public de prévention et de gestion des déchets est en effet une des priorités d'actions du fonds déchets de l’ADEME.

Des objectifs de déploiement à 15 millions d'habitants en 2020 puis 25 millions en 2025 sont fixés dans la Loi de Transition Énergétique pour une Croissance Verte. De plus, compte-tenu des changements de comportements induits pour sa mise en place, elle est un des principaux leviers d'atteinte des objectifs de réduction des déchets ménagers et assimilés et d'amélioration de la valorisation fixés par cette même loi.

Aujourd'hui, le développement actuel de la tarification incitative est très hétérogène sur le territoire national avec des régions très avancées et des régions sans aucune collectivité en financement incitatif effectif.

L’objectif de ces journées est de mobiliser les collectivités à l’échelle d’une région pour engager des études préalables et/ou la mise en œuvre effective d’un mode de financement incitatif du service public de prévention et de gestion des déchets.

Programme et Inscription


Mis en ligne le : 27-10-2017


La Commission européenne publie un rapport sur les bonnes pratiques en économie circulaire

La Commission européenne a publié un rapport soulignant les meilleures pratiques en matière d'économie circulaire au sein des entreprises et organisations enregistrées EMAS.

Le règlement EMAS (« Eco Management and Audit Scheme ») est un règlement européen créé en 1993 par l'Union européenne pour cadrer des démarches volontaires d'écomanagement utilisant un système de management de l'environnement (SME).

L'organisation 21 Solutions a fortement contribué à la parution du rapport. La Commission souhaite grâce à ce document d'une part, répondre au besoin urgent d'améliorer l’utilisation efficiente des ressources par les entreprises et d'autre part, souligner la contribution des organisations EMAS à l'économie circulaire.

Le rapport s'adresse aux organisations EMAS qui souhaitent participer à l'économie circulaire et aux autres organisations qui souhaiteraient l’utiliser dans leur stratégie d'économie circulaire. Il cible également les autorités qui s'engagent à rendre l’économie de leur région plus circulaire en soulignant comment EMAS peut contribuer à la réalisation de leurs objectifs.

Consulter le rapport


Mis en ligne le : 27-10-2017


Le CGDD étudie les préoccupations environnementales des Français

Le Commissariat général au développement durable (CGDD) a compilé plusieurs indicateurs pour comprendre la relation des ménages français à l'environnement. Il s'est particulièrement intéressé à : la mobilité, l'alimentation, l'habitat et les déchets.

Le CGDD observe dans un premier temps que le nombre de ménages augmente plus vite que la population. Cela est dû à l'augmentation du nombre de familles monoparentales ou recomposées, à la baisse du nombre d'unions et l'allongement de la durée de la vie. Cette évolution a contribué à augmenter la surface occupée par l'habitat. Elle est passée de 2,3 millions d'hectares en 2008 à 2,4 millions d'hectares en 2014.

Question empreinte carbone des ménages, les importations pèsent le plus lourd dans la balance. Entre 1995 et 2012, alors que les émissions liées aux importations ont augmenté de 85%, les émissions associées à la production intérieure ont diminué d'un quart.

Concernant, les émissions intérieures des ménages, l'usage de la voiture occupe sans surprise la première place. Selon le CGDD, les voitures particulières émettraient plus de la moitié des émissions de CO2 des transports. Elle représente 79,5% du transport de personne en 2015.

Concernant les logements, la consommation finale d'énergie du secteur résidentiel atteint en 2015 472 térawatt-heure (TWh), soit une hausse de 10% par rapport à 1985.

Toutefois l'administration précise que si "l'augmentation de la taille de la population et de la surface moyenne des logements contribue à accroître les émissions de CO2. À l'inverse, la consommation d'énergie par mètre carré de logement se réduit depuis 1990".

Le comportement des ménages, l'amélioration de l'isolation thermique des logements, le développement des énergies renouvelables, l'amélioration des appareils de chauffe des ménages, etc. en seraient les principales causes selon le CGDD.

Côté alimentation, elle représentait en 2012, 16% de l'empreinte carbone des ménages selon le CGDD. Plus de la moitié (52%) proviendrait en effet d'émissions associées à la production intérieure de biens alimentaires (produits des branches agricultures et des industries agro-alimentaires) et 47% de cette empreinte serait lié aux importations de biens alimentaires.

Enfin, concernant les déchets, en 2016, les ménages ont consacré 36,7 milliards d'euros de dépenses de consommation à la réparation et à l'entretien de leurs biens, soit 551 euros par habitant (-6% par rapport à 1990), constate le CGDD.

Après avoir augmenté dans les années 1990 (+5% entre 1990 et 2000), ces dépenses par habitant diminuent depuis le début des années 2000 (-10% entre 2000 et 2016)". Les produits le plus réparés demeurent les voitures, suivi du matériel audiovisuel.


Mis en ligne le : 27-10-2017


3ème séminaire éolien et biodiversité, les 21 et 22 novembre 2017

Dans le cadre du programme Éolien et biodiversité porté par l’Ademe, le MTES, la LPO, le SER et la FEE, la 3ème édition du séminaire Éolien et biodiversité rassemblera chercheurs, naturalistes, acteurs de l’éolien et services de l’Etat lors de 2 journées d’échanges consacrées respectivement aux milieux terrestres et marins.

L'événement se déroulera au Campus Atlantica, situé au cœur d’un vaste parc de 4 ha, à Artigues-près-Bordeaux (33), les 21 et 22 novembre 2017.

Le séminaire sera l’occasion d’établir un état des connaissances sur les impacts potentiels des parcs éoliens, les moyens de les mesurer et de les atténuer, dans le but de concilier les objectifs de développement des énergies renouvelables avec les impératifs de préservation de la biodiversité.

Programme
Inscription


Mis en ligne le : 27-10-2017


Prochaines étapes de la Feuille de Route Économie circulaire !

Brune Poirson, Secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire

La Feuille de Route Économie circulaire lancée par le ministère de la Transition écologique écologique et solidaire le 24 octobre, entame un processus de concertation de quatre mois.

Quatre ateliers de travail se réuniront régulièrement :

> L'atelier 1 : "déployer l’économie circulaire dans les territoires : comment développer le réemploi, la réutilisation et le recyclage et diminuer de moitié la mise en décharge d’ici 2025 ?"

> L'atelier 2 : "plastiques et économie circulaire - viser le recyclage de 100% des plastiques en 2025"

> L'atelier 3 : "consommation et production durables - ODD12"

> L'atelier 4 : "instruments économiques, fiscalité et financements"

D'autres groupes de travail, comme le Réseau national de l'EIT contribueront également à abonder cette Feuille de Route.

Nathalie Boyer, Déléguée générale d'ORÉE co-préside l'atelier 3 "consommation et production durable - ODD12" avec Thierry Kuhn, Président d'Emmaüs France et Claire Tournefier Droual, directrice de Rejoué.

Sept axes ont été fixés pour l'atelier 3 :

> Information des consommateurs pour des choix responsables
> Allongement de la durée de vie des produits/Lutte contre l'obsolescence programmée
> Réemploi/réparation/réutilisation
> Incorporation des matières issues du recyclage dans les nouveaux produits
> Éco modulation dans les filières REP
> Ressources et approvisionnement soutenable
> Éco-conception des produits et des services

Une large consultation publique aura lieu en ligne du 30 octobre au 6 décembre 2017 :

L'ensemble des citoyens vont également être sollicités pour contribuer à la rédaction de la Feuille de Route qui sera dévoilée en mars 2018. Cette consultation se fera directement en ligne via le site dédié :

www.consultation-economie-circulaire.gouv.fr


Nous serons présents sur les réseaux sociaux pour communiquer sur la Feuille de Route avec le hashtag : #entronsdanslaboucle


Mis en ligne le : 27-10-2017


Un dossier ressource économie circulaire sur le portail de l’AVISE

AVISE, spécialisée dans le domaine de l'économie sociale et solidaire (ESS) met à disposition un dossier ressource sur l'économie circulaire via son portail en ligne. Ce dossier reprend les bases du sujet en apportant par exemple des précisions sur la définition, les enjeux auxquels tentent de répondre l’économie circulaire ou encore le cadre juridique inhérent aux déploiements des démarches. 

L'AVISE propose à travers son œil d’expert, une réflexion enrichissante sur les interactions évidentes entre l’économie circulaire et l’économie sociale et solidaire. Une liste d’initiatives à fort impact social et environnemental est présentée afin d’illustrer au mieux ces interactions.

Ce dossier propose aussi un espace ressource, où sont mises en avant des publications d’acteurs majeurs en économie circulaire tels que l’ADEME, la fondation Ellen MacArthur et bien évidement ORÉE notamment à travers son ouvrage "Économie circulaire : préservation des ressources & du climat".

Consulter le dossier


Mis en ligne le : 29-09-2017


L’annuaire des éco-entreprises franciliennes est en cours de construction

Le PEXE - Les éco-entreprises de France, réalise avec le soutien de l’ADEME Île-de-France, l’annuaire des éco-entreprises franciliennes qui permettra de donner de la visibilité aux offres des entreprises de l’environnement et de l’énergie auprès des acheteurs, des collectivités et des grands groupes notamment.

La DRIEE Île-de-France participe au comité de pilotage de cette action.

Sont concernées : les entreprises franciliennes qui interviennent dans les domaines de l’environnement et de l’énergie (Air / Biodiversité / Bruit / Déchets / Réemploi / Eau / Sols / Chimie verte / Éco-conception / Écomobilité / Risques / Efficacité énergétique / Énergies renouvelables).

La date limite pour faire la démarche est fixée à mi-octobre.

Inscrire son entreprise


Mis en ligne le : 29-09-2017


Présentation de la feuille de route sur l'économie circulaire par le MTES

Mardi 26 septembre, aux Assises des déchets à Nantes, Brune Poirson, secrétaire d’État auprès du ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire (MTES) a présenté la méthode et le calendrier d'élaboration et de mise en œuvre de la feuille de route sur l'économie circulaire, annoncée par Nicolas Hulot dans le Plan climat en juillet dernier.

Cette feuille de route doit être publiée début 2018. Elle comprendra : 

> une large concertation qui s'appuiera sur des consultations du public avec la mise en place d'une plateforme collaborative accessible à tous, lancée fin octobre et qui recueillera les attentes et propositions concrètes des citoyens. La concertation s'étendra aussi aux chantiers lancés par le gouvernement en lien avec l'économie circulaire (Etats généraux de l'alimentation, Conférence des territoires), sur des ateliers d'experts et sur les instances du dialogue environnemental.  

> l'organisation d'un "hackathon" pour valoriser les données sur les déchets produites par le ministère et l'ADEME et faire naître de nouvelles pousses de la GreenTech.

"La feuille de route permettra d’atteindre les deux objectifs phares clairement énoncés dans le programme d’Emmanuel Macron qui visent une diminution de moitié des quantités de déchets mises en décharge et le recyclage de 100% des plastiques d’ici à 2025" a déclaré Brune Poirson.

La feuille de route ambitionne de rendre la notion d'économie circulaire plus accessible afin de promouvoir une économie écologique, innovante, sobre en ressources, locale et solidaire.


Mis en ligne le : 29-09-2017


Les plateformes d'économie circulaire dans le BTP par Future of Waste

Futur of Waste est un programme de la communauté internationale MakeSense, en partenariat avec Suez, sur la réduction des déchets ou leur transformation en nouvelles ressources.

Le 3 mai 2017, Future of Waste a mené un atelier de travail présentant des témoignages d'acteurs professionnels de toutes tailles autour de leurs pratiques de l'économie circulaire liée au BTP

Dans le cadre de cet atelier, les intervenants ont pu présenter leurs activités, telles que la gestion de plateformes d'échange de matières et de matériaux ou encore la mise en place de systèmes permettant la mise en relation du fabricant de matériaux biosourcés avec le client. La réserve des arts se charge, par exemple, de récupérer et de revendre les décors et autres matériaux issus du monde de l'évènementiel et de l'audiovisuel. Quant à Matabase, il recense sur sa plateforme virtuelle les différents fabricants de matériaux biosoursés à travers l'Europe.

ORÉE a pu intervenir au cours de cet atelier pour présenter son travail de réflexion mené dans le cadre du Club Métiers déconstruction.

Par ailleurs, Future of Waste a mis en ligne une base de données ouverte et collaborative permettant de recenser des plateformes et services agissant dans la réduction et le réemploi de matériaux. 

Accéder au résumé de l'atelier de travail


Mis en ligne le : 29-09-2017


Proposition d’un Pacte national de l’économie circulaire par des associations de collectivités

L’Association des communautés de France (ADCF), Amorce, le Cercle national du recyclage (CNR) et France urbaine (FU) proposent 4 leviers économiques et fiscaux pour favoriser l'économie circulaire en France. La note qu'ils ont présentée en vue du vote du projet de loi de finance 2018 s'inscrit dans le cadre de la feuille de route pour le climat du Président de la République et du ministre de la Transition écologique et solidaire. Elle propose :

> la mise en place un plan d’économie circulaire, financé par une éco-contribution, pour toutes les entreprises françaises pour que leurs produits soient systématiquement recyclables ou au moins valorisables énergétiquement. Ce plan pourrait être basé sur le modèle des plan territoriaux de prévention mis en oeuvre dans les collectivités ;

> l'instauration d'une TVA à 5,5% pour les prestations de prévention des déchets, de collecte sélective, de tri, de recyclage et les produits issus du recyclage ; 

> la réduction de la TGAP des collectivités et des entreprises performantes en terme de recyclage et qui respectent ou surpassent les objectifs de valorisation matière de la loi de transition énergétique ;

> la réinjection des recettes de la TGAP déchets pour financer la politique d’économie circulaire de l’ADEME.

Plus d'information


Mis en ligne le : 29-09-2017


La Déclaration d'Agadir du Sommet mondial Climate Chance

ORÉE en tant que membre du comité d'orientation stratégique du 2ème sommet mondial Climate Chance qui a eu lieu du 11 au 13 septembre à Agadir, a signé la "Déclaration d'Agadir des acteurs non-étatiques - Intensifions ensemble l’action et l’ambition". 

Co-pilote de la coalition de l’économie circulaire du sommet avec ACR+ et le CCRE CEMR, ORÉE a porté l'intégration de l'économie circulaire au sein de cette Déclaration

Retrouvez ci-après les recommandations de la coalition "économie circulaire : 

> Policy recommendations : Promote the contribution of the circular economy in the fight against global warming within the COP23 negotiations and align the work of the Climate Chance coalition on circular economy with existing international coalitions.

> Awareness-raising : Extend the scope of the European Week for Waste Reduction at the global level and create an international day for circular economy.

> Methodology and evaluation : Harmonize the indicators and evaluation tools to be able to monitor the contribution of circular economy to the reduction of CO2 emissions in an effective manner. Equally important, integrate in a systematic way GHG reduction in the assessment of circular economy projects.

> Exchange of best practices : Promote and develop the work of the European Circular Economy Stakeholder Platform led by the European Economic and Social Committee and the European Commission. Consider the development of an equivalent tool at the international level.

 


Mis en ligne le : 15-09-2017


29ème Congrès européen de droit rural, du 21 au 23 septembre

Du 21 au 23 septembre à Lille se déroulera le 29ème Congrès européen de droit rural, organisé par le CEDR (Conseil Européen de Droit Rural).

Ce congrès a pour thème central "Agriculture et concurrence". Il sera l’occasion d’analyser la mise en oeuvre des règles de la concurrence au secteur agricole et d’identifier les freins et moteurs juridiques nationaux à la compétitivité de l’agriculture. Les évolutions récentes et significatives du droit rural dans chaque État membre du CEDR seront également présentées.

Cet événement est notamment organisé par Jean-Baptiste Millard, Responsable Gestion des Entreprises et Territoires à la saf agr'iDées et administrateur d'ORÉE et secrétaire général de l'Association française de droit rural.

Programme et Inscription


Mis en ligne le : 15-09-2017


Conférence Natureparif : "Quelle agriculture pour demain ? par Jacques Caplat", le 21 septembre

Dans le cadre de son cycle de conférences, Natureparif organise le jeudi 21 septembre 2017, de 19h00 à 21h00, à Paris, la conférence :

"Quelle agriculture pour demain" par Jacques Caplat.

Fils de paysan, cet agronome et anthropologue a exercé en Afrique avant de revenir en France en tant que conseiller de terrain (notamment en Chambre d'Agriculture) puis coordinateur de la Fédération Nationale d'Agriculture Biologique. Il a été animateur du "groupe d'experts français sur les semences biologiques" et co-fondateur du Réseau Semences Paysannes. Il est l'auteur de "L'agriculture biologique pour nourrir l'humanité" (Actes Sud, 2012) et "Changeons d'agriculture - Réussir la transition" (Actes Sud, 2014), et a également publié avec Pierre Rabhi "L'agroécologie, une éthique de vie" (Actes Sud, 2015). Il est administrateur de l'association Agir Pour l'Environnement.

Inscription


Mis en ligne le : 15-09-2017


Questionnaire "Biodiversité et communication" de la FRB

Le groupe de travail "Biodiversité et communication : retours d’expériences et prospective" de la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité (FRB), auquel participe ORÉE, lance un questionnaire adressé aux chargé(e)s de communication de l’ensemble des membres du Conseil d'Orientation Stratégique (COS) et du Conseil Scientifique (CS).

L’anonymat des répondants sera conservé. L’objectif de ce questionnaire est de réaliser un état des lieux des pratiques en termes de communication sur la biodiversité grâce à vos retours d’expérience.

Il s’agit d’identifier les freins et difficultés rencontrés ainsi que les actions performantes/innovantes mises en place. L’objectif n’est pas de décrire uniquement les opérations réalisées avec succès mais aussi de partager les difficultés rencontrées. 

Accéder au questionnaire

Ouvert jusqu’au 15 novembre 2017


Mis en ligne le : 15-09-2017


2ème anniversaire des ODD, le 25 septembre 2017

 

Le 25 septembre 2015, l'Assemblée générale de l’ONU a adopté l'Agenda 2030 avec les 17 Objectifs de développement durable (ODD).

Cette date constitue le rendez-vous annuel de valorisation et de mobilisation autour des ODD et, pour ce 2ème anniversaire, le Ministère de la Transition écologique et solidaire organise donc le 25 septembre 2017, un événement d'une journée inauguré par la Secrétaire d'État Brune Poirson.

Trois temps forts seront articulés :

> une conférence, bilan du FPHN 2017 (Forum politique de haut niveau sur le développement durable, la principale plateforme des Nations Unies pour le suivi et l’examen du Programme de développement durable à l’horizon 2030) et coup d'envoi des travaux collectifs pour le FPHN 2018 ;
> des ateliers autour des six ODD auxquels sera dédié le prochain FPHN ;
une session d'information sur les données et indicateurs à destination des participants au concours Dataviz.

Cette manifestation viendra clôturer une semaine marquée par plusieurs événements "ODD" organisés par le CGDD ou en collaboration avec lui :

> le séminaire de l'IDDRI sur le thème "ONG et ODD", le 19 septembre ;
> la réunion du groupe de travail du Conseil national de l’information statistique (CNIS) sur les "indicateurs ODD", le 20 septembre ;
> la mobilisation de la communauté Wikipedia prenant la forme d’un "Editathon" pour partager et diffuser la connaissance sur les ODD, le 23 septembre.

Inscription

 

 


Mis en ligne le : 15-09-2017


Publication des fiches du 2ème Plan national d'adaptation au changement climatique (PNACC)

Dans le cadre de l'élaboration du 2ème Plan national d'adaptation au changement climatique (PNACC) par le ministère de la Transition écologique et solidaire, des groupes de travail, auxquels ORÉE a participé, ont travaillé de fin juin 2016 à mai 2017 sur six dimensions :

> gouvernance et pilotage ;
> connaissance et information (incluant la sensibilisation) ;
> prévention et résilience ;
> adaptation et préservation des milieux ;
> vulnérabilité de filières économiques (auquel a participé ORÉE) ;
> renforcement de l’action internationale.

A travers les 33 fiches publiées, le ministère poursuit l'objectif d’impliquer toutes les parties prenantes (territoires, citoyens et État) dans la transition écologique.

Accéder aux fiches du PNACC


Mis en ligne le : 15-09-2017


L'IAU Île-de-France devient la plus grande agence régionale de l'environnement en France

Depuis le 1er août 2017, l'Institut d'aménagement et d'urbanisme d'Île-de-France (IAU Île-de-France) a intégré trois organismes associés de la Région Île-de-France qui deviennent des départements thématiques de l’Institut :

>>> L'Agence régionale de l’environnement et des nouvelles énergies (ARENE) devient "Département autonome Énergie et Climat" de l’IAU et vient renforcer les compétences de l’Institut sur les questions relevant de l'énergie et du climat ;

>>> Natureparif deviendra à cette occasion l’Agence régionale de la biodiversité (ARB) ;

>>> l'Observatoire régional des déchets d’Île-de-France (ORDIF) complète les savoir-faire de l’Institut en matière de déchets et d’économie circulaire.

Grâce à ces rapprochements, l’IAU, première agence d’urbanisme d’Europe, devient ainsi également la plus grande agence régionale de l’environnement en France.


Mis en ligne le : 15-09-2017


La "simplification" comme principe fondamental des obligations de reporting RSE

Le gouvernement a souligné dans plusieurs textes parus cet été, le principe fondamental de "simplification" :

> Dans l'ordonnance n° 2017-1162 du 12 juillet 2017 et son décret d’application n° 2017-1174 du 18 juillet 2017 portant sur diverses mesures de simplification et de clarification des obligations d’information à la charge des sociétés :

  > les textes permettent de rapprocher le rapport sur le gouvernement d’entreprise du rapport de gestion et ainsi d’éviter certaines redondances dans le document de référence. De plus, le plan du document est restructuré et porteur de plus de sens ;

> ils sont bien en phase avec l’ordonnance n° 2017-1180 et le décret n° 2017-1265 transposant la directive européenne concernant le contenu du rapport de gestion.
 

> Dans la circulaire du 26 juillet 2017 relative à la maîtrise du flux des textes réglementaires et de leur impact qui précise qu'une "vigilance particulière sera portée à la transposition des directives européennes. Toute mesure allant au-delà des exigences minimales de la directive est en principe proscrite. […] Une mission d’inspection aura prochainement en charge un travail inédit d’inventaire."

Ces textes sont donc bien en accord avec le Livre blanc "Préconisations pour une mise en cohérence des obligations réglementaires environnementales" d'ORÉE, publié en avril dernier.


Mis en ligne le : 14-09-2017


Nouvelle offre de service pour mobiliser des fonds européens

La Région Île de France a mis en place une nouvelle offre de service pour aider les porteurs de projets franciliens à mieux mobiliser les fonds européens.

Il s’agit plus précisément :

> de faire connaitre les programmes communautaires et leurs appels à projet
> de soutenir les porteurs de projets franciliens du montage de projet à la candidature

Cinq développeurs, spécialisés par thématique, peuvent ainsi proposer :

> le recensement des besoins en accompagnement, en fonction de vos priorités ;
> le diagnostic projet, dont l’orientation vers des programmes et appels à projets pertinents ;
> du conseil concernant le contenu du projet ;
> la co-écriture de la demande de subvention ;
> l'aide à la recherche de partenaires ;
> de la relecture ;
> l'animation des acteurs franciliens de l’appui aux projets européens.

Contact :

Véronique Hostein
veronique.hostein@edefrance.fr
01 53 85 75 98


Mis en ligne le : 01-09-2017


Grand Paris : Étude sur les besoins en emploi et compétences liés au recyclage

L’étude prospective sur "Les besoins en emplois et compétences liés aux travaux du Grand Paris et aux enjeux de la transition écologique dans les activités du recyclage et de l’économie circulaire en Île de France" a été communiquée récemment par la Direccte Île-de-France.

A la suite de l’ étude ECECLI - Évolution Compétences Emplois Climat Île-de-France - il a été identifié des activités potentiellement porteuses d’évolution de l’emploi et des compétences, et au vu des enjeux économiques et sociaux liés au développement du Grand Paris, la branche du recyclage s'est révélé être un vecteur stratégique pour la transition écologique en Île-de-France.

L’action des entreprises sur la transformation des déchets en nouvelles matières premières est majeure sur l’économie circulaire et la préservation des ressources naturelles. Ces évolutions du contexte de l’activité ont imposé un changement du modèle économique des entreprises qui doivent accompagner leurs clients dans la réduction de leurs déchets et dans la création de valeur par le recyclage et le réemploi des matières.

Cette étude dresse un état des lieux des entreprises du recyclage présentes sur le territoire et de leurs besoins en matière de RH et d’emploi. Elle propose une vision prospective des activités et des métiers.

Accéder à l'étude


Mis en ligne le : 01-09-2017


Normandie - Appel à projet "Education et changement climatique"

L’Agence de l’eau Seine-Normandie lance un appel à initiatives pour réaliser des ateliers participatifs visant à mobiliser les acteurs du bassin sur le changement climatique.

Il s’adresse aux organisateurs de formations actives pour des élus et services des collectivités, agriculteurs, industriels et citoyens. Les projets retenus pourront bénéficier d’un financement jusqu’à 80 % du budget total.

La date limite de dépôt des dossiers est le 20 octobre 2017.

En savoir plus


Mis en ligne le : 01-09-2017


Appel à projets : Bâtiments NoWatt en Occitanie / Pyrénées Méditerranée

Dans le cadre de sa feuille de route "région à énergie positive", la Région Occitanie / Pyrénées - Méditerranée a souhaité lancer un appel à projet pour soutenir des projets exemplaires de bâtiment.

Ce dispositif a pour objectif de développer des projets innovants de construction et de rénovation à empreinte énergétique la plus faible possible. Cette optimisation énergétique devra se faire tout au long de la vie du bâtiment. L’exemplarité sera analysée du point de vue du gain « NoWatt » appelé In’NoWatt équivalent aux économies d’énergie générées et du confort des usagers.

Les projets retenus constitueront donc à l’échelle régionale et nationale des références d’opérations de construction et de rénovation convaincantes, et transposables dans des conditions économiques acceptables.

Cet appel à projets s’adresse à tous les maîtres d’ouvrages publics ou privés à l’exception des particuliers.

En savoir plus


Mis en ligne le : 01-09-2017


ADEME : Appel à projets énergies renouvelables

L’objectif de cet Appel à projets (AAP) de l'ADEME est d’accompagner le développement de projets dans le domaine des énergies renouvelables : photovoltaïque, solaire thermique, éolien, ainsi que de projets d’hybridation des différentes sources renouvelables.

L’ADEME a lancé en 2009, 2011 et 2012 des Appels à Manifestations d’Intérêts (AMI) spécifiques à différentes filières renouvelables, notamment le photovoltaïque (PV), le solaire thermique, et l’éolien.

En 2014, l’ADEME a lancé un AAP Énergies renouvelables regroupant les thématiques précitées et ajoutant deux nouvelles thématiques : l’hybridation des différentes sources renouvelables et le froid renouvelable.

Le présent AAP s’inscrit dans la continuité de l’AAP Énergies renouvelables de 2014.

Déposer un dossier
(date limite : 23 octobre)


Mis en ligne le : 01-09-2017


Questionnaire pour l'élaboration d'un nouveau référentiel RSE

La Stratégie nationale France Logistique 2025, adoptée l’an dernier, comprend "l’élaboration d’un Référentiel RSE commun et partagé par l’ensemble des acteurs de la logistique en France".

Cett année, le ministère de la Transition écologique et solidaire, en collaboration avec le ministère de l’Économie et des finances proposent une enquête en ligne auprès des entreprises prestataires de services logistiques et à leurs entreprises clientes, ainsi qu’aux entreprises ayant des activités logistiques en compte propre.

Cette enquête permettra d’une part de mieux appréhender les enjeux RSE en logistique tels que les entreprises les perçoivent aujourd’hui et d’autre part de recueillir l’avis et les propositions des professionnels et experts.

Le questionnaire qui comprend une quarantaine de questions peut être remplie en une trentaine de minutes. Les réponses contribueront à l’élaboration et la mise en œuvre d’un référentiel partagé par toute la filière.

Accéder à l'enquête
(date limite pour répondre : 8 septembre)

 


Mis en ligne le : 01-09-2017


Publication de l’ordonnance et du décret de transposition de la directive RSE

Le 19 juillet 2017, l’ordonnance n° 2017-1180 s’appliquant dès le 1er août 2017 a permis de transposer la directive 2014/95/UE sur la RSE. Le décret n° 2017-1265 du 9 août 2017 en précise son application.

La transposition de la directive modifie la philosophie du reporting RSE et devient la déclaration de performance extra-financière. Elle se resserre également sur les grandes entreprises (total du bilan supérieur à 20 millions d’euros OU chiffre d’affaires net supérieur à 40 millions d’euros ET plus de 500 salariés pour les entreprises cotées et total du bilan OU chiffre d’affaires net supérieur à 100 millions d’euros ET plus de 500 salariés pour les entreprises non cotées). Seules les sociétés anonymes (SA), les sociétés européennes (SE), les sociétés en commandites par actions (SCA) et les sociétés en nom communs lorsque l’ensemble des parts sont détenues par d’autres entreprises ayant le statut de SA, de SCA, de SARL ou SAS sont concernées.

Ainsi, les SAS sont exclus du périmètre d’application de la loi, contrairement à ce qu’avait demandé la Plateforme Nationale RSE mais également les petites et moyennes entreprises cotées, précédemment soumises au dispositif. De plus, lorsque la société-mère produit cette déclaration, les filiales sont exemptées de réaliser également cette déclaration.

Les entreprises devront désormais présenter leur modèle d’affaires, les risques extra-financiers pertinents auxquels elles sont confrontées, les politiques mises en œuvre pour limiter ces risques ainsi que les résultats de ces politiques. Les entreprises concernées par l’obligation sont tenues de publier leur déclaration sur leur site internet pendant 5 ans. La mission de vérification de l’OTI sera précisée dans un prochain arrêté.

ORÉE publiera début 2018, un guide d’accompagnement des items environnementaux de l’article 225 suite à la transposition de la directive européenne afin d’aider les entreprises à s’approprier ce nouvel exercice.

 


Mis en ligne le : 01-09-2017


Mairie de Paris - Appel aux bonnes pratiques en économie circulaire

Dans la continuité des Etats Généraux de l’économie circulaire de 2015 et du Rendez-vous de l’économie circulaire de 2016, la Métropole du Grand Paris et la Ville de Paris coorganisent "Le Grand Paris Circulaire", le 5 octobre prochain, au Palais des Congrès d’Issy-les-Moulineaux.

Une séquence de l’après-midi sera consacrée aux actions économie circulaire menées dans les collectivités constituant la Métropole du Grand Paris (MGP). Afin de mettre en avant ces actions métropolitaines, la MGP lance un "Appel aux bonnes pratiques".

Cet appel est destiné aux porteurs de projets du secteur public et du secteur privé. Les porteurs de projets doivent remettre leur dossier (téléchargeable ici) avant le 13 septembre :

> en version électronique à l’adresse :

grandpariscirculaire@metropolegrandparis.fr

> ou en version papier à l’adresse suivante :

Métropole du Grand Paris
Direction du Développement économie & Attractivité
15/19 avenue Pierre Mendès France
CS 81411
75646 Paris Cedex 13

Les projets retenus seront invités à venir présenter leur bonne pratique d’économie circulaire à l’occasion du « Grand Paris Circulaire » le 5 octobre 2017.


Mis en ligne le : 31-08-2017


NatureParif : publication sur la qualité écologique des sols en Île-de-France

Depuis 2014, Natureparif co-encadre une thèse CIFRE portant sur l’évaluation de la qualité écologique des sols en Île-de-France, avec l’Institut d’écologie et des sciences de l’Environnement de Paris, dirigé par le professeur Luc Abbadie.

Lors de ce travail mené par L. Foti, ont été analysés: la concentration, le degré de contamination et la pollution de 7 éléments traces métalliques (ETMs), dans 180 échantillons de sols des pelouses et bois de la région parisienne, le long d’un gradient d’activité humaine.

Les résultats montrent que le trafic routier semble être la principale source de pollution anthropique en ETMs. La seconde source identifiée correspondrait à l’activité industrielle de la région parisienne, notamment à celle des usines à ciment via les rejets de Cadmium (Cd). Enfin, la concentration des ETMs d’origine anthropique augmente selon un gradient: du rural vers l’urbain ; et la concentration de la plupart des ETMs en milieu urbain est équivalente ou supérieure aux valeurs de référence réglementaires, posant ainsi la question d’un suivi à long terme.

Téléchargez l’article
En savoir plus


Mis en ligne le : 23-06-2017


Paris&Co lance un incubateur dédié à l'économie circulaire

Paris&Co a lancé lundi 12 juin son incubateur dédié à un "nouveau sujet stratégique": l'économie circulaire. Quelques 19 startups ont été sélectionnées parmi 56 candidates par un jury composé des des membres fondateurs de la plateforme : Ecofolio, E. Leclerc, Veolia, Vicat et la ville de Paris.

On retrouve l'ensemble des pans de l'économie circulaire parmi les startups sélectionnées : de l'agriculture urbaine (Aéromate, CitizenFarm) à la valorisation des biodéchets (Enerpro, Love your waste), de la consigne (La consigne francilienne, Reconcil, The green move) à l'optimisation des structures de traitement (Pickmywastes, Seligo), en passant par l'amélioration du tri du plastique (Plast'if, Yoyo)...

La nouvelle plateforme vient enrichir le pôle "Ville Durable" lancé par Paris&Co en 2016 et comprenant déjà deux autres incubateurs: le Rolling Lab, dédié à la logistique et à la mobilité urbaine durable, et Immobilier de Demain, consacré à la construction.

Dans son ensemble, le pôle a permis d'incuber 38 startups, grâce au soutien de 23 grands groupes partenaires. A son actif, la réalisation d'une trentaine d'opérations business conjointes et la levée de 11,3 millions d'euros.


Mis en ligne le : 23-06-2017


La Région Île-de-France aide à mobiliser des fonds européens

La Région Ile de France met en place une offre de service pour aider les porteurs de projets franciliens à mieux mobiliser les fonds européens.

Plus précisément, il s'agit : 

> de faire connaitre les programmes communautaires et leurs appels à projet
> de soutenir les porteurs de projets franciliens du montage de projet à la candidature

Le soutien aux porteurs de projets comprend :

> Un recensement des besoins en accompagnement, en fonction de vos priorités  
> Un diagnostic projet, dont l’orientation vers des programmes et appels à projets pertinents 
> Du conseil concernant le contenu du projet 
> La co-écriture de la demande de subvention 
> L'aide à la recherche de partenaires
> L'aide à la relecture
> L'aide à la mise en réseau avec IdF-E
> L'animation des acteurs franciliens de l’appui aux projets européens.

Sur les thématiques environnement /innovation urbaine : le contact est Veronique Hostein : veronique.hostein@edefrance.fr/01 53 85 75 98.


Mis en ligne le : 23-06-2017


Composition du cabinet de Nicolas Hulot

Un arrêté publié au Journal officiel vendredi 16 juin a désigné les membres du cabinet de Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique et solidaire.

Directrice de cabinet : Mme Michèle Pappalardo

Cheffe de cabinet : Mme Anne Rubinstein

Directeur du cabinet adjoint en charge du budget, des finances, des ressources humaines et de l'économie sociale et solidaire : M. Thomas Lesueur

Conseiller spécial et en charge des négociations internationales sur le climat : M. Benoit Faraco

Conseiller en charge de la société civile, des questions de santé-environnement et des risques : M. Denis Voisin

Conseillère presse et communication : Mme Carine Lecoeur

Conseiller parlementaire et relations avec les élus : M. Laurent Grave-Raulin

Conseiller diplomatique : M. Tudor Alexis

Conseillère en charge de la biodiversité, de l'eau, de la mer et des territoires : Mme Justine Roulot

Conseiller en charge de l'énergie, de l'industrie et de l'innovation : M. Xavier Ploquin


Mis en ligne le : 23-06-2017


Publication ASTEE : Construire ensemble les transitions environnementales

Le thème du 96ème congrès 2017 de l'Astee à Liège était centré sur la conduite des transitions environnementales, aux différentes échelles d’action : des territoires à l’Union européenne. A cette occasion l'association a publié l'ouvrage : 

"Des territoires à l'Europe : construire ensemble les transitions environnementales" 

Le document dresse le bilan des avancées permises par les règlementations européennes et des écueils rencontrés dans leur mise en œuvre. Il pose plusieurs questions : quelles sont les impulsions de l’Europe qu’il nous faut utiliser ? Comment cette dernière peut-elle mieux écouter et impliquer les territoires, ne pas brider ni entraver mais plutôt accompagner et stimuler les initiatives locales et ainsi regagner la confiance des citoyens ? 

Parmi l'ensemble des contributions, retrouvez le retour d'expérience d'ORÉE (pages 68 à 70) présenté par Nathalie Boyer, Déléguée générale d'ORÉE dans l'article : "Comment les partenariats multi-acteurs (ou « green deals » à la française) peuvent accélérer la transition vers l’économie circulaire".

Consulter l'ouvrage


Mis en ligne le : 23-06-2017


Reach : le bisphénol A est reconnu perturbateur endocrinien par l'Echa

L'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) a une nouvelle fois inscrit le bisphénol A (BPA) sur la liste des substances extrêmement préoccupantes (SVHC) candidates à autorisation, a indiqué l'Agence vendredi 16 juin.

Cette fois-ci, le BPA est ajouté à la liste des SVHC au titre de ses propriétés perturbateur endocrinien.

En décembre 2016, le bisphénol A avait été inscrit une première fois à la liste des SVHC en raison de ses propriétés reprotoxiques. Ces deux inscriptions font suite à une demande de la France. Les substances inscrites à cette liste sont reconnues comme ayant des effets graves et souvent irréversibles sur la santé et l'environnement.

Pour rappel, la France a déjà suspendu l'utilisation du BPA dans les contenants alimentaires pour les nourrissons depuis le 1er janvier 2013 et dans tous les contenants alimentaires depuis le 1er janvier 2015.

Au niveau européen, un règlement de la Commission européenne publié le 13 décembre interdit la mise sur le marché du BPA dans le papier thermique à une concentration égale ou supérieure à 0,02% à compter du 2 janvier 2020.


Mis en ligne le : 23-06-2017


France Stratégie s'intéresse à l’évaluation de la circularité de l’économie

France Stratégie a publié, en avril 2017, une note approfondissant l’évaluation de la circularité de l’économie qui permettrait de piloter les politiques d’économie circulaire. Le rapport détaille, tout d’abord, les indicateurs de flux  : l’empreinte environnementale globale (en hectare) par habitant, l’empreinte ressources (consommation de matière rapportées au kilogramme de matière) et l’empreinte en termes d’ « émissions polluantes » (empreinte carbone, indicateurs d’acidification, d’eutrophisation, kilogrammes de déchets par habitant…). Des indicateurs de stocks existent également comme des indicateurs de stock naturel et des indicateurs de stocks anthropogéniques (générés par l’homme).

De plus, l’indice de la productivité matière devrait être un des indicateurs clés de l’économie circulaire selon le rapport. Une analyse est réalisée en comparant l’indice de la productivité matière entre la France et l’Allemagne.

Enfin, la mesure de l’emploi dans l’économie circulaire refléterait également la circularité de l'économie. Cependant, une réflexion doit être menée concernant le périmètre de cette mesure (emplois liés aux éco-activités, à l’allongement de la durée de vie des produits, à la numérisation des biens, aux biens physiques partagés par échange monétaire...) et les modalités de calculs pour y parvenir (nomenclatures à aménager).

Accéder à l'étude


Mis en ligne le : 23-06-2017


Reach : 12 entrées ajoutées à la liste des substances soumises à autorisation

La Commission européenne a publié mercredi 14 juin un règlement qui ajoute 12 entrées dans la liste des substances soumises à autorisation intégrée dans le règlement Reach (qui en comporte désormais 43).

Parmi ces produits chimiques figurent des substances toxiques pour la reproduction (bromopropane, phtalates), des cancérogènes (huile anthracénique) et des perturbateurs endocriniens.

Ils ne pourront plus être mis sur le marché ou utilisés sans une autorisation après 2020 ou 2021 selon les cas.

Pour obtenir cette autorisation, les fabricants, importateurs et utilisateurs des substances concernées devront adresser une demande à l’Agence européenne des produits chimiques (Echa) d’ici 2019. La Commission européenne statuera sur les demandes reçues en se fondant sur les avis du comité d’évaluation des risques et du comité d’analyse socioéconomique de l’Echa.


Mis en ligne le : 23-06-2017


Participez à l’édition 2017 du concours éco-conception [avniR]

Le concours éco-conception, organisé par la plateforme [avniR] récompense les meilleures réalisations en éco-conception en Hauts-de-France, afin de diffuser les innovations et créer une occasion d’échanges et de sensibilisation et d’encourager les acteurs économiques à intégrer l’éco-conception dans leur stratégie.

Ce concours permet de remporter une fiche pour présenter votre démarche dans le catalogue éco-conception 2017 (5 000 exemplaires), une mise en avant par avniR (site web, Congrès international le 8 novembre 2017) et dans la presse, ainsi qu’un accompagnement. Par ailleurs tous les dossiers complétés bénéficieront d'un retour.

Les dossiers seront évalués par un jury indépendant composé d’experts issus des mondes économique, environnemental, du design et de l'enseignement supérieur. Chaque formulaire complété fait l’objet d’un retour par [avniR] et par le jury.

Chaque projet doit être présenté à l'aide du dossier de candidature complété et renvoyer à avnir@cd2e.com avant le 13 juillet 2017.

L'annonce des lauréats et la remise des prix auront lieu lors de la soirée du 8 novembre lors du Congrès [avniR] à Lille.


Mis en ligne le : 23-06-2017


L’article 173 de la LTECV s'invite chez les industriels

Une étude d’EY France passe au crible les pratiques de reporting climat de 40 entreprises (cotées) suite à l’application de l’article 173 de la LTECV. Celles-ci ont jusqu’à fin juin 2017 pour communiquer leurs résultats ; l’étude est menée sur l’exercice de 2016, alors que les décrets d’application n’étaient parus qu’en août 2016. Ce "premier jet" est très attendu puisque le gouvernement produira l’an prochain un premier bilan de la stratégie bas carbone et que la directive européenne RSE sera transposée d’ici juillet 2017.

Si l’ensemble des entreprises étudiées rapportent leur engagement pour réduire leur empreinte carbone, le reporting GES reste une difficulté : un tiers de l’échantillon peine à cerner les contours des émissions "Scope 3". L’étude souligne l’importance du choix des indicateurs : sur le plan quantitatif, la moitié utilise le GHG protocol et un quart l’approche "market based" par secteur.

Si 70% des entreprises ont mis en place des objectifs quantitatifs de réduction de leur empreinte carbone, seules 20% suivent un scénario compatible "2 degrés", avec l’aide des outils du GIEC ou de l’Agence internationale de l’énergie (AIE). Ils fournissent une base comparative pour des scénarios stratégiques.

Les leaders sectoriels s’approprient bien le risque climat et internalisent des pratiques volontaristes (prix du carbone interne, green bonds, etc.) Ils voient "un intérêt stratégique différenciateur" à prendre de l’avance sur le régulateur, même si un fossé persiste parfois entre communication institutionnelle et actions R&D.

Enfin, au plus haut niveau de la gouvernance d’entreprise (rapports de gestion, conseils d’administration), l’importance du risque climat est de plus en plus restituée. Ainsi, Accor identifie des risques allant d’une pression croissante sur la performance énergétique de ses bâtiments à une augmentation de ses primes d’assurance liées au risque de catastrophe naturelle.

Selon EY, les conseils ne se limiteront pas à des independent reviews mais iront naturellement dans les rapports des entreprises, vers le signalement de limites, de zones d’incertitudes, dans une approche de co-construction avec leurs clients.


Mis en ligne le : 23-06-2017


Prix Entreprises et Environnement 2017

Les candidatures pour les prix Entreprises & Environnement sont ouvertes jusqu’au 11 juillet 2017.

Ces prix, qui fêtent cette année leurs 30 ans, offrent l'opportunité aux entreprises de rendre leur engagement en faveur de l'environnement visible et reconnu officiellement par le ministère de la Transition écologique et solidaire et l’ADEME.

L’édition 2017 récompense les actions et projets dans 5 catégories : Économie circulaire, Lutte contre le changement climatique, Meilleur reporting environnemental, Biodiversité et entreprises, Innovation dans les technologies et les modèles économiques.

ORÉE fera d'ailleurs partie des jurys consacrés à l'économie circulaire et reporting environnemental. 

Candidater


Mis en ligne le : 09-06-2017


14e Assises des déchets, les 27 et 28 septembre 2017

Les 27 et 28 septembre prochains, la 14e édition des Assises des Déchets prendra place à la Cité des Congrès de Nantes avec pour objectif de réunir les professionnels des déchets et de l’économie circulaire, industriels, collectivités et élus.

Le fil directeur de l'édition 2017 des Assises est : "Réduire, Recycler, Valoriser : tenir le cap !". L'accent est mis sur la nécessité de poursuivre les ambitions collectives de la filière déchets pour plus de performances et de recyclage, la fin des gaspillages, la rénovation urbaine, l’intelligence et les initiatives de territoires...

La problématique de la pollution de la mer est également mise à l'honneur cette année.  

Plus d'informations


Mis en ligne le : 09-06-2017


CESE - Contribution des emplois de la biodiversité à la transition écologique

Le CESE a rendu un avis présenté par M. Allain Bougrain Dubourg au nom de la section de l'environnement présidée par Mme Anne-Marie Ducroux consacré à la "Contribution des emplois de la biodiversité à la transition énergétique".

ORÉE a contribué à ce document grâce à la participation de Patricia Savin, Présidente d'ORÉE, Nathalie Boyer, Déléguée générale et Hélène Leriche, Responsable du pôle biodiversité. 

L'avis rappelle que depuis 2010, différents travaux ont permis d’identifier les métiers spécifiquement dédiés à la nature et à la biodiversité, soit 22 000 emplois spécifiquement consacrés à la biodiversité, auxquels il convient d’ajouter 6 000 professeur(e)s de l’enseignement supérieur et 48 000 emplois qui contribuent à cette préservation, soit 76 000 emplois en tout. Il alerte cependant sur le fait que l'état des lieux n'est pas achevé. 

Pour cela, il formule plusieurs propositions pour poursuivre cette identification :

> consolider les emplois du "cœur d’activités", dédiés à la préservation et
la restauration de la biodiversité ;
> mesurer précisément la répartition des emplois entre secteurs public, associatif, privé, ainsi que les parts respectives des emplois aidés, des stages de longue durée, du service civique ;
> définir clairement les contours des emplois qui contribuent à la préservation de la biodiversité et les compétences qui leur sont nécessaires ;
> mesurer comment différents secteurs d’activités se saisissent des enjeux de la biodiversité et développent une part d’activité en sa faveur, ou la sous-traitent ;
> poursuivre les travaux sur la mesure des emplois indirects et induits et en
les intégrant dans le bilan de l’emploi existant ;
veiller à ce que l’Agence française pour la biodiversité (AFB) reprenne à son compte les missions de structuration des métiers, de l’emploi, des qualifications et certifications en vue de l’insertion de la biodiversité.

Consulter l'avis


Mis en ligne le : 09-06-2017


Un outil pour mesurer les bienfaits du recyclage

La Fédération des entreprises du recyclage (Federec), en partenariat avec l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), a mis au point un logiciel qui évalue les bénéfices environnementaux du recyclage. C’est un outil multi-utilisateurs, gratuit, à destination des collectivités territoriales et des entreprises.

Il s’agit d’entrer toutes les données relatives à la chaîne de recyclage (matériaux, quantités, technologies, transport, etc.) afin de déterminer la consommation d’énergie de l’activité et son impact en utilisant la méthodologie d’analyse de cycle de vie (ACV).

Après des tests auprès de ses adhérents, Federec va organiser des modules de formation et des tutoriels pour diffuser cet outil. 

Pour montrer le potentiel de cet outil, Federec et l’Ademe ont partagé les résultats de leur étude, filière par filière. Il en ressort notamment que le recyclage évite l’émission de 22,5 millions de tonnes d’émission de CO2 par an.

Federec espère que ces données se répercuteront sur toute la chaîne de l’économie circulaire et que cette valorisation des filières de recyclage sera traduite par une fiscalité plus incitative, pour faire reconnaître la compétitivité des matières de recyclage.


Mis en ligne le : 09-06-2017


Un rapport européen contre l’obsolescence des produits

Le député européen Pascal Durand a fait entrer pour la première fois le sujet de l’obsolescence au Parlement européen en présentant un projet de rapport d’initiative pour favoriser une durée de vie plus longue des produits.

Son approche diffère de la loi française, plus répressive, qui lutte contre la volonté délibérée des fabricants de réduire la durée de vie de leurs produits (l’obsolescence programmée).

Le texte propose d’agir à la conception, avec des critères de résistance minimum et une modulation de l’éco-contribution pour soutenir les efforts des industriels dans ce sens, mais aussi après la production, vers "un modèle économique tourné vers l’usage" :

> incitations à la réparation en cas de panne, interdiction des pièces inamovibles, etc.
> favoriser la location, l’échange et l’emprunt d’objets via des réductions de la TVA ou des fonds de dotations
> considérer les appareils réutilisables comme des produits et non des déchets
> améliorer l’information des consommateurs (label, affichage de la durée d’usage "escomptée")

Il propose également pour la première fois la prise en compte de l’obsolescence logicielle en définissant un standard de durée de vie minimal ou un malus en cas d’absence de mises à jour.

Le projet de rapport sera présenté le 3 juillet en séance plénière.


Mis en ligne le : 09-06-2017


La Plateforme Française pour les Entreprises et la Biodiversité à Bruxelles

Vingt représentants de différentes plateformes et initiatives pour les entreprises et la biodiversité en Europe se sont réunis le 17 mai 2017 à Bruxelles pour partager leurs expériences et explorer de fututres pistes de coopération sur des sujets tels que : 

> Maintenir l'engagement des entreprises à propos des enjeux biodiversité;
> Développer et promouvoir des outils pour guider les décisions et choix stratégiques des entreprises; 
> Faire émerger des synergies en définissant ensemble les objectifs à atteindre au niveau européen, en matière de biodiversité, tout en faisant le lien avec le climat;
> Intégrer de nouvelles thématiques telle l'économie circualire, dans les solutions proposées aux entreprises pour réduire la pression anthropique sur la biodiversité.  

  ORÉE, point focal de l’Initiative Française pour les Entreprises et la Biodiversité, a pris part à cette réunion de travail et a apporté son témoignage dans la gestion de plateforme française et de son réseaux d’adhérents.

Cette réunion pilotée par la plateforme européenne B@B, visait également à renforcer la communication entre plateformes nationales et encourager les échanges sur les enjeux biodiversité au niveau européen.  

               Accédez aux différentes présentations de la réunion ici!                                            


Mis en ligne le : 09-06-2017


Natureparif lance une étude sur les toitures végétalisées et la biodiversité

Le verdissement ou de la végétalisation des toitures n’est plus une démarche exceptionnelle. De nombreuses vertus lui sont attribuées pour la ville et ses habitants : isolation phonique ou thermique, rétention des eaux pluviales, stockage de carbone ou accueil de la biodiversité.

Un projet de 3 ans a été lancé par Natureparif, pour aller plus loin dans la connaissance de l’intérêt de ces toitures pour la biodiversité et de leur capacité à délivrer un cortège de services écosystémiques. Natureparif mène dans ce cadre une campagne d’expériences poussées sur des toitures en Ile-de-France, ce travail étant couplé à un état des lieux des pratiques et une analyse des coûts de réalisation et d’entretien. Les premiers résultats sont attendus pour la rentrée.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 09-06-2017


Le Club des juristes lance le "Pacte mondial pour l'environnement"

Le samedi 24 juin, le Club des juristes lancera le "Pacte mondial pour l’environnement", sous la présidence de Laurent Fabius, Président du Conseil constitutionnel et ancien Président de la Conférence de Paris sur les changements climatiques (COP 21).

Plusieurs figures marquantes de l’action contre le dérèglement climatique et pour le développement y interviendront : Ban Ki-moon, Arnold Schwarzenegger, Anne Hidalgo, Mary Robinson, Laurence Tubiana, Manuel Pulgar-Vidal, Jean Jouzel, et bien d’autres. D’éminents juristes et magistrats de Cours constitutionnelles ou de Cours suprêmes du monde entier y débattront également.

Cet évènement sera l’occasion de dévoiler un avant-projet de Pacte, fruit du travail conjoint de la Commission environnement du Club des juristes, dont Patricia Savin, Présidente d'ORÉE est membre, et d’un réseau international de 150 experts de haut niveau, spécialistes des questions de droit de l’environnement et représentatifs de la diversité́ des pays.

Inscription


Mis en ligne le : 26-05-2017


Paquet économie circulaire : les positions des Etats membres

Une carte interactive présente réalisée par Zero Waste Europe, le Bureau européen de l’environnement et Les Amis de la Terre présente les positions des Etats membres de l’Union européenne sur le paquet "Économie circulaire".

A l’issue de l'adoption du paquet "Économie circulaire" le 14 mars dernier par le Parlement européen, les trois ONG ont fait parvenir un questionnaire aux diplomaties nationales pour connaître leurs ambitions et leurs positions sur six mesures clés du paquet : l'objectif de 65% de recyclage des déchets municipaux solides d'ici 2030, la collecte spécifique des biodéchets, les filières de responsabilité élargie des producteurs (REP), l'objectif de 10% de réutilisation des emballages, la fixation de cibles par la Commission européenne en matière de prévention des déchets ainsi qu'en matière de réutilisation des déchets.

L'analyse des questionnaires est repris sous forme de carte interactive. Il en ressort une réelle disparité des prises de positions : l’Espagne, la Grèce et la Roumanie appellent à des mesures renforcées tandis que le Danemark ou la Finlande s’opposent aux objectifs actuels. Le Royaume-Uni, l'Allemagne, la Pologne et l'Irlande n'ont pas fait parvenir leurs réponses au questionnaire.

La France fait figure de bon élève et sa "capacité […] à défendre des positions ambitieuses en matière d’économie circulaire au niveau européen constitue un signe permettant de savoir si elle restera pionnière durant le quinquennat à venir", indique Thibault Turchet, responsable des affaires juridiques à Zero Waste France.

A noter enfin : le 19 mai, le Comité des représentants permanents (COREPER) a officialisé le début des négociations entre le Conseil de l'Union européenne et le Parlement européen sur le paquet "Économie ciruclaire". Celui-ci avait été soumis par la Commission européenne, le 3 décembre 2015.

Accéder à la carte interactive


Mis en ligne le : 26-05-2017


Une nouvelle gouvernance pour l'environnement

Suite à l'élection du nouveau président de la République, Emmanuel Macron, ORÉE félicite :

> Monsieur Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire 

> Madame Michèle Pappalardo, directrice de cabinet de Monsieur Hulot

> Madame Diane Simiu, nommée conseillère environnement pour l’Elysée et pour Matignon


Mis en ligne le : 26-05-2017


Appel à manifestation d'intérêt sur l'intégration de l'agroécologie au sein des filières agricoles

Le 16 mai dernier s’est tenu dans les locaux du MAAF le séminaire "Biodiversité dans les marques et labels de l’agroalimentaire" organisé par Solagro et agoodforgood.

Lors de cette rencontre, Pierre Schwarz le responsable du projet agro-écologique de la Direction générale de la performance économique et environnementale des entreprises (DGPE), a évoqué un travail du ministère sur l’intégration de l’agro-écologie au sein des filières. Il a par ailleurs lancé un appel à manifestation d’intérêt pour tester et finir une grille de diagnostic sur l’engagement des filières dans l’agro-écologie. 

Appel à manifestation d'intérêt


Mis en ligne le : 24-05-2017


Appel à projets de recherche et d'innovation dans le cadre d'Écophyto II

Le ministère de la transition écologique et solidaire (MTES) et le ministère de l’agriculture et de l’alimentation (MAA) ont lancé le 19 mai dernier, un appel à projets de recherche et d’innovation dans le cadre du plan Écophyto II, adopté en 2015.

Ce plan vise à réduire l’utilisation, la dépendance, les risques et les impacts des produits phytopharmaceutiques en assurant un accompagnement au changement des acteurs. Les produits néonicotinoïdes sont particulièrement visés, afin d’assurer une protection durable des cultures sans ce type de molécules.

L’appel est structuré en deux axes : les solutions émergentes qui demandent encore une amélioration afin de fiabiliser leur efficacité, ainsi que les nouvelles pistes d’innovation. La date limite de dépôt des projets est le 17 juillet à 17h00.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 24-05-2017


FNE : constat alarmant sur l'état de la biodiversité

La Journée internationale de la biodiversité célébrée le lundi 22 mai, a été l’occasion pour France Nature Environnement (FNE)  de réaliser un bilan sur l’état des lieux inquiétant de la biodiversité en France. Celui-ci s’appuie sur les données annuelles publiées par l’Observatoire national de la biodiversité (ONB) dans le cadre de la Stratégie Nationale pour la Biodiversité (SNB), dans laquelle ORÉE est engagée.

Les indicateurs 2017 sont alarmants selon FNE : un tiers des espèces menacées, seulement 22% des milieux naturels d’intérêt européen en bon état de conservation... FNE appelle donc à un engagement de tous, notamment pour lutter contre l’artificialisation des sols qui représente une cause majeure de l’érosion de la biodiversité. La loi de 2015 pour la reconquête de la biodiversité réclame "moyens et décisions d’importance", selon Michel Dubromel le président de FNE. 

Synthèse sur l'état de la biodiversité en France

L'ensemble des indicateurs 2017 de l'ONB


Mis en ligne le : 24-05-2017


L’économie circulaire au service des plastiques

Le 17 mai 2017, ORÉE a organisé une conférence sur "l’économie circulaire au service des plastiques". L’objectif était de présenter les enjeux aux niveaux français et européen et d’illustrer les bonnes pratiques par des retours d’expériences et des témoignages.

Plusieurs études et informations à porter à votre connaissance ont été exposées lors de cette conférence :

- "Microbeads intentionally added to products" de la Direction environnement de la Commission européenne, à paraître en juillet 2017
- "Reduction options of microplastics resulting from but not intentionally added in products" et "Reuse, Recycling et marine litter", de la Direction environnement de la Commission européenne, qui sortiront en novembre 2017
- "L'analyse de la chaine de valeur du recyclage des plastiques en France : trois grands axes d'action pour développer la filière" dont le premier volet est déjà publié par AC2R et la DGE
- "The New Plastics Economy : Catalising actions", de la fondation Ellen Mc Arthur en janvier 2017.

La stratégie européenne sur les plastiques sortira fin 2017 et souhaite découpler la production de plastiques de l’extraction des matières premières et des gaz à effet de serre, améliorer la qualité du recyclage et réduire les rejets de plastiques dans l’environnement.

Pour poursuivre la réflexion sur la thématique, ne manquez pas le colloque : "Intégration de plastiques recyclés dans le bâtiment - opportunités et leviers", le 6 juin de 8h45 à 17h30 à l’IFSTTAR à Champs-sur-Marne.

Plus d’informations


Mis en ligne le : 24-05-2017


Transposition de la directive RSE : les EPIC et les collectivités inclus

Le texte de la transposition de l’article 225 est toujours en attente de publication. Cependant, la DG Trésor aurait décidé de réécrire l'article 226 du Grenelle II (une erreur de rédaction sur l'article du Code de commerce concerné rendait le texte non applicable) et ainsi d’élargir les dispositions de la Directive européenne aux entreprises et établissements publics de plus de 500 salariés. La publication de ces informations extra-financières concernerait les exercices ouverts à compter du 1er janvier 2018.


Mis en ligne le : 24-05-2017


FRB : Diffusion des documents du colloque « Écophyto Recherche »

Du 22 au 24 mars 2017, a eu lieu le colloque de restitution "Écophyto Recherche" au palais des congrès de Saint-Malo dans le but de présenter des outils ou des dispositifs permettant d’éclairer les décisions, d’explorer les possibles et d’accompagner la transition vers des systèmes économes et multiperformants.

Les résultats de 20 projets issus des appels à projets de recherche PSPE 1 et Pesticides 2011 ont été présentés. Ceux-ci ont permis d’appuyer le "plan Écophyto", mais ils ont également été l'occasion pour les porteurs de projets de présenter leurs travaux.

Ces présentations ont été réalisées sous forme orale et discutées lors de tables rondes composées de porteurs de projets, mais aussi de décideurs publics, d'agriculteurs, d'instituts techniques, de coopératives, etc.

Un livret est disponible suite à ce colloque, il regroupe les fiches projets et les différentes présentations. Les enregistrements vidéos des présentations et des tables rondes seront disponibles sous peu.

Accéder au Livret


Mis en ligne le : 12-05-2017


FEDEREC : Conférence sur l'évaluation environnementale du recyclage en France

Le 31 mai 2017, FEDEREC, la Fédération professionnelle des entreprises du recyclage organise une conférence sur l'évaluation environnementale du recyclage en France, de 08h30 à 10h00.

Cette conférence se tiendra à la Maison de la Chimie dans le 7ème arrondissement à Paris. Elle sera animée par Jean Philippe Carpentier, président de FEDEREC et Bruno Léchevin, président de l'ADEME.

Inscription


Mis en ligne le : 12-05-2017


Certificats d'économie d'énergie : doublement des objectifs d’économies d’énergie sur 2018-2020

A l’issue de la consultation publique du projet, le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer a annoncé la signature du décret fixant le volume d'économies d'énergie à réaliser entre 2018 et 2020 dans le cadre des certificats d'économie d'énergie (CEE).

En application de l’Accord de Paris sur le Climat et de la loi de la transition énergétique pour la croissance verte, le décret définit des objectifs nettement plus ambitieux. Le niveau d’obligation global sur les trois années s’élèvera à 1600 TWh cumac, dont 400 à réaliser auprès de ménages en difficulté (contre respectivement 850 TWh cumac et 150 TWh cumac précédemment).

Depuis 2005, le dispositif de CEE est l’un des principaux instruments de la politique de maîtrise de la demande d’énergie : des objectifs pluri-annuels d’économies d’énergie sont fixés par décret et répartis auprès des fournisseurs d’énergie ("les obligés"), selon leur volume de production. En fin de période, ces obligés doivent justifier de l'accomplissement de leurs obligations par la détention d'un montant de CEE équivalent à ces obligations. Les fournisseurs disposent de trois leviers d’actions pour obtenir des CEE répondant à leurs obligations : la réalisation d’action d’efficacité énergétique, l’achat de CEE auprès d’autres acteurs ou le paiement d’une sur-taxe à l’Etat.

Les travaux réalisés grâce aux CEE permettront une réduction de 10 milliards d’euros par an de la facture énergétique des ménages, entreprises et organismes publics. Cette mesure permettra de soutenir de nouvelles filières et de créer les emplois de la croissance verte. La loi de transition énergétique pour la croissance verte génèrera ainsi 75 000 emplois sur trois ans dans la rénovation des bâtiments.

Pour en savoir plus


Mis en ligne le : 12-05-2017


Lancement du Groupe de travail "Nature en ville" par Vivapolis

Le réseau Vivapolis, créé en 2013 dans le but de fédérer les acteurs du développement urbain et de les promouvoir à l’international, a organisé jeudi 27 avril son premier groupe de travail (GT) « Nature en ville ».

Ce réseau, en collaboration avec l’association ORÉE et l’Agence régionale pour la biodiversité en Île-de-France Natureparif, accompagne depuis plusieurs années les acteurs publics comme privés qui entendent favoriser le retour de la nature en ville. C’est dans le cadre de la mission de valorisation des actions en matière de ville durable que s’inscrit ce groupe de travail lancé par Vivapolis. Lors de la réunion avec les acteurs, a été réalisée une liste d’actions concrètes et innovantes sur le sujet qui vont permettre d’établir des fiches de retour d’expérience prévues avant l’été.

La biodiversité est un enjeu global mais également territorial, y compris pour les milieux urbanisés où elle constitue une source d’inspiration pour les projets urbains. C’est dans cette optique que l’association ORÉE, en partenariat avec l'association HQE, propose de réfléchir sur cette thématique au travers de son GT "Bâtiment et Biodiversité" qui aura lieu le jeudi 4 mai de 10h à 13h.

Valoriser vos réalisations dans le cadre du GT

Fiches de valorisation déjà éditées par Vivapolis


Mis en ligne le : 28-04-2017


Journée SRCE - Continuités écologiques et cours d'eau en Île-de-France - 30 mai

Dans le cadre de la mise en œuvre du Schéma régional de cohérence écologique de la région Île-de-France (SRCE), une journée d’information, de témoignages, d’échanges et de débat aura lieu mardi 30 mai 2017, à Paris sur le thème :

« Continuités écologiques et cours d'eau en Île-de-France »

Seront abordés avec des naturalistes, des élus, des techniciens :

> la compréhension des enjeux liés aux continuités écologiques des cours d'eau, qu’ils soient longitudinaux ou transversaux,
> leur prise en compte dans les documents de planification à toutes les échelles (SRCE, SDAGE, SCoT et PLU),
> différents retours d’expériences d’actions de restauration des continuités mais aussi de la fonctionnalité globale du cours d'eau et de ses annexes,
> des éclairages naturalistes sur des espèces et des milieux,
> les dispositifs régionaux et de l’Agence de l'Eau Seine-Normandie d’aide et d’accompagnement.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 28-04-2017


Découverte d’une importante zone d’accumulation de plastiques dans l’Arctique

Les expéditions de recherche scientifique Tara Oceans 2009-2013 (France) et Malaspina 2010 (Espagne) ont mis en évidence le transport à grande échelle de débris de plastique flottants depuis l’océan Atlantique jusqu’à l’Arctique. L’étude, publiée dans Science Advances, confirme qu’en seulement quelques décennies d’utilisation de matières plastiques, la pollution marine résultante est déjà devenue un grave problème jusque dans l’Arctique.

Bien que la faible densité de population du bassin arctique ne produise que peu de déchets sur place, cette nouvelle étude montre que les mers du Groenland et de Barents (la partie nord de l’Atlantique Nord) accumulent de grandes quantités de débris plastiques, apportés par les courants océaniques. Dans cette région du monde, les répercussions écologiques potentielles de l’exposition aux débris plastiques sont amplifiées par le caractère unique de cet écosystème, encore vierge et reculé.

La quantité de débris plastiques flottants piégés dans les eaux de surface de cette zone est estimée à plusieurs centaines de tonnes. Elle est constituée de près de 300 milliards d’éléments, principalement des fragments de la taille d’un grain de riz. Les quantités sont peut-être plus importantes encore. L’eau de surface n’étant pas la destination finale du plastique flottant, l’étude émet l’hypothèse que des quantités importantes existent sur les fonds océaniques de l’Arctique.


Mis en ligne le : 28-04-2017


CGDD : "L’information environnementale sur les produits" - 16 mai

Mardi 16 mai 2017, de 9h00 à 12h30, le Commissariat général au développement durable (CGDD) et l’Institut national de la consommation (INC) proposent une matinée de réflexions et d'échanges : "L’information environnementale sur les produits: la vision des consommateurs", au Ministère de l'Environnement, de l’Énergie et de la Mer , auditorium de la Tour Séquoia, 92055 La Défense.

L'affichage environnemental entame son déploiement dans plusieurs secteurs : l’habillement, l’ameublement, les produits alimentaires et électroniques ou encore le tourisme durable. Il va permettre à chacun de comparer directement les performances environnementales des produits. Fondé sur l’analyse du cycle de vie, il se traduit par une note globale : un indice dans le secteur alimentaire ou une lettre A, B, C, D ou E (A étant la meilleure note) pour les autres produits. Il permettra aussi de passer de l’excellence isolée à la transparence généralisée en montrant les impacts environnementaux tels qu'ils sont et en incitant tous les producteurs participants, et pas seulement les meilleurs, à faire des progrès d’éco-conception de leurs produits.
 
Cette matinée de réflexions et d’échanges ambitionne de dévoiler ce dispositif et ses enjeux plus en profondeur, à destination des professionnels et des consommateurs.

Inscription


Mis en ligne le : 28-04-2017


Réunion d’information DRIEE sur la modernisation du droit de l’environnement

La réforme de l’autorisation environnementale est entrée en vigueur le 1er mars 2017. Elle fait partie d’une vaste réforme du droit de l’environnement, qui porte également sur l'évaluation environnementale et la participation du public. Pour vous aider à comprendre les enjeux de ces réformes, et vous orienter dans les nouvelles démarches, la Direction régionale et interdépartementale de l'Environnement et de l'Énergie (DRIEE) met en place une réunion d’information sur la modernisation du droit de l’environnement.


Trois dates sont proposées :
le 21 avril 2017 de 9h30 à 12h30
le 15 mai 2017 de 14h30 à 17h30
le 29 mai 2017 de 14h30 à 17h30

Toutes les réunions se tiendront a l’amphithéâtre de la Préfecture d’Île-de-France, 5 rue Leblanc à Paris.

Programme
Inscription


Mis en ligne le : 14-04-2017


Appel à commentaires - Recommandations du CGDD sur le Reporting Climat

Dans le cadre de sa participation au Groupe de travail "Reporting Climat" du CGDD, ORÉE travaille sur l'élaboration des :

Recommandations pour la détermination des postes significatifs d’émissions de gaz à effet de serre dans le cadre de l’article 173-IV de la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) du 17 août 2015

Ce document, destiné à faciliter le travail des entreprises pour reporter sur l’article 173 de la LTECV (reporting sur les impacts en termes de climat de la phase « usage » des produits et services des entreprises) est ouvert à commentaires.

Si vous souhaitez les faire remonter au Groupe de travail, merci de les adresser à : saint-jean@oree.org.


Mis en ligne le : 14-04-2017


Forum NanoRESP "Partages d'expériences et innovations responsable dans les nanotechnologies"

Mercredi 19 avril 2017 de 14h à 19h, au LNE, 1 rue Gaston Boissier, Paris 15e se tiendra le Forum NanoRESP : "Partages d’expériences & innovation responsable dans les nanotechnologies : Quelles peuvent être les pratiques inclusives efficaces ?"

Les inconnues et les risques émergents (mal cernés) qui accompagnent les nanoindustries requièrent  des pratiques nouvelles d’interaction : information, dialogue, délibération… Il s’agit de prendre en compte les incidences sociales et environnementales des innovations en nanotechnologies, et également leurs risques réputationnels et relationnels (« risques ESG »).

La séance présentera les retours d’expériences issus notamment des programmes européens et du monde industriel et examinera leurs effets. Elle permettra aux acteurs de repérer :

- Quels sont les initiateurs des dialogues, leurs acteurs, les méthodologies et les résultats ?
 - Quels sont les processus susceptibles de cerner les responsabilités respectives des acteurs/ Quelles sont les conditions favorables à une vigilance partagée réelle.
- Comment soutenir des démarches nouvelles de diminution des risques, et des solutions reconnues comme viables et souhaitables ?

Inscription


Mis en ligne le : 14-04-2017


Semaine européenne du développement durable, du 30 mai au 5 juin

La semaine européenne du développement durable, dont ORÉE est de nouveau partenaire, aura lieu du 30 mai au 5 juin. En 2017, cette semaine de sensibilisation sera aux couleurs des objectifs de développement durable.

Dans le cadre de l'événement, le ministère lance un appel à projets pour encourager l'organisation et la promotion de différents événements en relation avec le développement durable.

L’inscription est ouverte à tout type de participants : organismes gouvernementaux, instituts de recherche, établissements scolaires, musées, fondations, associations et entreprises, ainsi qu’à tous les citoyens.

Le principal critère de sélection pour pouvoir participer à la semaine européenne du développement durable : que le projet ou l’initiative, à buts non lucratifs, concerne au moins une des trois dimensions du développement durable.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 14-04-2017


Nouvelle directrice pour la FRB et retour sur la Rencontre avec les candidats à la présidentielle

Hélène Soubelet a rejoint la Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB) en qualité de Directrice de la fondation ce 1er avril 2017. Elle est docteur en médecine vétérinaire et titulaire d’un diplôme d’Études approfondies en pathologie végétale. Précédemment chef de la mission "Biodiversité et gestion durable des milieux" au sein de la direction de la recherche et de l’innovation du ministère chargé de l’environnement, elle connaît bien la FRB, son équipe, ses projets, ses actions et ses partenaires au niveau national comme international.

Deux jours après sa nomination, Hélène Soubelet est intervenue lors de la journée de travail "Biodiversité et Climat en 2017 : on peut faire mieux", le lundi 3 avril, journée à laquelle ORÉE a participé. Mme Soubelet a participé au dialogue concernant les difficultés relatives à la protection de la biodiversité en France. Elle a organisé sa réflexion en trois axes constituant pour elle les principales causes de la difficulté de la prise en compte des questions environnementales : "l'amnésie environnementale", "l'utopie techniciste" et le "déni politique".


Plus d’informations sur la journée du 3 avril 2017 – Reporterre

L’arrivée d’Hélène Soubelet est une nouvelle étape dans la vie de la FRB créée en 2008 et active pour promouvoir les connaissances scientifiques sur la biodiversité et orienter l’action. C'est d'ailleurs pour défendre une meilleure prise en compte de la biodiversité dans le débat public que la FRB a organisé, le 23 mars, une rencontre avec les représentants des candidats à l’élection présidentielle en partenariat avec ORÉE et dont le compte-rendu vient d'être publié.


Mis en ligne le : 14-04-2017


Le Parlement européen adopte le "Paquet déchets"

Le mardi 14 mars 2017, le Parlement européen a adopté le « paquet déchets » qui vise notamment à encourager le recyclage et réduire la mise en décharge et le gaspillage alimentaire.

La députée Simona Bonafè en charge du dossier a déclaré que les objectifs de recyclage et de mise en décharge ont été restaurés conformément à la proposition initiale de la Commission européenne en 2014. Ainsi d’après les statistiques, 44% de l’ensemble des déchets municipaux dans l’UE sont actuellement recyclés ou compostés. Ce chiffre doit passer à 70% en 2030 selon la position retenue par la Parlement.

Concernant la mise en décharge les députés souhaiteraient réduire à 5% la proportion de déchets municipaux mis en décharge alors que la proposition législative prévoit 10% d’ici 2030. Enfin un objectif de réduction du gaspillage alimentaire de 50% d’ici à 2030 est demandé par le Parlement.


Mis en ligne le : 14-04-2017


WCEF 2017: le World Circular Economy Forum 2017

Le Forum mondial de l’économie circulaire aura lieu en Finlande du 5 au 7 juin 2017, au Finlandia Hall à Helsinki.

Il réunira 1200 experts, décideurs et porteurs de projets pour présenter le meilleur des solutions et de la réflexion en matière d’économie circulaire. Des side events, des expositions et des zones de networking sont également proposés pour favoriser les échanges et les rencontres.

Parmi les intervenants confirmés :

> Hans Bruyninckz (Executive Director, European Environment Agency)
> Janez Potocnik (Co-chair, UNEP International Resource Panel, former European Comissioner for the Environment)
> Achim Steiner (Director, Oxford Martin School, former UNEP Executive Director)

Programme

 


Mis en ligne le : 14-04-2017


Colloque annuel de la Plateforme Nationale RSE et reconnaissance de son statut

La Plateforme Nationale RSE organise le 6 avril prochain, au Palais d’Iéna, son colloque annuel sur le thème de la « RSE, place de l’entreprise dans la société : quels engagements de la France ? ». Il s’articulera autour de deux tables rondes :

  1. RSE : quels engagements de la France ?
  2. La place de l’entreprise dans la société.


De plus, le statut de la Plateforme Nationale RSE, créée en juin 2013, a été officiellement reconnu par l’article 5 du décret n° 2017-392 du 24 mars 2017 modifiant le décret n° 2013-333 du 22 avril 2013 portant création du Commissariat général à la stratégie et à la prospective.

 


Mis en ligne le : 31-03-2017


Appel à projets ADEME "économie circulaire, recyclage et valorisation des déchets"

L’ADEME lance un appel à projets afin de financer des projets innovants en « économie circulaire, recyclage et valorisation des déchets », dans l'objectif d'amener à une mise sur le marché de solutions nouvelles (produits, équipements, procédés, systèmes, services, usines) à l’horizon de 2 à 5 ans. Cet appel à manifestions s’inscrit dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA).

Les trois champs de cet appel à projet sont :
• Eco-conception, réparation, économie de fonctionnalité ;
• Recyclage : collecte, tri et préparation des déchets et des matières qui en sont issues ;
• Transformation, utilisation et réintégration des matières issues de déchets dans de nouveaux produits.

Les projets concernés devront, pour être éligibles, avoir un budget total supérieur à 2 millions d’euros (ceux dont le budget est supérieur à 1 millions d’euros seront aidés partiellement ou uniquement en avances remboursables).

Il est obligatoire de contacter l'ADEME au moins un mois avant le dépôt du dossier, pour une rencontre préalable.


Clôture de l’appel à projet : 12 juin 2017


Plus d’informations


Mis en ligne le : 31-03-2017


L'autorisation environnementale unique entre en vigueur

L'ordonnance n°2017-80 du 26 janvier 2017 a inscrit de manière définitive dans le code de l’environnement le dispositif d’autorisation environnementale unique, également appelé permis unique. La nouvelle procédure entre en vigueur au 1er mars. 

Les autorisations concernant les installations classées (ICPE), les installations relevant de la loi sur l'eau (Iota), les permis de construire des éoliennes, les permis de défrichement et certaines dérogations aux mesures de protection des espèces protégées feront donc désormais l'objet d'une procédure unique. Les demandeurs auront également à faire à un interlocuteur unique au sein de l'administration

L'objectif est de simplifier les procédures, tout en conservant une fort dégré de protection de l'environnement. La durée de la demande d'autorisation ne devra pas excéder neuf mois. Les délais de recours contentieux passent à deux mois pour le demandeur et à quatre mois pour les tiers.

Les décret n°2017-81 et  n°2017-82 précisent de façon globale l'ensemble du contenu nécessaire au dépôt d'un dossier de demande d’autorisation environnementale. Les porteurs de projets peuvent toutefois faire leur demande conformément aux anciennes dispositions jusqu'au 30 juin 2017.


Mis en ligne le : 03-03-2017


Appel à projet : "Sites pilotes pour la reconquête de la biodiversité"

Le Commissariat Général à l'investissement, l'ADEME et le Ministère de l'environnement avec l'AFB lancent l'appel à projet du Programme d'Investissement d'Avenir : « Sites pilotes pour la reconquête de la biodiversité ». Cet appel à projet permet de cofinancer des projets d’innovation, portés par des collectivités territoriales et des établissements publics de coopération intercommunale, favorisant la préservation ou la restauration de la biodiversité.

Le programme encourage le développement et le déploiement de méthodologies, de technologies, de services et de solutions nouvelles, la conception de partenariats innovants pour répondre aux enjeux de structuration des compétences des acteurs aux échelles régionales et locales et le développement des nouveaux outils créés par la loi pour la reconquête de la biodiversité.

Les projets attendus peuvent porter sur un ou plusieurs des axes suivants :

Axe 1 : Développer des projets territoriaux innovants
Axe 2 : Développer la connaissance, la sensibilisation et la formation des acteurs locaux
Axe 3 : Développer des projets alliant biodiversité et prévention des risques
Axe 4 : Déployer des nouveaux outils de la loi de Reconquête de la biodiversité et des paysages et intégrer de la biodiversité dans les politiques sectorielles

Les projets admissibles doivent être au moins d’un montant global de 700 000 euros TTC.

Tout porteur de projet désireux de soumettre sa candidature devra prendre contact au préalable avec l'équipe projet national d'ici fin février. La date de clôture de dépôt des projets est fixée au 20 mars. En savoir plus.


Mis en ligne le : 17-02-2017


Appel à projet européen : "RETRACE"

Le projet INTERREG_EUROPE « RETRACE » propose sur une durée de 4 ans (2016-2020) une coopération entre partenaires européens situés dans la région piémontaise (Italie), en Slovénie, dans la région Nord-Est de la Roumanie, dans la province de Biscaye (Espagne), et en Nouvelle Aquitaine.

En Nouvelle Aquitaine, ce sont les organisations ESTIA et APESA qui sont porteurs de ce projet et ont la responsabilité de mobiliser les acteurs du territoire et de transmettre les actions du projet.

Les principaux objectifs consistent à :

  • Partir sur les traces des diverses initiatives présentes au sein des différentes régions du projet au travers d’un ensemble de voyages, dans le but de réaliser un livre illustré et pratique dédié à l’économie circulaire
  • Comprendre les actions du territoire de la Nouvelle Aquitaine, capitaliser et analyser les bonnes pratiques déjà existantes en matière d’économie circulaire menées par différentes associations, organismes et/ou entreprises
  • Co-construire une dynamique avec les acteurs locaux permettant d’élaborer et mettre en œuvre des politiques publiques, diffusable à plus grande échelle. C'est par la combinaison d'un diagnostic holistique et d'un ensemble de rencontres que cette dynamique est en émergence depuis avril 2016

Plus d'information


Mis en ligne le : 17-02-2017


Forum national des éco-entreprises

                                                                            

Le PEXE en partenariat avec l’ADEME vous invite à participer au rendez-vous annuel de la communauté d’affaires et d’innovation de la filière des cleantech, le 30 mars 2017 au ministère de l’Economie.

Plus de 400 participants de premier plan, entreprises innovantes, donneurs d’ordre, investisseurs, instituts de recherche, pôles de compétitivité, clusters seront présents.

L'évènement s'adresse aux directeurs achat, innovation et environnement des grands groupes et des collectivités souhaitant découvrir l'offre ecotechnologique de leur filière.

Les adhérents d'ORÉE bénéficient d'un tarif réduit pour s'inscrire :

> Pour la conférence du Forum : C2017 (tarif à 120 € au lieu de 180 € H.T.).
> Pour la convention d’affaires : B2017 (tarif à 290 € au lieu de 390 € H.T.) 

Inscription


Mis en ligne le : 17-02-2017


Transposition de la directive RSE : la consultation est ouverte jusqu’au 1er mars

La directive 2014/95/UE qui vient modifier l’article 225-105-1 du Code de Commerce sur l’intégration d’informations environnementales, sociales et sociétales dans les rapports de gestion des entreprises a été adoptée en octobre 2014.

La France avait jusqu’au 6 décembre 2016 pour la transposer en droit français. Le gouvernement a depuis fait part de sa volonté de le faire par voie ordonnance, comme cela est indiqué dans l’article 216 de la loi relative à l'égalité et à la citoyenneté publiée le 27 janvier 2017.

La direction générale du Trésor a donc mis en consultation, jusqu’au 1er mars,  les projets de textes (ordonnance et décret) de transposition de la directive RSE.

ORÉE fera, pour sa part, ses remarques lors d’une séance de la Plateforme RSE le 20 février 2017.

Les textes de transposition devraient entrer en vigueur avant le mois d’avril.


Mis en ligne le : 16-02-2017


2ème appel à projet des démonstrateurs de la ville durable

Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, et Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat Durable ont annoncé le lancement de la session 2017 de l’appel à projets "Démonstrateurs industriels pour la ville durable" pour identifier de nouveaux sites pilotes et aider les élus et les entreprises à réaliser leurs projets innovants.

Sur un modèle original de recherche action, la session 2016 avait permis de retenir 13 consortiums réunissant collectivités territoriales et entreprises de la croissance verte.

Candidater


Mis en ligne le : 03-02-2017


Appel à candidature pour le Conseil national de la protection de la nature

Le ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer a lancé un appel à candidature pour la constitution du Conseil national de la protection de la nature (CNPN) institué par la loi du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité.

Le CNPN est un comité national consultatif d’expertise sur la biodiversité. Il aura un rôle d’expertise technique et scientifique sur toutes les questions de biodiversité terrestre, aquatique et marine ; il donnera son avis sur les textes réglementaires et sur les interventions humaines en milieux naturels dans un objectif de protection des milieux et des espèces,il pourra se saisir d’office.

Ce conseil sera composé d'experts scientifiques et de spécialistes issus de la recherche, de l’enseignement, de la gestion et de la restauration d’espaces naturels, ainsi que d’experts en matière de connaissance, de veille et d’observation de la biodiversité.

Candidater


Mis en ligne le : 03-02-2017


Région Bretagne : Appel à manifestation d'intention en faveur de l'économie circulaire

Pour encourager le passage à l’action et démontrer les plus values d'un changement de modèle économique, la Région Bretagne a initié en 2014 plusieurs actions dans le domaine de l'économie circulaire, dont un premier appel à manifestation d’intention (AMI).

Ce second AMI vise à mobiliser les acteurs du territoire breton (entreprises, collectivités, associations, etc.) vers un nouveau modèle de développement de notre société.

Plus d'information et inscription


Mis en ligne le : 03-02-2017


La France intègre le Global Partnership for Business and Biodiversity

Lors du Business and Biodiversity Forum, organisé en amont de la COP 13 les 2 et 3 décembre 2016 à Cancun (Mexique), la France a succédé à l’Allemagne au sein du Comité Exécutif (CE) du Global Partnership for Business and Biodiversity, structure créée par le secrétariat de la Convention des Nations unies sur la Diversité Biologique (CDB) dans l'objectif de valoriser l'engagement des acteurs économiques vis-à-vis de ses enjeux.

L'Initiative Française pour les Entreprises et la Biodiversité, dont ORÉE est le point focal, a été désignée pour représenter la France au sein de ce CE. Claude Fromageot (Directeur développement durable du groupe Yves Rocher et co-président du groupe de travail Biodiversité et Économie d'ORÉE) et Hélène Leriche (Responsable Économie & Biodiversité à ORÉE) sont les membres français de ce comité.

Le Global Partnership est essentiellement un tissu de réseaux qui relie les diverses Initiatives régionales (Europe, Amérique latine, Asie, etc.) et nationales portant sur les entreprises afin qu'elles puissent partager les informations et les pratiques exemplaires en matière de préservation de biodiversité.


Mis en ligne le : 03-02-2017


Paquet Économie circulaire européen : un an après, quelles avancées ?

La Commission européenne a adopté en 2015 son paquet de mesures en faveur de l’économie circulaire avec un plan d’action couvrant l’ensemble du cycle du produit. Un an après, le 26 janvier 2017, elle présente son rapport sur sa mise en œuvre et l’état d’avancement des initiatives clés. On retiendra notamment :

  • la création, avec la Banque européenne d’investissement (BEI), de la plateforme d’aide au financement de l’économie circulaire pour rassembler les investisseurs et les innovateurs, renforcer les liens entre instruments existants (ex : Fond européen pour les investissements stratégiques), développer de nouveaux instruments financiers, fournir des conseils sur la structuration et la bancabilité…
  • l’adoption, en novembre 2016, du Plan d’action sur l’écoconception 2016-2019, qui au-delà de l’amélioration de l’efficacité énergétique, préconise une plus grand attention à la durabilité, la réparabilité, l’upcycling, la démontrabilité et la recyclabilité des produits dans les critères intégrés dans les futurs normes et règlements.
    Téléchargez la communication (anglais)
  • la publication, en novembre 2016, du Protocole relatif aux déchets de déconstruction et de démolition pour améliorer l'identification, le tri à la source et la collecte des déchets, ainsi que la logistique, les process et le management de la qualité.
    Téléchargez le protocole (anglais)

Le 26 janvier, la Commission européenne a également publié :

  • une communication fournissant des orientations sur la transformation des déchets en énergie à l’intention des Etats membres en soulignant le rôle de la hiérarchie des déchets donnant priorité absolue à la prévention et au recyclage.
    Téléchargez la communication (anglais)
  • une proposition d’actualisation de la législation sur certains substances dangereuses dans les équipements électriques et électroniques (Directive LdSD) afin d’encourager leur remplacement pour rendre le recyclage des composants plus rentable et donc faciliter le marché de l’occasion. Les prévisions estiment que l'économie à 3 000 tonnes de déchets dangereux évités par an et 170 millions d’euros sur les soins de santé.
    Téléchargez la proposition de directive (anglais)

La Commission et le Comité économique et social européen organisent les 9 et 10 mars 2017 à Bruxelles, une conférence pour présenter les principaux résultats du paquet Économie circulaire et de débattre de ses actions futures.

Le communiqué de presse

Le rapport de mis en oeuvre (anglais)

Inscription à la conférence (anglais)


Mis en ligne le : 03-02-2017


Appel à candidature au salon Americana

                                 

A l'occasion de la tenue de l'édition 2017 d’Americana (Technologies environnementales de Québec) qui se tiendra du 21 au 23 mars prochain dans la ville de Montréal, l’Office franco-québécois pour la jeunesse lance un appel à candidatures à destination de 20 jeunes entrepreneurs et professionnels français pour participer à l’événement.  

Le salon Americana, forum sur l'environnement et salon international des technologies environnementales, représente le plus grand évènement multisectoriel nord-américain permettant des échanges techniques, scientifiques et commerciaux.

Les participants auront l’occasion de visiter le salon d’exposition qui réunira 350 organismes et entreprises, en plus d’assister à quelques-unes des 200 conférences, ateliers et tables rondes prévus dans la programmation.

Candidater


Mis en ligne le : 20-01-2017


Conférence : "Les apprentissages par le numérique accompagnent-ils la transition écologique ?"

Le CGDD organise le 31 janvier, la conférence "MOOC, TEDx, serious games, YouTube... Comment les apprentissages par le numérique accompagnent-ils la transition écologique ?"

L'occasion de découvrir en avant-première l'étude "MOOC et DD" réalisée par le Commissariat, mais aussi de découvrir comment les nouveaux moyens de formations peuvent servir la sensibilisation des citoyens aux enjeux du développement durable.

Seront évoqués l'ensemble de ces outils innovants, souvent très différents les uns des autres et qui vont des chaînes Youtube à visée scientifique aux jeux vidéos et autres "serious game" en passant bien sûr par les MOOC (Massive Open Online Courses) qui permettent de construire des savoirs et des communautés d’apprenants engagés dans la transition écologique.
 
La conférence sera introduite par Laurence Monnoyer-Smith, Commissaire générale au Développement durable.
 

Mis en ligne le : 20-01-2017


Appel à projet : "Économie circulaire, recyclage et valorisation des déchets"

Dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA) piloté par le commissariat général à l'Investissement l'ADEME a lancé en septembre 2015 l'appel à projets "Économie circulaire, recyclage et valorisation des déchets", une initiative censée accompagner le développement de filières industrielles stratégiques et leur transition vers une économie circulaire.

Sont concernés par cet appel à projets les acteurs intervenants dans le domaine de l'éco-conception, de la réparation, de l'économie de la fonctionnalité, du recyclage et de la transformation, utilisation et réintégration des matières issues de déchets.

Les candidatures peuvent être déposées au plus tard le 27 février 2017.

Candidater

 


Mis en ligne le : 20-01-2017


Première obligation d'Etat verte en France

Les ministres de l'Économie et des Finances, et de l'Environnement de l'Énergie et de la Mer, Michel Sapin et Ségolène Royal ont annoncé début janvier l'émission de la première obligation verte d'Etat (également appelée "green bond") avant la fin du mois de janvier. 

L'objectif : effectuer une levée de fonds de 10 milliards d'euros pour financer des projets de transition énergétiques. Cela concrétise l'engagement pris par le Président de la République François Hollande lors de la COP21 à Paris. Grâce aux fonds levés, l'Etat ambitionne de favoriser en priorité le développement de l’éolien, de l’hydrolien, de l’énergie solaire et des recherches sur le climat et la biodiversité.

En 2016, 40 milliards de dollars ont pu être récoltés avec les obligations vertes d'Etat dans le monde. Selon les spécialistes, les investissements pourraient plus que doubler en 2017.


Mis en ligne le : 13-01-2017


Rapport EFESE : Évaluation française des écosystèmes et des services écosystémiques

L’EFESE (l’Évaluation Française des Écosystèmes et des Services Écosystémiques) a rédigé un rapport intermédiaire visant à présenter les résultats de son évaluation de la qualité des écosystèmes français au 31 décembre 2016. Les écosystèmes sont des systèmes d'interactions complexes entre les être vivants et leur environnement qui produisent des services écosystémiques. L'intégration des sociétés humaines à ce schéma constitue des éco-socio-systèmes dont les enjeux associés évoluent en permanence et il est difficile d'en prendre la pleine mesure. 

Le rapport s’intéresse à l’état des écosystèmes français, de métropole et d’outre-mer, terrestres et marins. Il vise à documenter les principales évolutions récentes, les facteurs à l’origine de ces évolutions et à en traduire les implications en termes de bien-être et de soutenabilité. Il souligne notamment plusieurs grands changements :

  • Une diminution des surfaces des zones humides et des terres agricoles au profit des espaces artificialisés.
  • Une fragilisation plus importante des écosystèmes littoraux et des milieux humides : 87% des habitats d'eaux douces d'intérêt européen sont dans un état défavorable et sur le littoral et 79% des habitats et espèces d’intérêt européen sont jugés dans un état défavorable.

Enfin, concernant les écosystèmes en général, seuls 22% des habitats et 28% des espèces d'intérêt européen apparaissent dans un bon état de conservation.

Consulter le rapport


Mis en ligne le : 13-01-2017


Bilan : la COP13 de la Convention sur la diversité biologique (CDB) à Cancún

La COP13 de la CDB (Convention sur la Diversité Biologique), qui a eu lieu du 4 au 17 décembre 2017 à Cancún (Mexique), a abouti à des engagements significatifs en faveur de la biodiversité.

Cette convention des parties sur la diversité biologique se réunit tous les deux ans.

Des actions ont été décidées pour intégrer la biodiversité dans la sylviculture, la pêche, l’agriculture, le secteur touristique et pour réaliser l’agenda 2030 sur le développement durable, la restauration des écosystèmes, la biodiversité marine, la biodiversité et la santé, la biologie synthétique et la connaissance traditionnelle, entre autres et sur le développement de capacités et la mobilisation de ressources financières.

Vous pouvez retrouver les principaux résultats de la conférence :

Voir aussi le communiqué de presse officiel de l’ONU sur les engagements significatifs en faveur de la biodiversité publié à l'issue de la COP13

L’IISD (Institut International for Sustainable Developement) a publié un rapport résumant toutes les thématiques abordées durant cette COP, avec les dates et les intervenants. Vous pouvez consulter ce rapport ici.


Mis en ligne le : 06-01-2017


Appel à participation : Analyse Cycle de Vie (ACV)

Deux appels à participation concernant l'Analyse Cycle de Vie ont été publiés : 

  • Dans le cadre de la 6e édition du séminaire sur la monétarisation des biens, services et impacts environnementaux organisé le 24 mai par le Service de l’Économie, de l’Évaluation et de l’Intégration du Développement Durable (SEEIDD) du CGDD un appel à contribution a été lancé. 

Inscription

(avant le 20 février)

  • Pour le secteur de la construction, l'Ademe Île-de-France, Ekopolis et l'Institut français pour la performance du bâtiment (IFPEB) renouvellent pour une 3e édition une expérimentation avec des porteurs de projets sur l'outil ACV pour éco-concevoir les bâtiments. Cette édition visera notamment à s'exercer à la pratique du label énergie carbone E+C- qui vient d'être lancé.

Inscription

(avant le 3 mars)


Mis en ligne le : 06-01-2017


Des plans climat-air-énergie pour les intercommunalités de plus de 20 000 habitants

Les intercommunalités de plus de 20 000 habitants devront réaliser d'ici le 31 décembre 2018 des plans climat-air-énergie territoriaux (PCAET). Jusqu'à présent seules les collectivités de plus de 50 000 habitants étaient censées décliner à l'échelle locale la politique climatique et énergétique nationale.

Pour l'Ademe, les collectivités locales représentent 12 % des émissions nationales de gaz à effet de serre du fait de leurs choix et de leurs activités. A ce titre, les plans climat-air-énergie sont un outil de planification qui doit leur permettre de faire un diagnostic de leurs émissions de gaz à effet de serre, de polluants atmosphériques et de leurs consommations énergétiques dans leurs différents secteurs d'activité. 

La collectivité devra fixer des objectifs à atteindre pour les années médianes des périodes 2019-2023 et 2024-2028. Ceux-ci devront être détaillés dans un programme qui secteur par secteur prévoiera les actions à mener pour maîtriser les émissions de gaz à effet de serre, de polluants atmosphériques et la consommation d'énergie. Les collectivités devront aussi dévoiler leurs objectifs en termes de production et de consommation d'énergies renouvelables.


Mis en ligne le : 06-01-2017


La Commission européenne présente son plan d'action pour l'écoconception

La Commission européenne a présenté le 30 novembre son Plan d'action sur l'écoconception pour la période 2016-2019 dans le cadre de son paquet pour l'Union de l'énergie.

Parmi les préconisations majeures du texte, la Commission souligne qu'après avoir mis l'accent sur les améliorations de l'efficacité energétique, il est désormais nécessaire de s'attaquer plus systématiquement aux questions "de durabilité et de recyclabilité" dans les processus de conception.

Cela devrait se traduire d'ici 2019 par la mise en place de plusieurs réglements européens consacrés à l'efficacité des ressources, la facilité de réutilisation et de recyclage, la réparabilité et la durée de vie minimale des produits ou de leurs composants critiques.

Pour les trois années à venir, les produits suivants ont été jugés prioritaires en terme d'efficacité énergétique : systèmes d'automatisation et de contrôle des bâtiments, bouilloires électriques, séchoirs à mains, ascenseurs, panneaux solaires et onduleurs, conteneurs réfrigérés et nettoyeurs haute pression.


Mis en ligne le : 16-12-2016


Nouvelle étude sur l'évaluation environnementale du recyclage en France

22,1 millions de tonnes de CO2 évitées et 124 TWh d'énergie non consommées : ce sont les impacts positifs du recyclage en France en 2014, selon la récente étude "Évaluation environnementale du recyclage en France selon la méthodologie de l'analyse de cycle de vie" réalisée par RDC Environnement pour FEDEREC et l'ADEME.

L'extraction évitée de matières premières fossiles et la transformation de déchets en matières premières recyclées sont les phases du cycle de vie les plus génératrices d'impacts positifs sur le climat.

Huit filières ont fait l'objet d'une analyse de cycle de vie (ACV) : métaux ferreux, aluminium, cuivre, papiers cartons, verre d'emballage, plastiques d'emballage, granulats et textiles chiffons. A l'issue de cette analyse, une calculette environnementale des impacts a été créée afin de promouvoir ces matières premières secondaires dans leur utilisation pour de nouveaux débouchés.

Accédez à l'étude


Mis en ligne le : 16-12-2016


Signature du 1er contrat régional déchets et économie circulaire (CODREC)

Le 7 novembre 2016 à Nantes, Bruno Lechevin, Président de l'ADEME et Bruno Retailleau, Président du Conseil régional Pays de la Loire ont signé le premier Contrat d'objectifs pour une dynamique régionale déchets et économie circulaire (CODREC)

En effet, depuis la loi NOTRe de 2015, il revient désormais aux Régions d'élaborer un plan régional de prévention et de gestion des déchets qui inclut un plan régional sur l’économie circulaire. Conformément au contrat, l'ADEME des Pays de la Loire sera plus étroitement associée à la Région pour l'accompagner dans la définition et la mise en œuvre de son plan régional déchets.

Bruno Lechevin s'est félicité de cette signature : "Avec ce CODREC, nous inaugurons un dispositif innovant pour accompagner la Région dans sa volonté de mener une politique ambitieuse sur les déchets et l’économie circulaire". 


Mis en ligne le : 02-12-2016


Pollinisateurs : Retour sur la journée organisée par le Ministère de l'Environnement

L’association ORÉE, représentée par Hélène Leriche, Responsable du pôle Biodiversité et Économie, a participé à cette journée de mobilisation organisée par le Ministère de l’Environnement, le 22 novembre. La ministre Ségolène Royal et la Secrétaire d’État Barbara Pompili y ont réuni plus de 130 élus, acteurs économiques, ONG, chercheurs et apiculteurs. L’objectif était de présenter les actions et les solutions en faveur de la reconquête des pollinisateurs pour renforcer le Plan National d’Action (PNA) : "France, Terre de pollinisateurs" en résonnance avec les travaux d’EFESE sur le service de pollinisation.

La journée a débuté par l’intervention de Ségolène Royal, Ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, en charge des Relations Internationales sur le climat. Elle a notamment rappelé l’interdiction des néonicotinoïdes au 1er septembre 2018 (avec des exemptions possibles jusqu’en 2020).

Ivar Baste (Membre du bureau de l’IPBES) et Anne Larigauderie (Secrétaire exécutive de l’IPBES) sont intervenus pour présenter le rapport de la plateforme Intergouvernementale scientifique et Politique sur la Biodiversité et les services Écosystémiques sur les pollinisateurs : Résumé à l’intention des décideurs de l’évaluation thématique des pollinisateurs, de la pollinisation et de la production alimentaire. ORÉE avait suivi ce travail par le biais du secrétariat Français de l’IPBES auquel elle participe.

Daniel Baumgarten (Président du COS de la FRB) a ensuite remis aux ministres le document du COS (Conseil d’Orientation Stratégique) de la FRB: "Les acteurs français se mobilisent pour les pollinisateurs". ORÉE en tant que membre du COS avait participé à la mobilisation des acteurs français sur ce thème.

Des acteurs économiques engagés en faveur du PNA pour la sauvegarde des abeilles sont aussi intervenus, dont notamment : Jean-François Lesigne (RTE), Ariane Derimay et Cécile Merlin (Lu Harmony), qui ont présenté leur travail sur les pollinisateurs.


Mis en ligne le : 02-12-2016


L'action de groupe environnementale entre en vigueur

Après les litiges liés à la consommation, ce sont désormais ceux liés à l'environnement qui pourront faire l'objet d'une action de groupe. La loi de modernisation de la justice du 21e siècle a introduit cette option dans le système juridique français, le 18 novembre 2016. 

Inspirée du système américain de la "class-action", l'action de groupe permet aux victimes d'un même litige de former un recours collectif. La loi encadre les dommages pouvant donner lieu à cette action.

Sont concernés les dommages liés à la protection de la nature et de l'environnement, l'amélioration du cadre de vie, la protection de l'eau, de l'air, des sols, des sites et paysages, urbanisme, pêche maritime, les pollutions et nuisances, la sûreté nucléaire et les pratiques commerciales et publicités comportant des indications environnementales.

Côté procédure, une précision importante : il faudra passer par le biais d'une association agréée pour la protection de l'environnement pour porter son action en justice. En cas de succès, les plaignants pourront ainsi obtenir soit la cessation du manquement et/ou la réparation des préjudices résultant du dommage causé à l'environnement.  

 


Mis en ligne le : 02-12-2016


COP22 : Laurence Tubiana créé la "Plateforme des Stratégies 2050"

Le 17 novembre, à l'occasion de la COP22 à Marrakech, près de vingt ministres de nationalités différentes ont scellé leur partenariat pour s'engager à s'approcher le plus près possible de la neutralité carbone d'ici 2050.

Pour cela, ils publieront une feuille de route des mesures qu'ils prévoient de prendre, secteur par secteur (industrie, énergie, transport, bâtiment, agriculture...) afin de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.  

Pilotée par Laurence Tubiana, négociatrice française, l'initiative nommée "plateforme des stratégies 2050" rassemble pour l'instant 22 pays dont les États-Unis, le Brésil, le France, l'Allemagne ou le Canada, mais aussi 15 grandes villes, 17 régions et 196 entreprises. 

Laurence Tubiana a précisé que la plateforme devait permettre aux États d'aller plus loin : "Nous voulons que, grâce aux échanges avec les entreprises sur la disponibilité des technologies et l’évolution de leurs coûts, ils comprennent qu’ils peuvent être plus ambitieux".

Les États-Unis et l'Allemagne ont déjà fait part de leur intention de faire des propositions afin de réduire leurs émissions de carbone de 80 % (par rapport à 2005) pour le premier et de 80 à 95 % (par rapport à 1990) pour le second, d'ici 2050.


Mis en ligne le : 02-12-2016


C3D - Conférence le 12 décembre

Le 12 décembre, de 17h à 19h45, le C3D organise une conférence sur le thème :

« La finance investit le durable »
Le développement durable a besoin de la finance, comme la finance a besoin du développement durable : les clés d’un modèle de croissance utile à l’économie.

Plusieurs tables rondes "Le durable, nouvelle frontière de la finance", "Pratiques financières et durabilité des entreprises" se succéderont, animées par Fabrice Bonnifet, Président du C3D, Directeur Développement Durable & QSE Groupe du Groupe Bouygues et Hélène Valade, Vice-Présidente du C3D, Présidente de la Plateforme RSE, Directeur du Développement Durable – Suez.

Programme et inscription


Mis en ligne le : 01-12-2016


Livre Blanc de Declic et Deloitte "L'économie circulaire, la nouvelle énergie de l'entreprise" en ligne !

Ce Livre Blanc qui s'adresse aux managers et aux décideurs des pays émergents vise à diffuser l’économie circulaire. Les leviers possibles de déploiement, les avantages et les bonnes pratiques de ce nouveau modèle y sont détaillés, notamment avec des solutions particulièrement élaborées pour le continent africain.

Des experts de 17 pays (France, Maroc, USA, Afrique du Sud, Inde...)  issus de 15 réseaux RSE internationaux ont contribué à la co-construction de cet ouvrage, qui insiste notamment sur la dimension teritoriale de l'économie circulaire. C'est à ce titre que Nathalie Boyer, Déléguée générale d'ORÉE a participé à l'élaboration du Livre Blanc, en portant la vision de l'association. 

Accédez aux témoignages vidéos des participants et au Livre Blanc


Mis en ligne le : 18-11-2016


Faible augmentation des émissions de carbone pour la 3e année consécutive

Selon les chercheurs de l'Université de East Anglia (UEA) pour le Global Carbon Project, les émissions de carbone issues des énergies fossiles n'ont pas augmenté en 2015 et ne devraient augmenter que très légèrement en 2016.

Comparé à 2013 où les émissions de carbone avaient augmenté de 2.3 %, l'augmentation de 0.2 % prévue pour 2016 semble donc tout à fait modérée. Le fait que la Chine a de moins en moins recours au charbon expliquerait en grande partie ces résultats. Ses émissions ont diminué en 2015 de 0.7 % alors que les années précédentes elle enregistrait habituellement des hausses de 5 %.

Les émissions des États-Unis devraient elles baisser de 1.7 % en 2016, tandis que celles de l'Europe ont augmenté de 1.4 % en 2015. Sur la même période l'Inde culminait, avec une hausse de 5.2 %.

Le rapport précise enfin que ce n'est pas parce que les émissions de carbone ont baissé que la situation s'améliore véritablement pour le climat. Les années 2015 et 2016 restent des années records concernant la concentration de CO2 dans l'air. Les forêts et les océans n'ayant pas absorbé autant de carbone qu'habituellement du fait de la sécheresse et de la chaleur provoquée par El Niño.

Consultez le rapport complet


Mis en ligne le : 18-11-2016


Postulez au Prix de l'Économie circulaire !

Dans le cadre du 3e Forum économique du Grand Paris, consacré à l’Économie circulaire dans les domaines de l’aménagement, de la construction et des mobilités, La Tribune et Le Journal du Grand Paris organisent un Prix de l’Économie circulaire.
Quatre catégories pourront tenter leur chance pour remporter les différents Prix :
  • entreprises
  • collectivités
  • start-up
  • associations

Les Prix seront décernés le 9 décembre prochain, après un vote électronique des participants à la manifestation et la présentation des différents projets afin de déterminer les meilleures initiatives.

Participez au Prix de l'Économie circulaire
S'inscrire à l'événement


Mis en ligne le : 18-11-2016


COP13 sur la diversité biologique - Cancun du 4 au 17 décembre

En partenariat avec la FRB (Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité), ORÉE organise un side event le 7 décembre à l’occasion de la COP 13 du Comité sur la Diversité Biologique (CDB) qui aura lieu entre les  4 et 17 Décembre.

Cet événement aura pour thématique l’Interdépendance entre le climat et la biodiversité et démontrera que protéger et restaurer la Biodiversité répond aux objectifs de la lutte contre le changement climatique. Les travaux d’ORÉE et l’expérience de ses membres souligneront les stratégies mises en place pour concilier impératifs économiques et pratiques bénéfiques à la fois pour le climat et la biodiversité.

En amont, aura lieu le Forum du Global Partnership les 2 et 3 décembre, avec la participation de Claude Fromageot, Co-Président Entreprises du Groupe de travail Biodiversité et économie d'ORÉE, Directeur du Développement Durable du Groupe Yves Rocher et Directeur de la Fondation Yves Rocher - Institut de France, représentant de la Plateforme de l'initiative Française pour les Entreprises et la Biodiversité. Rafael Pacchiano, Ministre de l’environnement et des ressources naturelles du Mexique et Président de la COP 13 et le Dr. Braulio Das, secrétaire exécutif de la CDB, organiseront la cérémonie d'ouverture.

Par ailleurs, deux appels à signature ont été lancés pour les Déclarations de Cancun. L’un initié par les entreprises et à destination de celles-ci et l'autre porté par les délégations de la Convention. Ces déclarations stipulent l’importance de la prise en compte de la Biodiversité pour le développement social et humain, le bien-être des sociétés et le bon fonctionnement des écosystèmes.

Déclaration portée par les entreprises
Déclaration portée par les délégations
Programme du Forum du Global partnership


Mis en ligne le : 18-11-2016


COP22 - Dernières heures de négociation

La conférence sur le réchauffement climatique a eu lieu à Marrakech du 7 au 18 novembre 2016. Elle est la 22e conférence des parties (COP22) de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques.

Les négociations se clôtureront ce soir avec la publication d’un document intitulé  « Décisions de la COP 22 ». On devrait y retrouver des avancées totalement inédites. Les questions du prix du carbone, des pertes et préjudices et du mécanisme de technologie sont désormais abouties. Les parties devront en plus déposer des indications de méthode pour rehausser leurs engagements à réduire leurs émissions de CO2 avant la fin du premier semestre 2017.

Le continent hôte de la conférence a fait l’objet d’une attention particulière dans son combat contre le réchauffement climatique. Le Secrétaire exécutif de la Convention Désertification (UNCCD) a annoncé la création d’une coordination de lutte contre la désertification grâce à l’initiative "SSS : soutenable, stabilité, sécurité". La région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord bénéficie elle d’une promesse de financement de la Banque Mondiale, qui débloquera 1,5 milliards de dollars par an d’ici 2020 pour lutter contre le changement climatique dans cette région.

Un sujet a cependant déçu : l’agriculture. Absente des négociations climat depuis 1992, elle avait fait son apparition dans les déclarations étatiques en 2015 lors de la COP21. Elle devait être le sujet phare de Marrakech, mais aucune décision n’a pu être prise sur le sujet. Toute mesure d’atténuation est rejetée par les pays du Sud (G77+Chine), avec en première ligne des pays comme l’Argentine, l’Inde, le Brésil qui ont fondé leur économie sur une agriculture intensive et les exportations.

De leur côté, les entreprises et la société civile ont plus que jamais joué un rôle de premier plan. Dans une lettre, plus de 360 entreprises et investisseurs, une douzaine de multinationales et des PME de 35 pays ont d’ailleurs interpelé hier le nouveau Président américain élu pour lui demander de respecter cet accord sur le climat.

Enfin, rendez-vous est donné l’an prochain à Bonn pour une COP23 qui sera présidée par les Iles Fidji.


Mis en ligne le : 18-11-2016


Nouvel appel à projet Economie Circulaire 2017

La Région Grand Est, l'ADEME et l'Agence de l'Eau Rhin Meuse ont lancé une nouvel appel à projet "Economie Circulaire" pour 2017. Celui-ci vise à accompagner des acteurs économiques dans la réduction de leur consommation de ressources, de leurs impacts environnementaux et à envisager de nouvelles approches économiques. Les candidatures à la première session peuvent être présentées jusqu'au 10 mars 2017.

Cet appel à projet est décomposé en 3 volets :

  • "Optez pour une stratégie durable", pour inviter les acteurs économiques à revisiter leurs processus (achats, conception...) ;
  • "Optimisez la consommation et la gestion de vos ressource", pour diminuer les consommations et/ou optimiser la gestion des déchet ;
  • "Interagissez avec les acteurs de votre territoire", qui vise à mettre en place des partenariats locaux.

Téléchargez le Communiqué de presse
Plus d'informations


Mis en ligne le : 28-10-2016


Reporting RSE - La GRI lance les premiers standards mondiaux pour le reporting de durabilité

La GRI (Global Reporting Initiative) poursuit ses efforts pour atteindre un langage commun sur les informations extra-financières. Dans cette perspective, elle a lancé le 19 octobre 2016 les premiers standards mondiaux pour le reporting de durabilité. Ces standards ont pour objectif de rendre les rapports de développement durable plus lisibles et accessibles, et remplaceront définitivement l'actuel référentiel "G4" à partir du 1er juillet 2018.

Cette actualisation des standards de reporting traduit également l'ambition de la GRI de passer d'un cadre de référence à une réelle norme internationale de reporting.

Les nouveaux standards, au nombre de 36, sont répartis en 6 modules afin de faciliter le reporting sur des sujets tels que les émissions de GES, l'énergie, l'utilisation de l'eau et les pratiques sociales.

Retrouvez l'ensemble des nouveaux standards


Mis en ligne le : 28-10-2016


Loi Biodiversité - 7 nouveaux décrets en consultation

De nouveaux décrets, 7 au total, relatifs à l'application de la Loi pour la reconquête de la Biodiversité ont été mis en consultation publique par la Ministre de l'environnement Ségolène Royal.

Trois décrets sont mis en consultation jusqu'au 4 novembre :

Un décret est mis en consultation jusqu'au 17 novembre :

Enfin, trois derniers décrets sont mis en consultation jusqu'au 19 novembre :

  • Projet de décret relatif aux parcs nationaux et aux réserves naturelles
    Ce décret met à jour les dispositions du code de l’environnement, partie réglementaire, au regard des nouvelles dispositions introduites par la « Loi pour la reconquête de la Biodiversité » et modifie les dispositions applicables aux parcs nationaux ainsi qu’aux réserves naturelles dans une finalité de simplification, de clarification et de mise à jour des procédures.
  • Projet de décret relatif aux zones prioritaires pour la biodiversité
    Il s'agit d'un décret visant à protéger certaines espèces menacées par les activités humaines par la création de zones prioritaires au sein desquelles sont mis en place des programmes en leur faveur et incluant également des pratiques agricoles qui leur sont favorables.

Au total, ce sont 35 décrets qui devront être publiés d'ici la fin de l'année, comme annoncé par la Ministre de l'environnement Ségolène Royal lors de sa traditionnelle conférence de presse de rentrée du 6 septembre 2016.


Mis en ligne le : 28-10-2016


Économie circulaire - Au programme de travail de l'Europe pour 2017

Le 25 octobre 2016, la Commission Européenne a présenté son programme de travail pour 2017. L'économie circulaire sera l'une de ses priorités à travers des actions telles que : l'accentuation du réemploi et du recyclage des plastiques ; la réduction des goulots d'étranglement légaux, techniques ou pratiques concernant la chimie, les produits et les déchets ; la mise en place d'un plan de suivi sur l'économie circulaire.

Les euro-députés travailleront également sur la proposition d'une stratégie "énergie" pour l'Union Européenne touchant par exemple à la mobilité à faible taux d'émission. De plus, une révision d'une vingtaine de réglementations et l'abrogation de certains textes obsolètes seront engagées afin de simplifier et de réduire les charges administratives dans la législation en vigueur.

  • Avant ces travaux prévus pour 2017, la Commission Européenne organisera à Bruxelles du 28 novembre au 2 décembre 2016 la première semaine des matières premières. Cette semaine sera notamment l'occasion d'en savoir plus sur les programmes européens Horizon 2020, EIT matières premières et ERA-MIN 2.
    Plus d'informations
    Inscription (avant le 6 novembre)

Mis en ligne le : 28-10-2016


Résultats de l'expérimentation sur le gaspillage Energie & Matières évité

Dans le cadre de la Loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, la CGPME, avec le soutien de l'ADEME, a lancé une expérimentation avec 49 entreprises pour optimiser la consommation des ressources (énergie et matières premières). Baptisée "Entreprises témoins, Energie & matières : gaspillage évité = marge augmentée !", celle-ci a mis en évidence la réalisation de plus de 3 millions d'économies par an avec un retour sur investissement rapide. En extrapolant sur l'ensemble des PME françaises, l'ADEME a estimé qu'au moins un milliard d'euros pourraient être économisé.

Les 275 actions mises en oeuvre sont simples et reproductibles dans tout type d'entreprises. Il s'agit, par exemple, de réutiliser les chutes de production en interne ou d'éviter les consommations inutiles pendant la nuit ou le week-end. Ainsi, 82% des économies liées au matières sont générées par des actions de réduction à la source des déchets.

Retrouvez la synthèse de l'ADEME


Mis en ligne le : 28-10-2016


Obligation de reprise des déchets du BTP - Saisine du Conseil constitutionnel

Le décret d'application de la Loi de Transition Energétique et pour la Croissance Verte (LTECV) du 10 mars 2016 prévoit d'inscrire dans le Code de l'environnement (article L. 541-10-9) l'obligation de reprise des déchets du BTP par les distributeurs.

Suite à la parution de ce décret, la confédération du commerce de gros et international a saisi le Conseil d'Etat en juillet et en septembre, pour contester ce décret en vertu de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen (égalité devant la loi, liberté contractuelle) et de la Constitution (compétences du législateur à fixer les principes du régime de propriété et les règles relatives à la détermination des crimes et délits).

Le Conseil d'Etat a statué mi-octobre sur le "caractère sérieux" de cette demande. Par conséquent, le Conseil constitutionnel délibèrera le 8 novembre prochain sur le décret du 10 mars, délibération qui pourrait mener à l'annulation de celui-ci.


Mis en ligne le : 21-10-2016


Clôture du sommet mondial Habitat III le 20 octobre

Du 17 au 20 octobre 2016, la capitale de l'Equateur, Quito, a accueilli la troisième conférence des Nations Unies sur le logement et le développement urbain durable autour du thème "Le développement urbain durable : l'avenir de l'urbanisation ?". La France était représentée à Habitat III par Emanuelle Cosse, ministre du logement et de l'habitat durable, ainsi que par l'ambassadeur de France et une délégation d'acteurs (élus et acteurs de l'aménagement). Selon le Secrétaire Général d'Habitat III Joan Clos, le sommet a réuni, outre les acteurs étatiques, plus de 2 000 représentants des collectivités locales du monde entier.

Lors de la conférence, un nouvel agenda urbain a été adopté par les Etats présents. Les axes principaux de ce nouvel agenda, pour les 20 ans à venir, sont :

  • La lutte contre la pauvreté et toutes les formes de discriminations et d'exclusion, en particulier l'égalité hommes/femmes ;
  • La promotion de l'engagement et de la participation citoyenne dans l'urbanisme et l'aménagement ;
  • La transition énergétique, avec notamment des engagements en faveur de l'adaptation au changement climatique et de la résilience des territoires, une limitation des GES avec un engagement à restreindre le réchauffement bien en deça de 2°C, et un usage raisonné des ressources selon le modèle de l'économie circulaire.

L'engagement 71 est à noter : "Nous nous engageons à renforcer la gestion durable des ressources [...] de manière à considérer les liens entre les territoires urbains et ruraux et les chaines d'approvisionnement et de valeurs selon leur impact environnemental et leur caractère durable ; et à viser à la transition vers une économie circulaire, tout en facilitant la conservation des écosystèmes, leur régénération, leur restauration et leur resilience face aux nouveaux défis émergents."

A l'occasion d'Habitat III a également été lancé le Réseau Mondial des Agences Métropolitaines d'Urbanistes.

Communiqué du gouvernement
Téléchargez le draft adopté du nouvel agenda urbain (anglais)


Mis en ligne le : 21-10-2016


Conférence annuelle de la Plateforme Européenne pour les Entreprises et la Biodiversité le 23 novembre

Le mercredi 23 novembre 2016 aura lieu à la Haye (Pays-Bas) la conférence annuelle de la Plateforme Européenne B@B pour les Entreprises et la Biodiversité. En tant que gérante de la plateforme française, l'association ORÉE sera représentée en la personne de Claude Fromageot, Directeur Développement Durable du Groupe Rocher et Co-Président du Groupe de travail Biodiversité et économie. Cette année, la conférence aura pour thème "Taking stock, looking forward".

Les deux objectifs principaux de la conférence seront les suivants :

  • Faire le point de ce qui a été effectué par la plateforme et ses membres en 2016 et au cours des trois dernières années.
  • Discuter des attentes des membres en ce qui concerne le futur de la plateforme et s'interroger sur la manière dont la plateforme doit s'engager avec les entreprises dans le futur dans le but de supporter les objectifs de la Stratégie Européenne pour la Biodiversité pour 2020.

D'autre part, la conférence se tient en parallèle de la conférence internationale "Natural Capital : Let’s talk business" (du 23 novembre 2016 au 25 novembre 2016). Les participants à la conférence de la Plateforme Européenne B@B bénéficieront d'un pass gratuit pour y assister.

Accédez au programme de la journée


Mis en ligne le : 21-10-2016


Recommandations de l'OCDE sur la Responsabilité Elargie du Producteur (REP)

L'OCDE vient de publier un nouveau rapport présentant ses recommandations sur le principe de Responsabilité Elargie du Producteur (REP). Elle avait, en 2001, produit un guide des grandes lignes directrices ainsi qu'une plateforme d'échanges d'expériences. Depuis, près de 400 filières REP ont été mises en place, pour la plupart, sur une base réglementaire contraignante.

L'OCDE souhaite que les objectifs et le périmètre des systèmes de REP soient clarifiés, et les mécanismes de reporting et d'application renforcés. Elle évoque des opportunités pour leur développement telles que : revoir à la hausse les ambitions, élargir le périmètre d'application et mieux internaliser les coûts environnementaux.

Quatre enjeux concernant leur mise en oeuvre sont également identifiés par l'OCDE : 

  • La gouvernance,
  • La prise en compte de la compétitivité dans la politique des filières,
  • La proposition d'incitations en faveur de l'éco-conception,
  • L'intégration des travailleurs de l'économie informelle.

Accédez au rapport


Mis en ligne le : 21-10-2016


Nouveau site dédié à l'affichage environnemental des produits de grande consommation

La plateforme ADEME - AFNOR pour l'affichage environnemental des produits de grande consommation vient de mettre en ligne un site internet sur ce sujet.

Celui-ci comprend :

  • Des informations générales notamment le contexte réglementaire, historique et la gouvernance de la plateforme,
  • Les dernières actualités françaises et européennes, notamment concernant les expérimentations,
  • Les 9 référentiels validés ou en cours de validation (espace réservé aux membres de la plateforme). Ceux-ci sont aussi disponibles sur le site de la base IMPACTS(R), regroupant les données environnementales nécessaires au calcul de l'impact environnemental des produits de grande distribution.

Accédez au site
Pour vous inscrire, contactez affichage-environnemental@quantis-intl.com


Mis en ligne le : 21-10-2016


Reporting RSE - Projet de loi sur le devoir de vigilance adopté en deuxième lecture

Le 13 octobre 2016, le Sénat a adopté en deuxième lecture la proposition de loi concernant le devoir de vigilance des sociétés mères et des donneurs d'ordre. Le texte n'impose plus la mise en place d'un plan de vigilance mais renforce désormais l'article 225 et demande aux entreprises de publier des informations plus précises sur l'impact de leurs activités, notamment sur l'environnement : identification des risques, mesures de prévention, de détection et de vigilance. Le texte sera prochainement revu en troisième lecture par l'Assemblée Nationale.

Déposée en février 2015, ce projet de loi a pour objectif de responsabiliser les grandes entreprises, en cas de risques sanitaires, de dommages corporels ou environnementaux graves, ou de violation des droits de l'Homme liés à leurs activités ou à celles de leurs filiales, fournisseurs et sous-traitants.

Les entreprises concernées sont côtées, ont leur siège en France ou à l'étranger et possèdent, avec leur filiales directes et indirectes, un bilan de plus de 20 millions d'euros ou un chiffre d'affaires de plus de 40 millions d'euros et au moins 500 salariés permanents.


Mis en ligne le : 14-10-2016


Plateforme Nationale RSE - Nomination de Gilles Bon-Maury au poste de secrétaire permanent

Monsieur Gilles Maury-Bon vient de succéder à Myriam Métais en tant que secrétaire permanent de la Plateforme Nationale RSE depuis début septembre. Il assure l'animation des travaux et veille à leur bon déroulement.  Il est également chargé de développer les relations de France Stratégie avec la société civile.

Patricia Savin, Présidente d'ORÉE et Nathalie Boyer, Déléguée Générale, l'ont rencontré le 11 octobre pour lui présenter les activités de l'association, souligner son investissement dans les travaux passés et actuels de la Plateforme et faire des propositions pour améliorer son fonctionnement. Depuis cet été, ORÉE participe activement au GT "RSE et Environnement"

En savoir plus sur la Plateforme Nationale RSE


Mis en ligne le : 14-10-2016


Habitat III du 17 au 20 octobre à Quito

Du 17 au 20 octobre 2016, la capitale de l'Equateur, Quito, accueillera la troisième conférence des Nations Unies sur le logement et le développement urbain durable autour du thème "Le développement urbain durable : l'avenir de l'urbanisation ?".

Elle devrait permettre de faire le point sur les progrès accomplis depuis la conférence Habitat II organisée en 1996 à Istanbul, et de définir le "nouvel agenda mondial urbain".

Plus d'informations


Mis en ligne le : 14-10-2016


Biodiversité et entreprises - Appel à signatures pour la COP13 à Cancun

Le secrétariat de la CDB (Convention sur la Diversité Biologique) et le Gouvernement du Mexique invitent les entreprises à signer "The Business and Biodiversity Pledge".

Dès aujourd'hui, les entreprises sont invitées à signer cet accord qui permet aux leaders économiques de faire valoir l'importance de la biodiversité et des services écosystémiques dans leurs activités et d'exprimer ainsi leurs engagements en faveur de la biodiversité.

C'est la première fois qu'une telle déclaration sera publiée, mais l'urgence est là, comme le rappelle le quatrième état des lieux sur la biodiversité de la CDB (Global Biodiversity Outlook 4) en soulignant que les objectifs de la stratégie pour la biodiversité 2011-2020 ne sont pas atteints.

La signature de l'accord est désormais ouverte. Les entreprises signataires devront envoyer le document signé à kristina.bowers@cbd.int, accompagné de leur logo qui sera ainsi ajouté au document et au site web de la CDB.

Le 2 décembre 2016 à Cancun, au Mexique, se tiendra une cérémonie de signature officielle pour les entreprises participant au Forum du Global Partnership for Business and Biodiversity, en amont de l'ouverture de la COP13.

Cliquez ici pour télécharger l'accord


Mis en ligne le : 14-10-2016


Autres consultations publiques - Financement participatif et Permis environnemental unique

  • Financement participatif pour la croissance verte

Suite à la création l'année dernière du label "Transition énergétique et écologique pour le climat" (TEEC) dédié aux fonds d'investissement, les plateformes de financement participatif et l'association professionnelle Financement Participatif France (FPF) ont fait part de leur souhait de bénéficier du même dispositif, adapté aux projets de financement participatif.

Face à cette demande, Ségolène Royal a annoncé, fin septembre, le lancement du label "Financement participatif pour la croissance verte", dont l'objectif est d'amplifier la mobilisation des financements au service de la transition énergétique et écologique. Ce label concerne toutes les formes de financement participatif et correspond aux dons, prêts, capital, obligations et bons de caisse.

Le projet de décret relatif au label "Financement participatif pour la croissance verte" et le projet d'arrêté avec ses annexes portant homologation du référentiel et du document de procédures sont en consultation publique depuis le 30 septembre, et jusqu'au 26 octobre. Les premiers projets pourraient être labellisés d'ici janvier 2017.

Accédez à la consultation

 

  • Permis environnemental unique

Ségolène Royal a mis le 6 octobre dernier en consultation publique l'ordonnance et le décret qui permettront de généraliser et de mettre en place le permis environnemental unique (ou autorisation environnementale unique) en l'inscrivant définitivement dans le code de l'environnement. 

Cette nouveauté réglementaire va permettre d'accélérer les procédures, de simplifier les démarches des entreprises, ainsi que d'offrir une meilleure stabilité juridique pour le porteur de projet. À compter du 1er janvier 2017, cette réforme prévoit en effet qu'un porteur de projet présentant un dossier d'autorisation environnementale, aura un interlocuteur unique et une autorisation environnementale unique.

Accédez à la consultation


Mis en ligne le : 14-10-2016


Loi Biodiversité - Consultation autour du projet de décret sur la gestion des espèces invasives

Ségolène Royal met en consultation publique, du 3 au 27 octobre 2016, le projet de décret relatif au contrôle et à la gestion de l'introduction et de la propagation de certaines espèces animales et végétales. Ce décret met en place les dispositions réglementaires d'application des articles L. 411-5 à L. 411-9 du code de l'environnement, créées par l'article 149 de la nouvelle loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages du 8 août 2016.

Les espèces exotiques sont la troisième cause de perte de biodiversité au niveau mondial. Par leurs multiples impacts, elles menacent non seulement les espèces autochtones et les habitats, mais également l'activité économique et la santé humaine. Les pertes financières annuelles liées aux espèces invasives sont estimées entre 9 et 12 milliards d'euros en Europe et à 38 millions d'euros/an en France.

D'autres décrets relatifs à la loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages, 35 au total, devront être publiés d'ici la fin de l'année, comme annoncé par la Ministre de l'Environnement Ségolène Royal.

Accédez à la consultation


Mis en ligne le : 14-10-2016


Appels à projets - Économie circulaire, Transition énergétique et Achats responsables pour les PME

  • Appel à projet ADEME : Efficacité énergétique et économie de ressources dans le bâtiment, l'industrie et l'agriculture

Dans la continuité de l'Initiative PME Performance énergétique dans le bâtiment et l'industrie financée en 2016, l'ADEME publie l'Initiative PME Efficacité énergétique et économie de ressources dans le bâtiment, l'industrie et l'agriculture.

Cet appel à projet a pour objectif d'accélérer le développement et la mise sur le marché de solutions innovantes d'efficacité énergétique dans les trois domaines précités, en soutenant des projets de R&D. Les porteurs de projets sont invités à déposer leurs dossiers sur la plateforme de dépôt et suivi de projets avant le 27 février 2017 à 17h.

Accédez à l'ouverture d'un nouveau dossier de candidature
Contact : initiativepme.erbia@ademe.fr

  • 7 appels à projet "Industries 2020 dans l'économie circulaire"

Comme annoncé en janvier 2016, les appels 2017 "Industrie 2020 dans l'économie circulaire", consacrés au partenariat public privé SPIRE (partenariat qui vise à développer de nouveaux procédés pour une industrie durable et plus respectueuse des ressources et de l’environnement), sont ouverts depuis le 20 septembre 2016 et se clôtureront le 19 janvier 2017 à 17h.

Dotés d'un budget de plus de 82 millions d’euros, ces 7 appels à projet ont pour objectif général d'améliorer les procédés de production et de fabrication industriels, en réduisant, à horizon 2030, la consommation des énergies fossiles de 30%, la consommation des matières premières et matériaux non-renouvelables de 20% et l’émission des gaz à effet de serre de 40%.

Plus d'informations

  • Appel à projet ADEME : PME, déployez une démarche d’achats responsables !

Un appel à candidature a été mis en ligne sur le site de l'ADEME et est ouvert jusqu'au 12 décembre 2016. L'objectif de cet appel est de recruter 20 PME (moins de 250 salariés) et les aider à construire et déployer une démarche concrète d'achats responsables. Les entreprises sélectionnées bénéficieront d'un accompagnement de 8 jours par des bureaux d'études. L'ADEME publiera les résultats de ce projet sous forme de fiches synthétiques afin de diffuser l'information et convaincre de nouvelles entreprises à s'engager dans la mise en œuvre de politique d'achats responsables.

Accédez au formulaire de candidature en ligne
Plus d'informations 


Mis en ligne le : 14-10-2016


Lancement de la plateforme "La biodiv en action"

Conformément à l'annonce de la secrétaire d'état chargée de la biodiversité, Barbara Pompili, lors de son discours du 16 septembre aux Assises Nationales de la Biodiversité à Clermont-Ferrand, le nouveau site "La  biodiv en action" vient d'être mis en ligne.

Ce site permettra aux personnes et aux organisations qui le souhaitent de proposer des initiatives en faveur de la biodiversité. En outre, celles souhaitant s'investir dans un projet contribuant à protéger la biodiversité pourront s'inspirer des initiatives existantes.

Cette opération poursuit un double but :

  • Constituer une base de données d'actions menées par des entreprises, des écoles, des associations, des collectivités qui contribuent à la préservation et à la reconquête de la biodiversité au quotidien.
  • Faire entrer pleinement la défense de la biodiversité dans le quotidien des Français.

Par ailleurs, ces initiatives feront l'objet d'une valorisation auprès de la presse locale.

Adhérents, si vous souhaitez faire part de vos initiatives, accédez au site !


Mis en ligne le : 07-10-2016


Un rap belge engagé pour promouvoir le compostage !

En Belgique, le collectif PANG (Première Association de Naturistes Gangsters) utilise le rap pour militer en faveur de la nature et de la planète.

Après une première vidéo faisant notamment la promotion des potagers urbains, de la permaculture, du recyclage, du respect de l’environnement, PANG renouvelle son action en publiant une deuxième vidéo visant à promouvoir cette fois-ci le lombri-compostage.

Un plaidoyer "décalé" pour montrer à Bruxelles que l'on peut "être cool et aimer cultiver la terre".


Mis en ligne le : 07-10-2016


Convention d'affaires "achats responsables" le 4 novembre

Dans le cadre du lancement du "Club d'acheteurs responsables pour l'ESS" et en ouverture du mois de l'Economie Sociale et Solidaire (ESS), l'Atelier - Centre de ressources régional de l'économie sociale et solidaire, organise le vendredi 4 novembre 2016 de 9h30 à 12h30 une convention d'affaires "Achats responsables" en partenariat avec le groupe La Poste.

L'objectif de ce Club, lancé le 13 septembre dernier, est de permettre aux grands comptes de développer leurs politiques d'achats responsables en nouant des partenariats avec des entreprises de l'économie sociale et solidaire. Il s'agit également d'un lieu d'échanges pour favoriser l'innovation et diffuser les bonnes pratiques.

Accédez au formulaire d'inscription
Téléchargez le communiqué de presse

Lieu : Mairie de Montreuil, Place Jean Jaurès.


Mis en ligne le : 07-10-2016


Accord de Paris - Entrée en vigueur à temps pour la COP22

Ce vendredi 7 octobre, le Parlement européen a officialisé la ratification de l'Accord de Paris, portant ainsi le nombre de pays signataires à 72 États recouvrant au total 56,75 % des émissions mondiales de gaz à effets de serre. 

Le seuil requis de 55% d'émissions vient donc d'être franchi. L'entrée en vigueur du traité pourra avoir lieu à temps pour la COP22 qui se tiendra à Marrakech du 7 au 18 novembre 2016.

Retrouvez la communication du Ministère
Téléchargez le communiqué de presse


Mis en ligne le : 07-10-2016


Conférence "Réduire notre dépendance aux ressources pour gagner en bien-être" le 14 novembre

Le lundi 14 novembre de 13h30 à 18h, le Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer, le Groupe international des experts sur les ressources (GIER) du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) et l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) organisent la conférence "Réduire notre dépendance aux ressources pour gagner en bien-être".

Cette conférence est destinée à présenter aux parties prenantes françaises impliquées dans la transition vers une économie circulaire, les résultats des travaux les plus récents produits par le GIER. Elle devrait aussi permettre d'alimenter l'élaboration du plan français de programmation des ressources. Les expériences françaises, en particulier des entreprises et des collectivités, pourront ainsi être mises en perspective au regard des enjeux internationaux.

Programme
Inscription

Lieu : Salons de l'Aveyron (11 rue de l'Aubrac, Paris 12ème).


Mis en ligne le : 07-10-2016


Avant-première du documentaire "Time to choose" de Charles Ferguson

Le Théâtre de la Ville à Paris accueillera ce dimanche 9 octobre à 16h l'avant-première du nouveau documentaire de Charles Ferguson Time to choose qui traite des responsabilités du changement climatique. Cette projection sera suivie d'une rencontre avec le réalisateur.

Diffusé pour la COP21, ce film sera pour la première fois surtitré en français.

  • Adhérents, vous pouvez accéder gratuitement à la séance en réservant vos places auprès de : rp@theatredelaville.com

Plus d'informations

Lieu : Théâtre de la Ville (2 place du Chatelet, Paris 4ème).


Mis en ligne le : 07-10-2016


Circul'R - Principaux enseignements du tour du monde de l'économie circulaire

Après 17 mois de tour du monde et 150 projets d'économie circulaire identifiés sur 22 pays, Raphaël et Jules de Circul'R, sont revenus, riches d'enseignements. Près de 100 initiatives ont été connectées entre elles afin de créer des synergies et de nombreux évènements de sensibilisation ont été réalisés via des conférences, des articles, notamment sur les réseaux sociaux.

Les principaux points retenus par Circul'R sont :

  • De nombreux projets d'économie circulaire dans les pays émergents comportent un volet social compte tenu du contexte du pays, ce qui permet de faire adhérer la population locale à ces initiatives.
  • Le financement des entreprises/associations de l'économie circulaire est une problématique partagée à la fois dans les pays émergents et les pays industrialisés.
  • Le changement des pratiques doit s'effectuer au niveau des consommateurs et des entreprises pour aller plus loin.

Le prochain projet de Circul'R est la création d'une platefome interactive avec toutes les initiatives d'économie circulaire identifiées.

Retrouvez la présentation des résultats


Mis en ligne le : 30-09-2016


Green bonds - L'État confirme l'émission future d'obligations vertes

Début septembre, les ministères de l'économie et de l'environnement ont conjointement annoncé que l'État émettra, dès 2017, des obligations vertes.

Ces obligations vertes (ou "green bonds") sont des emprunts émis sur le marché spécifiquement pour financer des investissements en faveur de la transition énergétique, et font l'objet d'un reporting détaillé. Initialement émises par des structures comme la Banque européenne d'investissement ou la Banque mondiale, puis l'Agence Française de Développement, ces obligations connaissent un succès grandissant, et ce sont aujourd'hui des structures privées (entreprises, banques) qui y ont majoritairement recours.

La France devrait être le premier État à avoir recours à ce mode de financement, suivie par le Royaume-Uni et la Chine.

 Plus d'informations
Téléchargez le communiqué de presse


Mis en ligne le : 30-09-2016


Conférence FRB & Iddri sur l'influence du GIEC et de l’IPBES sur la prise de décision le 13 octobre

Le jeudi 13 octobre 2016 de 9h à 17h30 à l'occasion des journées FRB, la FRB (Fondation sur la Recherche Biologique) et l'Iddri (Institut du développement durable et des relations internationales) organisent une conférence consacrée à l'influence du GIEC et de l'IPBES sur la prise de décision.

Il sera question de montrer aux participants l'importance des publications scientifiques et leur utilité pour la lutte contre le réchauffement climatique. En outre, il sera démontré le rôle prépondérant des groupes d'experts intergouvernementaux, lieux d'échanges entre politiques, experts et autres acteurs privés, pour orienter les états vers des politiques plus respectueuses de l'environnement.

Des scientifiques du monde entier montreront ainsi l'avancée de leurs travaux concernant le changement climatique et l'érosion de la biodiversité. Les participants, acteurs privés ou publics, pourront ainsi comprendre comment utiliser ces travaux dans leurs activités et contribuer à stabiliser le climat.

Programme
Inscription

Lieu : Institut océanographique (195 rue Saint-Jacques, Paris 5ème)


Mis en ligne le : 30-09-2016


Publication EpE & I4CE "Prix interne du carbone, une pratique montante en entreprise"

A l'occasion du sommet Climate Chance, Entreprises pour l'Environnement (EpE) et l'Institute for Climate Economics (I4CE) ont présenté leur étude intitulée "Prix interne du carbone, une pratique montante en entreprise".

Cette publication allie retours d'expériences et regards d'experts pour proposer une vision synthétique des avantages de ce dispositif pour les entreprises, en trois chapitres : Pourquoi un prix interne ? De quoi s'agit-il ? Comment le mettre en place ?

Téléchargez la publication complète

  • Parallèlement, l'OCDE a publié, le 26 septembre dernier, une étude portant sur 41 pays (responsables de 80% des émissions de CO2 mondiales en 2012), qui démontre qu'il faut aller plus loin dans les efforts de tarification du carbone à l'échelle mondiale.
    Plus d'informations

Mis en ligne le : 30-09-2016


Bilan du congrès mondial de la nature de l’UICN tenu à Hawaï

Organisé tous les 4 ans, le congrès mondial de la nature de l'UICN s'est tenu cette année à Hawaï jusqu'au 10 septembre 2016 avec pour fil rouge "La planète à la croisée des chemins". Il a réuni des dirigeants et décisionnaires issus de gouvernements, la société civile, des peuples autochtones, ainsi que des représentants du monde des affaires et du milieu universitaire, afin d'approuver le nouveau programme pour les quatre années à venir et élire le nouveau conseil d'administration.

105 résolutions et recommandations ont ainsi été adoptées appelant à agir sur un large éventail de questions urgentes de conservation de la biodiversité, dont trente concernent les entreprises. Parmi les principales résolutions prises durant ce congrès, peuvent être relevées la fermeture des marchés intérieurs pour l'ivoire d'éléphant, l'urgence à protéger la haute mer, la nécessité de protéger les forêts primaires, l'adoption de zones interdites pour les activités industrielles (no go areas) et une politique officielle de l'UICN sur les compensations de la biodiversité.

L'Assemblée des membres de l'UICN a décidé par ailleurs de créer une nouvelle catégorie de membres pour les organisations de peuples autochtones.

Retrouvez le numéro spécial de l'UICN


Mis en ligne le : 30-09-2016


Publication du rapport Démoclès sur les clés de la déconstruction des bâtiments

Alors que la loi de la transition énergétique pour la croissance verte prévoit de valoriser 70% des déchets du BTP, Démoclès, démarche collaborative coordonnée par RECYLUM, en partenariat avec l'ADEME, visant à travailler avec l'ensemble des acteurs sur les freins et leviers au recyclage des déchets du second œuvre, a rendu ses conclusions le 29 septembre 2016. Celles-ci rejoignent notamment les conclusions du Club Métiers Déconstruction.

Selon le rapport basé sur 19 chantiers-test, il n'y aurait que 35% des déchets du second oeuvre qui seraient valorisés alors que 80% d'entre eux pourraient l'être sans surcoût. Pour y parvenir, il est nécessaire de former tous les intervenants à la gestion des déchets, notamment les maîtres d'ouvrage et les architectes, afin de les mobiliser et les coordonner. Il est également indispensable de mieux connaître les déchets générés sur les chantiers, ainsi que les filières de recyclage, et de les collecter dans des contenants appropriés de petites tailles et au plus près des lieux de déposes.

Plus d'informations
Téléchargez le rapport et la synthèse


Mis en ligne le : 30-09-2016


Festival international du film ornithologique du 27 octobre au 1er novembre

La 32ème édition du Festival international du film ornithologique aura lieu à Ménigoute du 27 octobre au 1er novembre 2016.

Comme chaque année, des documentaires animaliers seront diffusés au cours de ces trois jours dont quarante entreront en compétition. Le jury sera cette année présidé par Jacques Malaterre, réalisateur du documentaire à succès "L'odyssée de l'espèce" et président de l'association BiodiversiTV. Le festival sera également le théâtre de nombreuses expositions que les festivaliers pourront découvrir entre deux séances de projection. D'autre part, de nombreux forums et conférences animeront cette nouvelle édition du festival ainsi que des sorties natures, des concours photos, etc.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 23-09-2016


Accord de Paris - Les ratifications couvrent 47,62% des émissions !

En marge de la 71ème session de l'Assemblée Générale des Nations Unies, ce 21 septembre 2016, s'est tenue en présence de Ségolène Royal une "réunion spéciale sur l'entrée en vigueur de l'Accord de Paris" issu de la COP21, au siège de l'ONU.

A cette occasion, de nombreux pays ayant terminé leur processus de ratification nationaux ont rejoint les 29 pays déjà signataires de l'Accord. A ce jour, le nombre de ratifications est donc porté à 60 pays, pour un total de 47,62 % des émissions mondiales de GES. Pour entrer en vigueur, les signataires de l'Accord de Paris devront comptabiliser 55% des émissions.

La France, qui a ratifié l'Accord de Paris, oeuvre désormais à l'accélération de la procédure de ratification européenne, afin de permettre un dépôt coordonné de tous les pays de l'UE.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 23-09-2016


Publication du Livre Blanc "De la COP21 à la COP22" par Planète Verte, l'ADEME et Novethic

Planète Verte, en partenariat avec l'ADEME et Novethic, vient de publier un Livre Blanc "De la COP21 à la COP22", guide de bonnes pratiques destinées aux entreprises pour les aider à lutter contre le changement climatique.

Un propos introductif présente les enjeux de la COP 21 et les clés de succès pour les entreprises. Des explications sont ensuite proposées sur la tarification carbone et le Bilan des émissions de gaz à effet de serre (BEGES) obligatoire pour les entreprises de plus de 500 salariés. Différents axes de bonnes pratiques sont abordés : énergies, déplacements et transports, chaîne de valeur et valorisation de l'engagement.

  • Les réglementations liées aux gaz à effet de serre et à l'énergie exigeant un reporting de la part des entreprises ont été analysées dans le cadre du GT Reporting RSE le 23 juin 2016. Celles-ci feront l'objet d'un Livre Blanc avec le soutien du Ministère de l'Environnement.

Accédez au Livre Blanc "De la COP21 à la COP22"


Mis en ligne le : 23-09-2016


Cour Pénale Internationale - Compétence sur les atteintes à l'environnement

La Cour Pénale Internationale (CPI), située à La Haye, est la plus haute juridiction permanente en droit international. Ses compétences sont définies par le Statut de Rome, un traité entré en vigueur en 2002 après sa ratification par 60 États. Le tribunal de La Haye était jusqu'à aujourd'hui majoritairement connu pour sa compétence à traiter des crimes de guerre.

Dans un document de politique générale paru le 15 septembre 2016, la CPI a fait savoir que dorénavent, en vertu de l'article 93-10 du Statut, elle revendiquait sa compétence vis-à-vis des crimes relevant des atteintes à l'environnement. Ses enquêtes et ses poursuites pourront porter sur des "comportements constituant des crimes graves au regard de la législation nationale, à l'instar de l'exploitation illicite de ressources naturelles, (...) de l'appropriation illicite de terres ou de la destruction de l'environnement".

Il est à noter que la CPI ne se substitue pas au droit national, mais au contraire "[encourage] le recours à de véritables procédures engagées à l'échelle nationale par des États". En France, la nouvelle loi d'août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages (article 4) prévoit d'intégrer au Code Civil la réparation du préjudice écologique.

  • Patricia Savin, Présidente d'ORÉE, a notamment fait partie du groupe de travail présidé par le Professeur Yves Jégouzo, installé par Christiane Taubira, ancienne Garde des Sceaux et Ministre de la Justice, chargé de préparer l'introduction de la notion de "préjudice écologique" dans le Code Civil.

Mis en ligne le : 23-09-2016


Déchets ménagers - Publication d'une nouvelle note sur l'efficacité de la tarification incitative

Le 13 septembre 2016, le Comissariat Général au Développement Durable a publié une nouvelle note intitulée "Déchets ménagers : efficacité de la tarification incitative".

La tarification incitative consiste à faire payer les usagers du service de gestion des déchets selon les quantités qu'ils produisent. Pour cela, différents dispositifs peuvent être mis en oeuvre en fonction des problématiques des territoires. Promue dans les lois Grennelle I et II, puis dans la LTECV d'août 2015, elle est déjà mise en place dans plus d'une centaine de communes en France, représantant environ 5 millions d'habitants.

Cette note du CGDD s'appuie sur les retours d'expérience pour démontrer l'efficacité des dispositifs mis en place dans la réduction des déchets ménagers sur les territoires.

Téléchargez la note


Mis en ligne le : 16-09-2016


Avis du CESE sur la contribution des emplois de la biodiversité à la transition écologique

Le 14 septembre 2016, le Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) a adopté en séance plénière en présence de Barbara Pompili, Secrétaire d'état auprès de la Ministre de l'environnement, de l'énergie et de la mer, son avis sur la contribution des emplois de la biodiversité à la transition écologique, pour lequel Hélène Leriche, Responsable Biodiversité et économie, avait été auditionnée.

Parmi les recommandations du CESE, sont notamment abordés :

  • la nécessité de réaffirmer et renforcer les emplois et les métiers dont la biodiversité constitue le cœur d'activité,
  • l'importance de mieux décrire et cartographier ceux qui contribuent déjà pour une part à la biodiversité, d'en augmenter le nombre par des efforts de formation, de recherche, et une mobilisation plus forte de la société.

Accédez à la note de synthèse de cet avis


Mis en ligne le : 16-09-2016


Publication de la suite de l'ouvrage "Cradle to Cradle" : L'Upcycle !

Après "Cradle to Cradle - Créer et recycler à l'infini", W. McDonough et M. Braumgart publient leur second ouvrage "L'Upcycle - Au-delà de la durabilité - Concevoir pour l'abondance".

Tirant les enseignements de 15 années de mise en pratique du concept C2C, les deux auteurs fixent l'étape suivante à notre crise écologique : "au lieu de protéger la planète de l'impact humain, pourquoi ne pas intégrer l'amélioration de notre cadre environnemental dans la conception même de nos activités ?". Des exemples inspirant pour les dirigeants d'entreprises et les entrepreneurs dans leurs procédures et conceptions.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 16-09-2016


Consultation publique - Projet de programmation pluriannuelle de l’énergie

Le projet de Programmation Pluriannuelle de l'Énergie (PPE), prévue à l'article 176 de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, permet de décliner de manière opérationnelle la transition énergétique de la France métropolitaine pour la décennie à venir (horizon 2023). Elle remplace et intègre les trois documents de programmation préexistants relatifs aux investissements de production d'électricité, de production de chaleur et aux investissements dans le secteur du gaz.

Le 15 septembre 2016, Ségolène Royal, Ministre de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer, chargée des Relations internationales pour le Climat, a ouvert, après l'ensemble des commissions consultatives menées ces derniers mois, une consultation publique autour du projet de PPE. Il s'agit de la dernière étape avant l'adoption de la PPE par décret en octobre.

Date de clôture de la consultation : 15 octobre 2016.

Accédez à la consultation


Mis en ligne le : 16-09-2016


Suites de la COP21 - Etats des lieux sur les ratifications de l'Accord de Paris

A l'occasion de la conférence de rentrée, le mardi 6 septembre, Ségolène Royal a fait le point sur l'évolution des ratifications de l'Accord de Paris, adopté le 12 décembre 2015.

L'Accord de Paris entrera en vigueur 30 jours après la ratification officielle du texte par au moins 55 pays représentant au moins 55% des émissions mondiales. L'objectif de la Ministre de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer est de confirmer son entrée en vigueur avant la fin de l'année.

  • A ce jour, 26 Etats, dont notamment la Chine et les Etats-Unis depuis le 6 septembre, ont ratifié l'Accord de Paris. Ils représentent 39% du total des émissions mondiales ;
  • Pour 9 autres, il a été approuvé par le pouvoir législatif et ne requiert plus qu'une signature de l'autorité compétente. Ils porteront le nombre de ratifications à 35, soit 43% des émissions.
  • 31 autres Etats ont donné des assurances fermes à leur ratification d'ici fin 2017. Ils porteront le nombre de ratifications à 66, soit 52.81% des émissions ;
  • 27 autres pays représentant 13.6% des émissions pourraient ratifier l'Accord en 2016. On compte notamment parmi eux l'Arabie Saoudite, l'Inde, le Nigeria... des émetteurs significatifs ;
  • Concernant l'Union Européenne, 3 pays seulement ont achevé leur processus de ratification au niveau national (France, Hongrie, Autriche). La procédure est engagée pour la ratification de l'Accord par l'Union Européenne en son nom propre, qui ne sera possible que lorsque tous les Etats membres l'auront ratifié. Ségolène Royal a réuni, le 7 septembre, tous les ambassadeurs des pays membres pour faire accélérer ce processus.

Un prochain rendez-vous est fixé aux Nations Unies à New York le 21 septembre en vue qu'un maximum de pays puissent ratifier l'Accord de Paris.


Mis en ligne le : 09-09-2016


Présentation des résultats de la typologie 2016 des consommateurs le 13 septembre

Le mardi 13 septembre 2016 de 9h à 11h, se tiendra la conférence de présentation des résultats de la typologie 2016 des consommateurs, réalisée par GreenFlex avec le soutien de l'ADEME et enrichie d'une analyse des leviers d'action pour faire évoluer les pratiques.

Cette matinée sera notamment dédiée aux témoignages de trois experts : Erik Orsenna, Académicien et Auteur, Bruno Lechevin, Président de l'ADEME et Eric Ducournau, Président de Pierre Fabre Dermo-Cosmétique.

Inscription

Lieu : UIC Espace Congrès (16 rue Jean Rey, Paris 15ème).


Mis en ligne le : 09-09-2016


Recyclage & valoristion - Lancement de l’appel à projets R&D d’Eco-TLC

Eco-TLC, l'éco-organisme de la filière Textile d'Habillement, Linge de maison et Chaussures, agréé par les pouvoirs publics jusqu'au 31 décembre 2019, place l'innovation au cœur de sa filière. En effet, l'éco-organisme a renforcé son effort de R&D sur l'agrément 2014-2019 en doublant son enveloppe annuelle dédiée au financement de projets et d'études pour la porter à un montant de 500 000 €.

Lancé le 1er septembre 2016, le nouvel appel à projets R&D d'Eco-TLC est accessible à tous types de porteurs (entreprises, organisations et structures professionnelles, associations, pôles de compétitivité, agences de développement économique, etc.). Les projets des candidats devront avoir pour objectif de développer des solutions innovantes, et/ou perfectionnant des solutions existantes, de réutilisation, de recyclage ou de valorisation matières des TLC usagés des ménages.

Date limite de dépôt des candidatures : 31 octobre 2016.

Accédez à la présentation de l'appel à projets
Téléchargez le dossier de candidature


Mis en ligne le : 09-09-2016


Publication du nouvel ouvrage "Déchets et économie circulaire"

Investie sur la recherche sur les déchets, l'association RECORD vient de publier le nouvel ouvrage "Déchets et économie circulaire - Conditions d'intégration pour une valorisation en filières industrielles" dont Marie-Amélie Marcoux, Franck Olivier et François Théry sont les auteurs.

Cet ouvrage collaboratif propose une démarche de recherche de nouvelles pistes de valorisation des déchets et des produits en fin de vie, visant à les intégrer en tant que ressources dans les activités industrielles. La première partie retrace l'évolution des politiques environnementales de gestion des déchets tandis que la seconde partie dresse un état des lieux des exigences techniques, réglementaires et environnementales.

Ce livre est conçu pour les industriels détenteurs de déchets et / ou responsables de leurs produits en fin de vie, les collectivités, les prestataires de service ainsi que les enseignants et étudiants des cursus spécialisés en environnement.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 02-09-2016


Lancement par Ségolène Royal de l'appel d’offres "autoconsommation"

Dans le cadre de l'application de la loi de transition énergétique pour la croissance verte et afin de faciliter le développement de l'autoconsommation, Ségolène Royal a lancé le 3 août l'appel d'offres "autoconsommation" pour un volume de 40 MW.

La ministre a ouvert cet appel d'offres aux consommateurs des secteurs industriels, tertiaires et agricoles et invite tout particulièrement les centres commerciaux à y répondre, en tant qu'"acteurs économiques pour lesquels l'autoconsommation peut apporter les bénéfices les plus importants".

Cet appel d'offres admet tous types de technologies renouvelables (solaire, petite-hydro, moulins, etc.) et porte sur des installations de 100 à 500 kW, pour un volume alloué total de 40 MW, soit 100 à 400 projets lauréats.

Une prime est prévue pour les lauréats qui, en plus de produire de l'énergie, consomment l'électricité qu'ils produisent ou la valorisent auprès d'un tiers.

Communiqué de presse


Mis en ligne le : 02-09-2016


Biodiversité - Appel à reconnaissance SNB et appels à contributions Eklipse

  • Appel à reconnaissance 2016 - Stratégie Nationale pour la Biodiversité

Barbara Pompili, Secrétaire d'État chargée de la Biodiversité, vient de lancer un nouvel appel à reconnaissance de projets pour 2016 dans le cadre de la Stratégie Nationale pour la Biodiversité (SNB).

Ce nouvel appel à reconnaissance s'adresse aux collectivités, aux entreprises, aux associations et aux fédérations professionnelles qui sont invitées à faire parvenir leur dossier avant le 30 septembre 2016.

Communiqué de presse
Plus d'informations

  • Appels à contributions pour le projet Eklipse

Eklipse, projet européen visant à créer un réseau entre scientifiques, décideurs politiques et la société autour de questionnements notamment sur la biodiversité et les services écosystémiques, lance régulièrement des appels à contributions. 

Eklipse recherche de nouveaux membres pour le Knowledge Coordination Body (KCB). Ce groupe de coordination accompagne la mise en place des appels à synthèse de connaissances, participe à la sélection des priorités de recherche et contribue à la mobilisation de l'expertise pour les projets européens.
Date limite de dépôt des candidatures : 23 septembre 2016.

Texte de l'appel
Formulaire de candidature

Eklipse cherche également à identifier des sujets ayant trait à la biodiversité et aux services écosystémiques qui auraient besoin d'analyses et de points de vues consolidés de scientifiques et d'experts.
Date limite de dépôt des propositions : 30 septembre 2016.

Texte de l'appel
Formulaire de proposition

Plus d'informations


Mis en ligne le : 02-09-2016


Journée sur l'économie circulaire à Chambéry le 30 septembre

Depuis sa création par l'Ecole nationale supérieure d'Arts et Métiers en 1996, l'Institut de Chambéry est précurseur sur les sujets liés à l'éco-conception, au recyclage et au management environnemental.

A l'occasion de ses 20 ans, l'Institut de Chambéry organise le vendredi 30 septembre 2016, en partenariat avec le CRITT de Savoie, une journée d'échanges et de collaboration sur le thème : L'économie circulaire, une opportunité pour "Concevoir Demain"

Parmi les tables rondes, ateliers participatifs, exposition d'objets éco-conçus, etc. vous pourrez notamment écouter le témoignage de Romain Ferrari, directeur général de Serge Ferrari.

Programme et inscription

Lieu : Savoie Technolac (4 rue du Lac Majeur, 73370 Le Bourget-du-Lac).


Mis en ligne le : 02-09-2016


Reporting RSE - Parution du décret concernant les données sur le climat et l’économie circulaire

Le décret concernant la publication des informations environnementales relatives à l'économie circulaire, au changement climatique et à la lutte contre le gaspillage alimentaire et destinées à être publiées dans le reporting extra-financier des entreprises de plus de 500 salariés ou de plus de 100 millions d'euros de chiffre d'affaires, est paru le 21 août 2016.

Ce décret modifie l'article R 225-105-1 du code de commerce et vient en application du titre IV de l'article 70 et du IV de l'article 173 de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, ainsi qu'en application de l'article 4 de la loi relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire.

  • Changement climatique

En plus des émissions directes de l'entreprise (scope 1) et des émissions indirectes associées à l'énergie nécessaire aux activités de l'entreprise (scope 2), le reporting carbone s'étend à toutes les autres émissions indirectes (scope 3), sur l'ensemble de la chaîne de valeur (achat matières premières et services, déplacement des salariés et fin de vie des produits). Cependant, l'arbitrage ministériel reste souple : l'obligation de reporting ne porte que sur les émissions "significatives", c'est-à-dire les émissions importantes au vu de l'activité de l'entreprise. Cet élargissement du reporting carbone au scope 3 bénéficiera aux investisseurs qui pourront ainsi disposer d'un reporting climatique plus détaillé des entreprises qu'ils ont en portefeuille. Les entreprises, de leur côté, rappellent le manque de méthodologies existantes pour mesurer le scope 3.

  • Économie circulaire et gaspillage alimentaire

Un nouvel item "Économie circulaire" englobe dorénavant les informations concernant la "prévention et gestion des déchets" et l'"utilisation durable des ressources". Concernant la prévention et la gestion des déchets, les entreprises devront indiquer quelles "mesures de prévention, de recyclage, de réutilisation, d'autres formes de valorisation et d'élimination des déchets" sont prises, ainsi que leurs "actions de lutte contre le gaspillage alimentaire".

Le décret est entré en vigueur le 22 août et sera applicable aux exercices ouverts à compter du 1er janvier 2016.


Mis en ligne le : 01-09-2016


Écologie industrielle et territoriale - Nouvel Appel à Manifestation d'Intérêt en Vendée

Le Conseil départemental de la Vendée vient de lancer le 8 juillet son Appel à Manifestation d'Intérêt (AMI) "Optimisation des flux énergies et matières de zones d'activités du et des territoire(s) vendéen(s)". Cet AMI s'attarde en particulier sur la question énergétique, puisqu'il s'inscrit dans le cadre du Plan Vendée Energie Nouvelle, adopté en juin 2014, et prévoyant entre autre de promouvoir l'économie circulaire et l'écologie industrielle et territoriale dans les zones d'activités.

Cet AMI vise à financer la réalisation d'études de flux entrants et sortants, à l'échelle de Zones d'Activités, afin d'explorer des pistes d'optimisation énergétique en identifiant des synergies possibles (économies d'échelles, mutualisation, PDIE, réemploi de déchets...). L'objectif est d'accompagner les entreprises dans le développement de leur compétitivité tout en contribuant à la préservation de l'environnement.

Les porteurs de projets visés sont des collectivités (communes et groupements de communes), qui devront attester dans leur candidatures de l'adhésion de d'entreprises locales et de l'identification d'un animateur dédié. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 30 septembre 2016.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 15-07-2016


L'OCDE publie l'Examen environnemental 2016 de la France

Le 11 juillet 2016, l'Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE) a publié l'Examen environnemental de la France, qui fait le bilan des politiques environnementales et indique des pistes de travail pour atteindre les objectifs que le pays s'est fixé.

Ce rapport met l'accent sur la transition écologique et la biodiversité, et souligne les efforts fournis par la France ces dernières années et de réelles améliorations depuis 10 ans. L'OCDE salue également les objectifs français ambitieux et les moyens mis en oeuvre pour les atteindre, tels que ceux formulés dans la Loi de Transition Energétique et pour la Croissance Verte (LTECV).

Cependant, le rapport met également en avant les efforts qu'il reste à fournir pour atteindre les objectifs fixés, ainsi que certains retards comme sur la question des pesticides ou de l'intégration des énergies renouvelables dans le mix énergétique. C'est pourquoi l'OCDE formule plusieurs recommandations, comme l'instauration de la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) prévue dans la LTECV, la promotion de l'agro-écologie, la limitation de l'artificialisation des sols, ou encore des réflexions sur la fiscalité des carburants et sur la gouvernance.

Lors d'une récente intervention, Patricia Savin, Présidente d'ORÉE, a notamment souligné l'avis de l'OCDE vis-à-vis de l'abandon de la taxe poids-lourds, considérant cela comme contradictoire au principe "pollueur-payeur" et une erreur de la part de la France.

 Retrouvez plus d'informations sur le site de l'OCDE
Accédez au rapport complet


Mis en ligne le : 15-07-2016


Conférence IENE Infra Eco Network Europe du 30 août au 2 septembre 2016

La 5ème Conférence internationale de recherche organisée par l'IENE, réseau d'experts sur le transport, les infrastructures et l'écologie, en partenariat avec la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité (FRB), se tiendra du 30 août au 2 septembre 2016 à Lyon.

Au programme : des séances plénières, ateliers, side-events, conférences, sessions de présentation et groupes de travail, mais aussi des rencontres et discussions autour de thématiques.

Cette année, l'Afrique est à l'honneur puisque l'IENE, avec le soutien du Ministère des Affaires Étrangères, finance le séjour de 10 chercheurs africains dans le but de faire connaître leurs projets de recherche et résulats.

Téléchargez le programme
Inscription
Plus d'informations


Mis en ligne le : 15-07-2016


Retour sur la réunion plénière "Entreprises COP22"

Le 13 juillet 2016, s'est tenue à l'Hôtel de l'Industrie la réunion plénière de la coordination Maroc-France "Entreprises COP22" présidée par Brice Lalonde, ancien ministre, et coordonnée par Sylvianne Villaudière, Dirigeante fondatrice du cabinet Alliantis, Déléguée générale du C3D et administratrice de la Société d'Encouragement pour l'industrie nationale. 

Messieurs Abdeladim Lhafi, Commissaire de la COP22, M. le Wali (Préfet) Abdeslam Bekrate, chef de pôle logistique et sécurité et Said Mouline, chef du pôle partenariat public/privé, ont fait le point sur la préparation de la COP22 qui se tiendra à Marrakech du 7 au 18 novembre 2016 au sein de deux espaces :

  • une zone bleue officielle gérée par les Nations Unies où auront lieu les négociations et accessible aux personnes accréditées par la CCNUCC,
  • une zone verte comprenant un espace société civile et un espace innovation, accessible à tous.

La prolongation exceptionnelle des demandes de stands pour les éventuelles entreprises françaises a été annoncée grâce à l'extension d'une zone de 1 000 m2. 

Sophie Vieillefont, chargée des relations diplomatiques avec le Maroc – Equipe France COP21, a invité les acteurs à participer à la consultation publique ouverte jusqu'au 1er août. Celle-ci est destinée à élaborer le "Global Climate Action Agenda" qui succèdera au Programme d'action de Lima-Paris.
Par ailleurs, la plateforme NAZCA et le Hub des solutions climat sont à votre disposition pour présenter et valoriser toutes les actions en lien avec le climat. Des initiatives pré-COP ont également été présentées telles que celle de ReedExpositions avec le salon Pollutec Maroc.

L'appel à propositions pour les side-events pendant la COP22 est ouvert jusqu'au 21 juillet 2016 sur le site cop22.ma ainsi que les demandes de labellisations COP22 pour les évènements et projets.

 Accédez au formulaire de soumission de side-events

Accédez au formulaire de demande de labellisation COP22


Mis en ligne le : 15-07-2016


Appel à projets "Économie circulaire" - ADEME & Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée

Après le succès des premiers appels à projets (AAP) "Économie Circulaire" en 2015, qui avaient eu lieu sur les périmètres des ex-Régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée et l'ADEME viennent de lancer l'appel à projets "Économie Circulaire" 2016.

Il vise à :

  • Accélérer l'identification et faciliter le montage de projets ;
  • Accompagner les initiatives qui seraient de nature à lever les freins règlementaires et techniques ;
  • Favoriser l'émergence de projets collaboratifs en développant les synergies entre acteurs régionaux ;
  • Soutenir la réalisation de projets opérationnels ;
  • Valoriser les projets exemplaires mis en oeuvre afin de diffuser régionalement les bonnes pratiques et de mobiliser les acteurs sur la dynamique de l'économie circulaire.

Cet appel à projets est focalisé sur les deux premiers domaines de l'économie circulaire, à savoir l'offre des acteurs économiques et la demande des consommateurs. Les projets devront concerner en particulier les champs de l'éco-conception, l'économie de la fonctionnalité, l'écologie industrielle et territoriale, la consommation responsable et la lutte contre le gaspillage alimentaire. Tout porteur à l'exception des personnes physiques qui porte un projet en Occitanie peut se présenter.

Les dates limites de dépôt des candidatures sont fixées au 7 octobre (première session), au 16 décombre (2ème session) et au 31 mars 2017 (troisième session).

Retrouvez le cahier des charges et la plaquette de présentation de l'appel à projets


Mis en ligne le : 08-07-2016


Publication de la feuille de route 2016 pour la transition écologique

Lors du Conseil national de la transition écologique présidé par Ségolène Royal, le ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer a présenté la feuille de route 2016 pour la transition écologique issue de la Conférence environnementale 2016 qui s'est tenue 25 et 26 avril.

L'objectif de cette feuille de route est, en priorité, de mettre en oeuvre les engagements pris lors de la COP21. Par ailleurs, elle vise à favoriser l'engagement des acteurs français dans la transition écologique et à préserver les milieux.

La feuille de route 2016 se décline en 12 objectifs opérationnels, donnant lieu à des mesures concrètes. Ils comprennent entre autres le déploiement des engagements pour la croissance verte, la mobilisation des territoires, l'aménagement durable et la reconquête de la biodiversité.

Accédez à la feuille de route

Téléchargez la présentation des 12 mesures phares


Mis en ligne le : 08-07-2016


Actualités sur le traitement et le réemploi des déchets du BTP

Dans le cadre du Programme National de Prévention des Déchets 2014-2020 fixant les déchets du BTP au rang de priorité n°1, l'ADEME a publié son étude consacrée à l'identification des freins et des leviers au réemploi de produits et matériaux de construction

D'ordre technique, juridique, économique, liés à l'environnement ou à la santé, 23 freins ont été identifiés, dont 14 concernent le secteur du Bâtiment et 9 le secteur des Travaux publics, dans lequel les pratiques de réemploi sont plus développées.

Des fiches freins descriptives ont été rédigées afin d'en dégager les principaux enseignements. Ces fiches freins comportent notamment un champ d'identification reprenant l'intitulé du frein identifié ainsi que sa thématique (technique, juridique, etc.), un champ d'identification des matériaux et produits de réemploi impactés (typologie et origine des matériaux, fonction après réemploi), un champ de caractérisation du frein (récurrence, criticité, etc.) ainsi qu'un champ listant et définissant les actions à mener. 

En effet, l'étude propose un ensemble de 37 actions pour lever ces freins, réparties en 5 catégories :

  • Outils, procédures, textes techniques ;
  • Réglementation sur les plans techniques, fiscaux, juridiques ;
  • Développement des compétences, formation, sensibilisation ;
  • Soutien aux entreprises, structuration des acteurs ;
  • Exemplarité.

Retrouvez l'étude dans sa globalité, ainsi que sa synthèse.

Par ailleurs mais néanmoins en lien avec ce sujet, l'ORDIF vient de lancer fin juin 2016 une nouvelle enquête auprès des centres de traitement de déchets de chantier, qui vient compléter l’enquête menée en 2016 sur le traitement de l'ensemble des déchets dangereux. L'objectif de ces enquêtes est de disposer d'une vision intégrale des déchets traités en Île-de-France, qu'elle qu'en soit la nature et l'origine. Les retours de questionnaire sont attendus pour le 15 juillet.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 08-07-2016


IPBES - Appel à relecture des évaluations prolongé

L'IPBES (Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques) prolonge la date de son appel à relecture des premières versions provisoires des évaluations IPBES

La clôture de l'appel à contribution, fixée en premier lieu au lundi 11 juillet, est prolongée jusqu'au 18 juillet 2016.

Les évaluations ouvertes aux commentaires sont les suivantes :

  • Evaluation de la biodiversité et des services écosystémiques pour les régions : Afrique, Amériques, Asie-Pacifique, Europe et Asie centrale
  • Evaluation thématique de la dégradation et de la restauration des terres

Les experts de toutes les disciplines traitant de la biodiversité, des services écosystémiques et de leur rapport au bien-être humain sont conviés à participer. Les sciences humaines et sociales y sont aussi invitées.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 08-07-2016


Concertation relative au schéma régional de développement économique, d'innovation et d'internationalisation (SRDEII) de la Région Île-de-France

La Région Île-de-France a entamé, depuis mars 2016, une phase de concertation relative à son schéma régional de développement économique, d'innovation et d'internationalisation (SRDEII). Ce schéma est un document cadre, qui doit légalement être instauré dans chaque Région d'ici fin 2016. Cette nouvelle "stratégie régionale pour la croissance et l'emploi" permettra de définir les grandes orientations concernant le développement économique régional, en particulier en termes d'accompagnement des entreprises et d'attractivité économique pour les six prochaines années.

Dans le cadre de cette concertation la Région Ile-de-France organise des "conférences" plénières sur 3 thématiques (croissance, innovation, international). Chacune de ces conférences se découpent en 4 ateliers de travail.

La matinée du 22 juin, consacrée au sujet du "renforcement du potentiel d’innovation et de recherche l’innovation", a traité des thèmes suivants :

  • Atelier 1 : Adosser la croissance des entreprises au potentiel de recherche et d’innovation francilien  
  • Atelier 2 : Faire de l’IDF un hub mondial de la création d’entreprises innovantes
  • Atelier 3 : Expérimenter les innovations sur les territoires
  • Atelier 4 : Accélérer les transformations numériques et écologiques dans les entreprises en investissant dans le capital humain

En tant que modératrice de l'atelier 3, Nathalie Boyer, Déléguée générale d'ORÉE, a rapporté notamment sur la nécessité de mettre en en place d’une stratégie régionale d’économie circulaire.

La dernière conférence du cycle : internationalisation des entreprises et attractivité de la Région aura lieu le 28 juin de 8h30 à 12h30. Lien d'inscription et programme

En plus de ces conférences thématiques, le Région Ile-de-France permet aux acteurs économiques de participer aux travaux d’élaboration de Stratégie régionale pour la croissance et l’emploi jusqu’au 15 juillet 2016. Retrouvez le lien vers la contribution

ORÉE souhaite contribuer notamment sur la nécessité de développer et de soutenir de nouveaux modèles économiques tels que l'économie circulaire.

  • Adhérents, vous pouvez nous transmettre vos propositions avant le vendredi 8 juillet 2016 afin de consolider une contribution commune sur ce sujet.


Contact : Alice Sarran, Chef de projet économie circulaire /territoire


Mis en ligne le : 24-06-2016


Publication au JO du 19 juin du décret relatif au plan régional de prévention et de gestion des déchets

Le 19 juin 2016, a été publié au Journal Officiel le décret d'application de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (loi NOTRe) relatif au plan régional de prévention et de gestion des déchets.  Ce décret concerne les conseils régionaux, les producteurs de déchets et entreprises de gestion des déchets, les entreprises utilisant des déchets comme matières premières ou énergie, les éco-organismes, les organismes d'observation des déchets, les collectivités territoriales ainsi que les services de l'État.

A compter de son entrée en vigueur, la compétence de planification des déchets est transférée aux Régions, qui devront se doter de plans régionaux de prévention et de gestion des déchets qui se substituent aux trois plans existants* dont deux étaient du ressort des départements. Le décret d'application adapte à ces nouvelles dispositions législatives la partie réglementaire du code de l'environnement relative à la planification des déchets.

Chaque plan devra notamment comprendre un état des lieux, des objectifs accompagnés d'indicateurs de suivi,  une prospective à termes de 6 et 12 ans de l'évolution tendancielle des quantités de déchets produites sur le territoire, une planification, sur les mêmes périodes, de la prévention des déchets ainsi qu'un plan régional d'action en faveur de l'économie circulaire. A noter que le décret prévoit également un traitement spécifique des filières REP et des objectifs de diminution du stockage des déchets et de leur incinération sans valorisation énergétique.

Accédez au texte du décret

* - plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux,
- plan départemental de prévention et de gestion des déchets issus de chantiers du bâtiment et des travaux publics,
- plan régional de prévention et de gestion des déchets dangereux.


Mis en ligne le : 24-06-2016


Nouvelle publication du Commissariat Général du Développement Durable

Le Commissariat Général du Développement Durable a publié pour le mois de juin 2016 une évaluation réalisée dans le cadre de l'EFESE (Evaluation Française des Ecosystèmes et des Services Ecosystémiques) traitant de notre dépendance aux insectes pollinisateurs : "Le service de pollinisation".

Cette évaluation met en avant le rôle crutial des insectes pollinisateurs dans la production alimentaire : en France, entre 5,2% et 12% de la valeur totale des productions végétales destinée à l'alimentation humaine est imputable aux pollinisateurs. Cette valeur totale représente entre 2,3 et 5,3 milliards d’euros (2010).

D'après l'évaluation, les départements du sud de la France apparaîssent comme étant les plus exposés au déclin des pollinisateurs.

Plus d'informations
Téléchargez l'évaluation


Mis en ligne le : 24-06-2016


RSE - Lancement d’une consultation sur la transposition de la directive

La directive 2014/95/UE, dite « directive RSE », instaure une obligation de publication d’informations extra-financières par certaines grandes entreprises et certains groupes. Les entreprises doivent ainsi communiquer des informations sur leurs politiques relatives aux questions environnementales, sociales et de personnel, ainsi qu’en matière de droit de l’homme et de lutte contre la corruption. 

Dans la perspective de sa transposition (qui doit être effectuée avant le 6 décembre 2016) et afin d’assurer la parfaite conformité du droit national au droit européen, certains ajustements du cadre réglementaire de reporting extra-financier, codifié aux articles L.225-102-1 et R.225-105 du code de commerce, sont nécessaires.

Ainsi, la DG Trésor a engagé une consultation publique afin de réaliser ces travaux de transposition. Sur la base d’un questionnaire comportant 3 parties, l’objectif est de recueillir l’avis des différentes parties prenantes sur les questions soulevées par l’application de cette « directive RSE » et les options possibles pour adapter le droit national en vigueur :

  • Partie 1 : Périmètre d’application
  • Partie 2 : Contenu et méthodologie
  • Partie 3 : Accessibilité et vérification du rapport RSE

La consultation est ouverte jusqu’au 25 juillet 2016 et le questionnaire doit être retourné avant cette date à transposition.rse@dgtresor.gouv.fr

Plus d'informations


Mis en ligne le : 24-06-2016


Séminaire "2014-2020 : accompagner les transitions des territoires ruraux" le 29 juin

Le mercredi 29 juin 2016 se tiendra le séminaire national "2014-2020 : accompagner les transitions des territoires ruraux" organisé par le Réseau rural français. Les échanges et les initiatives prises aux différents niveaux du réseau (européen, national, régional) qui seront présentées aborderont les différents phénomènes de transition auxquels sont confrontés les acteurs des territoires ruraux (économiques, sociales, écologiques et insitutionnelles).

En effet, pour ces territoires, une transition vers un modèle de développement plus durable suppose des évolutions des systèmes de production, de nouvelles relations avec l'urbain et une attention à la cohésion sociale et territoriale.

Programme
Inscription

Lieu : Palais des congrès de la Ville de Versailles.


Mis en ligne le : 17-06-2016


Examen du Paquet économie circulaire au Parlement européen

Le 16 juin 2016, la Commission de l'environnement du Parlement européen a débuté l'examen du Paquet économie circulaire.

Les actions clés mises en avant par ce paquet concernent notamment l'élaboration de normes de qualité applicables aux matières premières secondaires, un plan de travail sur l'écoconception pour la période 2015-2017, une stratégie sur les matières plastiques dans l'économie circulaire, abordant des questions telles que la recyclabilité, la biodégradabilité, la présence de substances dangereuses dans certaines matières plastiques ainsi que les déchets marins, dont la réduction drastique fait l'objet des Objectifs de Développement Durable.

Dans le cadre de l'examen du paquet par le Parlement européen, les projets de rapports de Simona BONAFE, rapporteur du texte, proposent la révision de plusieurs directives européennes concernant les déchets :

  • directive 2008/98/CE relative aux déchets
  • directive 1999/31/CE du Conseil concernant la mise en décharge des déchets
  • directive 94/62/CE relative aux emballages et aux déchets d'emballages
  • directive 2000/53/CE relative aux véhicules hors d'usage
  • directive 2006/66/CE relative aux piles et accumulateurs ainsi qu'aux déchets de piles et d'accumulateurs
  • directive 2012/19/UE relative aux déchets d'équipements électriques et électroniques

Au sein de la directive 2008/98/CE relative aux déchets, afin de favoriser la mise en oeuvre de symbioses industielles, il est question de donner à la Commission le pouvoir de définir des critères harmonisés pour l'application du statut de sous-produit en donnant toutefois la priorité à des pratiques éprouvées et reproductibles. Les États membres ne peuvent décider de l'application du statut de sous-produit qu'au cas par cas.

Concernant la législation sur la sortie du statut de déchet, la rapporteure soutient le principe selon lequel la Commission européenne devrait également établir des dispositions harmonisées déterminant la fin du statut de déchet. Là encore, elle est favorable à l'introduction de la possibilité pour les États membres de définir des critères nationaux.

Accédez aux projets de rapports


Mis en ligne le : 17-06-2016


Nouvelle campagne de l'ADEME et QQF pour une alimentation durable

Face à l'empreinte environnementale grandissante de l'alimentation, l'ADEME et QQF (Qu’est-ce qu’on fait ?!), le nouveau média qui traite des grands enjeux sociétaux, se mobilisent contre le gaspillage alimentaire autour d'un projet de communication informative innovante

L'outil pédagogique 100% conçu en infographies, parcourt la chronologie des comportements depuis les années 50 et propose des solutions simples, accessibles à tous et bénéfiques pour tous. QQF a également développé son application mobile QQF, le premier guide urbain gratuit pour mieux consommer autour de vous.

Retrouvez l'infographie


Mis en ligne le : 17-06-2016


Publication de l’étude Ethicity-GeenFlex 2016 sur la consommation responsable

Pour son édition 2016, l'étude Ethicity du groupe GreenFlex "Les Français et la consommation responsable" a été réalisée auprès d'un échantillon représentatif de la population française de 4 100 individus. Cette enquête post COP21 dévoile de surprenants résultats et de nouveaux sujets d'analyse :

  • Pour la première fois, "consommer autrement" équivaut à consommer responsable et plus durable, et cela pour la majorité des Français (50,5%) ;
  • Le bien-être et la santé sont plus que jamais au cœur des préoccupations : le bien-être des proches reste la première préoccupation des Français (27%), tandis que 89% choisissent leurs aliments pour rester en bonne santé ;
  • Acheter local est vu comme un moyen de consommer malin pour près de la moitié des Français (49%), tandis que l'origine des matières premières et le lieu de fabrication des produits sont les deux principales informations que les Français souhaitent voir renseigner sur les étiquettes ;
  • Atteignant son niveau le plus bas depuis 10 ans, seuls 26% des Français font confiance aux grands groupes, et la confiance diminue envers les PME ;
  • Toutefois, des tendances positives subsistent, grâce à une conscience et une sensibilisation accrues de la société civile aux enjeux transverses de développement durable, grâce à une forte implication des 15-24 ans et grâce au rôle grandissant des femmes dans le poids de la consommation responsable.

Retrouvez les résultats de l'étude


Mis en ligne le : 17-06-2016


Consultation publique sur les Objectifs de Développement Durable 2030

Les Objectifs de Développement Durable (ODD) ont été ouverts à consultation publique sur le site du Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer.

Chacun, à titre individuel ou au nom d'une organisation, est invité à répondre au questionnaire. Celui-ci est destiné à l'ensemble des français et a pour but la sensibilisation de tous aux enjeux du développement durable ainsi que la collecte d'idées pour leur mise en œuvre en France.

Pour rappel, les Objectifs de Développement Durable, adoptés en 2015 à l'ONU par 193 pays, prennent le relais des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) dont les travaux ont commencé dès les années 90. Ces deux programmes ont des objectifs sociaux, environnementaux et économiques ambitieux et sont applicables à l'international.

Accédez au questionnaire
Plus d'informations


Mis en ligne le : 10-06-2016


Clôture prochaine de l'appel à candidatures pour les Prix Entreprises et Environnement 2016

Le ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer et l'ADEME ont lancé l'appel à candidatures pour l'édition 2016 des Prix Entreprises et Environnement. Ce concours national récompense les actions et projets exemplaires portés par les entreprises dans le domaine de l'environnement dans les 5 catégories suivantes :

  • Écoproduit pour le développement durable
  • Innovation dans les technologies
  • Économie circulaire
  • Intégration du développement durable par l'entreprise
  • Biodiversité et entreprises

En outre, parmi les cinq catégories de prix, les projets qui feront le lien avec la lutte contre le changement climatique seront également récompensés, en écho à la COP21 et à la valorisation des solutions concrètes en faveur du climat.

A l'issue des jurys auxquels Nathalie Boyer, Déléguée générale d'ORÉE, participera pour la catégorie "Économie circulaire", la ministre de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer, chargée des relations internationales sur le climat, Ségolène Royal, remettra les prix aux lauréats lors du salon Pollutec, qui se tiendra du 29 novembre au 2 décembre 2016 à Lyon.

  • Clôture de l'appel à candidatures : vendredi 23 septembre 2016.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 10-06-2016


Nouveau décret relatif à l’utilisation de pièces de rechange automobiles issues de l’économie circulaire

A partir du 1er janvier 2017, les professionnels de l'entretien automobile devront permettre à leurs clients d'opter pour les pièces de l'économie circulaire (PEC) parmi lesquelles figure la pièce de réemploi issue de centres VHU agréés. Le décret n° 2016-703, publié le mardi 31 mai 2016 au Journal officiel, est prévu par un article de la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte d'août 2015. Cette loi prévoyait notamment que les professionnels de l'entretien et de la réparation de voitures proposent aux consommateurs d'opter pour l'utilisation de pièces recyclées en substitution de pièces neuves.

Différentes catégories de pièces sont concernées par le dispositif de communication dont les pièces de carrosserie amovibles, les vitrages non collées, les pièces optiques, et certaines pièces mécaniques ou électroniques (moteurs, boite de vitesse et certains organes de transmission). Les pièces que les professionnels devront proposer seront accessibles dans les 1 700 centres VHU agréés de traitement de véhicules.

Accédez au texte du décret


Mis en ligne le : 10-06-2016


Biodiversité - Appels à relecture et à contributions d’experts à l'international

  • La Commission européenne, par le biais de la FRB, lance un appel à contributions d'expert pour la rédaction d'un document de cadrage afin d'évaluer l'impact et l'efficacité des solutions fondées sur la nature dans les zones urbaines.

Clôture de l'appel à contributions : vendredi 17 juin 2016.

Téléchargez le document de candidature

  • L'IPBES (Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques) appelle les experts de toutes disciplines traitant de biodiversité, services écosystémiques et rapport au bien-être humain, à participer aux premières versions provisoires des évaluations IPBES.
    Les évaluations ouvertes aux commentaires sont les suivantes :
    • Evaluation de la biodiversité et des services écosystémiques pour la région Afrique
    • Evaluation de la biodiversité et des services écosystémiques pour la région Amériques
    • Evaluation de la biodiversité et des services écosystémiques pour la région Asie-Pacifique
    • Evaluation de la biodiversité et des services écosystémiques pour la région Europe et Asie centrale
    • Evaluation thématique de la dégradation et de la restauration des terres

Clôture de l'appel à contributions : lundi 11 juillet 2016. Un enregistrement en ligne préalable est requis.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 10-06-2016


Nouveau modèle d'évaluation des politiques publiques d'économie circulaire et d'énergie

Le Commissariat général au développement durable (CGDD) a dévoilé le 3 juin 2016 une nouvelle méthodologie pour évaluer les politiques publiques d'économie circulaire et énergie, qui intègre les flux de ressources non renouvelables dans l'équilibre économique : le modèle Vulcain.

Son ambition est double :

  • contribuer à la modélisation économique rendant compte des flux de ressources non renouvelables sous leurs différentes formes (matière primaire, déchets, matière secondaire) ;
  • quantifier l'impact économique (PIB, emploi, exportations…) et physique (taux de recyclage, consommation de matière, consommation d'énergie…) de différents instruments économiques visant à limiter les pressions environnementales liées aux flux de ressources non renouvelables.

Vous retrouverez notamment différentes variantes relatives à l'économie circulaire et à l'énergie : hausses des prix des matières minérales primaires ou des matières énergétiques fossiles, taxes sur les matières minérales primaires, les déchets, le carbone ou l'électricité.

Téléchargez la publication du CGDD


Mis en ligne le : 10-06-2016


Appel à projets RECYTER "Recyclage & Territoire"

Pour répondre aux obligations de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (TECV) et aux enjeux franciliens de réduction et de valorisation des déchets des activités économiques, la CCI Paris Île-de-France, en partenariat avec la Région Île-de-France, vient de lancer le premier appel à projets du programme RECYTER (Recyclage & Territoire)

Ce programme a pour objectifs :

  • d'accompagner des PME et des territoires franciliens en matière de prévention, gestion et valorisation des déchets des activités économiques ;
  • de promouvoir les modes de production responsables ;
  • d'informer les entreprises des services proposés par les filières REP qui concernent les déchets des professionnels.

Il s'adresse aux acteurs ou groupements d'acteurs privés (association d'entreprises, gestionnaire de zones d'activités, club ou interclub d'entreprises, pépinière d'entreprises) et aux collectivités territoriales.

Téléchargez l'appel à projet et le dossier de candidature

Date de clôture de l'appel à candidatures : lundi 20 juin 2016.


Mis en ligne le : 27-05-2016


Consultation publique - Projet de décret relatif aux plans de prévention des risques technologiques

Les plans de prévention des risques technologiques (PPRT) ont pour objectifs de résoudre les situations d'incompatibilité entre sites à risques et urbanisation héritées du passé, et de mieux encadrer l'urbanisation future autour des sites SEVESO seuil haut.

Etant donné les difficultés d'application, en particulier pour les entreprises riveraines des sites à risques en raison des mesures foncières d'expropriation et de délaissement, ainsi que des prescriptions de travaux, le Gouvernement a publié une ordonnance le 23 octobre 2015 pour modifier la partie législative du Code de l'environnement.

Le Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer a donc ouvert une consultation publique relative au projet de décret qui modifie la partie réglementaire relative aux PPRT en cohérence avec les modifications apportées par ordonnance et avec de nouvelles dispositions.

Accédez à la consultation en ligne

Date de clôture de la consultation : vendredi 17 juin 2016.


Mis en ligne le : 27-05-2016


Bilan 2016 de l’état de la biodiversité en France par l'ONB

A l'occasion de la Fête de la Nature et de la journée internationale de la biodiversité, l'Observatoire National de la Biodiversité (ONB) vient de publier son bilan 2016 de l'état de la biodiversité en France intitulé "Une nature française sous tension". Ce bilan, réalisé grâce aux indicateurs de suivi de la biodiversité élaborés par l'ONB, met en lumière l'évolution inquiétante de la biodiversité en France et les pressions importantes que lui font subir les activités humaines (dégradation et destruction des milieux naturels induisant le déclin de certaines espèces, pollutions, progression d'espèces exotiques envahissantes, etc.). Il confirme néanmoins la richesse exceptionnelle du patrimoine naturel de la France, et renseigne sur les initiatives et actions possibles en faveur du maintien de la biodiversité (accroissement de la mobilisation, augmentation des moyens financiers, amélioration de la connaissance, etc.).

L'ONB, par ses indicateurs, accompagne la mise en mise en œuvre de la Stratégie Nationale pour la Biodiversité (SNB). Aujourd'hui, près de 80 indicateurs sont publiés sur le site Indicateurs-Biodiversité, mobilisant les sources de données nationales disponibles avec l'investissement permanent des experts de la biodiversité (FRB, MEEM, MNHN, etc.).

Téléchargez le bilan
Plus d'informations


Mis en ligne le : 27-05-2016


Recensement par la GRI de 400 instruments de reporting de durabilité dans 64 pays

Dix ans après leur premier rapport "Carrots and sticks" ("Carottes et bâtons"), KPMG, la GRI, le PNUE et le "Centre for corporate governance in Africa" ont publié la quatrième édition de ce rapport lors de la conférence annuelle de la GRI le 18 mai dernier.

Ce nouveau rapport constate une hausse du nombre d'instruments de reporting de durabilité identifiés depuis le dernier rapport de 2013, avec 400 instruments - contraignants ou volontaires - de reporting de durabilité dans 64 pays.

Les réglementations des gouvernements représentent la plus large proportion de ces instruments : plus de 80% des États ont légiféré sur le sujet. Le secteur financier joue également un rôle actif et est à l'origine de près d'un tiers des instruments de reporting identifiés. Les instruments favorisant le reporting social connaissent la plus forte augmentation, bien plus rapide que les instruments favorisant le reporting environnemental. Finalement, les auteurs soulignent "une croissance plus forte" des instruments de reporting en Europe, Asie Pacifique et Amérique latine. 

Accédez au rapport


Mis en ligne le : 27-05-2016


Lancement de la plateforme Imaterio, bourse aux matériaux et déchets du BTP

La plateforme Imaterio, bourse aux matériaux et déchets de chantier, vient d'être lancée le 20 mai dernier lors de la Rencontre des Métiers du SNED (Syndicat National des Entreprises de Démolition).

Cette plateforme internet gratuite de mise en relation des professionnels du BTP a pour objectif de connecter détenteurs et utilisateurs de matériaux afin de faire progresser le réemploi et la réutilisation des déchets de chantier. Imaterio cible les déchets inertes et les matériaux de réemploi / récupération qui peuvent faire l'objet d'une réutilisation mais pour lesquels la mise en relation des différents acteurs du BTP ne s'effectue pas facilement, par manque de connaissance des chantiers en cours à proximité ou par manque de temps. Cette plateforme permettra ainsi aux détenteurs de déchets de trouver des solutions pour évacuer leurs matériaux sans avoir recours au stockage définitif et aux utilisateurs de matériaux de trouver une ressource à proximité de leurs chantiers.

L'inscription est gratuite sur www.imaterio.fr et ouverte à tout professionnel.

Dossier de presse du SNED
Plus d'informations


Mis en ligne le : 27-05-2016


Publication sur les filières REP en Île-de-France

A l'occasion de la 7ème édition de son enquête sur les déchets ménagers et assimilés, intégrant une partie sur les filières à Responsabilité Elargie du Producteur (REP), l'Observatoire Régional des Déchets en Île-de-France (ORDIF) étend son étude, à l'ensemble des 13 filières :

  • Piles et accumulateurs,
  • DEEE,
  • Emballages ménagers,
  • Médicaments non-utilisés,
  • VHU,
  • Papiers graphiques,
  • Textiles,
  • Déchets d'équipements d'ameublement,
  • Déchets diffus spécifiques,
  • Déchets d'activités de soins à risques infectieux,
  • Pneumatiques,
  • Emballages et produits de l'agrofourniture,
  • Mobil-homes.

Vous retrouverez dans la publication, pour chacune d'elles : son périmètre, un rappel du cadre réglementaire, une description de son organisation, des données relatives aux mécanismes financiers, un point sur les modalités de collectes, les différents modes de traitements, et des résultats quantitatifs.

Accédez à la publication


Mis en ligne le : 20-05-2016


La Fête de la Nature du 18 au 22 mai

La Fête de la Nature est une initiative portée par le Comité Français de l'Union Internationale de Conservation de la Nature (UICN) et du magazine Terre Sauvage. Cette initiative nationale dont l'objectif est de célébrer la nature, se déroule chaque mois de mai, à une date proche du 22 mai, date de la journée internationale de la biodiversité.

A l'occasion de l'édition 2016, du 18 au 22 mai, EDF, partenaire historique de l'évènement a réalisé le "Journal de la Fête de la Nature",  un journal de 8 pages invitant à rencontrer les "passionnés par nature" du groupe, afin de faire partager au grand public l'implication de ses salariés pour la protection de la nature et de l'environnement.

La Fête de la Nature est organisée par l'association éponyme, qui regroupe l'ensemble des acteurs nationaux et partenaires impliqués dans cet événement, tels que RTE et la FNE.

Plus d'informations et programme des manifestations
Téléchargez le Journal


Mis en ligne le : 20-05-2016


Consommation responsable - Présentation de l’étude Ethicity 2016 le 30 mai

Chaque année depuis 10 ans, une enquête annuelle pour mieux comprendre les attentes, les sensibilités et les comportements des Français en matière de consommation responsable, de responsabilité des marques et des entreprises, est réalisée par Ethicity du groupe GreenFlex, en partenariat avec Kantar Media Intelligence.

L'édition 2016 de cette étude, réalisée auprès de 4 100 répondants, sera présentée le lundi 30 mai 2016 à partir de 9h. Les résultats seront commentés par Elizabeth Pastore-Reiss, Directrice générale déléguée de GreenFlex, Stéphane Petitjean, Directeur associé de GreenFlex et Pascale Merzereau, Directrice générale Etudes et data de Mediaplus France.

Inscriptions

Lieu : L'Archipel (26 bis rue de Saint-Pétersbourg, Paris 8ème).


Mis en ligne le : 20-05-2016


Première session officielle de négociations post-COP21 du 16 au 26 mai à Bonn

Le 16 mai dernier, la Ministre de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer, chargée des Relations internationales sur le climat Ségolène Royal a ouvert la session de négociations sur l'application de l'Accord de Paris, qui se déroule à Bonn jusqu'au 22 mai.

Cette première session officielle de négociations réunie les délégués de 196 Etats qui doivent maintenant concrétiser les stratégies climatiques des contributions nationales (INDC) en "politiques publiques et programmes d'investissement en faveur de l'atténuation et l'adaptation". Tous les principaux secteurs économiques sont concernés : transports, bâtiment, énergie, agriculture et finance.

A ce jour, l'action de ces contributions nationales conduirait à une limitation du réchauffement compris entre 2,9°C et 3,1°C, loin du seuil des 2°C requis et des objectifs fixés par l'Accord de Paris. Ségolène Royal a ainsi encouragé les négociateurs de tous les pays à travailler de façon rapide et précise.

D'autre part, le projet de loi autorisant la ratification de l'Accord de Paris a été adopté par l'Assemblée Nationale le 17 mai et place ainsi la France comme "le premier pays industrialisé à ratifier cet accord, entraînant toute l'Union Européenne à faire de même".

Téléchargez le dossier de travail de la session de négociations sur le climat
Plus d'informations


Mis en ligne le : 20-05-2016


Appel à candidatures - Ecologie industrielle et territoriale : comment mobiliser les territoires lorrains ?

Afin d'encourager l'émergence d'initiatives d'écologie industrielle et territoriale et de faciliter l'engagement des acteurs économiques, la CCI Lorraine a lancé dans le cadre du Club Lorrain d'Ecologie Industrielle et Territoriale, et en partenariat avec l'Etat, la Région, l'ADEME et l'Agence de l'Eau Rhin-Meuse, un appel à candidatures destiné aux collectivités prêtes à s'engager dans ces démarches.

Trois territoires pourront bénéficier à titre gratuit de l'assistance d'un bureau d'étude spécialisé qui les accompagnera dans la structuration de leur projet (durant au moins 6 mois) : état des lieux, sensibilisation des entreprises, organisation d'ateliers spécialisés, élaboration d'un programme d'action. Cet accompagnement aboutira à l'élaboration d'une réponse à l'Appel à Manifestation d'Intérêt (AMI) 2016 porté par la Région, l'ADEME et l'Agence de l'Eau Rhin-Meuse.

Téléchargez l'appel à candidature pour les collectivités
Téléchargez le communiqué de presse sur le recrutement des bureaux d'études


Mis en ligne le : 13-05-2016


Plateforme RSE - Séminaire sur les conceptions et pratiques de la RSE le 10 juin

Depuis février 2016, la Plateforme nationale RSE parraine le cycle de cinq séminaires "Etat des savoirs et controverses scientifiques sur les enjeux actuels de la RSE", destiné aux membres de la Plateforme et au-delà aux praticiens du public ou du privé concernés ou intéressés, pour prendre le temps d'une réflexion plus approfondie sur les enjeux de RSE.

Parler ou non de compétitivité quand on parle de RSE ? Les dilemmes du développement durable : comment concilier de façon équitable les conflits d’intérêts sans sacrifier les priorités d'un développement durable ? Quelle(s) finalité(s) de l'entreprise ? La RSE doit-elle être juridicisée et judiciarisée ? tels sont les thèmes abordés lors de ce cycle.

La cinquième et dernière séance consacrée à la question "Pourquoi existe-t-il plusieurs conceptions et pratiques de la RSE, et jusqu'où peuvent-elles coexister ?" se tiendra le vendredi 10 juin 2016 de 9h30 à 12h30, dans les locaux de France Stratégie.

Plus d'informations

Lieu : France Stratégie (18 rue de Martignac, 75007 Paris).


Mis en ligne le : 13-05-2016


Conférence du Global Biodiversity Information Facility (GBIF) à l'occasion de ses 10 ans le 10 juin

Le Global Biodiversity Information Facility (GBIF), acteur majeur dans l'ouverture des données primaires sur la biodiversité, organise, à l'occasion de ses 10 ans, une conférence le vendredi 10 juin 2016 au Muséum national d'histoire naturelle à Paris, de 9h à 16h.

Au programe : présentation du portail national, présentation des activités du GBIF et exemples d'utilisation des 650 millions de données de biodiversité accessibles via le portail GBIF.org, synergies et orientations futures.

Programme
Inscriptions
Plus d'informations

Lieu : Muséum national d'histoire naturelle - Grand Amphitéâtre du Muséum, Jardin des Plantes (57 rue Cuvier, Paris 5ème).


Mis en ligne le : 13-05-2016


Consultation sur le projet de décret relatif à la stratégie nationale et aux schémas régionaux biomasse

La loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) prévoit la mise en œuvre d'une stratégie nationale de mobilisation de la biomasse (SNMB) et de schémas régionaux biomasse (SRB) visant le développement de l'énergie biomasse et l'approvisionnement des installations de production d'énergie dans les meilleures conditions économiques et environnementales.

Dans ce cadre, le Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer organise jusqu'au 23 mai une consultation publique autour du projet de décret qui précise le contenu de la SNMB ainsi que des SRB et fixe les modalités d'articulation entre la stratégie nationale et les schémas régionaux.

Téléchargez le décret
Accédez à la consultation publique


Mis en ligne le : 13-05-2016


Nouveau guide de l'UICN - Les espèces exotiques envahissantes sur les sites d’entreprises

L'une des causes principales de l'érosion de la biodiversité mondiale est la propagation d'espèces animales ou végétales de façon "envahissante" en dehors de leur aire d'origine, prenant alors le pas sur les espèces autochtones qui y vivent.

Ces espèces exotiques envahissantes étant à l'origine de coûts économiques et sociaux importants, l'UICN France (Union Internationale pour la Conservation de la Nature), vient de publier un guide à l'intention des entreprises pour une gestion adaptée des espèces exotiques envahissantes sur leur site.

Ce guide est organisé en 2 livrets :

  • Le premier présente le contexte lié aux espèces exotiques envahissantes et fournit des recommandations générales à prendre en compte avant d'intervenir.
  • Le second est destiné à un usage de terrain.

Téléchargez les livrets :
Partie 1 : Connaissances et recommandations générales, 40 p.
Partie 2: Identifier et gérer les principales espèces, 96 p.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 13-05-2016


Consultation publique en vue du nouveau rapport sur l'état de l'environnement en France

Suite au Sommet de la Terre de Rio de 1992 et conformément à la Convention d'Aahrus de 1998, la France publie tous les 4 ans un rapport sur l'environnement afin de dresser un panorama de l'état des différentes composantes de l'environnement, de leurs évolutions, des pressions qu'elles subissent ainsi que des réponses mises en oeuvre. La sixième édition de ce rapport a été publiée en décembre 2014 (rapport détaillé et synthèse).

Pour réaliser la septième édition de ce rapport dont la sortie est prévue en 2018, le service statistique du Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer lance une consultation en ligne.

Accédez au questionnaire en ligne


Mis en ligne le : 13-05-2016


Bilan de la Conférence environnementale 2016

La 4ème Conférence environnementale s'est tenue les 25 et 26 avril 2016 au Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer à Paris. ORÉE était représentée lors de l'ouverture et de la clôture par sa Présidente, Patricia Savin.

Les travaux des trois tables rondes "Appliquer l'agenda des solutions pour la croissance verte", "Les citoyens, les territoires et l'Etat dans la transition écologiques", "Préserver les milieux afin d'améliorer le cadre de vie et la santé de tous" ont été restitutés le mardi 26 avril.

Parmi les propositions de mesures soumises au débat, celles concernant la mise en place d'un corridor de prix sur le marché carbone européen et la valorisation des meilleures pratiques de reporting environnemental et notamment de reporting climatique, ont fait consensus. La question de l'ouverture et de l'accès aux données a été très présente au sein de la deuxième table ronde, qu'il s'agisse de l'administration, du secteur des transports, de l'enseignement supérieur, etc. Pour reconquérir la biodiversité, les mesures débattues ont notamment concerné le déploiement du Système d’information de la nature et des paysages, et l'accélération de la restauration des continuités écologiques identifiées dans les Schémas régionaux de cohérence écologique.

En outre, Ségolène Royal a annoncé la publication prochaine de 12 décrets pour la transition énergétique dans le secteur du bâtiment.

De gauche à droite : Laurence MONNOYER-SMITH - Commissaire générale au développement durable, Patricia SAVIN - Présidente d'ORÉE, Paul DELDUC - Directeur général de l'aménagement, du logement et de la nature.

Pour plus d'informations, retrouvez :


Mis en ligne le : 29-04-2016


Signature de l'Accord de Paris : 177 Parties signataires !

A l'issue de la cérémonie de signature qui s'est tenue le vendredi 22 avril 2016 au siège des Nations Unies à New-York, 177 parties ont signé l'Accord de Paris. Les pays disposent d'un délai jusqu'au 21 avril 2017 pour devenir signataire de l'Accord.

La prochaine étape décisive concerne la ratification du traité. L'Accord de Paris entrera en vigueur 30 jours après la ratification par au moins 55 pays représentant au total 55% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. 15 États ont déjà déposé leurs instruments de ratification, d'acceptation ou d'approbation.

En outre, Ségolène Royal, ministre de l'Environnement de l'Energie et de la Mer, en charge des relations internationales sur le climat lance une nouvelle plateforme web pour valoriser 100 initiatives citoyennes les plus innovantes pour le climat.

Plus d'informations sur les signataires, la ratification
et l'entrée en vigueur de l'Accord


Mis en ligne le : 29-04-2016


Départ de Myriam Métais de la Plateforme nationale d’actions globales pour la RSE

Depuis le lundi 25 avril 2016, Myriam Métais a quitté l'équipe du Secrétariat permanent de la Plateforme RSE. Dans l'attente de la désignation d'un(e) Secrétaire permanent(e) par le Commissaire général à France stratégie, l'équipe du Secrétariat permanent (Claire Videau, claire.videau@pm.gouv.fr) assurera la conduite des travaux.

La mission prioritaire de la Plateforme RSE est de "préparer la réponse à la demande de la Commission européenne que chaque Etat-membre se dote d’un plan ou liste d’actions prioritaires visant à promouvoir la RSE dans le contexte de la mise en œuvre de la stratégie Europe 2020 en cours de finalisation".

Plus d'informations sur la plateforme RSE


Mis en ligne le : 29-04-2016


Reporting RSE - Vers une définition commune de l'analyse de matérialité

Face aux besoins des entreprises pour plus de cohérence, de pertinence et de comparabilité entre les différents référentiels existants pour l'analyse de matérialité, huit organisations internationales du reporting corporate (CDP, GRI, IIRC, CDSB, IFRS, SASB, FASB et ISO) se sont associées dans le cadre du Corporate Reporting Dialogue. Trois principaux objectifs sont présentés dans la déclaration de principes communs de cette initiative :

  • Communiquer sur les évolutions des différents référentiels et standards
  • Identifier comment les différents référentiels et standards peuvent se compléter et être rationalisés
  • Construire un message commun pour impliquer les parties prenantes

Le mois dernier, le Corporate Reporting Dialogue a publié un rapport comparant les différentes approches et définitions de l'analyse de matérialité. L'ensemble des principes fondamentaux et lignes directrices y sont présentés, de manière à donner une définition complète de la matérialité.

Rapport et Déclaration de principes communs
du Corporate Reporting Dialogue


Mis en ligne le : 29-04-2016


Innovation Deals - L'Europe s’inspire des green deals hollandais pour catalyser l’économie circulaire

Dans le rapport 2015 de "L'état de l'Union pour l'innovation", initiative lancée en 2010 afin de "construire les forces de l'Europe et combler ses lacunes en matière d'innovation pour la rendre plus compétitive", la Commission européenne fait le bilan des progrès réalisés et met en avant les freins à l’innovation.

Parmi les freins identifiés, les barrières réglementaires apparaissent comme majeures. Face à ce constat, la Commission européenne lance les innovation deals, calqués sur le model hollandais des green deals, dont l’objectif est d’associer innovateurs et régulateurs autour d’un même projet, afin de faciliter la compréhension des réglementations européennes par les innovateurs et ainsi encourager le montage de projets innovants.

Un premier pilote test d’innovation deals vient d’être lancé par la Commission européenne et concerne la thématique de l’économie circulaire.  Jusqu’à la fin du printemps 2016, les porteurs de projets sont invités à soumettre leurs "expressions d’intérêt", dans laquelle ils doivent clairement démontrer que leur projet est bloqué par une réglementation européenne et qu’il s’inscrit dans le champ de l’économie circulaire. La Commission européenne se réserve 18 mois pour examiner les dossiers et retenir ceux pour lesquels elle signera une "déclaration d’entente".

Plus d'informations


Mis en ligne le : 29-04-2016


Signature de l'Accord de Paris

Ce vendredi 22 avril 2016, Journée Mondiale de la Terre, s'est ouverte à New-York la cérémonie de signature de l'Accord de Paris, premier sommet des chefs d'Etats depuis la COP21.

Plus de 160 chefs d'Etat ou leurs représentants étaient ainsi réunis pour signer l'Accord de Paris. Le Président François Hollande a été le premier à apposer la signature de la France suivi par la Chine et les Etats-Unis, représentant à eux deux 38% des émissions mondiales.

La prochaine étape, décisive, concerne la ratification du traité. A partir d'aujourd’hui, les pays disposent d'un an pour devenir signataires de l'Accord, qui entrera en vigueur 30 jours après la ratification par au moins 55 pays représentant au total 55% des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 22-04-2016


Décret du 10 mars 2016 relatif à la prévention et la gestion des déchets : 5 changements majeurs

Le 12 mars 2016, le décret n°2016-288 portant diverses dispositions d'adaptation et de simplification dans le domaine de la prévention et de la gestion des déchets, a été publié au Journal officiel. Il entraîne 5 principaux changements :

  • Le tri des "5 flux" pour les entreprises : le tri des déchets de papier, métal, plastique, verre et bois devient obligatoire pour les détenteurs et producteurs de tels déchets qui n'ont pas recours à un service assuré par les collectivités territoriales et qui produisent ou prennent possession de plus de 100 litres de déchets par semaine ;
  • Le tri des déchets de papier de bureau : à compter du 1er  juillet 2016, il devient obligatoire pour les administrations et établissements publics de l'Etat regroupant plus de 20 personnes. Ces dispositions s'appliqueront ensuite progressivement aux autres acteurs ;
  • La reprise par les distributeurs de produits, matériaux et équipements de construction à destination des professionnels : rendue obligatoire pour tout distributeur dont l'unité de distribution est supérieure ou égale à 400 m² et dont le chiffre d'affaires annuel est supérieur ou égal à 1 million d'euros ;
  • Des précisions sur les fréquences de collecte en cas de collecte séparée des bio-déchets ;
  • Une interdiction du mélange de bio-déchets triés par leur producteur ou détenteur avec d'autres déchets n'ayant pas fait l'objet d'un même tri.

Mis en ligne le : 22-04-2016


Nouvel appel à projets de la Fondation de France - Initiatives collectives pour l’environnement

La Fondation de France vient de lancer un nouvel appel à projets 2016 "Initiatives collectives pour l'environnement", destiné à aider les citoyens à participer à la transition écologique et à soutenir le développement des dynamiques collectives qui mettent en œuvre des alternatives pour un développement humain durable.

Portés par des collectifs locaux organisés, implantés dans un territoire (associations, groupements, éventuellement petites collectivités), les projets déposés devront :

  • concourir à la transition écologique autour de 3 enjeux essentiels : la protection de la biodiversité, la prévention des risques environnementaux et l'émergence d'alternatives face à la raréfaction des ressources naturelles ;
  • favoriser la cohabitation sur un même territoire de différents usages, et  permettre aux acteurs et usagers de ce territoire de dialoguer autour de ces usages et de leurs effets sur l'environnement ;
  • justifier la mise en œuvre de méthodes adaptées visant l'implication active des usagers, acteurs et parties prenantes sur le territoire.

Plus d'informations
Téléchargez le document de présentation de l'appel
Téléchargez le dossier de demande de subvention


Mis en ligne le : 22-04-2016


Initiative PME "Eco-conception, économie de la fonctionnalité, déchets et gaspillage alimentaire"

Dans le cadre du Programme d'investissements d'avenir (PIA) "Démonstrateurs de la transition écologique et énergétique", l'ADEME a lancé l'Initiative PME "Eco-conception, économie de la fonctionnalité, réduction des déchets et du gaspillage alimentaire".

Cette offre de financements vise à soutenir des PME dans le cadre de projets innovants présentant un potentiel économique important (création d'emplois notamment).
Les projets ciblés portent sur les domaines de l'éco-conception, de l'économie de la fonctionnalité et de l'accompagnement au changement de comportement vis-à-vis des déchets et du gaspillage alimentaire. Ils devront contribuer à l'élaboration, au développement ou au déploiement de méthodologies, de technologies, de services et de solutions novateurs.

Date limite de dépôt des dossiers : lundi 12 septembre 2016.

Plus d'informations
Communiqué de presse de l'ADEME


Mis en ligne le : 22-04-2016


4ème colloque Territoires Ecologiques les 3 & 4 novembre

Le Master "Espace et Milieux" de l'Université Paris Diderot, en partenariat avec l'Université de Chicago et la Fondation de l'Ecologie politiques, ainsi que l'Université Sorbonne-Paris-Cité organise son 4ème colloque de la série Territoires Ecologiques sur le thème "La Ville : un nouveau territoire socio-écologique ?" les 3 et 4 novembre 2016.

Ces journées traiteront ce thème de manière pluridisciplinaire et à différentes échelles territoriales et exploreront notamment les questions suivantes : quelles nouvelles possibilités ou opportunités socio-politiques des nouvelles formes urbaines ? Quelles influences de la ville sur les inégalités environnementales ? Quel rôle de la ville face à la crise de la biodiversité? Quels échanges intra, extra-urbain ? Citadin – Rural, même culture ?

A cette occasion interviendra notamment Valérie David, Directrice Développement Durable d'Eiffage.

Lieu : Université Paris Diderot - Amphi Buffon (5 rue Thomas Mann, Paris 13ème)

 

Plus d'informations
Inscriptions
(Places limitées - inscription obligatoire)


Mis en ligne le : 22-04-2016


FRB - Séminaire organisé suite à la 4ème plénière de l’IPBES le 28 avril

Suite à la 4ème plénière de l’IPBES (Plateforme sur la biodiversité et les services écosystémiques) ayant eue lieu à Kuala Lumpur (Malaisie) en février 2016, la FRB (Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité) et l’IDDRI (Institut du Développement Durable et des Relations Internationales) organisent un séminaire de décryptage et de réflexion intitulé "IPBES : Kuala Lumpur , et après ?"  le jeudi 28 avril 2016 de 13h30 à 18h.

Cette après-midi aura pour objectif un décryptage des événements sur place et d’engager une réflexion sur les chantiers en cours et à venir au sujet de l’IPBES, notamment en ce qui concerne son rôle pour l’action en faveur de la biodiversité.

Plus d'informations
Programme
Inscriptions auprès d'Agnès Hallosserie dans
la limite des places disponibles

Lieu : Institut des sciences de la communication du CNRS - Salle de Conférence (20 rue Berbier-du-Mets, Paris 13ème)


Mis en ligne le : 22-04-2016


Rapport du GRI sur le futur du reporting extra-financier

Le Global Reporting Initiative (GRI) réalise actuellement une étude ayant pour objectif de dessiner ce que sera le reporting d'ici 2025. A travers cette étude, le GRI cherche à promouvoir les discussions à l'échelle internationale sur la façon d'améliorer la transparence des entreprises afin de mieux valoriser les données relatives à la performance en matière de développement durable.

Dans ce cadre, le GRI a réalisé 24 entretiens avec des dirigeants d'entreprises et experts, permettant de mettre en évidence plusieurs tendances d'évolution du reporting. Après avoir publié deux analyses en mai et octobre 2015, le GRI vient de publier un nouveau rapport en mars 2016. Ce rapport intitulé The Next Era of Corporate Diclosure : Digital, Responsible, Interactive, met en évidence plusieurs changements principaux pour les dix prochaines années :

  • Nouveaux formats et sources multiples d'informations faisant évoluer les rapports annuels vers l'échange de données ;
  • Nouveaux contenus, nouveaux focus sur les enjeux majeurs et la chaîne d'approvisionnement ;
  • Nouveau rôle pour les parties prenantes et interactions plus fortes avec l'entreprise.

Téléchargez le rapport complet


Mis en ligne le : 15-04-2016


Lancement des travaux du 6ème Rapport d’évaluation du GIEC sur le changement climatique

Faisant suite 5ème au Rapport du Groupe Intergouvernemental sur l'Évolution du Climat (GIEC) "Changements climatiques" achevé en 2014 par un Rapport de synthèse, le GIEC a annoncé, à la fin de son assemblée plénière ayant eue lieu du 11 au 13 avril à Nairobi au Kenya, le lancement de ses travaux pour le 6ème Rapport.

Ce 6ème Rapport devrait comprendre :

  • Un Rapport Spécial sur l’impact d’un réchauffement global de 1.5°C au-dessus des niveaux préindustriels et sur les trajectoires d’émissions de gaz à effet de serre correspondantes, cela en résonnance avec les objectifs définis lors de la COP21.
  • Un Rapport Spécial sur les liens entre le changement climatique, les océans et la cryosphère.
  • Un Rapport Spécial sur les liens entre le changement climatique, la désertification, la dégradation des terres, la gestion durable des terres, la sécurité alimentaire et les flux de gaz à effet de serre dans les écosystèmes terrestres

Le premier de ces trois Rapports Spéciaux est prévu pour 2018. Ces Rapports Spéciaux permettront d'enrichir les connaissances des scientifiques et du public, ainsi que de renforcer les actions de tous les acteurs concernés par la lutte contre le dérèglement climatique.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 15-04-2016


Report de la mise en oeuvre d'une filière REP de déconstruction des bateaux de plaisance au 1er janvier 2018

Le jeudi 7 avril 2016, la commission mixte paritaire (CMP) a décidé de reporter la mise en oeuvre d'une filière de responsabilité élargie du producteur (REP) pour les bateaux de plaisance au 1er janvier 2018, initialement prévue le 1er janvier 2017.

Même si les acteurs de la filière sont conscients de la nécessité de développer un cadre juridique, fiscal et technique pour la gestion des bateaux hors d'usage, ils souhaitaient un délai supplémentaire d'un an afin de réaliser une étude d'impact et mettre en place un modèle économique viable pour les acteurs du secteur.

Pour rappel, la REP sur les bateaux de plaisance a été introduite dans le cadre de la loi de transition énergétique pour la croissance verte promulguée le 18 août 2015.


Mis en ligne le : 15-04-2016


Premier état des lieux des indicateurs de suivi de la SNTEDD 2015-2020

Adoptée par le Gouvernement en février 2015, la stratégie nationale de transition écologique vers un développement durable (SNTEDD) fixe les orientations de la France en matière de développement durable pour les années 2015 à 2020. Elle identifie quatre enjeux majeurs (le dérèglement climatique, la perte de biodiversité, la raréfaction des ressources et les risques sanitaires environnementaux) et retient neuf axes transversaux stratégiques qui regroupent les priorités d'actions. Trente-neuf indicateurs permettent son suivi annuel.

Un peu plus d'un an après l'adoption de la SNTEDD, le Commissariat Général au Développement Durable vient de publier, le 11 avril 2016, le premier état des lieux des indicateurs nationaux de la transition écologique vers un développement durable 2015-2020. Selon le bilan, qualifié de "contrasté", la situation la plus grave concerne la biodiversité, un des quatre enjeux majeurs identifiés, dont tous les indicateurs sont au rouge. Les trois autres enjeux majeurs identifiés se trouvent quant à eux dans une situation jugée "préoccupante". En revanche, les indicateurs relatifs aux actions montrent que certaines bonnes pratiques émergent vers un développement durable, mais qu'une analyse dans le temps sera nécessaire pour estimer de manière juste "dans quelle mesure la poursuite ou l'accélération des bonnes pratiques émergentes se traduit par une évolution positive de l'état des enjeux écologiques".

Téléchargez la publication du CGDD


Mis en ligne le : 15-04-2016


Les nouveaux indicateurs de richesses régionalisés par le CGET

Conformément à la loi de Mme Eva SAS du 13 avril 2015 visant à la prise en compte de nouveaux indicateurs de richesse dans l'évaluation des politiques publiques, le Gouvernement a adopté 10 indicateurs complémentaires au PIB (inégalités de revenus, santé, climat-énergie, biuodiversité, bien-être et vivre-ensemble...) dont les évolutions doivent dorénavant être prises en compte dans les politiques et annexés chaque année au projet de loi de finances. Ces indicateurs ont été choisis suite à un processus de consultation publique mené par le CESE, France Stratégie et le CNIS incluant un groupe de travail auquel ORÉE faisait partie.

Aujourd'hui, le Commissariat général à l'égalité des territoires (CGET) propose une vision territorialisée à l'échelle des nouvelles Régions de ces indicateurs diffusés sur le site de l'Observatoire des territoires.

Téléchargez la publication du CGET contenant une synthèse de l'application des indicateurs aux Régions françaises

Retrouvez les indicateurs sur le site internet de l'Observatoire des territoires et son application de cartographie interactive


Mis en ligne le : 08-04-2016


Nouvelle publication de France Stratégie "L'économie circulaire, combien d'emplois ?"

France Stratégie vient de publier une note d'analyse sur l'économie circulaire en France. A travers un série d'indicateurs déjà disponibles (taux de recyclage des déchets, consommation intérieure de matières ou DMC, émissions de GES...), elle montre qu'il reste du chemin à parcourir pour découpler croissance économique et consommation de ressources, notamment au regard de l'artificialisation des sols.

Elle analyse également un nouvel indicateur, celui de l'emploi en mettant en évidence les secteurs d'activités qui bénéficient de la transition vers une économie circulaire : les éco-activités, la location, la réparation, le réemploi... France Stratégie estime à 800 000 emplois équivalents temps plein le volume actuel d'emploi dans l'économie circulaire.

Retrouvez la note de France Stratégie


Mis en ligne le : 08-04-2016


Conférence environnementale 2016 les 25 & 26 avril

Après une pause en 2015 liée à la COP21, la Conférence environnementale 2016 se tiendra au Palais de l'Elysée et au Ministère de l'environnement les 25 et 26 avril prochains.

Afin d'établir la prochaine feuille de route du Gouvernement pour la transition écologique, la conférence environnementale se déroulera selon trois tables rondes :

  • Appliquer l'agenda des solutions pour la croissance verte ;
  • Les citoyens, les territoires et l'Etat dans la transition écologique ;
  • Préserver les milieux afin d'améliorer le cadre de vie et la santé de tous.

Patricia Savin, Présidente d'ORÉE, participera aux cérémonies d'ouverture et de clôture de la conférence.


Mis en ligne le : 08-04-2016


Michèle Pappalardo missionnée pour l'animation du réseau Vivapolis - Prochaine réunion le 21 avril

Par une lettre de mission du 18 mars 2016, Michèle Pappalardo, Conseillère Maître à la Cour des comptes, s'est vue confier par Ségolène Royal, Ministre de l'Environnement, de l'Energie et la Mer en charge des relations internationales sur le climat, et Emmanuelle Cosse, Ministre du Logement et de l'Habitat Durable, l'installation et l'animation du réseau Vivapolis des partenaires publics et privés de la ville durable.

Ce réseau vise à assurer "une plus forte synergie entre les actions de l'Etat, des collectivités territoriales, des entreprises privées et de la société civile" avec deux objectifs prioritaires : l'innovation et l'action internationale.

Dans ce cadre, une prochaine réunion se tiendra le jeudi 21 avril 2016 de 14h30 à 17h30, dans les locaux de HSBC à Paris, avec un angle "Innovation". Elle s'appuiera notamment sur la dynamique des 16 lauréats des "démonstrateurs industriels de la ville durable" présentés le 25 mars dernier par Ségolène Royal et Emmanuelle Cosse.

Cette réunion permettra à tous les acteurs de la ville durable qui ne sont pas partenaires de ces démonstrateurs de connaître la démarche et les projets, ainsi que de comprendre comment les différentes actions et appels à projets existants sur la ville durable et l'innovation s'organisent et quels sont leurs rôles respectifs pour soutenir les projets.

Pour vous inscrire à la réunion, cliquez ici
En cas de difficulté, vous pouvez également vous inscrire
auprès de matthieu.marmier@i-carre.net

Lieu : Auditorium HSBC (109 avenue des Champs Elysées, Paris 8ème).


Mis en ligne le : 08-04-2016


"Les récifs coralliens face au changement global de la planète", nouveau thème de recherche de Tara Expéditions

Tara Expéditions, qui œuvre depuis 13 ans en faveur de la biodiversité marine, se prépare pour un nouveau départ en mer à bord de son voilier mythique, le Tara.

Cette expédition sera l’occasion d'enrichir les connaissances en ce qui concerne les récifs coralliens, d’en découvrir la richesse cachée cela afin de mieux appréhender leur capacité d’adaptation aux changements climatiques. Les récifs coralliens sont en effet victimes de l’augmentation des températures et de l’acidification des océans, ce qui menace leur état et de façon analogue, la biodiversité qu’ils abritent. On estime que plus d’un quart de la biodiversité marine dépend de ces coraux. Notre activité humaine aussi en dépend puisque les services écologiques issus de ces coraux (pêches, tourisme, protection des côtes) génèreraient près de 30 milliards d'US$ par an.

Tara parcourra l'océan Pacifique de 2016 à 2018 et le départ aura lieu le samedi 28 mai 2016 à Lorient.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 08-04-2016


Appel à projets de la Mairie de Paris "Cap sur l'économie circulaire !" 2016

La Mairie de Paris lance la seconde édition de l'appel à projets "Cap sur l'économie circulaire !" et se concentre sur le rémploi et la réutilisation. Ces thématiques concernent en effet de nombreux secteurs d'activités et de nombreux biens, allant des gros équipements aux produits de consommation courante, mais aussi des secteurs comme le bâtiment et la construction ou encore l’automobile.

Le réemploi et la réparation permettent d'agir au niveau des trois domaines d'actions de l'économie circulaire identifiés par l'ADEME :

  • l'offre des acteurs économiques,
  • la demande et le comportement des consommateurs,
  • la gestion des déchets.

L'appel à projets est réservé aux associations, qu'elles soient parisiennes ou non, ayant l'envie de développer et de porter des projets. Les projets devront pouvoir démarrer avant le 30 novembre 2016.

Clôture des candidatures : mardi 26 avril 2016

Pour plus d'informations et pour répondre à l'appel à projets, cliquez ici


Mis en ligne le : 01-04-2016


Natureparif - Prochain Afterwork animé par Nathalie Frascaria-Lacoste le 8 avril 2016

Nathalie Frascaria-Lacoste, Directrice adjointe du Laboratoire Écologie-Systématique-Évolution de l'Université Paris-Sud et personnalité qualifiée d'ORÉE, animera le prochain Afterwork organisé par Natureparif le vendredi 8 avril 2016, autour du thème de l'ingénierie écologique. 

Ces Afterworks ont lieu tous les deuxièmes vendredis du mois, de 17h30 à 19h30, (sauf juillet-août et jours fériés) à la Maison des acteurs du Paris durable et sont l'occasion d'enrichir ses connaissances lors d'une conférence d'une heure animée par un scientifique, et d'une séance de débat.

Inscriptions
Plus d'informations

Lieu : Maison des acteurs du Paris durable (21 rue des Blancs Manteaux, Paris 4ème). 


Mis en ligne le : 01-04-2016


BarCamp dédié à l’ouverture des données sur la biodiversité le 14 avril

Le Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer organise un BarCamp le jeudi 14 avril de 9h à 16h. Cette rencontre, ouverte à tous, sera l'occasion d'échanger autour du thème de la biodiversité, et plus particulièrement autour des actions à mener pour enrichir les données de l'Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN), plateforme nationale du Système d'Information sur la Nature et les Paysages (SINP)

Les objectifs de cette journée sont d'identifier les enjeux, les nouvelles pratiques et les usages pouvant émerger du SINP et de l'ouverture des données de l'INPN et de préparer la collecte des nouvelles données issues des études d'impacts sur la biodiversité.

Programme et inscriptions

Lieu : Maison des Métallos (94 rue Jean-Pierre Timbaud, Paris 11ème).


Mis en ligne le : 01-04-2016


Avis de l'ADEME sur l'allongement de la durée de vie des produits

L'ADEME a publié un avis sur l'allongement de la durée de vie des produits le lundi 14 mars 2016. L'ADEME est favorable à l'allongement de la durée de vie des produits, notamment pour des raisons d'économie de ressources, de prévention des déchets, de développement d'emplois locaux.

Pour augmenter la durée de vie des produits, l'ADEME préconise :

  • d'augmenter la durabilité : la qualité, la réparabilité et la modularité des produits, ainsi que leur compatibilité avec les autres systèmes et leurs capacités à évoluer.
  • de fournir une meilleure information aux consommateurs sur la durée de vie des produits.
  • de sensibiliser le public à consommer de façon plus responsable en entretenant ses produits et en limitant d'une certaine manière les effets de mode qui encouragent les renouvellements prématurés.
  • d'optimiser les usages et favoriser le réemploi.

Ceci permettra de faire changer les habitudes des consommateurs, mais également les pratiques des fabricants.

Avis de l'ADEME


Mis en ligne le : 01-04-2016


Publications en faveur de la démarche "Zéro pesticide" en milieux urbains

Les pesticides figurent parmi les principales causes de l'effondrement de la biodiversité. Actuellement, l'utilisation de ces produits s'est étendue aux zones non-agricoles, "les milieux urbains". La forte imperméabilité dans ces zones favorise le drainage de ces substances par les eaux de pluies, ce qui amplifie les impacts sur la santé humaine, la biodiversité et l'environnement. Afin d'éveiller les consciences sur la nocivité de ces produits, des actions sont menées pour proposer des alternatives :


Mis en ligne le : 01-04-2016


Mise en œuvre d’une filière REP de déconstruction des bateaux de plaisance au 1er janvier 2017

Promulguée le 18 août 2015, la loi de transition énergétique pour la croissance verte prévoit la mise en place d'une filière de responsabilité élargie du producteur (REP) pour les navires au 1er janvier 2017.

Si les acteurs économiques de la filière sont conscients de la nécessité de développer un cadre juridique, fiscal et technique pour la gestion des bateaux de plaisance hors d'usage, ils regrettent cependant "l'obstination gouvernementale" à maintenir un tel calendrier sur la mise en place de cette filière. Jeudi 24 mars 2016, la Fédération des industries nautiques (FIN) et l'Association pour la plaisance écoresponsable (APER) ont publié simultanément deux communiqués de presse soulignant notamment le manque d'études d'impact préalables.

Pour y pallier, l'APER a décidé de lancer à l'échelle nationale une étude d'impact de terrain sur trois territoires représentatifs (Hyères, Dunkerque et Crouesty). La FIN réclame quant à elle un délai supplémentaire d'un an afin "d'élaborer un modèle économique cohérent et réaliste au regard des enjeux de la filière nautique française".

Communiqué de presse de la FIN
Communiqué de presse de l'APER


Mis en ligne le : 01-04-2016


Conférence des Nations Unies Habitat III du 17 au 20 octobre

Du 17 au 20 octobre 2016 à Quito en Équateur, se tiendra la 3ème Conférence des Nations Unies sur le logement et le développement urbain durable (Habitat III).

Vingt ans après la conférence Habitat II à Istanbul, Habitat III constitue un évènement international majeur en 2016. Ce sommet a vocation à réaffirmer le rôle des villes et des territoires en tant que moteurs d'un développement durable, dans un contexte marqué par l'urbanisation, l'Accord de Paris et les Objectifs de Développement Durable (ODD). A l'issue de la conférence, une déclaration présentant les orientations en matière de développement urbain durable pour les 20 prochaines années, sera adoptée par les États membres.

Dans le cadre de la consultation des acteurs français, le Partenariat français pour la ville et les territoires (PFVT), coordinateur de la présence de la France à Habitat III, organisera le mercredi 11 mai de 15h à 17h à Paris une réunion afin de présenter le premier projet de déclaration officielle Habitat III et les priorités retenues par la France.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 25-03-2016


Lancement du réseau régional d'économie circulaire RECITA le 5 avril

La Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes et ses partenaires lanceront le mardi 5 avril 2016 à Bordeaux, le réseau régional d'économie circulaire RECITA (Réseau de l'économie circulaire dans les Territoires Aquitains, Limousins et Picto-Charentais).

Animé par Aquitaine Croissance Verte, le CIRIDD et le Pôle des Eco-Industries, ce réseau aura pour objectifs d'identifier les acteurs, les ressources, les initiatives et à favoriser les échanges entre les différents membres.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 25-03-2016


Semaine internationale pour les alternatives aux pesticides du 20 au 30 mars

La 11ème édition de la Semaine pour les alternatives aux pesticides s'est ouverte le 20 mars 2016.

En cours jusqu'au 30 mars, il s'agit d'une opération internationale annuelle ouverte à tous. Son objectif est d'informer sur l'usage des pesticides de synthèse dans l'agriculture et leurs impacts négatifs sur l'équilibre sanitaire des hommes et de l'environnement. Cette semaine est notamment l'occasion de promouvoir une prise de conscience que "des alternatives sont possibles et existent".

Plusieurs événements sont ainsi organisés partout en France et à l'international.

Accédez au programme et au dossier de presse
Organisez un évènement


Mis en ligne le : 25-03-2016


IPBES - Appel à nomination d'experts

La Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES), dont ORÉE est membre du secrétariat, lance un appel à nomination d'experts. Les experts recherchés doivent témoigner d'une expertise sur des approches intégrées des relations entre les hommes (sociétés) et la nature, en éthique, commerce, ainsi que sur les institutions et la gouvernance pertinente.

Les profils recherchés :

  • Experts pour l'évaluation mondiale de la biodiversité et des services écosystémiques
  • Jeunes chercheurs (programme de jeunes chercheurs de l’IPBES) pour l'évaluation mondiale de la biodiversité et des services écosystémiques
  • Experts pour le cadrage de l'évaluation sur l'utilisation durable de la biodiversité 

Les experts nominés doivent présenter une expertise dans une ou plusieurs disciplines relevant des sciences naturelles, des sciences humaines et sociales, représenter ou détenir une expertise des systèmes de savoirs autochtones et locaux ou être des experts des politiques publiques ou des praticiens. 

Accédez au formulaire de candidature
Conditions et procédure de candidature


Mis en ligne le : 25-03-2016


Colloque ONCFS "30 ans de suivi de la faune sauvage les 12 et 13 avril

L'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) organise un colloque à l'occasion de ses "30 ans de suivi de la faune sauvage", les 12 et 13 avril 2016. L'objectif de ce colloque est de dresser un panorama des dispositifs de suivi de la faune sauvage, de ses habitats et de ses interactions avec les activités humaines, à large échelle spatio-temporelle. Ce programme démontre la contribution de l'ONCFS à la recherche et à la gestion durable des espèces et de leurs habitats. Les présentations du colloque s'adressent aux décideurs publics, organismes scientifiques et techniques parties prenantes, gestionnaires d'espaces naturels, etc.

Parmi les personnalités présentes : Philippe Dupont, Office national de l'Eau et des Milieux Aquatiques, Hélène Soubelet, Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer, Benoît Chevron, Fédération nationale des Chasseurs, Sébastien Moncorps, Union Internationale pour la Conservation de la Nature, Bruno Ferreira, Ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la forêt et Jean-François Silvain, AllEnvi & Fondation pour la Recherche pour la Biodiversité.

Programme
Inscriptions (avant le 31 mars 2016)
Plus d'informations


Mis en ligne le : 25-03-2016


Nouveau guide pour l’évaluation de la biodiversité dans les écoquartiers

Afin d'accompagner les professionnels de la ville durable en matière d'intégration de la biodiversité, Plante & Cité a développé, en partenariat avec le Cerema et le Ministère du Logement et de l'Égalité des Territoires, "une méthode d'évaluation de la biodiversité dans un projet d'aménagement durable". Cette étude, à laquelle ORÉE a contribué dans le cadre du comité technique "Écoquartier", s'appuie sur des indicateurs pertinents afin de mieux contribuer à la prise en compte efficace de la biodiversité dans les politiques publiques de la ville durable.

Deux documents présentent les résultats de cette étude :

  • Guide pour l'évaluation de la biodiversité dans les écoquartiers. Ce document présente la méthode d'élaboration de la grille d'évaluation et les 20 fiches "indicateurs". La lecture du guide est indispensable pour interpréter les indicateurs.
  • Questionnaire pour l'évaluation de la biodiversité dans les écoquartiers. Ce document annexé au guide est un formulaire à compléter pour les gestionnaires qui souhaitent renseigner et suivre les 20 indicateurs.  

La méthode proposée a pour objectif de permettre l'auto-évaluation par les collectivités dans les quartiers en phase de vie.

Accédez au guide et au questionnaire


Mis en ligne le : 11-03-2016


Santé animale : "Des algues marines pour booster l’immunité des animaux d’élevage"

Dans le cadre d'un partenariat de recherches entre le groupe Olmix (spécialisé dans la valorisation des algues vertes en Bretagne) et l'Unité mixte de recherche Infectiologie et santé publique du centre INRA Val de Loire, des chercheurs ont montré qu'un composé de polysaccharides sulfatés appelé MSP (Marine Sulfated Polysaccharides), extrait d'algues vertes marines, inhibe la croissance de bactéries pathogènes et stimule la production de médiateurs de la réponse immunitaire dans un système de cellules épithéliales intestinales.

Ces algues marines constituent une source de polysaccharides sulfatés qui pourraient être utilisées dans l'alimentation des animaux d’élevage pour inhiber la croissance des agents pathogènes et stimuler la réponse immunitaire. Ceci pourrait améliorer la robustesse des animaux face aux infections et réduire l’utilisation des antibiotiques dans les élevages. Les résultats de cette étude sont publiés dans le Journal of Applied Phycology.

Accédez au communiqué de presse
Accédez à l'article


Mis en ligne le : 11-03-2016


Proposition de loi visant à favoriser l'ancrage local de l'alimentation

Le Sénat a entamé l'examen en séance publique de la proposition de loi visant à favoriser l'ancrage territorial de l'alimentation le mercredi 9 mars 2016.

Le texte comprend 5 articles qui prévoient notamment :

  • d'introduire dans la restauration collective publique dès 2020, 40% de produits issus de l'alimentation durable dont 20% seront issus de l'agriculture biologique ;
  • d'intégrer des exigences en matière de consommation alimentaire durable dans la responsabilité sociale et environnementale des entreprises (choix de produits bio et locaux, cuisine sur place, lutte contre le gaspillage alimentaire et le suremballage) ;
  • d'étendre le dispositif "fait maison" aux restaurants collectifs qui s'impliquent dans la démarche.

Accédez à la proposition de loi


Mis en ligne le : 11-03-2016


Consultation sur le projet d'arrêté relatif à la prévention des sinistres dans les entrepôts couverts

Le Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer a lancé le jeudi 25 février 2016 une consultation sur le projet d'arrêté relatif à la prévention des sinistres dans les entrepôts couverts soumis à autorisation sous la rubrique n°1510, y compris ceux relevant également de l'une ou plusieurs des rubriques n°1530, 1532, 2662 ou 2663 de la nomenclature des installations classées pour la protection de l'environnement, et modifiant certains arrêtés ministériels relatifs à ces rubriques.

Son objectif est de simplifier la réglementation concernant les entrepôts du secteur de la logistique stockant des produits combustibles pouvant relever de plusieurs rubriques.

Accédez au projet de texte

Pour faire part de vos remarques et propositions,
contactez Benjamin Gadrat / Pierre-Yves Geslot
avant le vendredi 25 mars 2016.


Mis en ligne le : 11-03-2016


Colloque Décideurs'Lab "Usages, comportements et modes de vie" le 4 avril

Le Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer, l'ADEME et le CESE organisent le lundi 4 avril 2016 à partir de 9h au CESE, une journée Décideurs'Lab sur le thème : Usages, comportements et modes de vie : quelles évolutions pour l'action publique ?

Celle-ci permettra aux chercheurs et décideurs d'échanger sur les résultats de recherche du programme MOVIDA sur les consommations et modes de vie durables du Ministère et du programme Déchets & Société de l'ADEME.

Après une séquence "Regards croisés : modes de vie et action publique" à laquelle Christine Bargain, Directrice RSE du Groupe La Poste interviendra, et la présentation de l'ouvrage "Nouveaux modes de vie durables - S'engager autrement", 9 ateliers s'organiseront autour des thèmes :

  • Repenser nos rapports aux objets et au temps pour préserver la planète et vivre mieux ;
  • Accompagner les changements de pratique et de représentation.

Fabrice Boissier, Directeur Général Délégué de l'ADEME et Laurence Monnoyer Smith, Commissaire Générale au développement durable réaliseront la séquence intitulée "L'avenir de la recherche en sciences humaines et sociales au service de la transition sociétale".

Programme
Inscriptions

Lieu : Conseil Économique, Social et Environnemental (9 place d'Iena, Paris 16ème).


Mis en ligne le : 10-03-2016


Aquarium de la Porte Dorée - Exposition "Art mode design, esthétique du monde aquatique"

Afin de sensibiliser à la préservation des milieux aquatiques, l'Aquarium de la Porte Dorée accueille du mardi 1er mars au dimanche 12 juin 2016 une nouvelle exposition "Art mode design, esthétique du monde aquatique".

L'exposition réunit des designers, créateurs de mode, sculpteurs et peintres occidentaux et amazoniens inspirés par la beauté de ces milieux.

Plus d'informations

Lieu : Aquarium de la Porte Dorée (293 avenue Daumesnil, Paris 12ème).


Mis en ligne le : 04-03-2016


Lancement de l’appel à projets "Produire de la chaleur à partir de CSR issus de déchets"

Le Ministère de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer lance un appel à projets, dont la gestion est assurée par l'ADEME, pour la création d'unités de production d'énergie à partir de combustibles solides de récupération (CSR) issus de déchets non recyclables.

Sont éligibles : 

  • les entreprises des secteurs industriel, agricole et tertiaire privé ;
  • les installations fournissant de la chaleur aux bâtiments tertiaires privés ;
  • les collectivités territoriales ;
  • les gérants de réseaux de chaleur.

Cette première édition vise à faire émerger cinq projets d'unité de production d'énergie. Ces unités devront :

  • proposer un plan d'approvisionnement, dans la durée, sur les quantités et la qualité des CSR (en justifiant notamment l'extraction préalable des matières destinées au recyclage) ;
  • être dimensionnées pour répondre à une demande locale en énergie en se substituant à un combustible fossile ;
  • obtenir un bon rendement de valorisation de l'énergie produite (chaleur uniquement en métropole, chaleur ou électricité dans les outre-mer).

Communiqué de presse
Plateforme de dépôt et suivi de projets

Date de clôture des candidatures : 16 juin 2016 à 12h.


Mis en ligne le : 04-03-2016


La Commission de l'Aménagement du territoire et du Développement durable passe au "zéro papier"

La commission de l'Aménagement du territoire et du Développement durable du Sénat a décidé, à partir du mardi 1er mars 2016, de dématérialiser l'ensemble de ses travaux en équipant les sénateurs en tablettes ou ordinateurs portables, en alternative au papier.

Le projet de loi Biodiversité, adopté en première lecture au Sénat le mardi 26 janvier 2016, a par exemple nécessité l'impression de plus de 60 700 pages. Le passage de la commission de l'Aménagement du territoire et du Développement durable vers le "zéro papier" permettra donc d'éviter de prochaines impressions de volumes très conséquents de papier.

Communiqué de presse


Mis en ligne le : 03-03-2016


Travaux de la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques

La Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité, qui anime le Comité français pour la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) dont ORÉE est membre, annonce la sortie du premier rapport de l'IPBES "L’évaluation mondiale sur les pollinisateurs, la pollinisation et la production alimentaire" lors de son prochain Conseil d'orientation stratégique.

Ce rapport a été présenté aux gouvernements réunis du 22 au 28 février 2016 à Kuala Lumpur lors de la quatrième plénière de l'IPBES. Le résumé pour les décideurs correspondant a été approuvé.

Le rapport revient sur :

  • L'importance de la pollinisation pour la sécurité alimentaire mondiale ;
  • L'analyse des risques et des pressions qui s'exercent sur les pollinisateurs ;
  • Les avancées scientifiques sur l'impact des insecticides, notamment les néonicotinoïdes sur les pollinisateurs, et les perspectives d'évaluation à long-terme sur un ensemble plus large d'espèces.

Dans le même axe des travaux de l'IPBES, le Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer, vient de publier la synthèse de la conférence scientifique des travaux réalisés lors de la rencontre IPBES-GIEC, en novembre 2014. Cette conférence a réuni des chercheurs, étudiants, agents de la fonction publique, décideurs, professionnels et gestionnaires, membres d'ONG, journalistes, etc. Son objectif était de rendre compte des liens et des rétroactions entre la biodiversité et le climat.

Téléchargez la publication


Mis en ligne le : 03-03-2016


Lancement d'un nouveau MOOC sur l'économie circulaire le 21 mars

Circular Evolution et ses partenaires, dont la Région Auvergne Rhône Alpes, lancent le premier MOOC Circular Value sur le thème "Eco-conception & Recyclage, nouvelles opportunités stratégiques" le lundi 21 mars 2016.

Le programme :

  • Premier module : Découvrir et identifier les enjeux spécifiques de la gestion des ressources.
  • Deuxième module : Découvrir et comprendre les filières des déchets.
  • Troisième module : Comment optimiser la valorisation des déchets et produits usés ?
  • Quatrième module : Comment réussir l'introduction des matières recyclées dans des nouveaux produits ?

Parmi les adhérents du réseau ORÉE, interviendront notamment : Romain Ferrari, Directeur général délégué de Serge Ferrari et Catherine Giraud, Directrice de la communication à l'Ecole Centrale de Lyon et co-titulaire de la Chaire Recyclage et Économie Circulaire Eco-Emballages.

Par ailleurs, une soirée de lancement ouverte à tous est organisée le lundi 21 mars 2016 à 18h30 à Lyon.

Inscriptions et plus d'informations sur le MOOC
Inscriptions à la soirée de lancement


Mis en ligne le : 03-03-2016


Retour sur le séminaire de travail sur l’Agence française pour la biodiversité

Le 29 février 2016, s’est tenu au Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN), le séminaire du travail sur la mise en place de l'Agence française pour la biodiversité. Ce séminaire a réuni la Ministre de l'environnement Ségolène Royal, la secrétaire d'Etat chargée de la Biodiversité Barbara Pompili et les membres du conseil d'administration des quatre établissements qui formeront l'Agence française pour la biodiversité. Cette réunion était l'occasion de lancer "la phase d'installation de l'Agence française de la biodiversité". A ce sujet, la ministre de l'environnement a nommé Christophe Aubel, directeur de l'association Humanité et Biodiversité à la direction de cette phase d'installation.

Autre point important de ce séminaire, est l'annonce d'un rallongement du budget consacré à l'Agence. Elle disposera ainsi, outre son budget de 230 millions d'euros, de 60 millions au titre des programmes d'avenir et de la contribution de 250 millions d'euros des agences de l'eau consacrée à la biodiversité.

Communiqué de presse


Mis en ligne le : 03-03-2016


Natureparif - 6ème édition du concours Capitale française de la biodiversité

Natureparif et Plante & Cité lancent le mardi 1er mars la sixième édition du concours Capitale française de la biodiversité, qui a pour objectif de récompenser les collectivités locales qui s'engagent dans la préservation de la biodiversité. 

L'édition 2016 du concours aura pour thème central "Sols et biodiversité", un thème à comprendre au sens large. Les villes de plus de 2000 habitants et intercommunalités françaises sont invitées ainsi à présenter des actions exemplaires qu'elles auront réalisées aussi bien en matière d’occupation des sols ou de documents d'urbanisme et de planification, que des actions de connaissances, de gestion ou de restauration écologique de milieux naturels, etc.

La date limite de participation est fixée au 31 mars 2016.

Plus d'informations
Questionnaire de candidature (disponible à partir du 1er mars)


Mis en ligne le : 26-02-2016


Contribuez à l'élaboration du nouveau Plan Biodiversité de Paris !

Cinq ans après l’adoption du premier Plan Biodiversité, la Mairie de Paris lance une vaste concertation auprès de tous les acteurs parisiens pour élaborer un nouveau Plan Biodiversité, qui participera à l'objectif de renforcer la place de la nature en ville.

1ère étape : Etablir un bilan précis du plan de 2011 (de mi-mars à mi-avril)
Avant d’élaborer le nouveau plan, tous les acteurs parisiens sont invités à participer au bilan du premier plan à travers des ateliers participatifs organisés dans toutes les mairies d’arrondissement. Un forum de restitution aura lieu le jeudi 26 mai à 17h à la Mairie du 13e arrondissement.

2ème étape : Concerter pour élaborer le nouveau plan (à partir de juin)
Dès le mois de juin, tous les acteurs parisiens seront associés à l’élaboration du nouveau plan. Ce plan sera ensuite soumis au Conseil de Paris, début 2017.

Inscriptions aux ateliers participatifs
Communiqué de presse


Mis en ligne le : 26-02-2016


Consultation publique sur le plan climat-air-énergie territorial

Le Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer vient de mettre en consultation publique jusqu'au 11 mars 2016 le projet de décret relatif au plan climat-air-énergie territorial. Celui-ci a pour objectif de modifier la gouvernance et le contenu des plans climat-énergie territoriaux afin de les adapter aux dispositions de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte.

Alors que le plan climat-énergie concernait les collectivités territoriales de plus de 50 000 habitants et ne portait que sur le champ de compétences de ces collectivités, le plan climat-air-énergie territorial porte à présent sur tout le territoire de la collectivité et de nouveaux acteurs : les intercommunalités de plus de 20 000 habitants, la métropole de Lyon, les établissements publics territoriaux et commune de Paris. Il devra contenir un diagnostic, une stratégie territoriale, un plan d'actions et un dispositif de suivi et d'évaluation des mesures engagées.

Accédez à la consultation


Mis en ligne le : 26-02-2016


Nouveau guide de présentation de l'ensemble des financements européens

Toute l'Europe (portail en ligne d'information sur les questions européennes) met à disposition un guide sur les financements européens, intitulé "Fonds européens : financez votre projet !", présentant les informations nécessaires pour monter un projet et donnant de nombreux conseils afin de bénéficier des fonds européens.

Le guide s'adresse à toutes les structures (collectivités, PME, organisations de la société civile, structures éducatives, associations publiques et privées, etc.), développant des projets et intéressés par des subventions et des aides de l'Union européenne. Il leur offre un moyen d'identifier les enjeux et les financements où elles pourront mieux se positionner.

Au sommaire de ce guide :

Accédez au sommaire complet du guide
Plus d'informations


Mis en ligne le : 26-02-2016


Projet de loi sur la biodiversité en seconde lecture à l'Assemblée nationale du 15 au 17 mars 2016

Le projet de loi relatif à la biodiversité sera examiné en seconde lecture par les députés en commission développement durable et de l'aménagement du territoire du 1er au 9 mars. Ensuite, il passera en séance plénière à l’Assemblée nationale du 15 au 17 mars 2016. Vous pouvez accéder au texte de loi et tous les amendements déposés, sur le site de l’Assemblée nationale.

Certains aspects juridiques de ce projet de loi en lien avec le Protocole de Nagoya sur l'accès aux ressources et le partage des avantages tirés de la biodiversité, seront abordés le lundi 18 avril 2016 lors de la réunion du Groupe de travail Biodiversité et économie animé par ORÉE.


Mis en ligne le : 26-02-2016


Appel à Manifestation d'Intérêt "Ecologie industrielle et territoriale" en Lorraine

L'Appel à Manifestation d'Intérêt "Ecologie industrielle et territoriale" lancé en Lorraine par la Région Lorraine, l'Agence de l'eau et l'ADEME en 2015 est reconduit jusqu'au 24 juin 2016.

Cet AMI aura pour vocation de soutenir des territoires et acteurs désirant s'engager dans cette voie. Les lauréats se veront offrir un accompagnement financier selon leur besoin et leur maturité (ingénierie, animation, etc.).

Plus d'informations


Mis en ligne le : 26-02-2016


Nouveau rapport de Serge Bardy sur l’extension de la REP papier à la presse

Serge Bardy, député du Maine-et-Loire, et Gérard Miquel, sénateur du Lot, ont remis leur rapport sur l'extension à la presse de la contribution au fonctionnement de la filière de collecte et de valorisation des déchets de papier

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte a prévu que les éditeurs de presse soient impliqués dans le fonctionnement de la filière de collecte et de valorisation des déchets de papier, dont les coûts de fonctionnement sont assurés en partie par les producteurs, les metteurs en marché de papier et les collectivités locales. Ainsi, la loi a donné aux éditeurs de presse la possibilité de verser leur contribution sous forme de soutien financier ou de contribution en nature (en mettant à disposition des encarts publicitaires incitant au tri et au recyclage des papiers).

Dans leur rapport, Serge Bardy et Gérard Miquel proposent de fixer dans le décret d'application quatre conditions qui permettent aux éditeurs de presse de contribuer en nature au fonctionnement de la filière :

  • l'utilisation de papier recyclé ou de papier provenant de filière de gestion durable des forêts,
  • l'absence d'élément perturbateur de recyclage,
  • la maîtrise de l'empreinte carbone via l'économie circulaire de proximité : achat de papier et impression dans une distance kilométrique maximale de 1500 km,
  • l'affichage et la transparence sur les caractéristiques environnementales du papier.

Ces critères ont fait l'objet de nombreuses discussions notamment avec les éditeurs de presse, et doivent permettre de rédiger le projet de décret d'application de la loi.

Plus d'informations sur le blog de Serge Bardy
Accédez au rapport
Communiqué de presse du Ministère


Mis en ligne le : 19-02-2016


Consultation publique sur le reporting en matière d'économie circulaire et de changement climatique

Le 16 février 2016, la Direction Générale du Trésor vient de lancer une consultation publique en vue de l'application des articles 70 (IV) et 173 (IV) de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, qui ont intégré dans le code de commerce la notion d'économie circulaire et renforcé les obligations de reporting concernant l'impact des entreprises sur le changement climatique.

Dans le cadre du rapport RSE joint au rapport de gestion prévu à l'article L. 225-102-1 du code de commerce, les entreprises devront ainsi fournir des informations sur les mesures prises en faveur de l'économie circulaire et sur les conséquences sur le changement climatique dû à leur activité, d'une part, et aux biens et services qu'elles produisent, d'autre part. Les informations environnementales à communiquer doivent être détaillées par un décret en Conseil d'État, qui viendra compléter l'article R. 225-105-1 du code de commerce.

En charge de la préparation de ce texte, la DG Trésor souhaite, à travers la consultation, approfondir la compréhension des outils et moyens qui sont à la disposition des entreprises pour évaluer et rendre compte de leurs actions en faveur de l'environnement, et identifier les options les plus adaptées pour parvenir à la diffusion d'une information utile et efficace.
A l'issue du dépouillement des résultats de l'enquête, un projet de décret sera rédigé.

Adhérents, vous pouvez nous transmettre vos propositions avant le mercredi 24 février 2016 afin de consolider une contribution commune sur ce sujet.
Contact : Camille Saint Jean, Chargée de mission Reporting RSE.

En tant que membre du Groupe de travail "Empreinte carbone" du CGDD, ORÉE fera partie du comité de relecture du projet de décret et pourra donc transmettre également dans ce cadre vos propositions.

Téléchargez le questionnaire
Plus d'informations


Mis en ligne le : 19-02-2016


Appel à contributions - "La semaine verte européenne 2016" du 30 mai au 3 juin

The EU Green Week ou la Semaine verte 2016, se déroulera du 30 mai au 3 juin 2016. Axée sur le thème "Investir pour un avenir plus vert", elle espère ainsi contribuer à répondre à "comment parvenir à une croissance intelligente, durable et inclusive en Europe ?". Ce programme européen s'articule autour de sujets tels que l'innovation pour des villes plus écologique, l'utilisation durable des écosystèmes terrestres ou le rôle des instruments novateurs pour mobiliser un financement adéquat et la "croissance bleue". Pour tenir compte de cette transversalité, chaque jour de la semaine portera sur différents aspects du thème principal :

  • Investir pour des villes plus vertes (inauguration officielle à Ljubljana)
  • Investir dans nos campagnes
  • Investissements de réalisations (conférence  à Bruxelles)
  • Investir dans nos océans
  • Investir pour les générations futures

Cet évènement aspire à devenir un forum d'échange pour les parties prenantes et les citoyens à travers l'Europe. Il a pour ambition de montrer des exemples concrets de la façon dont les investissements d'aujourd'hui peuvent aider à un "avenir plus vert", et deviennent ainsi une réalité pour les générations futures.

La participation aux évènements en tant que partenaires est ouverte à tous les organismes des États membres, proposant des évènements en lien pertinent avec les thématiques sus-citées.

Contact
Plus d'informations


Mis en ligne le : 19-02-2016


Deuxième rapport sur l'économie circulaire dans les collectivités d'Outre-Mer

Serge Letchimy, député de la Martinique, a remis le 16 février son rapport sur la mise en oeuvre d'un modèle économique circulaire dans les collectivités d'Outre-mer, pour améliorer la prise en charge des déchets et promouvoir leur recyclage et valorisation. 

Ce rapport, consacré au traitement des bateaux de plaisance hors d'usage, des déchets d'emballage, des équipements électriques et électroniques usagés, des déchets de textile ou d'éléments d'ameublement, fait suite à un premier rapport remis en juillet 2015 plus spécifiquement consacré au démantèlement des véhicules hors d'usage. 

Serge Letchimy y fait 17 propositions, parmi lesquelles figure la volonté de s'attacher au démantèlement des bateaux de plaisance hors d'usage en trouvant des synergies avec les centres de traitement de véhicules hors d'usage.

Communiqué de presse
Accédez au rapport


Mis en ligne le : 19-02-2016


Ségolène Royal prend la Présidence de la COP21

Succédant à Laurent Fabius, Ségolène Royal a annoncé le 18 février 2016 sa nomination en tant que Présidente de la COP21 jusqu'à l'ouverture de la prochaine conférence internationale sur le climat, le 7 novembre à Marrakech.
Les priorités annoncées pour assurer la mise en œuvre de l'Accord de Paris concernent notamment :
  • La signature et la ratification rapides de l'Accord de Paris, sachant que la signature est prévue le 22 avril 2016 à New York et que l'accord entrera en vigueur après ratification par 55 pays, représentant 55% des émissions de gaz à effet de serre.
  • La préparation des décisions d'application de l'Accord de Paris, prévue notamment en mai à Bonn, lors de la première réunion du groupe qui en est chargé.
  • La promotion de l'action avant 2020 des États et des acteurs non gouvernementaux.
  • La maîtrise des émissions de gaz à effet de serre dans le transport aérien et maritime, et les gaz réfrigérants hydrofluorocarbures.
  • La mise en œuvre rapide au niveau européen du paquet énergie climat 2030.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 18-02-2016


Lancement de l’appel à projets "Green Tech" pour 14 objets innovants de la transition écologique

Le 9 février 2016, Ségolène Royal et Emmanuel Macron ont annoncé la création d'un incubateur "Green Tech" au sein du ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie.

En accompagnant 50 start-up sur des projets de transition écologique, les ministres souhaitent faciliter le développement de 14 nouveaux services et usages pour les citoyens répartis dans 8 domaines : Économies d'énergie ; Énergies renouvelables ; Bâtiment ; Transport ; Risques ; Santé et environnement ; Économie circulaire ; Biodiversité.

En matière d'économie circulaire, les projets cibles concernent les objets suivants :

  • Répertoire numérique des compositions des produits en vue de faciliter leur réutilisation ou leur recyclage ;
  • Calculateur individuel du volume de déchets pour l'optimisation de la collecte ;
  • Détecteur (reconnaissance et mesure) des pesticides dans les fruits et légumes ;
  • Calculateur individuel de qualité de l'eau, de l'air et du niveau sonore dans l'habitat et les espaces collectifs.

S'agissant de la biodiversité, sont ciblés :

  • Annuaire numérique d'impact sur la biodiversité par territoire des aménagements publics et privés ;
  • La grande application de la biodiversité dans les territoires : inventaire, gestes écoresponsables…

Communiqué de presse


Mis en ligne le : 12-02-2016


Remaniement ministériel et nouvelles nominations

Le remaniement ministériel attendu depuis plusieurs semaines a été annoncé le 11 février 2016, entrainant de nouvelles nominations :

Ségolène Royal est nommée ministre de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer, chargée des relations internationales sur le Climat.
  • Barbara Pompili est nommée secrétaire d'Etat auprès de la ministre de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer, chargée des relations internationales sur le Climat, chargée de la Biodiversité. 
  • Alain Vidalies est nommé secrétaire d'Etat auprès de la ministre de l’Environnement de l'Energie et de la Mer, chargée des relations internationales sur le Climat, chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche.
Alors que Jean-Marc Ayrault, ancien Premier ministre, revient au gouvernement et devient ministre des affaires étrangères et du développement international en remplacement de Laurent Fabius, Emmanuelle Cosse et Jean-Michel Baylet sont nommés respectivement ministre du Logement et ministre de l'Aménagement du Territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales.

Mis en ligne le : 12-02-2016


Conférence environnementale 2016 les 14 & 15 avril

Après une pause en 2015 liée à la COP21, la Conférence environnementale 2016 se tiendra les 14 et 15 avril prochains.

Elle ne visera pas à ouvrir de nouvelles thématiques de travail mais davantage à établir un bilan des mesures engagées à l'occasion des trois précédentes éditions, sachant que les principaux chantiers législatifs sont soit achevés en ce qui concerne la Loi de transition énergétique pour la croissance verte, soit en deuxième lecture à l'Assemblée Nationale pour la Loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages.

La prochaine conférence environnementale abordera les sujets suivants :

  • Climat, énergie et mobilités ;
  • Eau et biodiversité ;
  • Accompagnement de la transition écologique avec la société civile et les territoires.

Mis en ligne le : 12-02-2016


Premier BarCamp dédié à l’ouverture des données sur la biodiversité le 17 février

Le ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer vient d'annoncer le 12 février 2016 le lancement d'une démarche d'intelligence collective sur la biodiversité avec un premier BarCamp le mercredi 17 février 2016 de 9h à 16h30.

Cette démarche, qui s'inscrit dans le cadre du projet de loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages vise à faciliter l'émergence de nouveaux usages et développer des outils collaboratifs autour de l'Inventaire National du Patrimoine naturel (INPN), plate-forme nationale du Système d'Information sur la Nature et les Paysages (SINP).

Programme
Inscriptions

Lieu : Hôtel de Roquelaure (246 Boulevard Saint-Germain, Paris 7ème).


Mis en ligne le : 12-02-2016


Forum National ReSEt le 8 mars

Le Forum National ReSEt, rendez-vous de toutes les entreprises et des territoires qui mettent au coeur de leurs préoccupations la RSE, se déroulera le mardi 8 mars de 9h à 19h.

Cette journée a pour objectif de donner aux territoires, réseaux et PME de France la possibilité de se rencontrer, déchanger, de partager... De faire découvrir une vitrine nationale des bonnes pratiques des territoires et des entreprises qui innovent.

L'évènement se tiendra notamment avec la participation des adhérents et partenaires d'ORÉE : Afnor Certification, C3D, CCI France, Comité 21, CNR, Des Enjeux et des Hommes, EDF, Label Lucie, La Poste, Nespresso, Pierre Fabre, Suez, UNEP, Utopies et WWF.

Pré-programme
Inscriptions

Lieu : Parc Chanot (rond-point du Prado, 13000 Marseille).


Mis en ligne le : 12-02-2016


Renforcement du soutien aux territoires "Zéro déchet, Zéro gaspillage"

A l'occasion du séminaire de travail des territoires "Zéro déchet, zéro gaspillage", Ségolène Royal a annoncé qu'un soutien sera apporté aux collectivités qui proposeront des solutions innovantes et originale, en anticipant l'interdiction des sacs plastique à usage unique du 1er juillet. 

Pour encourager de telles démarches, il sera proposé aux territoires "Zéro déchet, Zéro gaspillage", dont les projets seront les plus ambitieux, une nouvelle formule globale de soutien financier via des Contrats d'Objectifs Déchets et Economie Circulaire par l'ADEME.

Communiqué de presse
Plus d'informations sur l'appel à projets territoires "Zéro déchet, Zéro gaspillage"


Mis en ligne le : 05-02-2016


Appels à projets Économie circulaire et Recyclage

Appel à projets ORPLAST, "Objectif Recyclage PLASTiques" pour toutes les entreprises situées sur le territoire français, utilisatrices de matières plastiques.

ORPLAST (Objectif Recyclage PLASTiques), dispositif de soutien de l'ADEME, vise à soutenir l’intégration de matières plastiques recyclées dans la production industrielle, dans une logique d’économie circulaire et de préservation des ressources.

Ce dispositif comporte :

  • Un soutien à l’approvisionnement en matières plastiques issues du recyclage, sous forme de soutien à la tonne utilisée, pouvant atteindre 200 k€ par bénéficiaire ;
  • Des aides aux études et à l’investissement pour adapter les processus de fabrication à l’utilisation de matières plastiques issues du recyclage.

Les candidatures peuvent être déposées
au plus tard le 29 février 2016

Communiqué de presse
Détail de l'appel à projet ORPLAST

Appel à projets Recyclage et Valorisation des déchets

Géré par l'ADEME dans le cadre du  Programme Investissements d'avenir, l'appel à projets "Economie circulaire, recyclage et valorisation des déchets" vise à financer des projets innovants (équipements, procédés, systèmes, services, usines) dans le domaine de l'économie circulaire, du recyclage et de la valorisation des déchets, dans l'objectif d'amener à une mise sur le marché de produits ou services nouveaux à l’horizon de 2 à 5 ans. 

Les projets candidats peuvent porter sur :

  • L'éco-conception, réparation et économie de la fonctionnalité ;
  • Le recyclage, collecte, tri et préparation des déchets et des matières qui en sont issues ;
  • La transformation, utilisation et réintégration des matières issues de déchets dans de nouveaux produits.

Les candidatures peuvent être déposées au plus tard le 21 novembre
avec deux clôtures intermédiaires fixées au 11 avril et 12 septembre 2016

Communiqué de presse
Détail de l'appel à projet


Mis en ligne le : 05-02-2016


4ème séance plénière de l'IPBES à Kuala Lumpur du 22 au 28 février 2016

Les États membres de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES), dont ORÉE est membre du secrétariat, se réuniront du 22 au 28 février 2016 à Kuala Lumpur en Malaisie.

Cette 4ème séance plénière examinera les premières évaluations finales produites dans le cadre du programme de travail 2014-2018, à savoir l'évaluation thématique sur la pollinisation et les pollinisateurs associés à la production de nourriture et l'évaluation méthodologique sur l'analyse des scénarios et la modélisation.

Ces évaluations seront ainsi soumises à adoption, ainsi que 4 études de cadrage sur l'évaluation mondiale de la biodiversité et des services écosystémiques, les différentes conceptualisations des valeurs multiples de la nature et de ses bénéfices (y compris la biodiversité et les services écosystémiques), les espèces exotiques envahissantes et leur contrôle, et l'utilisation durable de la biodiversité.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 05-02-2016


Adoption par le Sénat de la proposition de loi relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire

Le Sénat a adopté en première lecture ce mercredi 3 février 2016 la proposition de loi relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire.

Cette proposition de loi comprend plusieurs mesures :

  • Inscription dans la loi d'une hiérarchie des actions à mettre en place pour récupérer et valoriser les denrées alimentaires, pour éviter leur gaspillage, allant de la prévention à la méthanisation ;
  • Obligation de recourir à une convention pour encadrer le don alimentaire des grandes et moyennes surfaces vers les associations caritatives ; 
  • Mise en place d'une sanction pour éviter la destruction volontaire de denrées alimentaires encore consommables par les commerces de détail ;
  • Modification du régime juridique de la responsabilité des producteurs du fait de produits défectueux, afin de lever le blocage des dons de biens alimentaires sous marques de distributeur par leur fabricant ;
  • Intégration de la lutte contre le gaspillage dans le parcours scolaire et dans le champs de la responsabilité sociétale des entreprises.

La prochaine étape, l'examen en seconde lecture à l'Assemblée nationale, devrait avoir lieu début mars.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 05-02-2016


Nouvelle publication du CGDD sur les exportations de matières premières recyclées

A l'heure où les prix du pétrole sont historiquement bas, les matières premières recyclées sont une ressource importante que les entreprises pourraient stocker pour sécuriser leurs approvisionnements et faire face à l'augmentation prochaine des prix des matières vierges.

Selon une récente publication du Commissariat général au développement durable, la France exporte toutefois toujours plus de matières premières de recyclage (MPR), multipliant par 8 ses exportations en 15 ans.

Les déchets les plus exportés sont l'acier, le papier-carton et, dans une moindre mesure, les plastiques. La France, les Pays-Bas et le Royaume-Uni sont les pays européens qui dégagent le plus d'excédent commercial dans le secteur des déchets. Cela s'explique notamment par une hausse continue de la collecte nationale des MPR, une demande forte des pays émergents comme la Chine, l'Inde et la Turquie (les exportations vers la Chine ont été multipliées par 16 en 14 ans) et un prix des MPR à la hausse, même s'il est fortement corrélé à celui des matières premières vierges.

Accédez à la publication


Mis en ligne le : 29-01-2016


Appel à projets du Fonds Français pour l'Environnement Mondial

Dans le prolongement de la COP21, le Fonds Français pour l'Environnement Mondial (FFEM) lance le 4ème appel à projets de son programme "Facilité d'Innovation pour le Secteur Privé" (FISP-Climat) dans le domaine du changement climatique, en faveur des pays en développement.

Le FFEM entend ainsi poursuivre son soutien à des opérations innovantes, conciliant développement socio-économique des populations locales et évolution vers une trajectoire de développement plus sobre en carbone et plus résiliente.

Les innovations ciblées doivent correspondre soit à l'expérimentation d'un changement d'échelle, à partir d'innovations localisées pré-existantes, soit au repérage, à la conception et/ou la mise au point d'innovations, susceptibles de nourrir une réflexion sur des politiques sectorielles, voire de les influencer. Toute entreprise privée, ou consortium incluant au moins une entreprise privée, peut présenter sa candidature.

Téléchargez le dossier de l'appel à projets

Date de clôture de l'appel : vendredi 18 mars 2016 à 12h.
Contact : Dominique Richard, Chef de projets Climat-énergie FFEM, richardd@afd.fr


Mis en ligne le : 29-01-2016


Matinale parlementaire "Concilier protection des ressources naturelles et compétitivité économique" le 16 février

Le mardi 16 février 2016 de 8h30 à 13h, se tiendra la matinale sur la biodiversité "Comment concilier protection des ressources naturelles et compétitivité économique ?" sous la coprésidence de Jérôme Bignon, Sénateur de la Somme, Membre de la Commission du développement durable, des infrastructures, de l'équipement et de l'aménagement du territoire, Secrétaire de la Délégation sénatoriale à l'Outre-mer, et de Geneviève Gaillard, Députée des Deux-Sèvres, Membre de la Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire, Rapporteure du Projet de loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages.

Les travaux de cette matinée s'articuleront autour des tables rondes suivantes :   

  • La biodiversité, source d'innovation ? 
  • Comment préserver la nature tout en soutenant l'économie agricole ?

Parmi les personnalités présentes, Ségolène Royal, Ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, réalisera la conclusion de la matinée.

Programme et inscriptions
(avant le vendredi 12 février)

Lieu : Maison de la Chimie (28, rue Saint-Dominique Paris 7ème).


Mis en ligne le : 29-01-2016


Projet de loi Biodiversité adopté par le Sénat

Le mardi 26 janvier 2016, le projet de loi Biodiversité a été adopté en première lecture au Sénat. La prochaine étape consiste en l'inscription de cette loi pour la seconde lecture à l'Assemblée Nationale.

Parmi les points importants qui ont été adoptés :

  • Renforcement des stratégies régionales pour la biodiversité
  • Création de l'Agence française pour la biodiversité avec un travail collaboratif en régions
  • Création du "Parlement des acteurs" de la biodiversité
  • Intégration de la notion de préjudice écologique
  • Accès et partage des avantages des ressources génétiques (APA)

Pour plus d'informations,
retrouvez la lecture régulière et approfondie réalisée par Humanité et Biodiversité 


Mis en ligne le : 29-01-2016


L'économie circulaire en Europe - Rapport de l'Agence Européenne de l'Environnement

L'Agence Européenne de l'Environnement vient de publier un rapport sur l'économie circulaire en Europe fournissant un état des lieux des avantages et défis de sa mise en place.

Rappelant que les avantages de l'adoption d'une économie circulaire en Europe seraient considérables, le rapport décrit les moyens possibles pour mesurer les progrès accomplis et met en évidence les domaines où une plus grande attention est requise.
Le partage de l'information et des connaissances entre tous les acteurs apparait important pour une meilleure prise de décision et pour mener une réflexion systémique sur les impacts environnementaux, sociaux et économiques.
Les statistiques étant loin de fournir un socle, de nouvelles méthodes de comptabilisation des impacts positifs de l'économie circulaire sont également nécessaires.

Accédez au rapport


Mis en ligne le : 29-01-2016


Retrouvez E.S.T, lauréat des Trophées Solutions Climat, sur La Fabrique Aviva !

Environmental Sediment Treatment (E.S.T), Prix PME dans la catégorie "Adaptation aux effets du changement climatique" des Trophées Solutions Climat, pour son robot dévaseur, solution environnementale et économique pour le traitement des sédiments, concourt actuellement sur La Fabrique Aviva.

 

Pour en savoir plus et voter pour ce projet, cliquez ici


Mis en ligne le : 22-01-2016


ARENE Île-de-France - Appel à Manifestation d'Intérêt sur la démocratie contributive

Depuis 2013, l'ARENE a lancé une démarche prospective sur le renouveau des pratiques démocratiques et en particulier sur le passage à la gouvernance et à l'action partagées. Cette nouvelle forme de démocratie, baptisée démocratie contributive, va au-delà de la concertation et intègre les différents acteurs dans le portage effectif des projets, de leur conception à leur mise en œuvre.

Dans ce cadre, l'Appel à Manifestation d'Intérêt "La démocratie contributive en Île-de-France : un passage à l'action dès aujourd'hui" vise à soutenir le développement de pratiques innovantes de démocratie locale en proposant la mise en place d'expérimentations en Île-de-France d'une durée de 6 à 12 mois. Il s'adresse aux collectivités locales, associations ou tout acteur désireux de développer ces pratiques sur son territoire. 

 

Plus d'informations

 

Date de clôture de l'AMI : dimanche 31 janvier 2016

Mis en ligne le : 22-01-2016


Transports - Généralisation du devoir d'information aux autres gaz à effet de serre

Dans le cadre de l'application de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, Ségolène Royal, Ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie et Alain Vidalies, Secrétaire d'Etat chargé des transports, de la mer et de la pêche viennent d'annoncer la généralisation du devoir d'information sur la quantité de polluants aux autres gaz à effet de serre émis à l'occasion d'une prestation de transport.

Deux ans après l'entrée en vigueur de l'obligation pour le dioxyde de carbone (CO2), 40% des prestataires interrogés ont déclaré mettre en œuvre l'obligation d'information pour les marchandises et 50% pour les voyageurs. 

Cette nouvelle mesure permettra d'aller plus loin dans la responsabilisation des clients des transporteurs quant à la maîtrise des gaz à effet de serre, au-delà des efforts sur le seul CO2.

  • Le texte réglementaire définissant le périmètre des gaz à effet de serre sera soumis à la consultation dès le début de l'année 2016.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 22-01-2016


Chaire Bernard Maris - Participez à la Première Conférence de citoyens sur l'économie

Le 8 janvier 2016, s'est tenue l'inauguration de la Chaire UNESCO Bernard Maris Économie sociétés, à Paris. Portée par la Fondation Maison des sciences de l'homme (FMSH) et Alliance sciences société (ALLISS), la Chaire UNESCO Bernard Maris vise à mettre en relation savoirs académiques et savoirs d'action et d'expérience, en articulant recherche, enseignement et médiatisation. Pensée et structurée autour d'une philosophie du penser large, la chaire apporte sa contribution à la refonte épistémologique de l'économie. Elle a pour ambition de mettre les sciences économiques en démocratie en lui attribuant une double identité : citoyenne et scientifique. Le Conseil scientifique est composé de 28 personnalités de tous les continents, de toutes disciplines.

 

Pour développer cette approche, une Conférence de citoyens sur l'économie est organisée. Elle a pour objet de produire une "Adresse citoyenne aux économistes", rendue publique le 30 avril 2016, lors de la cérémonie qui annoncera le nom du premier lauréat de la Chaire. Le panel citoyen est composé de 20 citoyens, 10 femmes et 10 hommes, venant de toute la France. La conférence de citoyens s'organisera sur 3 week-ends de février à avril 2016.

Date limite de dépôt des candidatures : vendredi 29 janvier 2016.


Candidatez pour faire partie du Panel citoyen
Plus d'informations


Mis en ligne le : 22-01-2016


3ème rencontre sur les filières REP en Île-de-de-France le 16 février

Le mardi 16 février 2016 de 9h à 15h30, l'ORDIF organise la 3ème rencontre régionale sur les filières de Responsabilité Elargie du Producteur (REP) avec un speed-meeting Éco-organismes & Acteur franciliens de la collecte .

Réservée aux collectivités et associations franciliennes, cette rencontre constitue un lieu d'échanges unique et privilégié avec les éco-organismes des filières DEEE, emballages, déchets d'ameublement, piles, papiers, textiles, déchets d'activités de soins, médicaments non utilisés...
Eco-Emballages et Ecofolio, adhérents d'ORÉE, seront présents avec 10 autres éco-organismes pour échanger avec les particpants lors du speed-meeting.

Des collectivités franciliennes feront part, en amont, de leurs retours d'expériences pour la collecte en milieu urbain dense, les nouvelles solutions de collecte de proximité et la multiplication des flux en déchetterie.

 

Plus d'informations
Inscriptions

 

Lieu : Espace Hamelin (17 rue de l'Amiral Hamelin, Paris 16ème).


Mis en ligne le : 22-01-2016


Consultation de la Commission européenne sur la transposition de la directive reporting extra-financier

La Commission européenne vient de lancer le 15 janvier 2016 une consultation sur la transposition de la Directive européenne sur le reporting extra-financier jusqu'au 15 avril 2016. Son objectif est de déterminer la forme que pourraient prendre des lignes directrices méthodologiques non contraignantes pour aider les entreprises à définir les informations extra-financières pertinentes.

 

Cette consultation fait écho aux travaux du Groupe de travail Reporting RSE "Des réglementations à l'action : quelle compréhension des enjeux ?" dont la prochaine réunion est prévue le 8 mars.

 

Accédez à la consultation


Mis en ligne le : 22-01-2016


FRB - Proposition de collaboration dans le cadre d'un Appel à projets Horizon 2020

La Commission européenne lance un Appel à projets de recherche sur la valeur assurantielle des écosystèmes, avec un volet impliquant des parties prenantes.

Explorer la valeur de la capacité durable des écosystèmes de réduire ou d'éliminer les risques pour la société humaine et les activités économiques, causés par le changement global ou les catastrophes naturelles.

  • "La Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité (FRB) suit cet appel avec intérêt et propose éventuellement de faire le lien avec des équipes de recherche", Pierre-Edouard Guillain, Directeur de la FRB.

Date de clôture de l'Appel à projets : mardi 8 mars 2016 à 17h.

 

Plus d'informations


Mis en ligne le : 22-01-2016


Retour sur les voeux du Président de l'Assemblée nationale

Le 19 janvier 2016 à Paris, Claude Bartolone, Président de l'Assemblée nationale, a présenté ses vœux. 

 

A cette occasion, il a rendu un hommage appuyé aux parlementaires, fonctionnaires des services publics, administrateurs, huissiers, collaborateurs des députés, militaires, etc.

 

En citant la COP21 "à laquelle l'Assemblée s'est consacrée corps et âme pour qu'un accord universel puisse enfin advenir, pour la première fois de notre Histoire", le Président de l'Assemblée nationale a salué le travail réalisé par les parlementaires de tous pays, donnant une image réelle d'une coopération mondiale sur des sujets d'intérêt planétaire. Pour 2016, Claude Bartolone a rappelé que l'Assemblée nationale demeurera "un lieu de débats, où du choc des idées, du dialogue entre les femmes et les hommes, naîtront les pensées et les actions".

 

Retrouvez le discours du Président de l'Assemblée nationale

 

Voeux Claude Bartolone 19-01-2016
Nathalie Boyer, Déléguée générale d'ORÉE,
Claude Bartolone, Président de l'Assemblée nationale,
Patricia Savin, Présidente d'ORÉE.


Mis en ligne le : 21-01-2016


Retour sur les voeux de Ségolène Royal à l'Aquarium de la Porte Dorée

Le 13 janvier 2016 à l'Aquarium de la Porte Dorée, Ségolène Royal, Ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie a présenté ses voeux.

A cette occasion, la ministre de l'Ecologie est revenue sur l'année 2015, notamment l'adoption de la loi sur la transition énergétique et la réussite de la COP21 en indiquant que "les français peuvent être fiers de l'accord , la France a réussi la mutation de son modèle énergétique".

A présent, "2016 sera l'année de la mise en application de l'Agenda des Solutions". Pour son programme, elle rappelle également l'importance de la loi sur la reconquête de la biodiversité qui entre en débat au Sénat le 19 janvier prochain et annonce que la thématique santé-environnement sera une priorité, ouverte le 12 janvier 2016 avec la remise du rapport de l'Anses sur l'effet des néonicotinoïdes.


Patricia Savin, Présidente d'ORÉE, Ségolène Royal, Ministre de l'Ecologie,
Nathalie Boyer, Déléguée générale.


Mis en ligne le : 15-01-2016


Recherche française sur la biodiversité - Publication de la nouvelle prospective scientifique de la FRB

La Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB) a publié une nouvelle "Prospective pour la recherche française sur la biodiversité". Cette prospective offre un autre angle de lecture des besoins de recherche dans le champ de la biodiversité, tout en se référant aux besoins déjà identifiés par les travaux de prospective 2009.

Le travail de prospective s'est construit autour des axes suivants :

  • Valeurs et acteurs
  • Fonctions et services
  • Pressions et risques
  • Réponses et adaptation
  • Systèmes d'information et de connaissances

La prospective de 2015 ambitionne donc de rappeler les enjeux fondamentaux de la recherche sur la biodiversité en soulignant leur unité et leur continuité. Elle met également en lumière les fronts de science ayant progressé fortement et détaille davantage les questions actuelles autour de ces sujets.

Téléchargez le document


Mis en ligne le : 15-01-2016


Circul'R - Actualités du tour du monde de l'économie circulaire en Asie

Partis depuis 10 mois, Jules et Raphaël, fondateurs du projet Circul'R, le premier tour du monde de l'économie circulaire dont ORÉE se porte partenaire, ont parcouru 3 continents (Europe, Afrique, Asie) et rencontré plus de 90 entrepreneurs.

 

Ils viennent de réaliser une sixième vidéo issue de leur dernier voyage en Inde. Celle-ci présente un focus spécial sur l'entreprise sociale GOONJ, qui, à travers son programme "Cloth for Work", redonne une seconde vie aux vêtements et permet le développement de projets venant en aide aux communautés rurales (construction de ponts, école, puits, etc.).

 

A présent à Hong Kong, Jules et Raphaël ont 7 mois pour terminer la zone Asie (Chine et Japon) et parcourir l'Amérique Latine et du Nord.

 

 Accédez à la vidéo
Plus d'informations


Mis en ligne le : 15-01-2016


Économie circulaire - Les appels à projets Horizon 2020

La Commission européenne a ouvert fin 2015 ses appels à projets 2016-2017 consacrés à l'économie circulaire. Les sujets "Économie circulaire" font partie de la thématique "Industrie 2020 dans l'économie circulaire" du programme de travail 2016-2017 "Activités transversales".

 

  • 3 appels à projets 2016 en une étape dotés d'un budget total de 7,5 millions d'euros :
CIRC-03-2016 : Spécialisation intelligente pour l'éco-innovation systémique / l'économie circulaire. Demande d'aide par projet : de 1 à 1,5 million d'euros - Action de coordination et de soutien.
CIRC-04-2016 : Nouveaux modèles et incitations économiques pour les entreprises d’économie circulaire. Demande d'aide par projet : 3 millions d'euros - Action recherche et innovation.
CIRC-05-2016 : Libérer le potentiel des déchets organiques urbains. Demande d'aide par projet : 3 millions d'euros - Action recherche et innovation.

Clôture des appels : mardi 8 mars 2016 à 17h


Plus d'informations

 

  • 2 appels à projets 2016-2017 en deux étapes dotés d'un budget total de 80 millions d'euros :
CIRC-01-2016-2017 : Approches systémiques et éco-innovantes pour l'économie circulaire : projets de démonstration à grande échelle.
Sujet a
(2016) : Conception pour la valeur circulaire et les chaines d'approvisionnement - Demande d'aide par projet : de 7 à 10 millions d'euros - Action innovation.
Sujet b
(2017) : Services systémiques pour l'économie circulaire - Demande d’aide par projet : de 4 à 7 millions d'euros - Action innovation.
CIRC-02-2016-2017 : L'eau dans le contexte de l'économie circulaire.
Sujet a
(2016) : Démonstration du potentiel de la récupération efficace des nutriments de l'eau - Demande d'aide par projet : de 6 à 8 millions d'euros - Action innovation.
Sujet b
(2017) : Vers une nouvelle génération de systèmes et services d'eau – projets de démonstration à grande échelle - Demande d'aide par projet : 10 millions d'euros - Action innovation.

Clôture des appels : mardi 8 mars 2016 (étape 1) et mardi 6 septembre 2016 (étape 2) à 17h


Plus d'informations


Mis en ligne le : 15-01-2016


Natureparif - Rencontre sur les continuités écologiques en milieu urbain le 28 janvier

Natureparif, l'Agence régionale pour la nature et la biodiversité en Île-de-France, en partenariat avec l'Etat et la Région, co-porteurs du Schéma régional de Cohérence écologique (SRCE), organise le jeudi 28 janvier 2016 de 9h30 à 17h, une journée d'exposés et de débats réunissant naturalistes, chercheurs et techniciens, sur le thème :

 

Continuités écologiques en milieu urbain : résultats de recherche et d'actions


Les résultats de travaux de recherche, d'actions menées en Île-de-France mais aussi dans d'autres grandes agglomérations françaises seront exposés. Ils permettront de mieux comprendre les phénomènes et les moyens d'agir pour favoriser des continuités écologiques urbaines fonctionnelles, afin de mettre en œuvre collectivement les mesures nécessaires, dans la cadre du plan d'action stratégique du SRCE.


Programme
Inscriptions

 

Lieu : Halle Pajol, Auberge de Jeunesse Yves Robert, Paris 18ème.


Mis en ligne le : 14-01-2016


PEXE - Participez au Forum national des éco-entreprises le 7 avril !

La 7ème édition du Forum national des éco-entreprises, organisé par le réseau PEXE, se tiendra le jeudi 7 avril 2016 de 9h30 à 18h au Ministère de l'Economie à Paris.

Une journée riche en information et en business avec deux programmes en parallèle : une conférence et une convention d'affaire. La conférence portera le matin sur le panorama des cleantech en région avec GreenUnivers et l'après-midi sur les marchés de la transition écologique et énergétique.

La convention d'affaires comprendra au choix :

  • Des rendez-vous en BtoB, et cette année pour la première fois, il sera possible aux réseaux membres du PEXE d'avoir des rendez-vous avec des PME
  • Des vitrines de l'innovation permettant à 10 éco-PME de pitcher devant de grand-comptes et de concourir au Trophée de l'éco-entreprise innovante. Cette année les 4 lauréats des vitrines Eau/déchets/ENR/efficacité énergétique gagneront un stand sur le salon Pollutec Lyon.
  • Des ateliers organisés avec l'ADEME sur les investissements d'avenir, le programme H2010, le dispositif ETV…
  • Un atelier international avec les acteurs clés du développement à l'export pour vous et vos PME.

Adhérents, pour participer à la convention d'affaires, bénéficiez du tarif préférentiel de 260€ au lieu de 360€ H.T. avec le code BPEXE2016 pour toute inscription avant le 31 janvier 2016. 


Programme
Inscriptions

 

Lieu : Centre Pierre Mendès-France du Ministère des Finances à Bercy, Paris 12ème.


Mis en ligne le : 14-01-2016


Plateforme nationale RSE - Hélène Valade élue nouvelle Présidente

Le 17 décembre 2015 lors de la plénière de la Plateforme RSE, Hélène Valade, Directeur du Développement Durable de Suez et Présidente du C3D, a été élue Présidente de la Plateforme, succèdant ainsi à Pierre-Yves Chanu.
En outre, la réunion de l'assemblée plénière de la Plateforme RSE a marqué la fin des travaux sur le thème de la "RSE, levier de compétitivité et de mise en œuvre du développement durable, en particulier pour les TPE-PME" avec l'examen de deux rapports consacrés à l'implication des salariés dans les démarches RSE dans les TPE-PME-ETI et à la RSE, performance globale et compétitivité.

Après une présentation du bilan 2015 de l'activité de la Plateforme RSE par Pierre-Yves Chanu, les membres ont eu un échange sur les perspectives de travail 2016-2017. L'enjeu pour la Plateforme consistera à articuler les mandats que lui a confié le Premier ministre en octobre (dont le suivi des engagements climat des entreprises), avec les 5 thématiques prioritaires de sa feuille de route : RSE et territoires, Finance responsable, Enjeux environnementaux de la RSE, Relations responsables entre donneurs d'ordre et fournisseurs, Information, data et statistique sur la RSE. En ce début d'année, les deux priorités de la plateforme seront de formuler une contribution sur le Plan National RSE et sur le Plan National Entreprises et Droits de l'Homme.

Accédez au communiqué de la plateforme 


Mis en ligne le : 08-01-2016


Loi de transition énergétique - Publication du 1er décret d'application de la section économie circulaire

Après sa mise en consultation, le premier décret d'application de la section sur l'économie circulaire de la loi de transition énergétique a été publié le 29 décembre 2015.

Le premier chapitre apporte des précisions quant à la gestion des déchets par les collectivités en prévoyant par exemple, davantage de transparence sur le prix et la qualité du service public de prévention et de gestion des déchets ménagers. Il modifie les indicateurs techniques et financiers relatifs à la collecte et au traitement des déchets ménagers et assimilés permettant de dresser un rapport annuel. Il prévoit également que l’ADEME présente un rapport annuel d’observation des coûts et financements du service public de gestion des déchets.

Le chapitre 2 précise les conditions d'exercice des activités de recyclage des navires et notamment les méthodes de recyclage, les types et tailles de navires recyclés. L'agrément pour l'exploitant d'une installation de recyclage est délivré pour 5 ans renouvelable.

Le chapitre 3 apporte des mesures de simplification de la règlementation relative aux déchets notamment en matière de sortie du statut de déchet. A titre d'exemple, la procédure de sortie du statut de déchet ne dépend plus que d'une seule autorité compétente (le ministre chargé de l'environnement) pour statuer sur une demande et fixer les critères de sortie du statut de déchet. La procédure locale est supprimée.

Lien vers le Décret n°2015-1820 du 29 décembre 2015


Mis en ligne le : 08-01-2016


Nouvelle revue du CGDD "Nature et richesse des nations"

Le Commissariat Général du Développement Durable (CGDD) vient de publier en décembre 2015 un nouveau numéro de La revue du CGDD, intitulé "Nature et richesse des nations". Cet ouvrage collectif s'appuie sur le travail d'animation scientifique mené par le CGDD sur la monétarisation de la nature.

Responsabilité environnementale, compensation, paiements ou signal prix, etc. ce rapport passe en revue les outils mis en place pour une meilleure prise en compte de la biodiversité par l'économie. Il a vocation à fournir un socle d'arguments utiles pour étayer des prises de position à la fois nationales et internationales et pour bâtir les politiques publiques de la croissance verte.

Cet ouvrage réunit une remarquable diversité d'expertises émanant de biologistes, de philosophes, d'anthropologues, de statisticiens, de macroéconomistes, d'économistes de l'environnement, d'experts financiers et d'experts de l'administration.

Téléchargez la revue


Mis en ligne le : 08-01-2016


Projet de loi Biodiversité - Appel à contributions

À partir du 19 janvier 2016, le Sénat examinera en séance publique le projet de loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages, déjà adopté par l'Assemblée nationale le 24 mars 2015. 

Cette consultation, qui se déroule entre le 21 décembre 2015 et le 18 janvier 2016, propose à la société civile de  participer à l'élaboration du texte de loi en amont du débat parlementaire au Sénat.

Vous pouvez donner votre avis :

  • en votant,
  • en commentant les articles proposés par le gouvernement, les parlementaires et les citoyens,
  • en proposant de nouveaux articles,
  • en proposant de nouveaux amendements.

Vos propositions permettront d'enrichir le texte, et pourront être reprises par les sénateurs sous la forme d'amendements qu'ils défendront lors de la discussion dans l'hémicycle.

  • Adhérents d'ORÉE, vous pouvez nous transmettre vos propositions afin de consolider une contribution commune sur ce sujet.
    Contact
    : Hélène Leriche, Responsable Biodiversité et Économie.

Téléchargez le Projet de loi
Plus d'informations


Mis en ligne le : 08-01-2016


Lancement du 16ème Trophée RSE de l'Ordre des Experts-Comptables

En partenariat avec la Compagnie Nationale des Comissaires aux Comptes et Ecofolio, l'Ordre des Experts-Comptables lance le 16ème Trophée RSE.

A travers cette distinction, le Jury mettra à l’honneur et récompensera les entreprises de toutes tailles, de tous secteurs d’activité, qui publient leurs enjeux, actions et performances environnementales et sociales de façon transparente, pertinente et fiable, que ce soit par le biais d’un rapport (obligatoire ou volontaire) ou au travers de leur démarche RSE. Camille Saint Jean, chargée de mission Reporting RSE d'ORÉE, participera au jury de sélection.

Deux catégories, trois récompenses

  • Catégorie "meilleur rapport RSE obligatoire"
  • Catégorie "meilleur rapport RSE volontaire"
  • Catégorie "meilleure démarche RSE"

Afin de vous inscrire, téléchargez le dossier de candidature
correspondant à votre catégorie
(candidatures jusqu'au 15 janvier 2016)


Mis en ligne le : 08-01-2016


Stratégie nationale pour la biodiversité - Découvrez les 12 lauréats labellisés en 2015 !

La ministre de l'Écologie, du Développement Durable et de l'Énergie, Ségolène Royal, a remis, ce 8 décembre au Bourget, le label de la Stratégie nationale pour la biodiversité (SNB) aux 12 lauréats de l'année 2015.

Parmi ces lauréats figurent des adhérents et partenaire d'ORÉE : Bouygues Construction, Eiffage, Veolia, Groupe CDC, l'association France Nature Environnement (Midi-Pyrénées), et le MNHN dans la catégorie "établissements publics". La ministre a indiqué que la SNB serait étendue en 2016 "avec comme objectif d'atteindre 2.000 partenaires en 2020, contre 440 aujourd'hui". Une relance de la stratégie qui pourrait bénéficier du vote de la loi sur la biodiversité. 

A ce sujet, la ministre de l'Ecologie a aussi déclaré que le Projet de loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages sera examiné au Sénat le 20 janvier 2016  et sera voté avant l'été.

Retrouvez la liste complète des lauréats de l'appel à reconnaissance 2015


Mis en ligne le : 11-12-2015


Nouveaux indicateurs de richesses - Des travaux en cours pour leur déclinaison à l'échelle territoriale

ORÉE a participé au groupe de travail organisé par le CESE, France Stratégie et le CNIS dans le cadre d'un processus de consultation publique mis en oeuvre afin d'aboutir à la publication du tableau de bord de 10 indicateurs complémentaires au PIB. A la suite de ces travaux, ces indicateurs ont été présentés au Conseil des Ministres et fait l'objet d'un rapport des services du Premier Ministre publié le 27 novembre sur "Les nouveaux indicateurs de richesses".

Le gouvernement a passé six de ses réformes au crible de ces nouveaux indicateurs de richesse  :

  • le pacte de responsabilité et de solidarité, avec la prime d'activité et le crédit impôt compétitivité emploi,
  • le plan très haut débit,
  • le plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté,
  • la réforme du collège,
  • la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte.

Des travaux sont en cours pour décliner ces indicateurs à l'échelle territoriale et permettre leur intégration dans les politiques publiques locales :

  • France Stratégie a pour projet de développer une plateforme en ligne, avec le Commissariat général à l'égalité des territoires (CGET) et le Commissariat général au développement durable (CGDD), sur l'évaluation des politiques publiques.
  • Le CGET a développé une série d'indicateurs au sein de cartes interactives, qui permettent aux territoires de mieux orienter leurs politiques économiques, sociales ou environnementales. Retrouvez la carte interactive sur le site de l'Observatoire des Territoires

Retrouvez le Rapport du gouvernement


Mis en ligne le : 11-12-2015


Nouvelle note de l'IAU "L’économie circulaire, un axe stratégique pour l’Île-de-France"

L'Institut d'Aménagement et d'Urbanisme (IAU) vient de publier une note relative à l'opportunité de la Région Île-de-France de se lancer dans le modèle de l'économie circulaire.

La région francilienne, du fait de ses nombreuses activités économiques, sa forte consommation de ressources et production de déchets, serait un terrain particulièrement propice au développement de l’économie circulaire. La note propose des leviers pour intégrer l’économie circulaire au système économique francilien.

Par ailleurs, une référence est faite au Recueil des initiatives franciliennes en économie circulaire financé par la DRIEE Île-de-France et réalisé par ORÉE en partenariat avec le Comité francilien de l'économie circulaire (ORÉE, la DRIEE Île-de-France l’ADEME Île-de-France, l'ARENE Île-de-France, le Conseil régional d'Île-de-France, la DIRECCTE Île-de-France, ETD, l'IAU, la Mairie de Paris, l'ORDIF, Paris Région Entreprises et le TEDDIF).

Téléchargez la note


Mis en ligne le : 11-12-2015


Matinée technique sur le traitement des déchets en Île-de-France par l'ORDIF le 15 décembre

L'Observatoire Régional des Déchets d'Île-de-France (ORDIF) organise un évènement, le mardi 15 décembre de 8h45 à 12h15, autour de l'enquête régionale menée, avec le soutien de l'ADEME et de la Région Île-de-France, auprès des installations de traitement de déchets. Cette étude a pour objectif d'identifier les tonnages traités en 2014, et les valorisations réalisées.

Lors de cette matinée, l'ORDIF présentera l'ensemble de ces chiffres (tonnages traités, capacités et évolutions depuis 2006 et à venir), les nouveautés réglementaires induites par la loi de transition énergétique, et leurs impacts en Île-de-France. La parole sera aussi donnée au Conseil régional, en regard de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République et l'établissement d'un nouveau plan avec de nouveaux objectifs à définir, puis aux collectivités et fédérations des métiers des déchets et du recyclage sur l'impact de la loi relative à la transition énergétique sur leurs activités et les actions à mener.

Lieu : ORDIF - Cité Régionale de l'Environnement (90 avenue du Général Leclerc, 93500 Pantin).

Programme
Inscriptions


Mis en ligne le : 11-12-2015


Adoption du nouveau paquet "Économie circulaire" de la Commission européenne

Après l'abandon du premier paquet économie circulaire, la Commission européenne a adopté le 2 décembre 2015 un nouveau paquet de mesures visant à "opérer la transition vers une économie plus forte et plus circulaire, dans laquelle les ressources sont utilisées de manière plus durable".

Ce nouveau paquet inclut des propositions de révision de la législation sur les déchets ainsi qu'un plan d'action, destinés à "boucler la boucle" de l'économie circulaire et à prendre en charge toutes les phases du cycle de vie d'un produit.

Les actions clés adoptées qui seront mises en œuvre durant le mandat de l'actuelle Commission concernent notamment l'élaboration de normes de qualité applicables aux matières premières secondaires, une stratégie sur les matières plastiques dans l'économie circulaire, abordant des questions telles que la recyclabilité, la biodégradabilité, la présence de substances dangereuses dans certaines matières plastiques ainsi que les déchets marins, dont la réduction drastique fait l'objet des Objectifs de Développement Durable.

En outre, parmi les objectifs annoncés relatifs à la législation sur les déchets (recyclage de 65% des déchets municipaux d'ici à 2030, recyclage de 75% des déchets d'emballages d'ici à 2030, mise en décharge de maximum 10% de l'ensemble des déchets d'ici à 2030, etc.), l'écologie industrielle et territoriale est encouragée à travers la notion de symbiose industrielle, c'est-à-dire "la transformation des sous-produits d'un secteur en matières premières pour un autre secteur".

Cette communication adoptée comprend un calendrier précis pour ces actions ainsi qu'un projet de cadre de suivi simple et efficace en faveur de l'économie circulaire.

Communiqué de presse
Pour plus d'informations, retrouvez également la page "Questions-Réponses"


Mis en ligne le : 10-12-2015


Appel à projet Économie circulaire - ADEME Champagne-Ardenne

La direction régionale Champagne-Ardenne de l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME) lance un appel à projets Économie circulaire afin d'accélérer l'identification et le montage de projets en lien avec l'économie circulaire et de développer des synergies organisationnelles entre différents acteurs régionaux.

Les porteurs de projets pourront candidater à un ou plusieurs volets :

  1. Animation autour de l'économie circulaire ou du pilier "Écologie industrielle et territoriale"
  2. Eco-conception et économie de la fonctionnalité
  3. Réemploi, réutilisation, recyclage et valorisation.

Plus d'informations

Date de clôture des candidatures : 29 avril 2016.


Mis en ligne le : 10-12-2015


Découvrez le nouvel ouvrage jeunesse d'Hervé Le Treut "Sur quelle planète bleue ai-je atteri ?"

Sur quel planète bleue ai-je atterri ?

Sur les épaules d'Hervé Le Treut, Climatologue, Directeur de l'Institut Pierre Simon Laplace, Directeur de recherche au CNRS, contributeur du GIEC et Président du jury des Trophées Solutions Climat, voici un voyage autour de la Terre pour comprendre qui agit sur le climat ; océans, atmosphère, nuages, hommes, continents.

Le climat bouge naturellement d'un jour sur l'autre, d'un mois sur l'autre, d'une année sur l'autre : quels changements sont vraiment liés au réchauffement climatique ?

Expliquer les éléments qui jouent sur le climat, leurs liens et les questions auxquelles nous ne pouvons pas encore répondre, tels sont les enjeux de cet ouvrage écrit par la journaliste Anna Alter et le climatologue Hervé Le Treut.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 27-11-2015


Citizen Entrepreneurs - 8ème Conférence Annuelle des Entrepreneurs le 10 décembre

A deux jours de la fin de la COP21, Citizen Entrepreneurs organise le jeudi 10 décembre 2015 de 8h45 à 17h, la 8ème Conférence Annuelle des Entrepreneurs sur le thème "Les entrepreneurs et la croissance verte : Révolution énergétique et changement climatique".

Plus de 400 entrepreneurs sont attendus et de nombreuses personnalités seront présentes telles que Valérie David, directeur du développement durable d'Eiffage, Jean Jouzel, vice-président du GIEC et personnalité qualifiée d'ORÉE, Frédéric Rodriguez, président de GreenFlex, etc.

Informations et inscriptions


Lieu :
Ministère de l'Economie et des Finances à Bercy.


Mis en ligne le : 27-11-2015


Publication du décret relatif à la stratégie nationale bas carbone au Journal Officiel

Le décret établissant la stratégie nationale bas carbone pour le climat (SNBC) et les budgets carbone nationaux a été publié au Journal Officiel du 19 novembre. Cette stratégie instaurée par la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte définit la marche à suivre pour réduire nos émissions de GES et fixe le cap pour la mise en œuvre de la transition vers une économie bas-carbone et durable avec la division par 4 des émissions de GES d'ici 2050 et le respect de l'engagement de la France auprès de l'Union Européenne (réduction de 40% des GES d'ici 2030).

Le décret établit les budgets carbone sur les périodes suivantes :

  • 2015-2018 : 442 Mt de CO2eq/an
  • 2019-2023 : 399 Mt de CO2eq/an
  • 2024-2028 : 358 Mt de CO2eq/an

Téléchargez, le décret, la SNBC et son résumé pour les décideurs


Mis en ligne le : 27-11-2015


Appel du Conseil d’Orientation Stratégique de la FRB pour la COP21

Le lundi 12 octobre 2015, s'est tenue la réunion plénière 2015 du Conseil d'Orientation Stratégique (COS) de la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité (FRB), au Palais de la Porte Dorée à Paris.

En lien avec l'actualité sur le climat, une déclaration du COS-CS pour la COP21 sur les liens biodiversité et réchauffement climatique a émané de cette plénière : "Régler le défi climatique sans régler le défi de l'érosion de la biodiversité laisserait l'humanité au milieu du gué la menant à un avenir durable".

Cette déclaration invite les négociateurs représentant les parties de la Convention des Nations Unies sur les Changements Climatiques (UNFCC)  à prendre en compte la biodiversité, son fonctionnement et sa dynamique, dans les négociations sur le climat. Cet appel invite également  tous les acteurs, publics et privés, à s'engager résolument dans les actions proposées pour relever le double défi du changement climatique et de l'effondrement de la biodiversité. La réunion post-COP21 du COS à 40 du 14 décembre, sera l'occasion de tirer les enseignements issus de cet événement.

Accédez à l'appel du COS pour la COP21


Mis en ligne le : 27-11-2015


Appel à projets Méthanisation en Ile-de-France

La Région Île-de-France et la Direction régionale Île-de-France de l’ADEME lancent un appel à projets pour le développement d'unités de méthanisation en Ile-de-France.

Il vise à accompagner les nouveaux projets répondant au mieux aux critères relatifs à l’empreinte territoriale, à la qualité et l’approvisionnement des intrants, ainsi qu’à la valorisation énergétique et agronomique

Il concerne les installations de méthanisation à la ferme, territoriales, industrielles, en station d’épuration permettant de valoriser agronomiquement et énergétiquement, le traitement par méthanisation :

  • de produits issus des activités agricoles,
  • de biodéchets issus des activités économiques ou des ménages,
  • de biodéchets issus des industries,
  • de boues de stations d’épuration urbaine.

Clôture des candidatures : 18 janvier à 15h

Plus d'informations sur le site de l'ADEME ou de la Région


Mis en ligne le : 27-11-2015


COP21 - Contribution du Conseil Scientifique du Patrimoine Naturel et de la Biodiversité

Dans le cadre de la COP21, des membres du Conseil Scientifique du Patrimoine Naturel et de la Biodiversité (CSPNB) ont été interviewés sur les relations biodiversité et changement climatique. Les experts scientifiques ont livrés leurs  témoignages et réflexions sur différents sujets en relation avec cette thématique, en  proposant des pistes de solutions globales d’atténuation et/ou d’adaptation afin de lutter contre les dérèglements climatiques et l’érosion de la biodiversité.

Parmi les interviewés figurent : Yvon Le Maho, président du CSPNB, directeur de recherche émérite au CNRS, Bruno David, président du Muséum national d'Histoire naturelle, Biologiste marin, Jacques Blondel, directeur de recherche émérite au CNRS, Françoise Burel, directrice de recherche au CNRS et Jean-Michel Salles, économiste, directeur de recherche CNRS, spécialiste d'économie de l'environnement et de la biodiversité.

Retrouvez les vidéos de tous les interviewés sur la chaine France Écologie Énergie


Mis en ligne le : 27-11-2015


ACIDD - Nouvelle édition du Be Green Film Festival

Sous le haut patronage de l'ONU, de Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l'Education Nationale et de  Fleur Pellerin, Ministre de la Culture et de la Communication, en partenariat avec l'ADEME, le Ministère de l'Ecologie du Développement Durable et de l'Energie, ECO-Emballages et Suez Environnement, l'association ACIDD relance le Be Green Film Festival.

Le Be Green Film Festival est le premier festival de "pocket films" dédié au développement durable, aux changements climatiques et à la protection de l’environnement, pour engager et mobiliser les 15/25 ans sur les questions climatiques. Les jeunes talents qui ont envie de faire partager leurs initiatives pour la planète et sont capables de convaincre leurs pairs peuvent présenter leurs candidatures jusqu’au mercredi 25 novembre 2015.

Le jury auquel Nathalie Boyer, Déléguée générale d'ORÉE participera, sera présidé par l'acteur Samuel Le Bihan tandis que la remise des prix aura lieu au Grand Palais le 4 décembre 2015, dans le cadre de Solutions COP21.

Plus d'informations et inscriptions


Mis en ligne le : 13-11-2015


Conférence "Quand la nature inspire l'innovation" le 18 novembre

Dans le cadre du Cycle LES BOULLIMICS, trois conférences sur les mondes vivants sont organisées conjointement par l'Ecole Boulle de Paris et le Festival Vivant du programme européen Synenergene, coordonné par Dorothée Benoit Browaeys, rédactrice en chef adjointe d'UP Magazine, les 18 novembre 2015, 20 janvier et 9 mars 2016.

La première conférence organisée le mercredi 18 novembre 2015 de 17h30 à 19h30 portera sur le thème "Quand la nature inspire l'innovation - La nature : d'où viennent les formes vivantes ? Comment évoluent-elles ? Quelles interdépendances ?" avec Pierre-Henry Gouyon, biologiste de l'évolution au Muséum national d'histoire naturelle.  

Plus d'informations
Inscriptions auprès de : inscription@lesboullimics.org

Lieu : Ecole Boulle (21 rue Pierre Bourdon, 12ème Paris).


Mis en ligne le : 13-11-2015


Lancement de Caire Game un site ludique pour réduire ses émissions de CO2

Art of Change 21, une association et la première initiative au monde alliant l'Art, l'Entrepreneuriat et les Jeunes, créée en 2014 dans la perspective de la COP 21, lance un outil ludique qui permet à chacun d'agir à son échelle contre le réchauffement climatique.

Caire Game propose plus de 150 actions ponctuelles, accessibles et parfois surprenantes, à la fois bénéfiques pour le climat et pour les individus, leur santé, leur porte-monnaie, leur vie sociale, etc. Cet outil a été imaginé par 21 artistes, entrepreneurs sociaux et jeunes leaders de l’action pour l’environnement de 12 pays.

La Ville de Paris, partenaire du projet, a choisi Caire Game pour sensibiliser les parisiens à la réduction de leurs émissions de CO2 pour la COP21. La Ville de Paris promeut ainsi Caire Game jusqu'à la COP21 : une campagne d'affichage, y compris sur des vélos-taxis, du 4 au 18 novembre, des flyers et des actions sur ses réseaux sociaux.

Communiqué de presse


Mis en ligne le : 13-11-2015


Lancement de l'expérimentation "Assessing low-Carbon Transition" de l'ADEME et CDP

A quelques semaines de l'ouverture de la COP21, Ségolène Royal a annoncé le 3 novembre dernier, le lancement par l’ADEME et l'ONG anglaise CDP de l’expérimentation "ACT" : Assessing low-Carbon Transition, en partenariat avec la Banque Européenne d'Investissement.

Ce projet vise à développer une méthodologie, partagée au niveau mondial, pour mesurer l'engagement des entreprises dans la réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre et ainsi à faciliter la réorientation des stratégies des entreprises et des investisseurs vers une économie bas carbone.

Les trois premiers secteurs testés seront la production d'énergie, l'automobile et la grande distribution. Parmi les entreprises ayant déjà annoncé leur participation figurent Renault et EDF, adhérents d'ORÉE.

Communiqué de presse


Mis en ligne le : 13-11-2015


Conférence "Changement Climatique : le secteur financier face aux trajectoires 2°C" le 30 novembre

La conférence "Changement Climatique : le secteur financier face aux trajectoires 2°C" organisée par France Stratégie, Initiative 2° Investing et Oxford Martin School, propose le lundi 30 novembre 2015 de 15h30 à 19h30, de réunir les représentants du secteur des finances, de l'industrie et les experts du climat.

Ainsi, ils partageront leur vision et leurs propositions concernant le financement de la transition vers une économie sobre en carbone.

Programme
Inscriptions


Mis en ligne le : 13-11-2015


Etude Vivapolis - Ville durable et changement climatique : des réalisations françaises à l’international

En perspective de la COP21, Vivapolis a souhaité réaliser une étude pour illustrer le savoir-faire des entreprises françaises en matière de lutte contre le changement climatique dans les villes.

Portée par le Comité 21 et le C3D, et financée par l'Ademe, l'AFD et la Caisse des dépôts, elle présente sous forme de fiches rassemblées sur un site internet, une quarantaine de réalisations et études menées par des adhérents de Vivapolis, parmi lesquels figurent EDF et Veolia, membres du réseau ORÉE. Pour chacune de ces réalisations, réparties sur l'ensemble du globe et relevant des différentes compétences de la ville (bâtiment, mobilité, éclairage, déchets, eaux usées), elle quantifie la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Accédez au site internet

Téléchargez le rapport de l'étude


Mis en ligne le : 06-11-2015


Présentez vos actions en faveur de la lutte contre le changement climatique sur la plateforme Nazca !

La plateforme Nazca (acronyme anglais pour la Zone des Acteurs Non-étatiques pour l'Action pour le Climat) lancée l'an dernier à la conférence climat des Nations Unies à Lima permet aux entreprises, villes, régions et les investisseurs de déposer leurs engagements Climat dans le cadre de la COP21.

Un comité de pilotage réunit notamment la présidence péruvienne de la COP20/CMP10, la présidence française de la COP21/CMP11, le Secrétariat de la CCNUCC et le Bureau exécutif du Secrétaire général des Nations Unies.

Les adhérents d'ORÉE s'engagent 3M, Air France, Bouygues Immobilier, Veolia, EcoAct, EDF, Foncière des Régions, Gecina, La Poste, L’Oréal, LVMH, Renault, St Gobain, SNCF, Suez Environnement, UPM, Yves Rocher !

Pour plus d'informations et déposer vos engagements


Mis en ligne le : 06-11-2015


La Commission Européenne prépare son paquet Economie Circulaire

Le programme de travail 2016 de la Commission Européenne vient de paraître. Celui-ci précise qu’un plan pour une économie circulaire durable sera proposé d’ici la fin 2015. L’objectif est de « créer un marché unique pour la réutilisation des matériaux et des ressources, qui soutiendra la transition d’une économie linéaire à une économie circulaire ». Ce paquet agira ainsi sur l’ensemble du cycle de vie des produits/services et alliera l’innovation pour développer des marchés basés sur la création de nouveaux débouchés viables et écologiquement responsables. De plus, les législations en vigueur sur la fiscalité et l’énergie ainsi que le cadre REACH seront réexaminées (via les actions REFIT) pour consolider le lien avec l’économie circulaire et en faciliter l’application.


Mis en ligne le : 06-11-2015


Bilan du Colloque du CESE "La Conférence Climat tiendra-t-elle ses promesses ?" le 23 octobre

Le 23 octobre dernier, les Conseils économiques et sociaux représentatifs des sociétés civiles d'Europe, d'Afrique et des régions, se sont réunis au siège du Conseil économique, social et environnemental français (CESE), à l'occasion du colloque international "La Conférence Climat tiendra-t-elle ses promesses ?". Plus de 280 participants de nombreuses nationalités – de l'Inde à la République Dominicaine en passant par le Sénégal - sont venus débattre et construire des recommandations communes Nord/Sud, en vue du prochain accord de Paris et de sa mise en œuvre. Patricia Savin, Présidente d'ORÉE et Nathalie Boyer, Déléguée générale, sont notamment intervenues lors du side-event co-organisé et animé par ORÉE, consacré à la menace de submersion des îles et rivages bas : quelles conséquences  humaines - les déplacés - et quels impacts économiques et géopolitiques.

Hakima El Haité, ministre déléguée chargée du Climat et de l’Energie au Maroc et Annick Giradin, secrétaire d'Etat au Développement et à la Francophonie en France ont conclu la rencontre. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères et du développement international, avait transmis un message vidéo soulignant l'importance de la mobilisation de la société civile à 40 jours de la conférence climat, alors que nombre de décisions demeurent incertaines sur des points importants.

Le travail collectif, entrepris depuis mai avec plusieurs rencontres thématiques à Athènes, Dakar et Paris, a permis d'aboutir à l'adoption par applaudissements de la Déclaration finale des présidents de l'Union des Conseils Economiques et Sociaux d'Afrique (UCESA), de l'Union des Conseils Economiques et Sociaux et Institutions similaires des états et gouvernements membres de la Francophonie (UCESIF), de l'Association Internationale de Conseils Economiques et Sociaux et Institutions Similaires (AICESIS) ainsi que du Comité Economique et Social Européen et du CESE français, qui ensemble totalisent plus de 70 membres.

Accédez au texte de la déclaration


Mis en ligne le : 06-11-2015


Circul'R - Actualités du tour du monde de l'économie circulaire en Afrique du Sud

Julien Coignard et Raphaël Mavignier ont entrepris, le 3 mars dernier, un tour du monde des initiatives de l'économie circulaire, avec l'objectif de découvrir 100 projets innovants qui s'inscrivent dans cette nouvelle économie. ORÉE, partenaire du projet, se fait le relai de leur aventure.

Partis depuis un peu plus de 8 mois, Julien et Raphaël ont déjà parcouru 2 continents (l’Europe et l’Afrique) et rencontré 80 entrepreneurs de l’économie circulaire (vous pouvez retrouver la liste des projets sur leur carte interactive). En Afrique du Sud, ils sont allés à la rencontre de 9 projets et ont donné deux conférences dans différentes universités (University of Cape Town, University of Pretoria).

Ils ont également réalisé une cinquième vidéo issue de leur voyage en Afrique du Sud. Celle-ci présente un focus spécial sur leur rencontre coup de cœur avec Claire Janisch, une des expertes mondiales du biomimétisme.

Accédez à la vidéo
Plus d'informations


Mis en ligne le : 06-11-2015


Participez aux 24 heures de méditation pour la Terre le 1er novembre !

A l'aube de la COP21, se tiendront le 1er novembre 2015 les "24 heures de méditation pour la Terre". Elles se dérouleront et auront pour centre de gravité le Grand Rex à Paris où se succéderont plus de 130 intervenants, méditants et grands musiciens.
Plus de 2600 mouvements, groupes, institutions, communautés, répartis sur les cinq continents ont également confirmé leur participation par la création d'un événement local en lien avec ces 24 heures.

Programme
Inscriptions

Si vous ne pouvez pas vous rendre au Grand Rex,
l'évènement sera retransmis le jour de l'évènement en streaming !

Lieu : Le Grand Rex (1, boulevard Poissonnière - Paris 2ème).


Mis en ligne le : 30-10-2015


Un rapport sur les nouveaux indicateurs de richesse publié par le Gouvernement

ORÉE avait participé au groupe de travail organisé par le CESE, France Stratégie et le CNIS dans le cadre d'un processus de consultation publique mis en oeuvre afin d'aboutir à la publication du tableau de bord 10 indicateurs complémentaires au PIB. A la suite de ces travaux, les services du 1er Ministre ont publié le 27 novembre un rapport sur "Les nouveaux indicateurs de richesses" destiné à alimenter le débat parlementaire sur la croissance.

Il s'appuie donc fortement sur ces précédents débats et sur la résolution du CESE votée en juin dernier, recommandant au gouvernement d'utiliser cette base d'indicateurs pour rédiger le rapport qu'il doit annexer chaque année au projet de loi de finances, conformément à la loi de Mme Eva SAS adoptée le 2 avril 2015.

Cliquez ici pour télécharger le Rapport du gouvernement et la Résolution du CESE


Mis en ligne le : 28-10-2015


Deux appels à projets - Lutte contre le gaspillage alimentaire et Économie circulaire

Dans le cadre du Programme National pour l'Alimentation (PNA), le Ministère de l'Agriculture a ouvert un appel à projets national pour soutenir des projets fédérateurs, démultipliables ou exemplaires en cohérence avec la politique publique de l'alimentation. Une catégorie lutte contre le gaspillage alimentaire est ouverte aux côtés des trois autres priorités du PNA (justice sociale, éducation alimentaire de la jeunesse, ancrage territorial et mise en valeur du patrimoine alimentaire).

  • Date de clôture : 15 novembre 2015

Plus d'informations

 

L'ADEME Bourgogne Franche-Comté vient de lancer un appel à projets aux collectivités, entreprises et associations sur le thème de l'économie circulaire. Les projets, innovants ou démonstratifs mais reproductibles, pourront porter sur l'écologie industrielle et territoriale, l'écoconception des biens et services, l'économie de la fonctionnalité, l'allongement de la durée d'usage, le recyclage et la valorisation, avec un accent sur les déchets du BTP. 

  • Dates de clôture :  12 février 2016 (1ère échance) et 29 juillet 2016 (2ème échéance)

Plus d'informations


Mis en ligne le : 23-10-2015


Publication du rapport de suivi de la Stratégie Nationale pour la Biodiversité 2011-2020

Le Conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEDD) vient de publier son rapport de mission d'évaluation de la SNB intitulé "Dispositif de mise en œuvre de la stratégie nationale pour la biodiversité 2011-2020 - Constats et propositions de relance".

Ce rapport propose des pistes de solutions afin de relancer le dispositif par l'adoption d'une approche articulant impulsion nationale et dispositifs régionaux coordonnés aux stratégies régionales pour la biodiversité. En effet, la mission recommande principalement de mobiliser les Régions ainsi que les réseaux professionnels et associatifs dans le but de faciliter l'implication des acteurs en proportionnant le niveau des exigences à leur capacité d'action.

Accédez à la publication


Mis en ligne le : 23-10-2015


Prochain Mardi de l'Avenir de l'Assemblée nationale "Comment faire évoluer notre droit pour mieux protéger l’environnement ?" le 3 novembre

Dans le cadre de la 8ème édition des "Mardis de l’avenir, la transition écologique en débat", le Président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, organise le mardi 3 novembre 2015 de 18h45 à 21h, une soirée-débat sur le thème : Comment faire évoluer notre droit pour mieux protéger l’environnement ?

Cette soirée aura notamment lieu en présence de Christiane Taubira, Garde des Sceaux, ministre de la Justice.

Inscriptions obligatoires avant le 30 octobre
auprès de mardisdelavenir@assemblee-nationale.fr

Lieu : Hôtel de Lassay (128, rue de l'Université - Paris 7ème).


Mis en ligne le : 23-10-2015


Citizen Entrepreneurs - 8ème Conférence Annuelle des Entrepreneurs le 16 novembre

Citizen Entrepreneurs organise le lundi 16 novembre 2015 de 8h30 à 17h, la 8ème Conférence Annuelle des Entrepreneurs sur le thème "Les entrepreneurs et la croissance verte : Révolution énergétique et changement climatique".
Plus de 400 entrepreneurs sont attendus et de nombreuses personnalités seront présentes telles que Valérie David, directeur du développement durable d'Eiffage, Jean Jouzel, vice-président du GIEC et personnalité qualifiée d'ORÉE, Frédéric Rodriguez, président de GreenFlex, etc.

Lieu :
Ministère de l'Economie et des Finances à Bercy.

Mis en ligne le : 23-10-2015


Forum international sur les partenariats public-privé pour le développement durable les 29-30 octobre

A l'occasion du lancement de la Plateforme internationale pour la promotion des partenariats public-privé (PPP) pour le développement durable, la Représentation permanente de la France auprès des Nations Unies à Genève, Annemasse Agglo, et l'UNITAR organisent le 1er Forum international "Partenariats Public-Privé - Territoires Durables 2030", notamment avec le soutien de la Région Rhône-Alpes.

Les 29 et 30 octobre à Annemasse, plus de 500 représentants d'autorités locales et nationales, du secteur privé, des chambres de commerce, d'universités, d'organisations internationales, d'ONG et du corps diplomatique seront rassemblés pour offrir des exemples concrets de PPP dans les domaines du transport, de l'approvisionnement en eau, de l'énergie et de la gestion des déchets, répondant directement aux besoins des collectivités territoriales. 

Parmi eux, Suez et la Compagnie Nationale du Rhône, adhérents d'ORÉE, interviendront pour illustrer, respectivement, les opportunités des PPP en matière de luttre contre le changement climatique et les possibilités de financement.

Plus d'informations
Inscriptions


Mis en ligne le : 23-10-2015


Adoption par le Sénat d'une résolution sur la protection juridique des déplacés environnementaux

Le 21 octobre, le Sénat a adopté une résolution afin de promouvoir les mesures de prévention et de protection juridique des déplacés environnementaux, actuellement non reconnus par le droit international.

En effet, les déplacés environnementaux ne relèvent pas de la convention de Genève de 1951 qui précise le statut des réfugiés et ne sont par conséquent pas protégés. Ayant recueilli l'unanimité des suffrages exprimés, ce texte est directement et définitivement adopté, en vue d'être prochainement négocié lors de la COP21.

  • Sur ce sujet cher à ORÉE, Patricia Savin, Présidente d'ORÉE et Nathalie Boyer, Déléguée générale, sont intervenues ce 23 octobre à l'occasion du side-event au CESE "La menace de submersion des îles et rivages bas : quelles conséquences  humaines - les déplacés - et quels impacts économiques et géopolitiques ?".
    ORÉE y consacrera également, pendant la COP21, un Agora au Grand Palais dans le cadre de Solutions COP21.

Mis en ligne le : 23-10-2015


Combustibles Solides de Récupération - Trois textes en consultation publique

Trois textes sur les Combustibles Solides de Récupération (CSR) sont actuellement en consultation jusqu'au jeudi 12 novembre 2015.

  • Le décret crée une nouvelle rubrique ICPE 2971 introduisant les "installations de production d'électricité ou de chaleur qui utilisent des déchets non dangereux préparés sous forme de CSR". Celle-ci se distingue de la rubrique 2771 sur l'incinération de déchets non dangereux.
  • Les deux arrêtés précisent, quant à eux, les prescriptions techniques de cette nouvelle catégorie d'ICPE sur les conditions de composition (incluant notamment des valeurs seuil sur le mercure, le chlore et le chrome ainsi que l'absence totale de métaux et de matières inertes), d’admission et de livraison des CSR. Une vérification est également proposée sur les flux de déchets servant à la préparation des CSR afin que des matières valorisables dans des conditions technico-économiques viables, ne soient pas utilisées dans les CSR.

Accédez à la consultation


Mis en ligne le : 23-10-2015


Conférence sur les métiers de l’économie circulaire et des déchets le 10 novembre 2015

A l'occasion du Forum des métiers et des formations à l'environnement organisé par le Département de Seine-Saint-Denis et la Cité des Métiers, l'Observatoire Régional des Déchets d'île-de-France (ORDIF) organise le mardi 10 novembre 2015 une conférence sur les métiers du secteur des déchets et de l'économie circulaire.

L'objectif est de mettre en évidence la diversité des métiers mobilisés dans le secteur des déchets et de l'économie circulaire.

Accès libre et gratuit
Plus d'informations et inscriptions

Lieu : Centre de conférences et de congrès de la Cité des Sciences et de l'Industrie - La Villette


Mis en ligne le : 16-10-2015


Projet d’arrêté sur la sortie de statut des déchets des huiles usagées

Un projet d'arrêté sur la sortie de statut des déchets des huiles usagées est en consultation jusqu'au 7 novembre prochain sur le site du Ministère de l'Ecologie.

Celui-ci fixe les critères de sortie du statut de déchet pour ces résidus en vue d'un usage comme plastifiant de bitumes dans la fabrication de membranes d'étanchéité pour toiture. Sont également précisés dans ce texte, les installations et les types de déchets concernés, les contrôles obligatoires à effectuer ainsi que les techniques de traitement. Il introduit une norme pour analyser les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), cette procédure devant être accompagnée d'un système de gestion de la qualité. Une attestation de conformité pour chaque lot de substances doit également être délivrée.  

Pour plus d'informations sur la sortie de statut des déchets (rappel du cadre réglementaire général et focus sur les granulats dans le milieu BTP et Construction), retrouvez l'intervention de Safine Hadri,
avocate chez DS Avocat


Mis en ligne le : 16-10-2015


Prix Entreprises et Environnement 2015 : 13 lauréats !

Ségolène Royal, Ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie a félicité les entreprises lauréates des Prix Entreprises et Environnement 2015, à l'occasion d'une cérémonie le 13 octobre 2015 sur World Efficiency.

Pour la 28ème édition, une mention spéciale dans chaque catégorie et un Grand Prix "Lutte contre le changement climatique" ont vu le jour. Nathalie Boyer, Déléguée générale d'ORÉE, a notamment participé au jury de la catégorie "Economie circulaire".

Découvrez les 6 Grands Prix de cette édition :

  • L'Oréal et ARP-Astrance ont reçu le Grand Prix "Biodiversité et entreprises" et la mention spéciale "Lutte contre le changement climatique" pour leur bâtiment durable connecté à son territoire.
  • IDEOL a reçu les Grand Prix et mention spéciale "Lutte contre le changement climatique" ainsi que le Grand Prix "Ecoproduit pour le développement durable", pour sa fondation flottante pour l'éolien en mer.
  • Clarlight SAS a reçu le Grand Prix "Economie circulaire" pour le Clar® concept qui permet de vendre l'usage de la lumière et non les équipements qui la produisent.
  • M2i Life Sciences a reçu le Grand Prix "Innovation dans les technologies" pour la micro-encapsulation verte des phéromones à des fins de protection biologique des cultures.
  • Palm & Iloha hotels a reçu le Grand Prix "Management et initiatives pour le développement durable" pour la création d'un système de management environnemental.

Retrouvez l'ensemble des lauréats
Dossier de presse


Mis en ligne le : 16-10-2015


Conférence sur le biomimétisme et le design au service de l'économie circulaire le 5 novembre

Dans le cadre du Disruptive Innovation Festival créé par la Fondation Ellen Mac Arthur, Wiithaa et la Paris Est d.school organisent le jeudi 5 novembre 2015 une conférence pour découvrir comment l'économie circulaire peut s'appuyer sur le biométisme et le design.

La Poste et Pierre Fabre, adhérents d'ORÉE, témoigneront de leurs initiatives.

  • Une démonstration du Circulab, un outil ludique créé par Wiithaa pour développer, au sein de l'entreprise des solutions pour construire son nouveau business model, prolongera ces échanges.

Plus d'informations et inscriptions


Mis en ligne le : 16-10-2015


Adoption par 110 Etats d'un Agenda pour la protection des déplacés environnementaux

Le 13 octobre 2015, 110 Etats ont adopté, à Genève, un Agenda pour la protection des déplacés environnementaux et contribuent ainsi à combler le vide juridique autour du statut de ces victimes contraintes de quitter leur pays en raison des dérèglements climatiques.

Ce premier texte intergouvernemental (sans aucune valeur contraignante) est le fruit d'une initiative lancée en 2012 par la Norvège et la Suisse, l'initiative Nasen, qui s'est traduite par l'organisation de réunions locales sur les territoires qui pourraient être des victimes importantes de ces catastrophes (Pacifique sud, Amérique centrale, Corne de l'Afrique).

Représentants de ces Etats et des pays de destinations, ainsi que des populations touchées et des ONG, ont ainsi été consultés en vue de formuler des grands principes à respecter et des recommandations pour mettre en place les pratiques, outils et mécanismes de coopération les plus pertinents : mesures préventives et scénarios d'urgences, visas de circulation, permis de séjour temporaire, maintien des liens familiaux et culturels...

Pour plus d'informations, accédez à l'article du Monde

  • A l'occasion du colloque du CESE "La Conférence Climat tiendra-t-elle ses promesses ?" le 23 octobre, ORÉE animera le side-event consacré à la menace de submersion des îles et rivages bas : quelles conséquences  humaines - les déplacés - et quels impacts économiques et géopolitiques ? Patricia Savin, Présidente d'ORÉE, interviendra notamment pour évoquer la question du statut des déplacés environnementaux.
    Plus d'informations

Mis en ligne le : 16-10-2015


De nouveaux décrets dans le secteur du BTP et sur la TGAP

Plusieurs textes sont en attente de publication avant la fin de l’année 2015 :

  • Un décret sur les déchets du BTP, qui précisera le seuil à partir duquel la reprise des déchets est obligatoire pour les distributeurs,
  • La sortie du statut de déchet "implicite", qui fera l'objet d'un simple "avis" au Journal Officiel,
  • De nouveaux taux de la Taxe Générale sur les Activités Polluantes (TGAP) applicables en 2016, qui paraîtront à l'occasion de la présentation du projet de loi de finances rectificative en décembre 2015. Celui-ci devrait suivre les avis du rapport Cimpa et du Comité pour l'économie verte (anciennement Comité pour une fiscalité écologique) de juillet 2014, qui préconisaient une augmentation de la TGAP sur les installations de stockage et d'incinération de déchets de 40€ la tonne en 2016 à 48€ en 2025. Les réductions de prix accordées aux sites de traitement certifiés ISO 14001 ne seront probablement plus accordées. De plus, les collectivités d'Outre-mer seraient traitées à part et une taxe d'enlèvement des ordures ménagères spécifique aux déchets d'activités sera sûrement mise en place. Enfin, les collectivités qui enregistreront de bonnes performances devraient obtenir un bonus.

Mis en ligne le : 09-10-2015


Ouverture du Dôme du climat

Depuis le 7 octobre 2015 et  jusqu'à la COP21, le Dôme du climat, issu d'un partenariat entre le Centre national d'études spatiales (CNES) et l'ADEME, accueille tout public dans la cour intérieure du Ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie.

Cette sphère de 14 mètres de diamètre présente les satellites comme des outils d'étude du climat. Cinq pôles d'exposition introduisent à la recherche satellitaire et à la manière dont celle-ci peut  aider à mesurer, modéliser et prévenir les phénomènes climatiques.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 09-10-2015


Programme INTERREG SUDOE - Recherche de partenaires

Dans le cadre du Programme INTERREG SUDOE, le gouvernement régional de Valence (Espagne) promeut actuellement la présentation d'un projet de coopération européenne dans le domaine de la gestion innovante des zones d'activité industrielle dans le territoire SUDOE (Espagne, Portugal et Sud de la France).

L'Institut Méditerranéen pour le Développement Durable (IMEDES) soutient notamment le gouvernement régional dans la recherche de partenaires, contacts et entités dans le Sud de la France (Aquitaine, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon, Auvergne, Limousin et Poitou-Charentes) qui pourraient être intéressés pour participer à ce projet.

  • Adhérents, si ce projet vous intéresse, n'hésitez pas à contacter Eduardo Amer Mocholí - eamer@grupimedes.com.

Mis en ligne le : 09-10-2015


Publication "Corridors d'infrastructures, corridors écologiques ? Etat des lieux et recommandations"

Suite au séminaire du 3 novembre 2014 à Paris, le Club Infrastructures Linéaires et Biodiversité (CIL&B) avec la collaboration du comité français de l'UICN vient de publier le nouveau document "Corridors d'infrastructures, corridors écologiques ? Etat des lieux et recommandations".

Sont présentés au sein de ce document les conclusions et idées fortes recueillies sur ce sujet ainsi que l'intérêt que peuvent présenter les dépendances vertes, situées le long des infrastructures linéaires de transport, pour les continuités écologiques.

Téléchargez le document


Mis en ligne le : 09-10-2015


Nouvel Appel à projets de recherche de l'ADEME sur la performance environnementale des produits

L'ADEME vient de lancer l'appel à projet de recherche PERFECTO visant à recueillir des projets qui améliorent la performance environnementale des produits, notamment ceux qui ont un impact fort sur la fin de vie.

Les entreprises peuvent proposer des projets de recherche, essentiellement technologiques, selon trois axes prioritaires :

  • l'augmentation de la durée de vie
  • l'utilisation efficace des ressources non énergétiques
  • la réduction de la toxicité des matières. 

Les projets devront être articulés autour d'une démarche d'éco-conception pour montrer, via une évaluation environnementale cycle de vie et multicritères, les gains de performance environnementale apportés par les innovations.

Date limite de remise des pré-projets : 10 décembre 2015

Plus d'informations


Mis en ligne le : 09-10-2015


Interview d'Hervé Le Treut - Président du jury des Trophées Solutions Climat

A deux mois de la COP21 à Paris, Hervé Le Treut, climatologue, directeur de recherche au CNRS et président du jury des Trophées Solutions Climat, fait le point sur les engagements des pays participants, la perception des Français et l'urgence à agir, à l'occasion d'une interview donnée pour Metronews.

"Il faut toucher la population la plus large possible. Il faut essayer d'impliquer une réflexion dans ces domaines. Dans toutes les sphères de la population, notamment dans les entreprises."

Accédez à l'article

  • Hervé Le Treut présidera notamment le jury des Trophées Solutions Climat lancés cette année par l'ADEME, le C3D, le Crédit Coopératif, ORÉE, Solutions COP21, The Shift Project et World Efficiency. Ces nouveaux trophées - auxquels est associé Metronews - visent à recompenser les meilleures solutions pour atténuer et s'adapter aux dérèglements climatiques. Il sont ouverts aux entreprises de toutes tailles, tant grands groupes que PME ou TPE. 

Jusqu'au jeudi 15 octobre 2015,
rendez-vous sur www.oree.org/trophees-solutions-climat.html
pour candidater et valoriser vos solutions climat !
Communiqué de presse

Contact : Cécile Couteau, couteau@oree.org, 01 48 24 31 37.


Mis en ligne le : 02-10-2015


Consultation publique sur le projet de label "Transition énergétique et climat" pour le secteur financier

Afin de compléter la palette d'outils de financements prévus par la loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte, Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, a annoncé le 22 septembre 2015 le lancement du label "Transition énergétique et climat" pour le secteur financier.

Issu des réflexions portées par les travaux de la conférence bancaire et financière de juin 2014, ce label a pour ambition de mobiliser une partie de l'épargne au bénéfice de la transition énergétique et écologique et de porter l'excellence écologique française au plan européen.

Les fonds d'investissement pourront bénéficier du label après certification garantissant que les fonds labellisés respectent des critères relatifs notamment à leur contribution directe ou indirecte au financement de la transition énergétique et écologique et à la qualité et la transparence de leurs caractéristiques environnementales.

Accédez à la consultation
(ouverte jusqu'au 7 octobre inclus)


Mis en ligne le : 02-10-2015


COP 21 - Remise des feuilles de route "Climat" de 146 pays

Conformément aux décisions prises lors de la dernière conférence climat à Lima fin 2014 (COP20), chacun des 195 Etats était invité à présenter avant le 1er octobre 2015 sa feuille de route nationale pour limiter les effets de l'augmentation de la température à moins de 2 degrés d'ici 2100. 

Plus de 140 pays ont ainsi présenté leur feuille de route, couvrant 80% des émissions mondiales de GES de 2011 (78,5%), et près de 95% des émissions des pays développés.

8 pays des dix plus gros émetteurs de CO2 (Chine, Etats-Unis, Europe, Inde, Russie, Japon, Corée du Sud et Canada) ont remis leur contribution. Alors que le Japon vise d'atteindre 22 à 24% de sa production électrique à partir de sources renouvelables d'ici 2030, le Mexique s'est fixé un objectif de 0% déforestation.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 02-10-2015


Lancement de l’Initiative Forêts en Afrique centrale

La nouvelle "Initiative Forêts en Afrique centrale" vient d'être lancée en marge du Sommet du Développement Durable de l'Organisation des Nations Unies (ONU) à New York, le 29 septembre 2015.

Elle vise à soutenir la mise en œuvre de réformes et à développer des cadres d'investissement  pour soutenir l'utilisation durable et la conservation des ressources forestières de cette région.

Cette initiative est un partenariat entre six pays d'Afrique centrale, des donateurs et des organisations internationales, notamment le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), la Banque mondiale et l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l’Agriculture (FAO). La France soutient également l'initiative.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 02-10-2015


Publication de l'étude de l'ORDIF sur les papiers-cartons prétriés des professionnels franciliens

L'ORDIF s'est penché en 2014 sur une étude de la filière papiers-cartons en Île-de-France. Après avoir interrogé et visité une trentaine de recycleurs (récupérateurs et papetiers) et des établissements de l'Economie Sociale et Solidaire, il présente un premier état des lieux de la filière francilienne dans le cadre de son rapport intitulé "Recyclage des papiers-cartons collectés séparemment par des professionnels franciliens".

En 2012, plus de 700 000 tonnes de papiers/cartons ont été prétriés des professionnels, 52 000 tonnes extraites de flux en mélange et 66 000 tonnes en transit vers le recyclage, ce qui porte à 818 000 tonnes les papiers/cartons recyclés.

Vous y retrouverez des informations concernant le type de papiers et cartons collectés séparemment, les organismes qui les récupèrent, les centres de tri, la présence des acteurs de l'ESS, les formes de valorisation, etc.

Accédez à la publication


Mis en ligne le : 02-10-2015


Actualités RSE

  • France stratégie et le CEPII (Centre de recherche français dans le domaine de l'économie internationale) lancent un nouvel espace de débats entre spécialistes et non-spécialistes sur les mérites et limites des différentes propositions et initiatives dans le champ de la finance internationale comme soutien à la transition énergétique.
    Dans ce cadre, un appel à contributions et commentaires est ouvert. Pour contribuer et recevoir les dernières contributions : strategie@strategie.gouv.fr.

Plus d'informations

  • Dans le cadre de la contribution de la plateforme RSE au plan National RSE, l'ORSE vient de publier une étude montrant les points de convergence et les monographies détaillées de neuf plans nationaux d'action RSE mis en place en Allemagne, en Finlande, au Danemark, en Italie, aux Pays-Bas, en Suède, en Irlande, en Espagne et en Suisse.

Accédez à l'étude


Mis en ligne le : 25-09-2015


Remise du rapport de Corinne Lepage sur la charte des droits de l'humanité

Le 4 juin 2015, le Président de la République a confié à Corinne Lepage une mission en vue de formuler des recommandations lors de la COP21 pour une nouvelle étape en matière de droits humains.

Dans ce cadre, un groupe de travail a été composé de spécialistes du droit, du climat, d'un représentant de l'association des anciens ministres de l'environnement, et de représentants d'ONG dont Nicolas Imbert, Directeur exécutif de Green Cross France et Territoires. Cette équipe, réunie autour de Corinne Lepage, a présenté ce vendredi 25 septembre 2015 au Président de la République, son rapport ainsi qu'un projet de déclaration universelle des droits de l'humanité.

Le projet de déclaration comporte quatre principes, six droits et six devoirs. Le rapport contient l'inventaire des textes préexistants, l'explicatif global et article par article de cette déclaration, les procédures possibles d'adoption de ce texte, et l'état des nombreuses initiatives citoyennes déjà en cours dans le cadre de la préparation de la COP21.


Mis en ligne le : 25-09-2015


Les déchets franciliens dans l'économie circulaire - Tableau de bord 2015

L'Observatoire Régional des Déchets d'Île-de-France (ORDIF) étudie, avec le soutien de la Région Île-de-France et de l'ADEME, l'évolution des flux de déchets et l'état de leur gestion en Île-de-France.

A l'occasion des Etats généraux de l'économie circulaire du Grand Paris, l'ORDIF vient de publier l'édition 2015 du Tableau de bord des déchets franciliens. Ce document répond de manière chiffrée et illustrée à de multiples questions :

  • Quels sont les déchets produits par les Franciliens et quelle est la tendance ?
  • Comment sont gérés les déchets des activités économiques (commerces, services, industries et BTP) ?
  • Quel est l'état des lieux des installations de traitement franciliennes ?
  • Combien coûte la gestion des déchets des Franciliens et comment ce service public est-il financé ?
  • Quelle est l'évolution de l'emploi francilien dans le secteur des déchets ?
  • Quelle est la gestion des déchets des filières à Responsabilité élargie du producteur en Île-de-France ?

Accédez au document


Mis en ligne le : 25-09-2015


Analyse économique des espèces exotiques envahissantes en France - 1ère enquête nationale

Introduites par voie accidentelle ou volontaire, les espèces exotiques envahissantes (EEE) peuvent être source de bénéfices économiques, mais aussi de dommages pour la biodiversité et la société.
Quel est le coût et la nature des dommages occasionnés par les EEE en France ? Quelles sont les dépenses menées contre les EEE ? Quelles sont les sources de financement mobilisées pour ces dépenses ? Comment évoluent ces dépenses dans le temps, l'espace et selon les espèces ciblées ?

C'est l'objet de la 1ère enquête nationale menée par le Commissariat général au Développement durable (CGDD) sur la période 2009-2013, en s'appuyant sur un questionnaire complété par une analyse bibliographique et de nombreux entretiens en métropole et en outre-mer. Le rapport de cette enquête publié le 21 septembre 2015, montre en particulier que les EEE coûtent en moyenne 38 millions d'euros par an en France à la fois en termes de dépenses et de dommages occasionnés.

Accédez au rapport de l'enquête


Mis en ligne le : 25-09-2015


Découvrez le Kit Climat Energie 2015 "Comprendre pour agir" de l'Agence Parisienne du Climat

Pour accompagner la préparation de la COP21 à Paris avec le soutien de la Ville de Paris, l'Agence Parisienne du Climat a lancé son Kit Climat Energie 2015 "Comprendre pour agir", labellisé COP21-CMP11/Paris 2015.

Il s'agit de sensibiliser, former en partageant sa veille sur la COP21, ses publications, ses notes de décryptage thématique pour réussir la transition énergétique, faire connaître la formidable mobilisation citoyenne sur le territoire parisien pour permettre à chacun de construire son propre parcours d'apprentissage, et de proposer des dispositifs d'accompagnement pour assurer la pérennisation du passage à l'acte au-delà de l'horizon de la COP21.

Retrouvez dans ce Kit des documents de référence scientifique, des ateliers, la mise à disposition d'une veille et d'un décryptage autour des négociations climatiques et de la mobilisation parisienne pour le climat, des visites, des projets partenaires, ainsi que des dispositifs de conseil et d'accompagnement !

Téléchargez :


Mis en ligne le : 25-09-2015


FRB - Deuxièmes rencontres IPBES-GIEC "Biodiversité et climat" les 1 & 2 octobre

Les 1er et 2 octobre 2015 se tiendront les deuxièmes rencontres, organisées par la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité (FRB), entre les experts du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) et ceux de la Plateforme intergouvernementale science et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES).

Ces rencontres permettront notamment de réaliser un bilan des premiers résultats du programme  "Modélisation et scénarios de la biodiversité" animé par la FRB depuis 2010. Le but est de comprendre les effets des changements globaux sur la  biodiversité et les rétroactions qui en découlent.
Ces deux jours sont ouverts aux chercheurs, décideurs politiques et autres parties prenantes concernées par les enjeux liés à la biodiversité et au climat.

Programme
Inscriptions

Lieu : Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche le 1er octobre - Maison des océans (siège de la FRB) le 2 octobre.


Mis en ligne le : 25-09-2015


Aquarium de la Porte Dorée - Table ronde "La Bretagne maritime face à la COP21" le 15 octobre

L'Aquarium de la Porte Dorée et l'association des Cadres Bretons organisent le jeudi 15 octobre 2015 à 19h, une table ronde autour du thème "La Bretagne maritime face à la COP21 : le changement climatique constitue-t-il une opportunité pour les entreprises bretonnes innovantes, l’emploi et la recherche ?".

Seront abordées les questions relatives aux contraintes climatiques sur les côtes bretonnes et l'innovation responsable des entreprises.

Programme

Lieu : Aquarium de la Porte Dorée - 293 avenue Daumesnil Paris 12ème.


Mis en ligne le : 25-09-2015


Nouvel appel à projet de l'ADEME - Economie circulaire, recyclage et valorisation des déchets

L'ADEME lance un nouvel Appel à Projets afin de financer des projets d'économie circulaire innovants (équipements, procédés, systèmes, services, usines) dans l'objectif d'amener à une mise sur le marché de produits ou services nouveaux à l'horizon de 2 à 5 ans.

Les projet candidats peuvent porter sur :

  • L'éco-conception, la réparation, l'économie de fonctionnalité ;
  • Le recyclage : collecte, tri et préparation des déchets et des matières qui en sont issues ;
  • La transformation, utilisation et réintégration des matières issues de déchets dans de nouveaux produits.

Vous pouvez dès lors déposer votre dossier, et ce jusqu'au 11 janvier 2016 !

Plus d'informations


Mis en ligne le : 18-09-2015


Nouvelle mission d'expertise pour le député Serge Bardy - Elargissement de la REP à la presse écrite

Dans le cadre de l'examen du projet de loi de transition énergétique porté par la ministre Ségolène Royal, le député Serge Bardy a été nommé sur une mission d'expertise visant à proposer des modalités d'élargissement de l'éco-contribution à la presse (journaux et magazines), dans le cadre de la REP (Responsabilité Elargie du Producteur) papier.

Cette mission sera menée en binôme avec le sénateur Gérard Miquel. Le rendu de la mission est attendu pour le 30 novembre prochain et servira à bâtir le décret d'application prévu dans le cadre de l'article 91 de la loi de transition énergétique votée en juillet dernier et promulguée courant août.

Téléchargez la lettre de mission


Mis en ligne le : 18-09-2015


Matinée "Connaître l’environnement en Île-de-France pour participer aux décisions publiques" le 28 septembre

Afin de favoriser la connaissance des acteurs franciliens sur leur environnement régional et la prise en compte de l'environnement dans leurs stratégies, la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Environnement et de l'Énergie (DRIEE) d'Île-de-France organise une matinée d'information le lundi 28 septembre 2015 de 9h15 à 12h, dédiée à la diffusion des données environnementales en Île-de-France.

Cette démarche vise essentiellement à encourager la participation citoyenne dans l'élaboration des décisions publiques relatives à l'environnement.

Plus d'informations
Inscriptions
(avant le 25 septembre)

Lieu : DRIEE, Salle Léonard de Vinci - 10 rue Crillon, Paris 4ème.


Mis en ligne le : 18-09-2015


Mobilisation de l'Union européenne pour la COP21

Le 18 septembre 2015, Ségolène Royal, ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, a participé au Conseil de l'Environnement de l'Union européenne à Bruxelles au cours duquel les ministres de l'Environnement ont applaudi l'adoption à l'unanimité d'un mandat de négociation exigeant et clair pour la COP21.

L'Union européenne se fixe ainsi des objectifs ambitieux pour parvenir à un accord universel, équitable et juridiquement contraignant, dont les principales avancées concernent :

  • un objectif de long terme qui prévoit zéro émission nette d'ici 2100, pour garantir une trajectoire d'augmentation maximale de 2°C de la température,
  • un mécanisme de réexamen tous les 5 ans du niveau d'ambition en matière de réduction de gaz à effet de serre, sans possibilité de diminuer l'effort,
  • l'intégration d'un signal fort concernant le financement pour une solidarité accrue en faveur des plus vulnérables face au dérèglement climatique (suite à une proposition française),
  • l'adaptation comme élément central d'un accord équilibré,
  • des règles communes concernant la transparence et l'obligation de rendre des comptes,
  • la nécessité d'agir dès maintenant en encourageant la participation des acteurs non-étatiques à la mise en œuvre des solutions.

Par ailleurs, le 17 septembre dernier, les députés français ont adopté  le projet de loi autorisant l'approbation de l'accord signé par la France avec le Secrétariat de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), au printemps 2015 en vue de la COP21. Il fixe notamment l'ensemble des règles, conditions et modalités relatives à l'organisation, l'accueil et la tenue sur le territoire français de la COP21. L'accord insiste notamment sur la nécessité pour les organisateurs de parvenir à la "neutralité climatique" en suggérant un plan destiné à réduire la consommation de papier lors de la Conférence. 

Communiqué de presse


Mis en ligne le : 18-09-2015


Actualités de la Plateforme Nationale RSE

En ce début de rentrée et jusqu'à la fin de l'année, la Plateforme nationale d'actions globales pour la RSE concentre ses travaux sur la préparation d'une recommandation sur le Plan national RSE ainsi qu'un avis sur le Plan national d'action pour la mise en œuvre des Principes directeurs des Nations unies sur les entreprises et les droits de l'Homme.

En outre, la Présidence et le Secrétariat de la Plateforme suivront attentivement :

  • Les travaux de transposition de la Directive sur le reporting extra-financier suite à la transmission de la recommandation de la Plateforme RSE au Gouvernement.
  • Les travaux réglementaires sur la transposition de la directive marchés publics.
  • Les travaux réglementaires de mise en œuvre de l'article 173 de la loi Transition énergétique, qui renforce les dispositions des articles 224 et 225 du Grenelle en matière de reporting extra-financier, tant pour les gestionnaires que pour les entreprises.

En 2016, de nouveaux Groupes de travail seront mis en place sur les cinq thématiques : RSE et territoires ; Finance responsable ; Aspects environnementaux de la RSE ; Chaîne de valeur ; Information, statistiques et opendata dans le champ de la RSE.

Autres actualités RSE

  • Le récent rapport "La négociation collective, le travail et l'emploi" de Jean-Denis Combrexelle, président de la section sociale du Conseil d'État et ancien Directeur général du travail, fait état de quelques propositions relatives à la RSE.
  • Les travaux conduits par France Stratégie dans le cadre de la COP 21 sur le financement de la transition énergétique seront présentés lors d'un séminaire le 24 septembre 2015 en marge de l'Assemblée générale de l'ONU.

Mis en ligne le : 11-09-2015


Conférence de presse Circul'R - Bilan d'étape du tour du monde de l’économie circulaire le 15 septembre

A l'occasion des États généraux de l'économie circulaire du Grand Paris, Jules Coignard et Raphaël Masvigner, fondateurs du projet Circul'R, le premier tour du monde de l'économie circulaire dont ORÉE se porte partenaire, font escale à Paris le mardi 15 septembre de 17h à 18h.

Un premier panorama des solutions innovantes et des initiatives locales sera dressé suite aux 6 premiers mois de leur tour du monde. A cette occasion, sera annoncé le lancement d'une plateforme collaborative destinée à créer des synergies entre les acteurs de l'économie circulaire dans le monde.

Communiqué de presse
Inscriptions obligatoires auprès de Michèle Fériaud,
michele@batida-andco.com - 06 09 22 52 74

Lieu : Hôtel de Ville de Paris, Salle de presse - 3, rue de Lobau Paris 4ème.


Mis en ligne le : 11-09-2015


Retour sur l'évènement de lancement officiel de la COP 21 à l'Elysée

A moins de 100 jours de la COP 21, François Hollande a présidé l'évènement de lancement "La France s'engage pour le climat. En avant la COP 21 !" le jeudi 10 septembre 2015 au Palais de l'Elysée. En présence de près de 400 participants, Ségolène Royal a présenté les enjeux de la conférence et la mobilisation de la société civile.

Durant son discours de clôture, le Président a notamment indiqué "ce qui est en jeu, ce n'est pas simplement la qualité de la vie, mais la vie". A également été évoquée la question des déplacés environnementaux dont le plus grand nombre est provoqué par le réchauffement climatique : une problématique qui sera notamment portée par ORÉE pendant la COP 21.

Retrouvez le discours de François Hollande, le clip officiel de la COP21
et la
visite virtuelle du Bourget


Mis en ligne le : 11-09-2015


"Partenariat" en faveur des récifs coralliens - Evènement de l'IFRECOR le 24 septembre

L'Initiative Française pour les Récifs Coralliens (IFRECOR) organise le jeudi 24 septembre 2015 de 18h30 à 21h30 à l'Aquarium Tropical du Palais de la Porte Dorée, un évènement consacré au partenariat en faveur des récifs coralliens, sous le haut patronage et en présence de George Pau-Langevin, Ministre des Outre-Mer et Erik Orsenna, romancier et académicien.

Depuis 15 ans, l'IFRECOR, réseau d’acteurs de l'environnement placé sous la responsabilité des Ministères en charge des Outre-mer et de l'Ecologie, agit pour la protection et la gestion durable des récifs coralliens et des écosystèmes associés (mangroves, herbiers) dans les collectivités françaises d'outre-mer. A l'occasion de son quinzième anniversaire, cet évènement permettra notamment de développer de nouveaux partenariats et de rencontrer les différents acteurs de l'IFRECOR.

Inscriptions obligatoires avant le 20 septembre auprès d'Emilie Dupouy,
emilie.dupouy@outre-mer.gouv.fr / 01 53 69 24 01

Lieu : Aquarium Tropical du Palais de la Porte Dorée - 293, avenue Daumesnil Paris 12ème.


Mis en ligne le : 11-09-2015


Nouvelle publication "Les Parcs naturels régionaux et la biodiversité : retours d’expérience"

La Fédération des Parcs naturels régionaux (PNR) de France, avec le soutien de GRTgaz et du Ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, vient de publier un nouveau document intitulé "Les Parcs naturels régionaux et la biodiversité : retours d'expériences".

Sont recensées dans ce document les initiatives innovantes en matière de prise en compte de la biodiversité dans les politiques de gestion des territoires. Les témoignages et retours d'expérience montrent le rôle des PNR dans la mise en œuvre des politiques publiques, ainsi que la diversification des projets et des acteurs impliqués dans la préservation et la valorisation du patrimoine naturel, culturel et paysager.

Accédez à la publication


Mis en ligne le : 11-09-2015


Séminaire économique "Nature et richesses des nations" le 10 septembre

Le Service de l'Économie, de l'Évaluation et de l'Intégration du développement Durable (SEEIDD) du CGDD organise le jeudi 10 septembre 2015, de 9h30 à 17h, le séminaire "Nature et richesse des nations". Celui-ci portera sur les perceptions des valeurs de la nature et les méthodologies d'évaluation du capital naturel.

Il vise à faire le point sur :

  • Le cadre conceptuel, à la fois philosophique, économique et biologique, des débats sur le terme polysémique de "capital naturel" ;
  • Les propositions et les controverses méthodologiques pour mesurer le capital naturel ;
  • Les instruments économiques, comptables et financiers innovants à développer pour transférer la valeur des actifs naturels dans les choix économiques réels.

Michel Trommetter, Directeur de recherches à l'INRA, Président scientifique du Groupe de travail Biodiversité et économie et Personnalité qualifiée d'ORÉE, ainsi que Vincent Hulin, Responsable de la recherche à la CDC Biodiversité, interviendront à la table ronde "Inventer des nouveaux modèles économiques et financiers pour accompagner la mutation écologique des activités économiques".

Programme
Inscriptions auprès de
Formation.Ag1.Sdag.Cgdd@developpement-durable.gouv.fr

Lieu : Auditorium de la Tour Séquoia (Paris-La Défense).


Mis en ligne le : 04-09-2015


Appel à projet Biodiversité pour les PME

Le Commissariat Général à l'investissement, l'ADEME et le Ministère en charge de l'Écologie lancent l'appel à projet Initiative PME-Biodiversité dans le cadre du programme Investissements d'avenir. Les PME pourront bénéficier de subventions allant jusqu'à 200 000 euros.  

Le financement des projets attendus doit être supérieur à 200 000 euros et les sujets peuvent porter sur un ou plusieurs axes suivants :

  • Axe 1 : Développer les systèmes d'observation, les technologies de la connaissance, de la mesure et de la compréhension des écosystèmes ;
  • Axe 2 : Prévenir et limiter les impacts des aménagements et des activités humaines sur la biodiversité et restaurer les milieux dégradés ;
  • Axe 3 : Innover dans les partenariats, la conception et le financement des projets en faveur de la biodiversité ;
  • Axe 4 : Utiliser de façon durable les services écosystémiques.

Dates de clôture de l'appel à projet : 5 octobre 2015 (clôture intermédiaire) ou 22 février 2016 (clôture définitive).

Plus d'informations


Mis en ligne le : 04-09-2015


Nomination de Bruno David à la Présidence du Muséum national d’Histoire naturelle

Suite à sa nomination par décret présidentiel du 20 juillet 2015, Bruno David devient le nouveau président du Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN).

M. David, biologiste marin et chargé de mission au CNRS, a présidé le Conseil scientifique du Muséum ces six dernières années. Il est l'auteur de 180 publications scientifiques et de vulgarisation, et collabore avec de nombreuses organisations dont l'association ORÉE, pour laquelle il a témoigné dans le récent document "Climat et Biodiversité : Enjeux et pistes de solutions".

Accédez à la publication au Journal Officiel


Mis en ligne le : 04-09-2015


Publication "Emplois et professions de l'économie verte : une réalité multiple en Île-de-France"

Dans le cadre de son étude en trois volets, l'Institut d'aménagement et d'urbanisme d'Île-de-France (IAU) vient de publier, avec le soutien de la DRIEE Île-de-France et en partenariat avec Défi métiers, une infographie sur les emplois de l'économie verte en Ile-de-France

L'analyse de l'impact de la transition écologique sur les emplois au niveau régional est complexe : l'économie verte couvre des domaines très hétérogènes et des métiers très divers. C'est pourquoi cette note propose une analyse qui comprend à la fois une approche par secteur d'activité et par profession.

Pour plus d'informations, téléchargez :


Mis en ligne le : 04-09-2015


Promulgation de la loi de transition énergétique pour la croissance verte

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte a été publiée le 18 août 2015 au Journal Officiel, après sa validation par le Conseil constitutionnel. Son examen au Parlement a cumulé 150 heures de débats, tandis que 5 000 amendements ont été discutés. La consultation sur le décret d'application de la loi, pour laquelle ORÉE a sollicité ses adhérents, s'est également achevée.

Applicables dès maintenant, les objectifs inscrits dans la loi confortent et même devancent ceux de l'Europe :

  • diminuer de 40% les émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2030,
  • porter à 32% les énergies renouvelables en 2030 (contre 27% à l'échelle européenne),
  • diviser par deux la consommation d'énergie d'ici à 2050,
  • porter à 50% l'électricité d'origine nucléaire en plafonnant à 63,2 Gigawatt la capacité de production de l'électricité nucléaire en France.

La loi crée également la nouvelle Stratégie nationale bas carbone pour laquelle Ségolène Royal, ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, vient de lancer une consultation publique jusqu'au 22 septembre.

Communiqué de presse


Mis en ligne le : 04-09-2015


Report de la Conférence environnementale à début 2016

Dans un courrier du 31 août 2015 adressé au Conseil National de la Transition Écologique (CNTE), Ségolène Royal, ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, a annoncé le report de la Conférence environnementale prévue initialement fin octobre au début de l'année 2016, compte-tenu d'un agenda chargé pour la fin 2015.

"Les travaux préparatoires commenceraient naturellement dès septembre 2015, en vue d'une adoption de la nouvelle feuille de route avant la fin du premier trimestre de l'année prochaine".

Plus d'informations


Mis en ligne le : 04-09-2015


Appel à Manifestation d’Intérêt "Économie circulaire et urbanisme"

Le 3 août 2015, l'ADEME a lancé un Appel à Manifestation d'Intérêt (AMI) afin de recruter des territoires porteurs de projets et engagés dans une stratégie de planification territoriale ou de projets urbains autour des principes de l'économie circulaire.

Les projets retenus bénéficieront notamment d'un accompagnement d'une Assistance à Maîtrise d'Ouvrage spécialisée ainsi que d'une valorisation de leurs actions via les différents supports de communication de l'ADEME.

Date de clôture de l'AMI : mardi 20 octobre 2015.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 21-08-2015


Adoption par le Parlement européen d'une résolution pour promouvoir l’économie circulaire

Suite à la session plénière du 6 juillet 2015 présentant le rapport intitulé "Efficacité des ressources : passage à une économie circulaire", le Parlement européen a voté une résolution le 9 juillet, apportant ainsi son soutien au rapport ayant reçu l'approbation de 394 voix contre 197 et 82 abstentions.

Le Parlement européen appelle la Commission européenne à proposer une nouvelle législation pour l'économie circulaire d'ici fin 2015. Cette résolution fait notamment suite aux communications de la Commission sur le paquet relatif à l'économie circulaire, présentées conjointement avec une proposition législative sur les déchets le 3 juillet 2014, qui a finalement été retirée quelques mois plus tard.

Les 3 grands axes proposés par le Parlement concernent :

  • De nouveaux objectifs contraignants de réduction des déchets,
  • La promotion de l’écoconception,
  • Le découplage de la croissance avec l'utilisation des ressources.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 17-07-2015


Rapport d’étape sur la gestion des Véhicules Hors d'Usage en Outre-mer

Ce 17 juillet 2015, Serge Letchimy, député de la Martinique et président du Conseil régional de la Martinique, a remis à Ségolène Royal son rapport d'étape sur la mise en œuvre d'un modèle d'économie circulaire dans les collectivités d'Outre-mer.

Celui-ci comporte 26 propositions pour améliorer la gestion des Véhicules Hors d'Usage (VHU) en Outre-Mer à travers la sensibilisation, le renforcement de la coopération interrégionale, la redirection vers des centres VHU agréés et la promotion de l'entretien et de la réparation des véhicules (notamment avec des pièces de réutilisation). L'équilibre économique de cette filière serait assuré soit en créant une contribution prélevée à l'achat des véhicules, soit en mettant en place une consigne ou une prime à la remise d'un VHU dans un centre agréé.

Téléchargez le rapport


Mis en ligne le : 17-07-2015


Retour sur la conférence internationale scientifique "Our Common Future Under Climate Change"

Du 7 au 10 juillet 2015 s'est tenue à Paris la conférence internationale "Our Common Future Under Climate Change", rassemblant près de 2 000 scientifiques sur la question du changement climatique et des thèmes associés. S'appuyant sur les résultats du cinquième rapport du GIEC, la conférence a permis de :  

  • présenter les dernières avancées scientifiques en termes de connaissances des changements globaux, telle que l'observation de l'élévation annuelle du niveau de la mer (3,3 mm +/- 0,4 mm).
  • mettre en lumière le manque de données ou d'études dans certains domaines. Un fort besoin de développer une approche holistique de la gestion environnementale des océans, incluant les grands fonds, a été soulevé.
  • débattre sur des pistes d'atténuation et/ou d'adaptation au changement climatique, comme l'introduction de l'agriculture et de moyens de subsistance dans les négociations, ou encore la fixation d'un prix du carbone.
  • émettre des propositions en vue d'obtenir un engagement global et pertinent lors de la COP21. L'abaissement du seuil des températures moyennes à ne pas dépasser (1,5°C au lieu de 2°C), l'évaluation des performances des politiques et des stratégies mises en œuvres ou envisagées, ont notamment été évoqués.

Plus d'informations

  • Dans ce cadre la FRB et ORÉE ont organisé le 8 juillet le side-event "Les parties prenantes à la croisée des enjeux du climat et de la biodiversité".

Mis en ligne le : 17-07-2015


Nouvelle plateforme pour remplacer les produits chimiques toxiques dans les textiles

L'association WECF (Women in Europe for a Common future), en partenariat avec l'ONG suédoise ChemSec, viennent de lancer un guide en ligne pour remplacer les substances chimiques toxiques présentes dans les textiles.

L'outil, adapté aux PME et start-up, propose de gérer les substances toxiques dans les process et produits en 3 étapes : identification des substances préoccupantes, évaluation des risques et remplacement de certaines d'entre elles. Il comprend 6 500 substances chimiques et se base sur les réglementations européenne et américaine ainsi que sur les listes de substances soumises à restriction d'entreprises multinationales.

Accédez au guide


Mis en ligne le : 17-07-2015


Nomination de la nouvelle secrétaire générale de la Plateforme RSE

Le 15 juillet 2015, la nouvelle secrétaire générale de la Plateforme nationale d'actions globales pour la RSE, Myriam Metais, prendra ses fonctions. Elle était jusqu'ici Conseillère budgétaire et administration générale, en charge de la réforme de l'épargne salariale au cabinet du Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social.

Elle succèdera ainsi à Michel Doucin, Ambassadeur chargé de la bioéthique et de la responsabilité sociale des entreprises.


Mis en ligne le : 03-07-2015


Deuxième Appel à projets "Territoires zéro déchet, zéro gaspillage"

Suite au succès en juillet 2014 du premier Appel à projets "Territoires zéro déchet, zéro gaspillage", Ségolène Royal vient de lancer un deuxième appel pour poursuivre la mobilisation.

Les territoires ont jusqu'au 31 juillet 2015 pour déposer leurs projets répondant au cahier des charges fixé par le Ministère de l'Écologie, du Développement Durable et de l'Énergie. Les collectivités territoriales et les syndicats intercommunaux, cibles de cet appel, peuvent se rapprocher des délégations régionales de l'ADEME afin d'être accompagnés dans leur démarche.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 03-07-2015


Économie circulaire - Rapport stratégique prochainement débattu au Parlement européen

Alors que la Commission européenne prépare sa nouvelle proposition sur l'économie circulaire, prévue pour la fin 2015, le Parlement européen est appelé à se prononcer sur un rapport stratégique au cours de la session plénière du 6 juillet prochain.

Ce rapport intitulé "Efficacité des ressources : passage à une économie circulaire" invite la Commission à présenter une proposition ambitieuse pour faciliter la transition vers une économie circulaire, en demandant notamment la mise en place d'un objectif contraignant afin d'augmenter l'efficacité des ressources dans l'Union européenne de 30% d'ici à 2030, par rapport à 2014. Il préconise également l'établissement d'un tableau de bord d'indicateurs pour mesurer les différents postes de consommation de ressources.

"Pour inverser la tendance, il nous faut un véritable changement de paradigme et une approche systémique qui nécessite à la fois des changements réglementaires et économiques, ainsi que sociaux, éducatifs,... Des changements qui traversent toute la société" a déclaré la rapporteur et députée de Finlande, Sirpa Pietikäinen.

Son rapport sera débattu en session plénière lundi et fera l'objet d'un vote mercredi.

Adhérents, vous pourrez suivre en direct le débat lundi 6 juillet à partir de 18h
sur le site du Parlement.
Plus d'informations


Mis en ligne le : 03-07-2015


Conférence "Aujourd'hui pour demain, l'économie circulaire au service des territoires" le 6 octobre

Le Centre de Valorisation des Ressources Humaines (CVRH) de Mâcon, service à compétence nationale du MEDDE, organise le mardi 6 octobre 2015 à la Maison des vins de Mâcon la conférence : "Aujourd'hui pour demain, l'économie circulaire au service des territoires".

Cette journée s'adresse aux services de l'État, aux collectivités et aux associations en charge du portage et de la mise en œuvre de la future loi sur la transition énergétique dont l'économie circulaire constitue un volet. A travers des exposés et des témoignages d'acteurs, elle vise à sensibiliser aux enjeux de l'économie circulaire et à mobiliser les territoires dans la mise en place d'initiatives locales.

  • Nathalie Boyer, Déléguée générale d'ORÉE, interviendra à la table ronde des acteurs de l'économie circulaire, notamment en présence de Florence Charnay, Chef de projet économie circulaire à la Région Rhône-Alpes.

Programme
Bulletin d'inscription
A retourner avant le 10 septembre 201