Groupes de travail
Travaux de thèse

 

Ces groupes de travail sont soutenus par le Ministère en charge de l'écologie

 

Contacts :


Hélène Leriche, Chargé de mission Biodiversité et Expertise environnementale

Tél. : 01 48 24 31 38 / 06 98 45 06 71

Courriel : leriche@oree.org


Ciprian Ionescu, Doctorant Biodiversité et Economie

Tél : 01 48 24 31 36 / 06 82 97 91 31

Courriel : ionescu@oree.org

 

Toutes nos actions en 4 pages : découvrez notre flyer "biodiversité et économie" !

 

  > Groupes de travail "Biodiversité et Economie"
  > Nouvelle thèse CIFRE

  > Groupe de travail Orée-HQE "Bâtiment et Biodiversité"

  > Date des prochaines réunions

  > Comptes rendus et documents de scéance

Groupes de travail "Biodiversité et Economie"

Historique du Groupe de Travail :

 

Orée et l'IFB* ont initié en février 2006 un groupe de travail sur la problématique "Comment intégrer la biodiversité dans les stratégies des acteurs économiques ?". Une trentaine d'entreprises, grands groupes, PME/PMI ainsi que des collectivités et associations y participent. 

 

Une première étape (2006-2008) a montré que les activités économiques ne sont pas uniquement source d'impacts mais qu'elles sont également largement dépendantes vis-à-vis de la biodiversité et des services tirés du fonctionnement des écosystèmes. Cette étape a abouti à la création de l'Indicateur d'Interdépendance de l'Entreprise à la Biodiversité (IIEB) et à la publication du guide « Intégrer la biodiversité dans les stratégies des entreprises » (Houdet, 2008) en français et anglais en partenariat avec la Fondation pour la Recherche sur la biodiversité (réédité en 2010 à l'occasion de l'Année internationale de la biodiversité).

 

Depuis 2009, les travaux portent sur l’élaboration d’une démarche de Bilan Biodiversité des Organisations, c'est-à-dire une démarche qui aboutisse à la conception d'outils concrets pour la prise en compte de cette interdépendance entre acteur économiques et biodiversité.

 

La thèse de Joël Houdet ("Entreprises, biodiversité et services écosystémiques : Quelles interactions et stratégies ? Quelles comptabilités ?") élaborée en étroite collaboration avec le groupe de travail entre 2008 et 2010, grâce au soutien financier de l'Etat (via une bourse CIFRE) et de Veolia Environnement, a permis des avancées conséquentes dans notre réflexion en explorant :

- Les utilisations potentielles d'indicateurs portant sur la biodiversité et les services écosystémiques (BSE) ;
- Les pistes d'une comptabilité analytique permettant la gestion des interactions d'une entreprise avec les BSE ;
- Les démarches comptables potentielles pour rendre compte de la performance d'une organisation en matière de BSE ;
- Les principes méthodologiques d'un cadre comptable visant à intégrer données financières et BSE pour la reddition de comptes aux parties prenantes externes.

 

La réalisation de nombreuses études de cas a permis de mettre en oeuvre les pistes méthodologiques émergeant du groupe de travail et de la thèse de Joël Houdet, afin de les tester sur les situations concrètes et diversifiées rencontrées par les acteurs économiques. Ces études concernent entreprises, collectivités territoriales et associations et seront présentées dans un nouveau Guide à paraître en octobre 2013.

 

Depuis 2011, l'avancée des réflexions et le nombre croissant de participants nous amène à articuler la suite des travaux en deux sous-groupes :

- Le volet Gestion opérationnelle porte sur la manière de prendre en compte l'interdépendance vis-à-vis de la biodiversité au niveau de la stratégie et de la gestion interne de l'entreprise (pistes d'actions, indicateurs).

- Le volet Comptabilité s'intéresse aux problématiques du reporting et de l'évolution des documents comptable afin de rendre compte de son interdépendance vis-à-vis des BSE et d'aller au-delà d'une approche uniquement financière de la performance de l'entreprise.

 

Présidence des travaux :

  • Coprésident scientifique : Michel Trommetter, Directeur de Recherche au laboratoire d'économie appliquée de l'INRA de Grenoble et chercheur associé au Département Economie de l'Ecole Polytechnique à Paris
  • Coprésident "entreprise" pour le volet Gestion opérationnelle : Claude Fromageot, Directeur du Développement Durable du Groupe Yves Rocher et de la Fondation Yves Rocher
  • Coprésident "entreprise" pour le volet Bilan comptable : Stéphanie Roy, Contrôleur de gestion, Guerlain, Groupe LVMH

 

*L'Institut français de la biodiversité (IFB) a été fusionné avec le Bureau des ressources génétiques (BRG) en 2008 pour constituer la Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB)

 

En savoir plus sur les autres groupes de travail Orée

 

Nouvelle thèse CIFRE

Une nouvelle thèse CIFRE, débutée en mai 2012 et menée par Ciprian Ionescu, vise à prolonger la réflexion de la précédente sur les utilisations et les évolutions potentielles de la comptabilité et à contribuer à l'avancée du GT (volet Comptabilité) vers la conception d'outils opérationnels. Dans ce but, elle est réalisée en étroite collaboration avec les membres du groupe et en particulier avec les organisations réalisant des études de cas.

 

Sujet : « Biodiversité et stratégie des organisations : créer des outils pour gérer des interactions multiples et inter-temporelles ». Plus de détails

 

Financement : La thèse CIFRE est portée par Orée et financée conjointement par l'ANRT et quatre entreprises adhérentes d'Orée : Compta Durable, LVMH, Véolia Environnement et Yves Rocher.

 

Encadrement : La thèse CIFRE est portée par Orée en lien avec le Laboratoire d'Economie Appliquée de l'INRA de Grenoble. Les travaux sont dirigés par Michel Trommetter, Directeur de l'Ecole Doctorale « Sciences économiques » de l'Université Pierre Mendès France de Grenoble, Economiste à l'INRA et Président scientifique des Groupes de travail Economie et Biodiversité.

 

Groupe de travail Orée-HQE "Batiment et Biodiversité" 

Le groupe de travail commun mis en place par Orée et HQE, ouvert aux adhérents des deux associations, a pour but de publier fin 2013 une méthode spécifique dédiée à l'évaluation de l'impact sur la biodiversité d'un bâtiment neuf. Elle sera destinée aux professionnels du secteur, aux maîtres d'ouvrage et intégrée aux prochaines versions des référentiels de certification HQE.

 

Participation aux prochaines réunions des groupes de travail

Les groupes de travail sont réservés aux adhérents et partenaires institutionnels. Des personnes, entreprises, collectivités ou associations non adhérentes à OREE peuvent exceptionnellement être invitées à contribuer ou participer aux travaux.


Adhérents, vous pouvez vous inscrire et obtenir plus d'informations sur ces groupes de travail auprès de :

 

Comptes rendus et documents de scéance 

Le contenu du reste de la page groupe de travail est réservé aux adhérents.

Adhérents, connectez vous en haut à droite de l'écran.