LA POSTE

Ces informations proposées par Orée complètent et actualisent les éléments présentés dans le Guide Performances environnementales des pratiques de transport et de logistique (2006).

 

Véhicules électriques

En avril 2007, La Poste a lancé un appel d’offres européen, pour doter ses facteurs de 500 véhicules électriques. Les objectifs visés : devenir le premier utilisateur de véhicules propres en Europe dès 2008, et poursuivre la politique de développement durable entreprise.
Depuis 2005, des facteurs ont testé, dans des conditions réelles, huit "Cleanova", voitures électriques "nouvelle génération", à Paris et Bordeaux. Deux ans après le début de cette expérimentation, le test s'étant révélé concluant, La Poste a décidé de passer de 8 à 500 véhicules électriques. Le Groupe assure que l'essai s’est avéré positif tant sur le plan technique qu’économique. Un "kilomètre électrique" revient environ six fois moins cher qu'un "kilomètre diesel". Surtout, l'usage de tels véhicules permet d'importantes réductions d'émissions de CO2. Or, la société s'est engagée à réduire ses émissions de 5% entre 2003 et fin 2007. Au total, le Groupe prévoit une diminution d'environ 2 000 tonnes de CO2 dans l'atmosphère d'ici 2008. Les facteurs bénéficieront de facilités d'accès et de passage dans les centre-villes ou certaines agglomérations.

« L’appel d’offres lancé par La Poste pour 500 véhicules électriques pourrait apparaître comme une goutte d’eau dans un parc de 50 300 voitures, 460 poids lourds et 20 avions. Et pourtant, l’entreprise publique fait preuve d’une belle cohérence. Cet achat est la suite logique de l’expérimentation réussie de huit prototypes électriques Cleanova et pourrait précéder la conversion de 10 000 autres véhicules. Grâce à l’aide existante de l’Ademe de 3 200 euros accordée pour tout achat de véhicule électrique à une entreprise ou une collectivité, La Poste parie sur un coût global équivalent à celui d’un modèle thermique. […] Cet appel d’offres, le premier de cette ampleur en France, pourrait aussi sonner le renouveau de l’offre électrique des constructeurs automobiles.»

Source : Bomstein D., « Editorial. Un atome d’oxygène », Environnement Magazine, n°1657, mai 2007.

 

Eco-conduite 

Début juin 2007, La Poste a annoncé son intention de former 10 000 facteurs à l'éco-conduite dans l'année ; 60 000 conducteurs d'ici 2009. Cette généralisation d'une formation testée avec succès à Lyon et dans le Val d'Oise s'inscrit dans le cadre de la politique développement durable du Groupe. Avec l'une des flottes d'entreprise les plus importantes en France (42 000 véhicules), La Poste espère ainsi réduire de 10 000 tonnes ses émissions de CO2 pour 2009.

Les facteurs pourront, partout en France, bénéficier d'une formation pratique d'une demi-journée visant à les sensibiliser à des pratiques de conduites plus propres et économes en énergie, dans le but de réduire les consommations de carburant, et, de fait, les émissions de CO2. Dix formateurs sont chargés d'assurer les cours pratiques. Chaque postier chauffeur recevra un diplôme à l'issue du stage effectué, spécifiant ses consommation et émissions avant et après, accompagné d'un livret récapitulatif des principes d'éco-conduite.