CHRONOPOST

Ces informations proposées par Orée complètent et actualisent les éléments présentés dans le Guide Performances environnementales des pratiques de transport et de logistique (2006).


Mi-avril 2007, lors de la Semaine du Développement Durable, Chronopost, spécialiste de la livraison expresse, a pu profiter de l'occasion pour établir le bilan de deux ans d'exploitation de son Espace Logistique Urbain (ELU, ou Espace de Livraison Urbaine) de Paris. Ce dernier, situé sous la place de la Concorde, instaure le remplacement d'une partie des livraisons et collectes de colis par véhicules lourds au départ de l'agence de Bercy.

De ces deux ans d'expérience, il ressort un certain nombre d'atouts. L'organisation des tournées pour les VIIè et VIIIè arrondissements à partir de cet espace, pourvu notamment de 14 utilitaires électriques et de 2 chariots manuels, a permis d'éviter le rejet de 59% de GES et de 75% de polluants locaux. Ces données émanent du cabinet Ecodurable, qui a accompagné Chronopost dans ce suivi, sous le patronage de la Mairie de Paris. Le gain en CO2 a été réalisé aux deux tiers par la conversion d'une partie de la flotte utilisée à l'électricité et par la réduction du nombre de kilomètres au départ de Bercy.

Les bénéfices économiques sont également au rendez-vous. Les 500 000 euros investis ont été amortis, en particulier grâce au loyer bonifié que la Mairie de Paris a consenti sur les 950 m2 du parking souterrain, et grâce à une meilleure productivité des chauffeurs, perdant moins de temps dans les trajets effectués. L'ELU Paris-Concorde n'a pas engendré de surcoûts. La Ville mûrit quatre autres projets d'ELU intra-muros. Outre à Toulouse, qui possède déjà son système (depuis 2005), Chronopost souhaite pour sa part diffuser la démarche en province.