CARREFOUR

Ces informations proposées par Orée complètent et actualisent les éléments présentés dans le Guide Performances environnementales des pratiques de transport et de logistique (2006).

 

Afin de limiter les impacts sur l'environnement et les nuisances causés par les activités et opérations de transport et logistique du Groupe, et en particulier dans le but de réduire ses émissions de CO2, Carrefour intègre, au sein des pays où il est implanté, les critères environnementaux à son approche logistique et aux modes de transports impliqués.

 

Gestion des flux logistiques

Maîtriser les impacts en trois étapes

Massification des flux et mise en place d'un réseau logistique national performant, doté d'entrepôts intégrés ou prestés ;

Rationalisation des flux et des tournées de transports ;

Management environnemental des sites et étude de modes de transports alternatifs.

 

Rationaliser les flux et tournées

Pour optimiser les livraisons, leurs fréquences et les enlèvements chez les fournisseurs sont adaptés aux besoins réels des magasins. Afin de diminuer le nombre de camions, et de kilomètres parcourus, les plages horaires de livraison des magasins sont étalées.

Pour optimiser le remplissage des camions, plusieurs types de marchandises sont regroupés, et des emballages innovants sont développés, tel l'emballage Eurack (qui permet d'empiler les palettes par famille de produits, impliquant gains de place et meilleure protection).

Pour optimiser les flux, un travail conjoint avec les fournisseurs et prestataires logistiques est soutenu. Le "pooling" par exemple consiste à demander aux fournisseurs de s'organiser entre eux pour regrouper les marchandises et utiliser un seul camion pour les livraisons.

 

Tester et utiliser des modes de transports alternatifs

Dans différents pays européens, Carrefour étudie et encourage certains modes alternatifs de transport (fluvial, ferroutage...).  Le Groupe incite également ses prestataires logistique à employer des véhicules qui consomment et polluent moins (norme Euro4). Des carburants alternatifs (GNV, biocarburants...) sont aussi testés en conditions réelles.

 

Quelques résultats

Un tiers des approvisionnements container des entrepôts non alimentaires (bazar, textile) d'Ile-de-France sont supportés par voie fluviale, sur des barges remontant la Seine entre le Havre et la plateforme de Genevilliers. Ce mode de transport permet d'économiser en France l'équivalent de 340 tonnes d'émission de CO2 par an.

Ces deux dernières années, les Hypermarchés français sont parvenus à gérer de manière performante leur transport aval de produits alimentaires, du fait de l'optimisation des tournées, des camions et des palettes. Avec à la clé, 9 500 camions de moins sur les routes.

En 2006, le "backhauling" a été deployé avec succès. Cette activité repose sur l'utilisation des camions ayant terminé la livraison des magasins pour collecter la marchandise commandée chez les fournisseurs et assurer la livraison aux entrepôts.

Entre 2004 et 2006, les émissions de CO2 (Kg) par unité de transport du Groupe ont été réduites de 3,3 %Business Units comparables, 82 % du périmètre en CA consolidé HT 2006). 

 

Transports des clients et salariés

Modes de transports adaptés

En Europe, le format Hypermarché propose "tout sous le même toit", permettant aux clients de gérer leur temps et d'optimiser leurs trajets, en faisant le "plein" à intervalles périodiques. Les autres formats de magasins (supermarché, proximité et maxidiscompte) concernent plus les achats d'appoint, et sont ainsi davantage orientés vers des moyens de transports "doux" (vélo, marche à pieds...) et transports en commun.

Commerce en ligne

Les sites de commerce en ligne développés par le Groupe, ooshop.com et boster.com, offrent aux clients le souhaitant les services de ce mode d'achat (courses à domicile) ; réduisant ainsi les déplacements.

Carburants alternatifs

Carrefour est signataire de la Charte pour le développement de la filière Superéthanol E85 en France (novembre 2006), et s'est engagé à l'ouverture de 40 pompes E85 d'ici fin 2007. Le Groupe commercialise déjà certains carburants alternatifs, tel, depuis 2005, un nouveau gazole additivé (enrichi de l'additif Octimise D 3010).

 

Source : Rapport Développement Durable 2006 du Goupe Carrefour.