MONOPRIX


Organisme : Monoprix
Adhérent Orée

Description : Entreprise de distribution et commerce de centre-ville.
L'enseigne est présente dans 85 % des villes de plus de 50 000 habitants, possède près de 300 magasins et compte 19 000 collaborateurs.

Adresse : Département Développement Durable
14-16 rue Marc Bloch - 92 116 Clichy Cedex
Tel : 01 55 20 74 42


EXPERIENCE

Sur la voie d'une chaîne de distribution plus respectueuse de l'environnement et complètement "propre"

Pour optimiser la circulation des flux de marchandises et réduire les impacts de ses activités de transport, le Groupe Monoprix intensifie ses efforts et favorise l'innovation.

Lieux : France - Régions Normandie et Ile-de-France
Sites logistiques et magasins de centre urbain

Partenaires : Port 2000 (Le Havre) - Opérateur fluvial "Logiseine" - Fret SNCF


Contexte - Historique :

Entreprise pionnière, Monoprix a initié dès 1990 une réflexion sur le commerce durable de centre-ville avant d’inscrire le développement durable au cœur de sa stratégie. Aujourd’hui, le développement durable fait partie de l’identité et de la personnalité de l’enseigne.
La logistique et les transports font partie intégrante de la démarche de Monoprix.


Principe - Objectifs :

Conscient que l’implantation des magasins au cœur des villes accroît l’impact des nuisances générées par l’activité de transport de l’entreprise, Monoprix s’est attaché à affiner l’analyse de ces nuisances pour mieux les réduire ensuite. Les actions de l’enseigne ont visé à identifier puis explorer les solutions les plus pertinentes afin d’adapter les livraisons aux contraintes urbaines, tout en recherchant à améliorer l’approvisionnement des magasins et à en maîtriser les impacts.
La démarche de Monoprix s’appuie sur l’analyse permanente de l’impact environnemental de ses transports puis sur la recherche de solutions adaptées.


Démarches - Procédures :

Transport fluvial

Depuis 2003, Monoprix a conduit une réflexion approfondie visant à substituer en partie le transport fluvial au transport routier pour l’acheminement des produits de grand import, de leur port d’arrivée à l’entrepôt de stockage. La pertinence économique et environnementale de cette démarche est aujourd’hui démontrée. Depuis le port du Havre où arrivent les navires en provenance d’Asie, les containers sont livrés par barge directement à l’entrepôt central de Combs-la-Ville (77) via les ports intérieurs de Bonneuil-sur-Marne ou Gennevilliers. De là, des camions partent livrer les magasins de Paris intra muros.
La 1ère barge Monoprix a traversé Paris le 6 juillet 2006, chargée de 22 containers exclusivement Monoprix, soit l’équivalent d’au moins 11 camions (ce chiffre variant selon la taille des containers). Depuis novembre 2006, les barges desservant Bonneuil-sur-Marne et passant sous les ponts de Paris, sont au nombre de 2 par semaine. 52% des containers ont traversé Paris à partir du second semestre 2006.


Transports de centre-ville

o Transport ferroviaire

Menée en concertation avec la Direction Régionale de l’Equipement, la Région Ile-de-France, la Mairie de Paris et le Réseau Ferré de France, une étude a permis de rendre compte de la faisabilité logistique d’un acheminement par rail des marchandises vers les magasins de Paris intra muros. Cette initiative sera concrétisée fin 2007. Les marchés concernés sont les boissons sans alcool et les marchandises générales (textile, articles de maison, articles de loisirs et de parfumerie, etc.), c’est-à-dire des produits soit pondéreux, soit volumineux, qui sont complémentaires et qui ne sont pas soumis aux exigences d’une chaîne logistique de produits frais. Concrètement, ces marchandises seront acheminées par le train sur une plate-forme située au cœur de la capitale dans la zone de Bercy et les « derniers kilomètres » s’effectueront ensuite par camions alimentés au GNV (Gaz Naturel pour Véhicules).

En juin 2006, Monoprix a signé la « Charte de bonnes pratiques des transports et des livraisons de marchandises dans Paris ». Cette charte vise notamment à optimiser l’entrée et la diffusion des marchandises dans Paris, tout en maîtrisant les nuisances générées par leur acheminement (pollution atmosphérique, nuisance sonore, congestion du trafic, etc.). L’expérimentation du ferroviaire couplé aux véhicules GNV répond aux objectifs de la Charte.

o Porteurs GNV

Depuis 2003, Monoprix a mis en circulation des camions au GNV, plus silencieux et plus respectueux de l’environnement que les camions traditionnels. Ce moyen de transport sera développé pour la desserte des magasins dans Paris depuis la plateforme ferroviaire de Bercy.


Résultats :

Transport fluvial

En 2006, 83 % des marchandises débarquant au Havre ont emprunté la Seine ce qui représente un volume de 38 768 m3 transportés soit 1 643 containers EVP . Grâce au transport fluvial, une économie de 110 tonnes d’émissions de CO2 a été réalisée.


Transports de centre-ville

o Transport ferroviaire

L’objectif de ce projet est d’acheminer 200 000 tonnes de marchandises par an - soit 15% des volumes sur l’Ile-de-France - vers les 60 magasins Monoprix de Paris.
Les gains environnementaux estimés correspondent à :
• 10 000 camions entrant dans la capitale en moins chaque année ;
• une réduction des émissions de CO2 de 280 tonnes ;
• une réduction des émissions d’oxydes d’azote (Nox) de 19 tonnes.


o Porteurs GNV

Les résultats sur le plan environnemental sont très satisfaisants, par rapport à la norme existante Diesel Euro 3 mais aussi la norme Diesel Euro 4, entrée en vigueur le 01/10/2005.
Les véhicules GNV émettent environ 33% de CO2 de moins que les véhicules de livraison classiques. Pour les riverains, les nuisances sonores, olfactives et celles dues aux émissions de fumée sont considérablement réduites. Cette démarche produit également un effet d’entraînement sur les fournisseurs.


Coûts :

Transport fluvial
Le coût du transport fluvial est inférieur de 4 % à celui du transport terrestre.

Transport ferroviaire
Le surcoût du dispositif sera de 20% à 30%. Ce renchérissement devrait être compensé par des économies générées au niveau de la chaîne d’approvisionnement.


Document joint : Dossier de presse

Contact :
Catherine Bachelot-Faccendini
Chef du Département Relations Extérieures et Développement Durable
cbachelot@monoprix.fr

Lien : Notre rapport d'activités pour un développement durable 2006

Site Internet : http://www.monoprix.fr