Autres actualités

 S'abonner au flux RSS


Le projet de Plan national de gestion des déchets soumis à consultation publique

Le Plan national de gestion des déchets, actuellement en projet, fait l’objet d’une concertation préalable encadrée par la Commission nationale du débat public (CNDP).

Piloté par le ministère de la Transition écologique et solidaire, il est soumis à la consultation du public du 23 avril au 31 mai 2019. Chacun est invité à contribuer par ses remarques et ses propositions sur les documents mis en ligne.

Le Plan national de gestion des déchets a pour objectifs à l’échelle nationale de :

> Dresser un état des lieux de la gestion des déchets ;
> Donner une vision d’ensemble du système de gestion des déchets et de la politique associée ;
> Compiler les objectifs, les mesures et les orientations en la matière, et les évolutions récentes issues de la loi Transition écologique pour la croissance verte (2017) et de la Feuille de route économie circulaire (2018).

D’après la CNDP, la publication du plan est envisagée au 1er juillet 2019.


Mis en ligne le : 03-05-2019


Actualisation du tableau de bord des indicateurs de suivi des ODD en France

À l'issue d'une concertation menée sous l'égide du Conseil National de l’Information Statistique (CNIS) au sein du groupe de travail "La déclinaison française des indicateurs de suivi des objectifs de développement durable" auquel ORÉE a participé, il a été proposé mi-2018 un tableau de bord de 98 indicateurs qui constituent le cadre national pour le suivi des progrès de la France dans l’atteinte des 17 ODD. Parmi les indicateurs, dans le cadre de l'ODD 12, le recensement des projets d'écologie industrielle et territoriale (EIT) mené par ORÉE a été retenu. 

Ce tableau de bord vient d'être mis à jour sur le site de l'INSEE.

L’Assemblée Générale de l’ONU a adopté 17 objectifs de développement durable (ODD), déclinés en 169 cibles pour la période 2015-2030. Ces objectifs et cibles constituent pour les États une feuille de route commune de la transition vers un développement durable.


Mis en ligne le : 03-05-2019


Contribuez au Sommet Climate Chance Afrique 2019

Le prochain Sommet Climate Chance – Afrique se tiendra à Accra (Ghana) du 16 au 18 octobre 2019.

À cette occasion, les collectivités et autorités locales, entreprises, associations, syndicats, organismes scientifiques, organisations de jeunes et de femmes, organisations paysannes, éducateurs, citoyens, sont invités à soumettre leurs initiatives pour alimenter les travaux du Sommet Climate Chance Afrique 2019.

Les initiatives doivent répondre à l'une de de ces 9 thématiques :

> Accès aux financements climat en Afrique
> Aménager les villes africaines de manière durable
> Agriculture, alimentation et reforestation en Afrique
> Énergies renouvelables et efficacité énergétique en Afrique
> Mobilité et des transports durables en Afrique
> Adaptation et Eau en Afrique
> Bâtiment et Construction durables en Afrique
> Éducation et Formation au changement climatique en Afrique
> Économie circulaire en Afrique

Climate Chance vise à réunir l'ensemble des acteurs non-étatiques reconnus par la Convention cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques – CCNUCC. ORÉE est membre de son comité stratégique.

Contribuer


Mis en ligne le : 03-05-2019


Nomination de Thomas Lesueur commissaire général au développement durable

Thomas Lesueur a été nommé commissaire général au développement durable. Il occupait le poste directeur adjoint du cabinet de François de Rugy, ministre d'État, ministre de la Transition écologique et solidaire.

Thomas Lesueur est titulaire d’un DEA d’histoire militaire et d’un DESS d’audit comptable et financier des organisations publiques et privées.

Magistrat à la Cour des comptes, Thomas Lesueur a occupé plusieurs postes au ministère de la Défense, puis à la direction interministérielle des systèmes d’information et de communication de l’État (Disic) et à la direction des services judiciaires du ministère de la Justice.


Mis en ligne le : 03-05-2019


Rencontres régionales et nationales de l’Écologie Industrielle et Territoriale

Les 20 et 21 mai prochains auront lieu les Rencontres régionales et nationales de l’Écologie Industrielle et Territoriale à La Rochelle.

Au programme de ces rencontres :

> Des visites des sites de MER (Matières Énergies Rochelaises) et Biotop (éco-réseau des entreprises de La Rochelle) ;
> Des pitchs sur des démarches d’EIT (ma démarche EIT en 180 secondes) ;
> Les ateliers des 3 groupes de travail de SYNAPSE ;
> Des temps d’échanges informels pour partager avec la communauté EIT.

Stevan Vellet, Chargé de mission économie circulaire chez ORÉE, inerviendra dans le cadre du GT n°1 sur les questions de perennité des démarches d'EIT.

Inscription et Programme


Mis en ligne le : 03-05-2019


Note de veille n°2 du réseau SYNAPSE : "Les métaux"

La ressource "minéraux métalliques" concerne un nombre très important de flux de matières et d’applications industrielles, et porte des enjeux éminemment stratégiques.

C’est donc sans surprise que la documentation est foisonnante sur ce sujet, et est traité selon différents points de vue en fonction des acteurs et de leurs intérêts.

L’objectif de cette note du réseau de l’écologie industrielle et territoriale (EIT) SYNAPSE - dont ORÉE est membre du comité d'orientation - est d’apporter un éclairage sur la question des métaux, aux acteurs de l'EIT, dont la principale finalité est de diminuer les consommations de ressources et les impacts liés leur utilisation.

Retrouvez dans cette note de veille :

> Contexte global et disponibilité de la ressource
> Métaux et énergie
> Impacts générés par l'extraction et la transformation des métaux
> Impacts géopolitiques et dépendance
> Recherche et développement sur la ressource
> Métaux et recyclage
> Réglementation
> Quelques exemples d'initiatives issus de plateformes de l'économie circulaire

Plus d'information


Mis en ligne le : 03-05-2019


Label Bas Carbone : un nouvel outil au service du climat

Le 23 avril 2019, François de Rugy, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, et Brune Poirson, secrétaire d’État auprès du ministre d’État, lançaient officiellement le label bas carbone.

Ce label constitue le premier cadre de certification carbone adopté par la France. Il a vocation à valoriser et financer les projets ayant pour ambition l’atténuation du changement climatique.

Deux typologies d’action sont visées :

  > Éviter des émissions de gaz à effet de serre par des changements de pratiques sectorielles ;

> Renforcer les puits de carbone par la séquestration (en forêt, dans les sols ou les océans).

Aujourd’hui, le label concerne des projets dans les secteurs forestiers et agricoles.

Trois grands types de projets forestiers à potentiel de séquestration carbone sont concernés :

 

> Le boisement de terres agricoles ou de parcelles délaissées ;

> Le reboisement de parcelles forestières fortement dégradées par des aléas naturels ;

> La transformation par balivage de taillis (peuplements issus de repousse sur souche après coupe, produisant des petits bois) en futaie de production (produisant du bois d’œuvre).

Ces projets pourront être portés par toute personne, qu’elle soit de droit public ou privé, et dans toutes les régions de France. Ils devront être menés sur une période minimale de 30 ans.

Plus d'information


Mis en ligne le : 03-05-2019


Journées FRB, les 1er et 2 octobre 2019

Les 1er et 2 octobre 2019 se tiendront les Journées Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité (FRB), organisées par la FRB en partenariat avec l'Agence française pour la biodiversité (AFB).

Cet événement, qui fait suite aux autres grandes rencontres sur la biodiversité ayant lieu en 2019, aura pour thématique les indicateurs et outils de mesure de l’impact sur la biodiversité des activités humaines.

Afin de préparer cet événement, la FRB a préparé une enquête afin d'obtenir des informations relatives aux connaissances sur les indicateurs d’impact sur la biodiversité et sur leurs utilisations, actuelles et potentielles, par tous acteurs et identifier des pistes d’amélioration.

N'hésitez pas à y répondre via le lien suivant

Les participations sont attendues avant le 3 juin


Mis en ligne le : 03-05-2019


Un guide RSE pour le secteur de la mode et du textile

Pour accompagner les entreprises du secteur de la mode et du textile sur les enjeux sociaux et environnementaux de leur chaîne d’approvisionnement, le cabinet BLUEQUEST a réalisé un guide de la RSE avec le soutien du DEFI et en collaboration avec la Fédération Française du Prêt-à-Porter Féminin, la Fédération de la Maille, de la Lingerie et du Balnéaire, et la Fédération Française des Industries du Vêtement Masculin.

Ce guide, intitulé "Approvisionnement responsables pour marques désirables", contient les points clés pour que les acteurs de la mode et du textile améliorent leur stratégie RSE : identification des enjeux clés, méthodes de transformation de la chaîne de valeur, outils didactiques et exemples concrets de marques.

Consulter le guide


Mis en ligne le : 03-05-2019


Conférences internationales sur les déchets et les produits chimiques, du 29 avril au 10 mai 2019

_52

Du 29 avril au 10 mai, 180 gouvernements se rassemblent à Genève pour s'accorder sur des mesures visant à protéger la santé humaine et l'environnement des déchets plastiques, électroniques et produits chimiques dangereux. 

Les négociations à Genève sont menées dans le cadre des trois Conférences des Parties des Conventions de Bâle (déchets dangereux), de Rotterdam (produits chimiques dangereux) et de Stockholm (polluants organiques persistants). L'objectif est d'aboutir à des décisions historiques et juridiquement contraignantes afin de mettre en place une gestion écologique des déchets électroniques. 

Quelques aperçus des mesures contraignantes envisagées :

> Proposition d'amendements pour mieux réglementer les mouvements des déchets plastiques ;

> Les États Parties sont appelés à plus de transparence dans la gestion des déchets plastiques en soumettant par exemple les exportations de déchets plastiques dans le cadre de l’État de droit ;

> Les pays et le secteur privé doivent anticiper et mener une réflexion au sujet du recyclage des batteries automobiles et panneaux photovoltaïques ;

> Inscrire  des nouvelles substances chimiques qui représentent un danger pour la santé à l'Annexe A de la Convention de Stockholm et de nouveaux produits chimiques à l'Annexe III de la Convention de Rotterdam.

Ces mesures doivent permettre de réduire les risques liés aux pesticides dangereux et aller vers la transition des pratiques agricoles pour une agriculture durable. Mais également, de mieux impliquer les entreprises et les consommateurs dans l'optimisation de la durée de vie et le recyclage des appareils électroménagers. 

Pour cela, la Convention de Bâle a notamment préparé un guide pour une meilleure gestion lors de la production des appareils électroniques et leurs chaînes de valeurs. 

Plus d'information


Mis en ligne le : 03-05-2019


Appel à candidature : vidéos présentant des démarches et synergies d'EIT

Les animateurs du Réseau SYNASPE (Réseau national des acteurs de l’EIT) lancent un appel à candidature pour les porteurs de projets en EIT qui souhaiteraient bénéficier d’une vidéo de présentation de leur démarche.

Détails pratiques :
> Le format proposé est une vidéo de 2 minutes maximum réalisée par une équipe de vidéastes professionnels ;
> Aucune contribution financière n’est demandée, mais l’organisation de la journée est à la charge du porteur de projet : visites de sites, rendez-vous avec les acteurs impliqués, accueil et accompagnement des vidéastes.


Critères de sélections :
> Les démarches n’ayant jamais fait l’objet de vidéo seront privilégiées ;
> La réduction chiffrée et démontrée sur les consommations de ressources et les impacts sur les écosystèmes.

Plus d’informations


Mis en ligne le : 08-03-2019


MAESTRI : un atelier de mise en situation dans une démarche d’EIT

Dans le cadre du projet européen MAESTRI, un atelier est organisé sur la thématique de l’EIT.

Au programme :
> Une mise en situation inspirée du réel (visites de site réalisées dans MAESTRI) ;
> Une formation à l'écologie industrielle et territoriale, à l'éco-conception ;
> Des outils pour identifier rapidement des opportunités d'optimisation sur les sites industriels ;
> Des outils pour prioriser rapidement, sur les plans économique et environnemental, les opportunités ;
> Un moment convivial et productif entre acteurs impliqués pour la mise en œuvre d'une économie circulaire.

Cet atelier aura lieu à Paris (lieu à définir) le 17 avril, de 9h30 à 13h00.


Plus d’information


Mis en ligne le : 08-03-2019


Klépierre, plus gros portefeuille immobilier au monde, certifié BREEAM In-Use

Klépierre, leader européen des centres commerciaux, devient le plus gros portefeuille immobilier du monde (en valeur) à se faire entièrement certifier BREEAM In-Use, pour en assurer sa gestion durable.

Dépassant l’approche traditionnelle de certification actif par actif pour une démarche globale visant l’ensemble du portefeuille, le Groupe a conclu un partenariat innovant et de long terme avec BRE, l’organisme de certification, ainsi que Longevity Partners, société de conseil en énergie et en investissement immobilier responsable.

Klépierre s’est engagée à ce que 100 % de ses centres commerciaux aient une certification développement durable d’ici 2022. Le portefeuille du groupe comprend plus de 100 centres commerciaux en Europe continentale pour une valeur de 24,4 Md€.

La certification BREEAM In-Use, permet aux propriétaires de centres commerciaux de s’engager dans la réduction des coûts de fonctionnement, l’optimisation de leur performance environnementale et le bien-être de leurs utilisateurs

Plus d'information


Mis en ligne le : 08-03-2019


13ème Fête de la Nature, du 22 au 26 mai

La 13ème édition de la Fête de la Nature se déroulera du 22 au 26 mai 2019 sur tout le territoire français.

Avec le Congrès mondial de la nature de l’UICN qui se tiendra à Marseille en 2020 et la COP Biodiversité en Chine la même année, le sujet de la préservation de la nature est plus que jamais au cœur des débats.

Pour les cinq jours de l’édition 2019, les communes et les propriétaires de jardins sont tout particulièrement invités à se mobiliser. L’édition s’attachera à montrer le "mouvement" et toutes ses implications dans la nature : le cycle des saisons, les mouvements des espèces et de leurs populations, la modification des écosystèmes ou encore l’évolution des paysages.

Inscrire une manifestation

Plus d'information


Mis en ligne le : 08-03-2019


Appels à expérimentations pour les quartier de "Deux Rives"

"Les Deux Rives", quartier à cheval sur les 12ème et 13ème arrondissements de Paris ambitionne de figurer parmi les quartiers emblématiques de l’économie circulaire en France, à l'initiative de la Ville de Paris et de la RATP.

Pouir atteindre cet objectif, le quartier est actuellement en recherche de :

> Plusieurs entreprises volontaires pour expérimenter la solution développée par la start-up GreenGO qui a inventé un service de consigne clé en main, depuis l’achat de son repas dans son restaurant préféré jusqu’à la collecte des emballages consignés dans une machine connectée ;
> D'information sur les gisements qui pourraient être fournies dans le cadre de l'opération test d'une déchèterie fluviale programmée sur deux jours en juin prochain.

Participer


Mis en ligne le : 08-03-2019


Appel à candidatures de l'Agence Régionale de la Biodiversité (ARB) IdF

Dans le cadre d'une action avec les communes et les intercommunalités franciliennes l'ARB Île-de-France crée deux dispositifs visant à valoriser l'engagement des territoires en faveur de la biodiversité:

>"Territoire engagé pour la nature", un dispositif régional permettant aux collectivités de faire un point sur leurs actions de protection de la nature.
> Le concours "Capitale française de la Biodiversité", dispositif national et optionnel valorisant les collectivités engagées depuis plusieurs années en faveur de la biodiversité au niveau national. Le thème de l'édition 2019 du concours est "Climat: la nature source de solutions". Les prix seront remis dans 5 catégories selon la taille des collectivités participantes. Dans ce cadre une collectivité francilienne recevra un prix régional Île-de-France.

La mis en place de ces deux dispositifs débutera par une phase de sensibilisation et d'information grâce des ateliers régionaux. La date limite de dépôt du dossier de candidature est le 30 avril 2019.


Mis en ligne le : 08-03-2019


World Circular Economy Forum 2019, du 3 au 5 juin

Du 3 au 5 juin 2019, le World Circular Economy Forum 2019 (WCEF2019) se déroulera à Helsinki, en Finlande.

Le Forum attend 2 000 participants du monde entier pour partager leurs meilleures pratiques et accélérer la transition vers une économie circulaire.

La WCEF examinera comment les entreprises peuvent se saisir de nouvelles opportunités, acquérir un avantage concurrentiel grâce aux solutions d'économie circulaire et comment l'économie circulaire contribue à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) de l'ONU.

Parmi les intervenants confirmés à ce jour, on retrouve notamment : Kristalina Georgieva, Directrice générale de la Banque mondiale, Emma Navarro, Vice-présidente de la Banque européenne d'investissement et Hans Bruyninckx, Directeur exécutif de l’Agence européenne pour l’environnement.

Plus d'information


Mis en ligne le : 08-03-2019


Le Programme de Petites Initiatives (PPI) lance un nouvel appel à projets "petites subventions"

Le PPI (partenariat entre le Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM) et le Comité français de l’UICN), qui est en partenariat avec le Programme d’Afrique Centrale et Occidentale (PACO) lance un appel à projets "petites subventions" pour financer des projets locaux.

Cet appel à projets a pour objectif le financement d’une trentaine de projets dans 19 pays d’Afrique de l’Ouest et Centrale.

Les thématiques environnementales sont les suivantes :
> L'amélioration de la gouvernance territoriale ;
> La protection des espèces menacées ;
> La gestion des aires protégées et de leurs périphéries ;
> La lutte contre le braconnage et le commerce illégal d’espèces sauvages.

Sont éligibles les Organisations de la Société Civile (OSC) africaines n’ayant pas reçu de financements antérieurs du PPI et qui sont engagées sur la thématique du changement climatique et/ou de la conservation de l’environnement. La liste des pays éligibles est disponible sur le site de l’UICN. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 31 mars 2019.

Candidater


Mis en ligne le : 08-03-2019


Appel à projet pour préserver les ressources en eau en Rhône Alpes

La Fondation d’Entreprise Caisse d’Épargne Rhône Alpes lance jusqu’au 30 juin 2019 son 4ème appel à projet pour préserver les ressources en eau.

Cette initiative a pour objectif de soutenir et d’accompagner des actions environnementales liées à l’eau et portées par des structures ou des organismes d’intérêt général.

Ces actions doivent se dérouler sur les départements du Rhône, de l’Ain, de l’Isère, de la Savoie et de la Haute-Savoie et les candidats doivent être des structures ou des organismes d’intérêt général habilités à émettre des reçus fiscaux.

Candidater


Mis en ligne le : 08-02-2019


Conférence "Les zoos sont-ils utiles à la biodiversité ?", le 21 février

Dans le cadre de son cycle de conférences, l'ARB Île-de-France invite à rencontrer le 21 février, Michel Saint Jalme, Maître de Conférences au Muséum national d’Histoire naturelle, directeur de la Ménagerie du Jardin des Plantes et également membre du Centre d’Écologie et de Sciences de la Conservation (CESCO), à l'occasion de la conférence "Les zoos sont-ils utiles à la biodiversité ?" (18/22 ter, rue Pajol, Paris 18ème).

Inscription


Mis en ligne le : 08-02-2019


Rencontre du Pacte Finance Climat, le 19 février

Le Pacte Finance Climat qui avait lancé l'an dernier l'appel pour un pacte finance-climat européen avec Pierre Larrouturou et Jean Jouzel, et dont ORÉE est signataire, organise un nouvel événement le 19 février de 18h à 20h à Jussieu (4, place Jussieu, Paris 5ème) : "Si le climat était une banque, on l'aurait déjà sauvé !"

Cette rencontre se veut collaborative. Seront notamment présents Elisabeth Ayrault, P-DG de la CNR, Delphine Batho, Députée, Présidente de Génération écologie, Fabrice Boissier, DGD de l’ADEME, et bien d'autres.

Inscription


Mis en ligne le : 08-02-2019


FRB : Changement climatique et biodiversité

À l’occasion du nouveau rapport de l’IPBES sur l’état de la biodiversité mondiale prévu pour mai 2019, la FRB donne chaque mois la parole à des scientifiques qui travaillent sur les menaces qui pèsent sur la biodiversité, mais aussi sur les solutions pour y remédier.

Juristes, économistes, biologistes de la conservation sont autant de chercheurs qui offriront chacun un éclairage précis sur l’état et le devenir des espèces et de leurs écosystèmes. Le second thème abordé est celui du changement climatique, 3ème cause de perte de biodiversité dans le monde.

Retrouvez trois articles :

> La forêt : une véritable alliée dans la lutte contre le changement climatique ?
Article écrit par Jérôme Chave, directeur de recherche au CNRS

> Le changement climatique : un bouleversement pour les écosystèmes et les scientifiques
Article écrit par Romain Julliard, directeur de recherche au MNHN

> Avec le réchauffement des océans, les politiques de pêche doivent évoluer
Article écrit par Yunne-Jai Shin, directrice de recherche à l’IRD


Mis en ligne le : 08-02-2019


Séminaire Économie et Environnement du CGDD, le 18 février

Le Service de l’économie, de l’évaluation et de l'intégration du Développement Durable (SEEIDD) du Commissariat Général au Développement Durable (CGDD) organise à l'amphithéâtre du toit de l’Arche Sud (Grande Arche de la Défense), une nouvelle séance de son cycle de séminaires "Économie et environnement", lundi 18 février, pour traiter le thème : "Le commerce international : menace pour la biodiversité ou levier pour sa préservation ?".

En deux sessions, le séminaire abordera les principales interactions entre commerce international et biodiversité tout au long de la chaîne d’approvisionnement, et l’influence des règles du commerce international sur l’atteinte des objectifs internationaux en matière de biodiversité.

Chaque session sera ponctuée par une table ronde d'environ 30 min, destinée à présenter certains outils et pistes d’action répondant aux problématiques soulevées durant la session.

Programme et Inscription


Mis en ligne le : 08-02-2019


Petit déjeuner "Transition énergétique : quel rôle pour les acteurs territoriaux ?", le 20 février

La Chaire Économie du Climat de l'Université Paris Dauphine organise le 20 février le petit déjeuner : "Transition énergétique : quel rôle pour les acteurs territoriaux ?" à la Caisse des Dépôts, (56 rue de Lille, Paris 7ème).

Tandis que les dynamiques territoriales font apparaître des cassures préoccupantes : polarisation des richesses sur les métropoles, éloignements contraints des populations vers la périphérie, territoires ruraux fragilisés... la rencontre propose de s'interroger sur la transition énergétique  : va-t-elle accroître ces cassures ou les réduire ? Quel est le rôle et quels sont les leviers d’action des acteurs territoriaux ?

La table ronde sera animée par Christian de Perthuis, Professeur d’économie, fondateur de la chaire Économie du climat à l'Université Paris Dauphine et personnalité qualifiée d'ORÉE.

Intervenants :

Jean-Louis Bal (Secrétaire Général du SER)
Ronan Dantec (Sénateur de Loire-Atlantique)
Michel Derdevet (Secrétaire Général d'ENEDIS)
Hélène Le Téno (Directrice Transition énergétique Groupe SOS)
Bénédicte Peyrol (Députée de l’Allier)
Edouard Sauvage (Directeur Général de GRDF)
Audrey Zermatti-Malkin (Groupe Effy)

Inscription


Mis en ligne le : 08-02-2019


Tribune pour une comptabilité partie prenante de la transition écologique

La tribune est intitulée "Pas de transition écologique sans transformation comptable !" et elle fait suite au colloque du 7 février "La comptabilité peut servir la transition environnementale et sociale" organisé par les députés François-Michel Lambert et Mohamed Laqhila, et au cours duquel Patricia Savin, Présidente d'ORÉE, est intervenue.

Signée par Alexandre Rambaud (AgroParisTech, CIRED1, Université Paris-Dauphine), Dorothée Browaeys (présidente de TEK4life), Jean-Paul Karsenty (Forum BioRESP, CETCOPRA, Université Paris1) et Clément Feger (AgroParisTech, MRM, Université de Montpellier) la tribune pose la question de savoir comment la comptabilité peut servir la transition environnementale et sociale.

Pour ces auteurs, nul doute que la comptabilité a son rôle à jouer, reste à savoir comment. Ils font notamment référence au rapport Notat/Senard qui parle d’une "image infidèle" donnée de nos entreprises par les systèmes comptables actuels et appellent à engager "une étude concertée sur les conditions auxquelles les normes comptables doivent répondre pour servir l'intérêt général et la considération des enjeux sociaux et environnementaux".

Lire la tribune


Mis en ligne le : 08-02-2019


Atelier de travail de l’Alliance du G7 sur l’utilisation efficace des ressources, les 20 et 21 mars

Dans le cadre de sa présidence du G7, la France en partenariat avec la Commission européenne organise un atelier de travail de l’Alliance du G7 sur l’utilisation efficace des ressources.

Il se déroulera à Paris, à l’Hôtel de Roquelaure (244, Boulevard Saint-Germain) du 20 au 21 mars 2019.

L’atelier a pour thème "Tools making value chain more circular and resource efficient". Il se focalisera sur trois outils : les accords volontaires, la normalisation et le reporting extra-financier.

Plus d'information et Inscription


Mis en ligne le : 08-02-2019


Séminaire "10 ans de partenariats pour la biodiversité", le 18 mars

L’UMS PatriNat a pour objectif d’assurer des missions d’expertise et de gestion des connaissances sur la biodiversité. Il intinie des collaborations pour son étude et sa préservation.

Lundi 18 mars 2019 au Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN), l'UMS PatriNat organise le séminaire "10 ans de partenariats pour la biodiversité" afin de partager les résultats des travaux menés et d’échanger sur les attentes des participants, notamment en termes de partenariats.

4 tables rondes sont ainsi prévues :

> Pourquoi des partenariats ?
> De la mobilisation des connaissances aux actions de gestion
> Éthique et partenariats
> Recherches et partenariats

Programme
Inscription


Mis en ligne le : 25-01-2019


Appel à contribution pour la nouvelle Stratégie régionale pour la Biodiversité (SRB) en IDF

La Région Île-de-France, en partenariat avec l’Agence Régionale de la Biodiversité ÎdF (ARB ÎdF), a lancé un appel à contribution en vue de la Stratégie régionale pour la Biodiversité.

Les réflexions se concentrent sur plusieurs enjeux :

> Priorités d’actions face aux grands enjeux franciliens ;
> Forces et faiblesses du territoire francilien ;
> Leviers, freins, outils et synergies entre acteurs ;
> Vision du rôle de la région, de l’ARB ÎdF et de ses membres fondateurs.

Les contributions peuvent être envoyées jusqu’au 31 janvier 2019.

Plus d’informations


Mis en ligne le : 25-01-2019


6 projets prioritaires pour le contrat stratégique de la filière transformation et valorisation des déchets

Le ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES) et le ministère de l'Économie et des Finances ont signé vendredi 18 janvier le "contrat de filière" du Comité stratégique de filière (CSF) transformation et valorisation des déchets axé sur 6 projets prioritaires :

 

1. Développer et soutenir l’incorporation de matières premières de recyclage dans les produits finis ;
2. Accompagner la croissance des besoins en valorisation énergétique des fractions non recyclables - Combustible solide de récupération (CSR) ;
3. Accompagner les acteurs de la recyclabilité et le potentiel de valorisation ;
4. Accélérer la croissance des entreprises et développer leur présence sur les marchés internationaux ;
5. Accompagner les métiers et l’évolution des compétences ;
6. Accélérer la robotisation des centres de tri.

Le Comité stratégique de filière (CSF) transformation et valorisation des déchets accompagne la mise en œuvre de la Feuille de route économie circulaire (FREC) dans le domaine des déchets auprès des industriels.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 25-01-2019


Les projets à financer en 2019 du CESAB de la FRB

Suite à l’appel à projets de 2018 du Centre de synthèse et d’analyse sur la biodiversité (CESAB) de la FRB, 9 projets avaient été retenus par le comité scientifique. 5 restent en attente de financement :

> ASICS – évaluation des effets combinés des invasions d’espèces et des changements climatiques sur les changements dans la répartition des espèces dans les environnements froids ;
> BAM – réseaux de pouvoir et d’influence : les défis de la recherche sur les symbioses entre plantes et champignons micorhiziens à arbuscules ;
> BIOSERPPA – décrypter les liens entre biodiversité, services écosystémiques de régulation, structure des paysages et pratiques pour établir les modalités de gestion et les politiques agricoles maximisant la biodiversité ;
> CONCILIAR – utilisation des données scientifiques citoyennes et de télédétection pour évaluer à grande échelle les effets de l’utilisation des terres et des changements climatiques sur les oiseaux ;
> MARKS – marques génomiques de la sélection positive, négative et balancée chez les arbres forestiers, et leur signification vis-à-vis du potentiel évolutif et des limites à la sélection.

Plus d'informations
Contact FRB
Contact CESAB


Mis en ligne le : 11-01-2019


Publication des chiffres-clés de la biodiversité en France par le MTES

Le Commissariat général au développement durable (CGDD), en lien avec l’Agence française pour la Biodiversité (AFB) et l'Observatoire national de la Biodiversité (ONB), a publié les chiffres-clés de la biodiversité (édition 2018).

Dans l’ensemble, les chiffres présentés confirment la dynamique d’effondrement de la biodiversité :

> 73% des habitats d’intérêt communautaire sont dans un état de conservation défavorable (entre 2007 et 2012) ;
> 26 % des espèces évaluées dans la Liste Rouge nationale sont éteintes ou menacées en France au 1er avril 2018 ;
> Le recouvrement en corail vivant a diminué dans 29 % des stations suivies ;
> Les populations d’oiseaux communs spécialistes ont diminué de 22 % entre 1989 et 2017 ;
> 65 758 ha ont été artificialisés, chaque année, entre 2006 et 2015.

De bonnes nouvelles sont toutefois à recenser :

> La pollution des cours d’eau par les nitrates et les orthophosphates a diminué respectivement de 11 % et 50 % entre 1998 et 2016 ;
> Les données collectées sur la biodiversité sont de plus en plus nombreuses, avec un degré de précision accru ;
> L’implication de la société autour des enjeux biodiversité augmente (gestion des aires marines, statuts de protection, schémas d’aménagement du territoire incluant les enjeux biodiversité, sciences participatives).

Plus d'informations


Mis en ligne le : 11-01-2019


Appel à projet de l'ADEME en faveur de l'écoconception

L’ADEME vient d’ouvrir l’appel à projets : "PERFECTO 2019 : Amélioration de la performance environnementale des produits #Ecoconception #Etude de faisabilité".

PERFECTO 2019 vise à faire émerger une offre de produits (biens et services) à plus faible impact environnemental. Il permet de financer des études de faisabilité pour favoriser l’intégration d’une démarche d’écoconception dans un projet de RDI (Recherche, Développement et Innovation), quel que soit le secteur d’activité.

L'ADEME souhaite ainsi accompagner la réflexion des porteurs de projets de RDI en écoconception, quel que soit leur niveau de maturité. Cet accompagnement devrait permettre d’améliorer la qualité des projets de RDI en éco-conception, qui sont ensuite présentés aux différents dispositifs de financement de la RDI (ADEME, Investissements d'avenir, FUI, Eco-organismes, dispositifs régionaux...).

Seule la phase étude est éligible (les investissements ne sont pas éligibles). Les aides demandées par projet sont plafonnées à 50 000 €.

Candidater
(avant le 14 mars)


Mis en ligne le : 11-01-2019


Remise officielle du rapport Libaert sur la consommation durable, le 25 janvier

Thierry Libaert, conseiller au Comité économique et social européen, a été nommé rapporteur sur l’obsolescence programmée en juin dernier par le ministère de la Transition écologique et solidaire.

Il vient d'achever son rapport sur la durabilité des produits et la lutte contre l’obsolescence programmée, intitulé "Pour une consommation plus durable, en phase avec les enjeux européens" et le remettra officiellement à Brune Poirson et François de Rugy, secrétaire d'État et ministre de la Transition écologique, le 25 janvier prochain.

Nous vous présenterons alors plus en détails, les "50 mesures pour la durabilité", (réglementaires, d’information, fiscales, incitatives...) préconisées par le rapport.


Mis en ligne le : 11-01-2019


Appel à contribuer au rapport de la Commission nationale consultative des droits de l'homme

Afin de contribuer au rapport de la Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDH) sur l'évaluation des Principes directeurs des Nations unies relatifs aux droits de l'homme et aux entreprises (PNEDH).

À ce titre, la Commission invite les entreprises à partager leur point de vue sur la mise en oeuvre de plan des Nations Unies.

La contribution définitive est attendue pour le 31 janvier 2019.

Répondre au questionnaire


Mis en ligne le : 11-01-2019


La politique de subvention du service "Développement des territoires" de la DRIEE est en ligne !

Les champs de l’économie verte qui intéressent particulièrement la DRIEE Île-de-France (Direction régionale et interdépartementale de l'Environnement et de l'Énergie) s’articulent autour de quatre thèmes :

> Promotion, expérimentation et mise en œuvre de la feuille de route de l’économie circulaire sur ses volets "mieux produire" et "mieux consommer" ;

> Déploiement des engagements pour la croissance verte avec accompagnement des filières vertes, éco-industries, éco-technologies, pôles de compétitivité du périmètre des ministères de la transition écologique et solidaire et de la cohésion des territoires, incubateurs et start-up de l’économie verte ;

> Préparation et accompagnement à l’adaptation des métiers (tous secteurs et filières, notamment ceux cités ci-dessus) à la transition vers l’économie verte (notamment pour participer aux démarches d’élaboration des volets territoriaux du plan de programmation des emplois et des compétences) ;

> Promotion et mise en œuvre de la politique d’achat public durable (en lien avec la responsabilité sociétale et environnementale des entreprises et des organismes publics).

Plus d'information


Mis en ligne le : 11-01-2019


L’ADEME publie un avis sur l’économie de la fonctionnalité

L’ADEME publie un avis relatif à l’économie de la fonctionnalité, laquelle établit une nouvelle relation entre l’offre et la demande, plus uniquement basée sur la simple vente de biens ou de services.

Selon l'ADEME, la contractualisation repose sur les "effets utiles" (bénéfices) et l’offre s’adapte aux besoins réels des personnes, des entreprises et des collectivités ainsi qu’aux enjeux relatifs au développement durable.

Ce nouveau modèle économique d’entreprise se démarque du modèle industriel classique, qui s’appuie essentiellement sur les volumes de produits vendus et consommés. C’est une logique différente qui conduit à de vraies potentialités environnementales.

Toujours selon l'ADEME, cette vision engageante est stratégique pour répondre aux enjeux environnementaux et sociaux d’aujourd’hui et de demain.

Consulter l'avis


Mis en ligne le : 11-01-2019


L'UE parvient à un accord en faveur de la réduction de la pollution par les plastiques

Le 19 décembre, le Conseil et le Parlement européen ont trouvé un accord sur le projet de directive visant à réduire l’impact de certains produits plastiques sur l'environnement.

Le texte prévoit d’interdire certains objets plastiques à usage unique (bâtonnets des cotons-tiges, couverts jetables, pailles, touillettes,…) pour lesquels il existe des alternatives.

Par ailleurs, l’accord entre le Conseil et le Parlement fixe un taux de collecte séparée de 77 % des bouteilles en 2025 et de 90% à l’horizon 2029. Il ajoute également un nouvel objectif contraignant d'intégrer au moins 25% de plastique recyclé en 2025 pour les bouteilles en PET.

L’accord prévoit également que dans le cadre de la responsabilité élargie du producteur (REP), les metteurs sur le marché devront prendre en charge tout ou partie du coût du ramassage des déchets jetés sur la voie publique ou dans la nature.

Enfin, sous l’impulsion du parlement, l’accord intègre le fait que les entreprises du secteur du tabac financent la collecte des mégots.

Plus d'information


Mis en ligne le : 11-01-2019


Appel à projets Économie Circulaire & Déchets Ile-de-France

L’appel à projets "Économie Circulaire & Déchets Ile-de-France" se termine le 18 décembre prochain.

Il vise à accélérer l’identification et la réalisation de projets en favorisant et accompagnant des synergies organisationnelles entre différents acteurs franciliens. 

Il couvre 10 volets thématiques :

> Écologie Industrielle et Territoriale (EIT) ;
> Économie circulaire et aménagement ;
> Économie de la fonctionnalité ;
> Consommation écoresponsable, Alimentation et Gaspillage alimentaire ;
> Réemploi, Réutilisation et Réparation ;
> Gestion et traitement des déchets des entreprises ;
> Gestion et traitement des bio-déchets ;
> Gestion et traitement des déchets des ménages ;
> Tarification incitative ;
> Soutien à la planification des déchets en Île-de-France.

Plus d'informations


Mis en ligne le : 07-12-2018


L'ADEME IDF et le PEXE lancent un plan d'action pour les entreprises

L’ADEME IDF et le PEXE invitent les territoires et établissements publics franciliens portant des projets en économie circulaire ou pour la transition écologique et solidaire, à participer au P.A.C.T.E IDF, le plan d’actions pour la coopération Territoires/éco-entreprises en Île-de-France pour la transition écologique.

Cet appel à contributions s’inscrit dans le cadre d’un plan d’actions dédié à l’identification des besoins des territoires franciliens, à l’identification des solutions innovantes des entreprises locales et à des mises en relation efficaces entre les territoires et les PME de la transition écologique et énergétique.

Des événements dédiés seront organisés en février et juillet 2019.

Plus d'information


Mis en ligne le : 07-12-2018


Appel à projet de l'AP-HP

L’AP-HP (l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris) lance un appel à manifestation d’intérêt (AMI) dédié au développement durable, avec l’appui de l’ADEME.

Cet AMI a pour objectif d’identifier des innovations indispensables pour construire l’hôpital de demain, plus respectueux de l’environnement. Ce défi est aussi économique, alors même qu’en 2016, les hôpitaux français dépensaient 811 milliards d’euros pour l’énergie, l’électricité, le chauffage, le carburant, l’eau et l’assainissement.

Jusqu'au 31 janvier 2019, les professionnels de l’AP-HP ainsi que toute personne ou entité extérieure souhaitant s’investir dans le développement durable à l’hôpital peut soumettre un projet innovant.

Contribuer


Mis en ligne le : 07-12-2018


La Région Île-de-France publie sa stratégie sur les produits biosourcés

La Région Île-de-France a dévoilé le  23 novembre dernier sa stratégie sur les produits biosourcés. Elle considère notamment que "les produits d'origine biologique représentent une nouvelle ressource durable pour l’agriculture et l’industrie".

Elle entend  donc "accompagner les agriculteurs vers ce nouveau débouché et structurer les filières" et a donc voté sa stratégie pour l'essor de la filière des matériaux et produits biosourcés.

Cette stratégie 2019-2021 vient compléter la stratégie régionale pour la forêt et le bois, votée en novembre 2017 et le Pacte agricole régional.

Ses 5 axes appellent à :

> Diversifier  les activités agricoles, augmenter les revenus des agriculteurs ;
> Structurer et développer les filières franciliennes ;
> Porter le renouveau industriel de l'Île-de-France ;
> Intensifier l'innovation ;
> Stimuler les marchés par la commande publique.

Plus d'information


Mis en ligne le : 07-12-2018


La Chine allonge la liste des déchets interdits à l’importation

Le 19 novembre, la Chine a annoncé l’interdiction de 32 types de déchets supplémentaires à l’importation sur son territoire, à compter du 31 décembre 2018. Par cette nouvelle, l’État chinois vient compléter la liste des 24 catégories de déchets solides interdits depuis janvier 2018.

À partir de 2019, les industriels européens et américains devront donc trouver d’autres débouchés de recyclage pour des déchets tels que les rebuts d’acier inoxydable, le bois, les pièces automobiles, pièces de navires, etc.


Mis en ligne le : 07-12-2018


Les recommandations RECYBETON sur le béton recyclé

Après 6 années de recherches, le projet RECYBETON(*) a présenté à l’occasion du salon POLLUTEC 2018 un ensemble de recommandations techniques basées sur les conclusions d’un ouvrage scientifique intitulé "Le béton recyclé".

L’objectif est d’encourager et de faciliter l’utilisation du béton recyclé. Les recommandations portent sur l’utilisation des granulats recyclés dans la fabrication du béton : caractérisation et contrôle des granulats, taux de substitution des granulats recyclés et durabilité du béton, dimensionnement des ouvrages, mise au point des formulations des bétons, contrôle du béton contenant des granulats recyclés et bilan environnemental.

(*) Le programme de recherche RECYBETON rassemble tous les types d’acteurs de la chaîne de la construction, sur la base d’un engagement volontaire (maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre publics et privés, entreprises de BTP, bureaux d’études, ingénieries, industries productrices de matières premières ou de composants de la construction, laboratoires publics ou privés, universités et écoles d’ingénieurs, compagnies d’assurance, fédérations et syndicats).

Le projet RECYBETON compte à ce jour 47 partenaires, parmi lesquels on retrouve les adhérents ORÉE : le CERIB, le CSTB, EDF, la FNTP et l'UNPG (UNICEM)

Les recommandations RECYBETON


Mis en ligne le : 07-12-2018


Appel à projets produits phytopharmaceutiques

La direction de la recherche et de l’innovation du Ministère de la transition écologique et solidaire, la sous-direction de la recherche, de l’innovation et des coopérations internationales du Ministère de l’agriculture et de l’alimentation, la direction générale de la santé du Ministère des solidarités et de la santé et la direction générale à la recherche et l’innovation au sein du Ministère de l’enseignement supérieur de la recherche et de l’innovation, lancent conjointement un appel à projets de recherche et innovation dans le cadre de l’axe 2 « Améliorer les connaissances et les outils pour demain et encourager la recherche et l’innovation » du plan Écophyto II.

Intitulé "Leviers territoriaux pour réduire l’utilisation et les risques liés aux produits phytopharmaceutiques", il doit permettre de répondre aux questions suivantes : Comment agir à l’échelle paysagère ou territoriale pour favoriser la résilience des agroécosystèmes vis-à-vis des bioagresseurs et limiter les besoins et/ou réduire les impacts sur la santé humaine et l’environnement des produits phytopharmaceutiques ?

Plus d'information

 


Mis en ligne le : 23-11-2018


Appel à projet de recherche : Transitions écologiques, économiques et sociales

L'Appel à projet de recherche : Transitions écologiques, économiques et sociales (APR-TEES) est dédié aux sciences humaines et sociales (SHS) et se veut transversal aux différents champs d'action de l'ADEME.

L'édition précédente concernait l'évolution des comportements individuels et des pratiques des consommateurs et citoyens nécessaire à la TEE. Elle a permis de sélectionner 18 projets. Dans la continuité, cette nouvelle édition porte sur les problématiques liées à la mise en œuvre de la TEE et à l’adaptation au changement climatique, du point de vue des acteurs économiques, des institutions publiques, des associations ou collectifs citoyens.

Les objectifs de l’appel à projets de recherche sont de :

> Développer et capitaliser les connaissances sur l’évolution des pratiques des organisations dans le cadre de la transition écologique et de l’adaptation au changement climatique, en vue d’éclairer la décision.
> Développer, expérimenter et améliorer des solutions (outils, méthodes, modes d’organisation, démarches, etc.) afin de faire évoluer les pratiques des organisations vers plus de durabilité et de résilience.

Plus d'informations

 


Mis en ligne le : 23-11-2018


Guide MEDEF : "Construire ensemble l’engagement territorial des entreprises"

Au World Forum de l’Économie Responsable de Lille que le MEDEF et Le RAMEAU ont lancé le guide "Construire ensemble l’engagement territorial des entreprises", le 17 octobre 2018.

Le guide s'appuie notamment sur les travaux avec le guide ORÉE "S’ancrer dans les territoires pour gagner en performance" (voir page 56).

Réalisé avec Admical et l’Orse et publié en partenariat avec la Caisse des Dépôts, le Commissariat général à l’égalité des territoires et la Fédération nationale des Caisses d’Epargne, ce guide constitue le troisième volet de la collection Construire ensemble, suite à la publication portant sur la dynamique partenariale en 2014 et sur l’engagement associatif des salariés en 2016.

Témoignant de la diversité des pratiques des entreprises, ce guide illustre, au travers de la RSE, du mécénat et de l’innovation sociétale, de quelle manière les entreprises sont à la manœuvre sur leur territoire. Les résultats sont doubles : à la fois pour répondre aux enjeux et besoins de leurs territoires, mais aussi pour contribuer à leur propre performance.

Consulter le guide

 

 

 


Mis en ligne le : 23-11-2018


Publication du 1er rapport annuel de l'Observatoire mondial de l'action climatique non-étatique

La 1ère édition du rapport de l'Observatoire mondial de l'action climatique non-étatique vient d'être publiée.

L’année écoulée a démontré l'extrême gravité du changement climatique en cours, et le groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a souligné, dans sa communication d’octobre 2018, les efforts considérables à réaliser dans les 10 prochaines années pour atteindre l'objectif de stabilisation du réchauffement sous les 1,5 degrés.

Ce premier rapport de l’observatoire Climate Chance (dont ORÉE co-pilote avec ACR+ et CEMR la coalition économie circulaire) s’inscrit dans l'urgence de renforcer sans délai l'action pour en limiter les impacts. Si les engagements se multiplient, l’évaluation du travail réalisé reste encore faible et trop sectorisée. "Nous sommes convaincus que si nous ne montrons pas les réussites et difficultés des actions engagées, nous n'arriverons pas à les démultiplier, à lever les obstacles et inerties qui empêchent d'être à la hauteur de l’enjeu" précise Ronan Dantec, président de l’association Climate Chance.

Cette première édition 2018 du rapport de l’Observatoire propose ainsi un des panoramas sur l’évolution des émissions mondiales de gaz à effet de serre, et s’attache à souligner les signaux "faibles" et les exemples permettant d’espérer une inversion des trajectoires.

Consulter le rapport

 

Un décryptage du rapport sous forme de débat se tiendra lundi 26 novembre 2018 de 14h à 18h au Palais du Luxembourg (salle Médicis) suivi d'un cocktail, en présence de nombreux experts et acteurs du climat : Valérie Masson-Delmotte (climatologue, co-présidente du Groupe I du GIEC), Jean Jouzel (président d'honneur de l'association Climate Chance, ancien Vice-président du GIEC) etc.

Inscription


Mis en ligne le : 23-11-2018


Plastiques : un engagement mondial et actualités de la réglementation européenne et française

Lundi 30 octobre, "L'engagement mondial de la nouvelle économie des plastiques" a été présenté à l’occasion de la conférence "Our Ocean" organisée par la Fondation Ellen Macarthur en lien avec le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE).

Cultivant l’ambition de lutter contre la pollution à la source des plastiques, cet engagement a rassemblé 250 signataires parmi lesquels des gouvernements dont la France, des membres d’ORÉE producteurs comme L’Oréal, Werner & Mertz et recycleurs tels que Suez et Veolia. Les objectifs seront réévalués tous les 18 mois et les parties prenantes devront publier les résultats obtenus.

Cet engagement intervient alors que le Parlement européen a adopté quelques jours plus tôt un projet de Directive européenne encadrant notamment la commercialisation des produits plastiques à usages unique. Ces derniers représentent à eux seuls 70% des déchets marins. Bruxelles prévoit en particulier :

> l’interdiction à partir de 2021 des couverts, cotons-tiges, pailles et touillettes jetables ;
> la réduction de la consommation d’au moins 25% d’ici 2025 de produits pour lesquels il n’existe pas d’alternative, tels que les emballages jetables de sandwiches, de fruits et légumes, de glaces.

L’adoption définitive du texte communautaire est prévue début 2019.

En parallèle, le Conseil constitutionnel français a approuvé le 25 octobre une extension de la liste des ustensiles en plastique interdits à compter de 2020, en intégrant les "pailles, couverts, piques à steak, couvercles à verres jetables, plateaux-repas, pots à glace, saladiers, boîtes et bâtonnets mélangeurs pour boissons".

Pour en savoir plus :

- Communiqué de presse du 29 octobre 2018 du MTES
- Communiqué de presse du 24 octobre 2018 du Parlement européen
- Décision n° 2018-771 DC du 25 octobre 2018 du Conseil constitutionnel


Mis en ligne le : 23-11-2018


Parution de l’édition 2018 des Règles professionnelles toitures et terrasses végétalisées

Les toitures et terrasses végétalisées ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : îlots de chaleur, qualité de l’air, gestion des eaux de pluie, etc.

L’Adivet, la CSFE (Chambre syndicale française de l’étanchéité) et l’Enveloppe Métallique du Bâtiment ont publié une troisième édition des Règles Professionnelles Toitures et Terrasses Végétalisées.

Le document met en avant les nouveaux outils pratiques pour la création et la gestion des toitures végétalisées ainsi que les différents facteurs de succès.

Plus d’informations
Document complet


Mis en ligne le : 23-11-2018

Accédez aux actualités des 3 priorités :

 

 S'abonner au flux RSS